Serge LENTZ (France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  flop-itude le Dim 29 Nov 2009 - 22:21

Alodet de Lambron, bien lui en a pris, épousa une certaine Marguerite sans qui cette histoire ne serait pas. Une fameuse que rien n'effraie pour sortir d'ornières où le destin la ligote. Entre prières et poisons, elle se débarrasse de son vieux mari. Bien proche de prendre le voile chez les Clarisses, elle se dit enceinte et séduit le beau Guilhabert pour entériner sa grossesse. Bien mariée et à la tête d'un domaine qu'elle gère en femme d'affaire avisée, elle a sur son échiquier trois fils à placer judicieusement pour agrandir son pouvoir et "prendre souche dans les politiques de l'église". Son dernier né, Nicolas le magnifique et préféré, semble destiné à satisfaire ses plus folles ambitions. D'une érudition hors-pair, il a cependant une vie de débauché qu'il assume avec insolence. Roi de la culbute et sacré évêque, il lui faudra pourtant se contenter de l'ordinaire lorsque par mauvais calcul, il se retrouvera exilé dans un monastère habité de frères à l'austérité inhumaine. Heureusement, ils ne résisteront pas longtemps à cet évêque jouisseur. C'est surtout Marin avec ses prêches à l'hérésie joyeuse dans cette époque d'apocalypse qui sera l'instrument de la gloire de Nicolas après maintes péripéties, pied-de-nez et verres de vinasse.
Ce livre est plein de verve et d'enthousiasme. Les hommes y sont de grands enfants pour qui la vie est un jeu de stratégie que les femmes maitrisent bien mieux qu'eux. En tout cas Marguerite était très douée même sa mort est calculée. Une bonne lecture même si finalement les deux héros Marin et Nicolas se rangent bien sagement dans des rôles convenus qui ne changeront pas la face du monde après semé des idées si humanistes.
flop-itude
flop-itude

Nombre de messages : 236
Age : 54
Location : Aveyron France
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Shan_Ze le Lun 7 Déc 2009 - 16:19

La stratégie du bouffon de Serge Lentz
(Presse Pocket, 413 pages)



Je donne mon avis :

J’ai accroché dès les premières pages, j’ai tout de suite aimé l’humour de Serge Lentz ! Mais j’ai eu un peu de mal à suivre la suite de la première partie avec les relations entre évêques, cardinaux et autres ainsi que l’ascension au titre de pape. Mais j’ai enfin réussi à me rattraper et à plonger avec délice dans la deuxième partie. Finalement, j’ai beaucoup aimé ces personnages truculents, cette histoire d’ouverture, de plaisir, cette façon originale de l’époque de voir la religion, ce doux rêveur de Marin, ces répliques extraordinairement pleines d’humour…

J’arrête là mais la liste peut être encore très longue. Je lirai bien ses autres romans, celui-ci m’a convaincue !

Note : 4.5/5
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7973
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La stratégie du bouffon

Message  doriane99 le Mar 9 Fév 2010 - 6:01

4/5
XVe siècle, Nicolas d'Ausone, jeune homme ambitieux, devient évêque. Pour avoir misé sur le mauvais candidat aux élections papales, il se retrouve exilé dans un monastère de la Vallée Borgne. Sa rencontre avec Marin, moine charismatique aux idéologies révolutionnaires, va permettre au "bouffon" de remonter sur son fil.


Offert par Zeta il y a quasiment un an lors de l'ouverture de mon blog, je me suis enfin décidée à lire ce roman "historique" mais qui, pourtant a d'étranges résonnances modernes. Il y est question de religion et de politique. Sous couvert d'un humour fin, Serge Lentz dénonce le machiavélisme de ces grands qui nous gouvernent. Les personnages sont truculents, la langue belle et le propos intelligent.


Merci Zeta pour cette découverte
doriane99
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 50
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Et quid des années sandwich ?

Message  pisterman le Lun 17 Mai 2010 - 13:40

Bonjour,

J'ai dévoré l'année dernière Vladimir et la stratégie du bouffon. Serge Lentz a écrit un 3ème livre "les années sandwich", qui a été adapté à l'écran.
L'avez vous lu ? J'ai tellement aimé les 2 autres que je crains d'être déçu.

