Mars 2003: Le clan de l'ours des cavernes de Jean M. Auel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mars 2003: Le clan de l'ours des cavernes de Jean M. Auel

Message  Prospéryne le Mer 12 Nov 2008 - 20:18

De : Mousseline (Message d'origine) Envoyé : 2003-02-14 09:22
Tiens je met un résumé du livre:

Quelque part en Europe, 35 000 ans avant notre ère…

Petite fille de cinq ans, Ayla est séparée de ses parents à la suite d'un violent tremblement de terre. Elle est recueillie par une tribu qui l'adopte, non sans réticence, ayant reconnu en elle la représentante d'une "autre" espèce, plus évoluée.

Ayla appartient en effet déjà aux hommes de Cro-Magnon alors que son clan d'adoption en est encore au stade du Neandertal.

Iza la guérisseuse, Brun le chef, Mog-ur le sorcier lui enseignent les règles de la vie communautaire, leurs rites, leurs peurs, leurs audaces. Mais Ayla, moins velue, plus élancée, les surprend par sa puissance de raisonnement qui lui permet de s'adapter, de réagir rapidement et de ne plus être totalement dépendante de son environnement.

Avec les années, elle dépasse les autres membres en taille, en savoir, en détermination. Elle s'oppose souvent à leurs coutumes, enfreint leurs règles. Le clan songe alors à la supprimer. Violée par le fils de Brun, appelé à succéder un jour à son père, Ayla mettra au monde un garçon dont l'apparence physique annonce d'ores et déjà l'inéluctable évolution de l'espèce.


De : Mousseline Envoyé : 2003-03-12 08:11
Les enfants de la terre
Livre I: Le clan de l'ours des cavernes

Ce roman se situe durant la Préhistoire. Suite à un tremblement de terre, une petite fille perd sa famille. Des hommes de néanderthal la sauve d'une mort certaine. La petite fille, Ayla, devra apprendre les règles de vie de ces hommes; sa survie en dépend...

Je me suis emmerdée royalement durant les trois cent premières pages. C'est très très descriptif...des descriptions à n'en plus finir des rites religieux du clan, de la fabrication des outils, des plantes employées pour soigner les maladies, de la chasse, des différents aliments dont se nourrissent le clan et etc... Disons que quelqu'un qui n'a pas de connaissances du monde préhistorique pourrait y trouver son compte mais pour ma part je suis venue bien près d'abandonner.

Puis tiens finalement j'ai embarqué sans trop m'en rendre compte...l'auteure a fini par laisser davantage de place aux personnages. Et j'ai littéralement dévoré le reste du