Merci de me faire votre retour.


Cordialement,

pisterman

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Philcabzi le Lun 17 Mai 2010 - 15:18

Tiens ma critique de Les années sandwichs n'a pas été transféré!! Rolling Eyes Je vais voir si je la retrouve sur mon ordi à la maison. Je peux tout de même te dire que même si j'avais préféré Vladimir et La stratégie, il reste que c'est un très bon roman.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
Philcabzi
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Lun 17 Mai 2010 - 15:26

C'est le premier livre de Lentz et comme le dit Phil on peut préférer les deux suivants qui sont plus aboutis, mais "les années sandwiches" a beaucoup de charme et allie, comme pour "Vladimir... et "la stratégie ...", des personnages attachants et une histoire pleine de fantaisie.
Je ne peux que me réjouir de voir arriver un nouvel amateur de ce grand romancier !
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Philcabzi le Mar 18 Mai 2010 - 10:59

J'ai retrouvé ma critique!


Les années sandwiches
Ed. Robert Laffont,1981, 389 pages

Ma note : 4/5

Résumé:
Tu vois, cette année, malgré toutes tes bêtises, tu es quand même devenu un homme. [...] Des années comme celle-là, tu n'en connaîtra pas beaucoup. Un homme normal en vit cinq ou six dans son existence. Cinq ou six, pas plus. Le reste, c'est du remplissage et de l'attente. Ces années-là, elles sont comme des tranches de pâté qui viennent se mettre entre deux morceaux de pain. Ce sont des années-sandwiches. Il ne faut pas les rater. Il faut savoir les reconnaître quand elles arrivent.
Et bien 1947 sera une année sandwiche pour Félix et Victor. Félix, fils d'un riche propriétaire de papeterie veut à tout prix connaître la Liberté et l'Aventure. Il rencontrera Victor, un pauvre orphelin balloter par le temps qui aboutira en banlieue de Paris chez un vieux juif bougon. Une improbable amitié naîtra chez ces deux adolescent jusqu'au jour où l'Aventure ira un peu trop loin.

Mon avis:
Dans Les années-sandwiches, premier roman de Serge Lentz, on ne retrouve pas encore la finesse d'écriture et l'humour qui caractérisera ses deux autres romans. Par contre, dès le début il agrémente son récit de longues parenthèses décrivant soit la vie d'un personnage secondaire, soit l'histoire très abrégé d'un pays, d'une ville ou d'un quartier, soit une parabole plus ou moins trafiqué par Max. Selon moi, ces parenthèses font toute la richesse de ce roman et c'est en grande partie ces lignes qui m'ont fait apprécier cette histoire. Parce que l'histoire en soit est plutôt banale et manque un peu de profondeur. On ne croit pas vraiment à l'amitié trop rapide et trop courte de Félix et Victor. Par contre le lien qui se crée en Victor et Max, son patron, est savoureux et touchant.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
Philcabzi
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Fabienne le Mar 15 Juin 2010 - 19:57

Wladimir Roubaïev ou les provinces de l'irréel de Serge Lentz

Edition Robert Laffont 457 pages



Serge Lentz : origines slaves, racines provençales, éducation britannique (Université de Cambridge), carrière journalistique essentiellement américaine. Grand reporter, a été pendant 17 aux premières loges des guerres et des révolutions contemporaines : Israël, Biafra, Viêtnam, Laor, Algérie, Congo, Amérique du sud...
Fou de bateau et de mer, obstinément journaliste et bien sûr écrivain.
Son premier roman, les années sandwiches a reçu le prix des Libraires 1982.
Son deuxième roman Wladimir Roubaïev a reçu le prix Interallié en 1985.
Son troisième et dernier roman sort en 1990, il s'agit de la Stratégie du bouffon.

Ma critique :
Ce roman se passe en Ukraine au 19ème siècle. Serge Lentz nous raconte la vie de Wladimir Roubaïev, troisième fils d'Ivan Fédorovitch. Issu d'une famille bourgeoise, dès sa naissance, le "mythe" de Wladimir commence. Sa mère, pertubée par son regard perçant, parle d'un démon. Il n'en faut pas plus aux paysans du domaine pour considérer le nouveau né avec crainte puis effroi avec la mort de sa mère en couche. Toute sa vie sera entourée par le mystère, la magie, l'irréel...
Il est très difficile de résumer ce roman où il se passe tant de choses. Ce qui ressort en tout premier lieu, c'est la tendresse, l'humanité et l'humour tout au long du livre.
Chacun des personnages est dépeint avec tellement de finesse, de détails, qu'on se les représente aisément. Même les plus "terribles" sont croqués de manière à nous émouvoir.
Ce livre se déguste lentement, tour à tour sérieux puis plein d'humour avec un héros philosophe puis bagarreur. Un régal

Ma note : 5/5


_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
Fabienne
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Prospéryne le Ven 25 Juin 2010 - 14:29

La stratégie du bouffon Serge Lentz Robert Laffont 364 pages

Résumé:
Le bouffon, perché sur son fil, attire tous les regards et l'admiration. Mais s'il en tombe, il devient objet de quolibets et de moqueries. Pour reconquérir le respect des autres, il se doit de remonter sur le fil afin de prouver à tous qu'il est toujours un homme. Voici donc l'histoire de Nicolas d'Ausonne, membre du clergé et qui pour avoir appuyé le mauvais pape à l'élection de 1458, fut comme le bouffon qui tombe de son fil. Et c'est le récit de sa remontée sur celui-ci, aidée en cela par le moine Marin, personnage haut en couleur et hautement imprévisible!

Critique: (oh la pression, c'est que je sais que c'est le chouchou de Zeta!)
Premièrement, s'il y a une chose que l'on peut reconnaître à l'auteur, c'est qu'il ne manque pas de vocabulaire! Chacune des phrases est élégamment construite et il sait utiliser le mot juste pour dire l'idée exacte qu'il a en tête, sans jamais tomber dans le pédantisme ou encore dans un texte obscur. Bien au contraire, c'est vivant, truculent même! Digne de la fin du Haut-Moyen Âge où le livre se déroule. On y parle des différents personnages sans en faire des saints ou des martyrs, tous sont humains, bourrés de défauts et de qualités, mais sans jamais que ces défauts ou ces qualités en fasse des êtres pire ou meilleur. Par exemple, le Chevalier de Muzac est un homme qui n'est pas un meneur, il lui faut prendre ses ordres de quelque part. Ça ne le réduit en rien dans son travail, bien au contraire! On le découvre utile, parfaitement capable de faire de grandes choses tant que quelqu'un pense les grandes lignes du plan à sa place. Un excellent suiveur plutôt qu'un meneur, mais on en fait une qualité plutôt qu'un défaut comme dans les films de super-héros. De même, la fourberie éhonté de Nicolas D'Aussone est une partie les plus amusantes du livre, de voir les méandres de la pensée retorse de cet esprit de ruse et de calculs (z'êtes sûr que c'est pas lui le modèle du Prince de Machiavel???) sont absolument merveilleuse à suivre! Lui et sa très chère sont des modèles d'esprit roublards! Et on les voit déplier leurs filets autour de chacune des personnes qui nuisent ou peuvent aider leurs plans. Désopilant! Par contre, j'ai un peu moins aimé le personnage de Marin. Ce coeur simple et bon me semblait un peu fade comparé à la fourberie de Nicolas. Par contre, il avait le verbe haut et c'était désopilant de le voir convaincre les moines de céder ne serait-ce qu'un peu aux tentations terrestres! Les personnages secondaires sont bien campés, particulièrement Jean Muret, qui en émaillant le texte d'extrait de son journal écrit sur le tard de sa vie ajoute à l'histoire de belle manière. C'est d'ailleurs de lui que viennent souvent les éléments de compréhension des caractères respectifs de Nicolas et de Marin. Même chose pour Marie la Bonne, personnage féminin fort, aussi fort d'ailleurs que Marguerite d'Aussonne. D'ailleurs, à la voir, on sait de qui tiens son fils! Par contre, je ne peux pas dire que j'ai été emballée par ce récit. Les parties racontant les aventures de Nicolas à Rome oui, mais pour le reste, les parties consacrée à Marin, qui occupent la majeure partie du livre m'ont moins intéressées. J'ai adoré le retour des ruses de Nicolas vers la fin du livre! C'est d'ailleurs ce personnage que j'ai le plus aimé et de loin.

Ma note: 4/5

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
Prospéryne
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 36
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Ven 25 Juin 2010 - 15:51

Et bien je fais honneur à ta critique Prospé, je l'ai lu vite en arrivant sur le forum. C'est amusant car beaucoup de personnes ont moins aimé la première partie celle qui se passe à Rome, et toi c'est celle que tu as préféré. C'est toujours étonnant et intéressant les divers avis .... les différences dans ce que l'on aime lire.
Juste un mot sur Marin, c'est vrai qu'il parait bon, et sans surprise mais je crois que son personnage est plus subtil qu'il n'y parait
Spoiler:
car lorsqu'il convainc les moines d'assouplir leur règles de vie on se demande s'il le fait par compassion ou simplement pour exercer et prouver à Nicolas son art de la persuasion et son charisme sur les autres.... au risque de les désorienter et de les lancer dans les excès et la pagaille.

De même, lorsqu'il se lance dans la bataille contre l'évêque, il y met beaucoup d'orgueil et de persévérance, alors que des gens en meurent .....Pour moi il est loin d'être un saint mais simplement une belle personne. Je crois que la seule personne vraiment sans roublardise dans cette histoire c'est Marie la Bonne.
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Prospéryne le Ven 25 Juin 2010 - 15:58

Zeta

Spoiler:
C'est justement, il ne m'a pas semblé que Marin avait de la malice et de la ruse, contrairement à Nicolas. J'ai plutôt eu l'impression de quelqu'un qui a le sens de la persuasion, mais pas de malice, on le voit, il est lui-même surpris de ses succès et c'est à son corps défendant qu'il s'engage dans la voie que lui font prendre Nicolas et sa mère. Quand il en est rendu à faire le siège de la ville de Sourmières, j'ai comme l'impression que c'est sur un élan qu'il le fait, mais sans en chercher un quelconque bénéfice pour lui-même. C'est sans doute ça la principale différence entre lui et Nicolas, Marin ne cherche pas le bénéfice pour lui, il se contente d'aller et de parler et il se promène selon la direction où le vent tourne.

_________________
On peut se passer de tout, sauf de la littérature et des chats Graffiti vu à Berlin
Prospéryne
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 36
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Ven 25 Juin 2010 - 16:03

Tiens pour ceux qui sont intéressés par cet auteur, un tout petit entretien, vidéo de Serge Lentz. A priori il vient parler de son livre mais il part sur tout autre chose ....
http://www.facealauteur.com/auteurs/Lentz/lenz.htm
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Ven 25 Juin 2010 - 19:58

Tout à fait d'accord avec toi Prospéryne,
Spoiler:
Marin n'est pas rusé ou "magouilleur" comme les d'Ausone-Lambron. Mais il a beaucoup d'orgueil et le fait de se découvrir tant d'influence sur les gens lui plait et l'enivre, je crois. En quelque sorte, ça lui retire ce côté trop "bon comme le bon pain" que tu soulignes. Dans tout ce qu'il élabore, cette nouvelle doctrine de bonheur terreste, et sa croisade, il n'est pas complètement le dupe de Nicolas et de sa mère .... il possède assez d'intelligence et de recul pour savoir: un, que c'est voué à échouer, deux, qu'il fait le jeu de Marguerite. Mais il est grisé, et éblouï par cette utopie pendant un instant...
Ah ! j'adore tellement les discussions qu'on peut avoir sur un livre .... qu'à chaque fois je ne peux pas m'empêcher de rajouter mon grain de sel
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Fabienne le Ven 25 Juin 2010 - 20:56

Il me tarde de le lire celui-ci

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
Fabienne
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  clarize le Sam 26 Juin 2010 - 19:12

Spoiler:
Je pense que Nicolas n'aurait rien fait sans sa mère Marguerite, qu'elle tirait toutes les ficelles qui sait pour Marin et j'ai trouvé que Serge LENTZ inscistait trop sur un coté de la personnalitée de Nicolas, son comportement avec les femmes que je trouvais destable et que parfois c'était du viol pure et simple.
J'ai lu deux fois avec passion ce roman et aimé l'écriture de Serge LENTZ


Dernière édition par clarize le Lun 28 Juin 2010 - 8:03, édité 1 fois
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Lun 28 Juin 2010 - 7:30

Clarize je te réponds en spoiler car à force de blablater sur ce roman, je vais finir par tout raconter

Spoiler:
Oui Nicolas est très expéditif dans ses joutes amoureuses, d'ailleurs j'aime beaucoup la façon dont le raconte Lentz. Mais je n'irai pas jusqu'à dire qu'il viole les filles qu'il culbute en soudard. C'était l'époque du droit de cuissage, sale tradition. Les femmes du peuple n'avaient pas grand chose à objecter quand un seigneur s'intéressait à elle, mais Nicolas n'oublions pas à la beauté du diable.... donc cette beauté doit subjuguer les jeunes filles à qui il s'intéresse très brièvement, les éblouir et les incliner à accepter ses faveurs .... mais visiblement c'est un amant plus que rapide !!!!! il n'a pas dû leur laisser un souvenir inoubliable

Et on apprend à la fin qu'il n'a qu'une seule maîtresse, amoureux et fidèle Nicolas ? Lentz aurait dû nous en dire plus !
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  clarize le Lun 28 Juin 2010 - 8:36

En tout cas, Zeta, cela donne envie de lire ses autres livres et Wladimir Roubaïev, les provinces de l'irréel m'attire de plus en plus


Dernière édition par clarize le Lun 28 Juin 2010 - 12:43, édité 1 fois
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Lun 28 Juin 2010 - 9:52

J'aurais beaucoup de mal à faire circuler mes exemplaires, achetés depuis longtemps, lus, relus, rerelus et donc un peu fatigués de Vladimir et la Stratégie, tant ils me sont chers. J'ai glissé précieusement dedans la lettres et les petits mots que cet auteur m'a envoyé.

Mais !!!! je viens de commander un "Vladimir..." et un "Stratégie..." à un vendeur d'occasion d'Am.... et je devrais les recevoir sous peu. Je les mettrai alors de nouveau en circulation comme LV.
Si vous êtes intéressées, dès leur réception, je les inscrirai dans les LV.
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Fabienne le Lun 28 Juin 2010 - 19:50

Zeta : C'est sûr que je serai intéressée par La stratégie du bouffon en LV mais si tu dois les acheter exprès, cela me gêne beaucoup

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
Fabienne
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Lun 28 Juin 2010 - 20:37

Dérougis ! C'est déjà acheté .... en fait c'est un plaisir de faire connaître les livres de cet auteur (c'est toujours un plaisir de partager).Je devrais peut-être lui demander des royalties , j'en ai déjà acheté pas mal pour le faire connaître en les offrant lors des swap, et finalement de critique en critique il s'est fait sa petite place au sein du forum.
J'achète des livres d'occasion pas très chers de toute façon.
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Fabienne le Jeu 22 Juil 2010 - 21:21

La stratégie du bouffon de Serge Lentz
LV de Zeta



Ma note : 4.5/5

Ma critique :
Encore une fois, Serge Lentz nous régale avec une histoire succulente. Son écriture est fluide, pleine d'humour, de tendresse pour ses personnages.
Il les "croquent" avec tellement de détails, de finesse, qu'il nous les rend réels avec toutes leurs qualités et leurs défauts. On assiste également au début d'un mouvement hérétique.
J'ai préféré le personnage du moine Marin qui est charismatique et dont la naïveté "apparente" est touchante. Ses intentions sont louables et il décide de les mettre en pratique même lorsqu'il sait que cela ne marchera pas. A un moment donné, il se prend au jeu de son pouvoir et commence à déraper (siège de la ville).
Nicolas est plus facile à cerner, ambitieux et coureur mais la plus ambitieuse est, sans conteste, sa mère Marguerite.

Ce livre a été un vrai régal. Ma note 4.5/5 pour le départager de Wladimir Roubaïev qui reste mon chouchou. Merci encore à Zeta de m'avoir fait découvrir Serge Lentz.
Fabienne
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 53
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  géromino le Sam 18 Sep 2010 - 7:51

"Vladimir Roubaïev" Le livre de poche 1987 630 pages (prix Interallié 1985)

Etonnant personnage, étonnant destin! Vladimir est né en 1803 et dès ce jour il provoqua un sacré remue ménage dans son entourage: sa mère mourut quelques jours plus tard de fièvres et à cause de son esprit déjà bien éveillé, on le prit pour un démon, à tel point que servantes et domestiques désertèrent le domaine!
En suivant les pas de ce géant étrange on découvre une fresque où l'Histoire se mèle au fabuleux, dans l'Ukraine du XIXe et remonte même à Pierre le Grand (début 1700), époque de la fondation du domaine par l'ancêtre Roubaïev. Le ton est enjoué, drôle, le langage pas exempt de jurons et la vodka est souvent le remède à la misère. Omniprésente, elle empêchera la ruine du domaine.

L'auteur évite la monotonie d'une narration qui aurait pu être linéaire en intercalant les lettres que Vladimir a écrites à l'intention de son petit-fils. Ainsi, on peut suivre pratiquement le fil de son existence à quelque chose près. Mais à l'inverse, c'est précisément ce qui m'a déçu... En effet, le premier chapitre -court- présente Vladimir comme un prisonnier au milieu d'un groupe de proscrits se rendant sous escorte dans un camp de Sibérie. Nous sommes en 1851. Et je m'attendais à retrouver plus loin dans le livre les évènements, les circonstances, qui l'avaient amené à vivre pareilles aventures, et le retrouver en Amérique du Nord ou ailleurs, prêt à vibrer à la lecture de toutes les péripéties qui n'allaient pas manquer de lui arriver. Mais rien... Juste quelques passages lors de la correspondance avec son petit-fils.
J'aurais préféré plus de détails sur les aventures qui ont conduit Vladimir à courir le monde.

C'est tout de même un livre bien passionnant, drôle, instructif pour la vie et les moeurs de l'époque en Ukraine/Russie avec un contexte historique d'une grande clarté et très enrichissant.

Note 4/5
géromino
géromino

Nombre de messages : 3270
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  zeta le Sam 18 Sep 2010 - 8:32

Géromino, tu l'as échappé belle, le couperet de la RRRR n'est pas passé loin !!!

Plus sérieusement, je pense comme toi que ce roman appelle à grands cris une suite ! Il laisse souvent en partie insatisfaits ses lecteurs qui ont très envie de savoir la suite des aventures de Vladimir. D'ailleurs il me semble me souvenir que Lentz lors de l'émission Apostrophe où il était venu en parler avait annoncé qu'il y en aurait une.
Mais Lentz n'écrit plus ..... quel malheur !
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Lacazavent le Sam 18 Sep 2010 - 9:01

zeta a écrit:
Mais Lentz n'écrit plus ..... quel malheur !


Comment ça, il me semble avoir lu quelque part qu' il aurait rédigé un Dictionnaire amoureux du voyage qui devrait paraître en 2010 chez Plon. Bon c'est vrai c'est pas un roman, et il n'est pas encore paru mais il fait des projets. Pourquoi perdre espoir Zeta, il est toujours en vie
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  géromino le Sam 18 Sep 2010 - 9:47

Alors s'il y a une suite, je ne dis pas non ! Et puis je pense bien de toutes façon lire d'autres ouvrages de Lentz, vu ce qu'en disent les critiques ratonniennes; y'a que du bon!!!
géromino
géromino

Nombre de messages : 3270
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serge LENTZ (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum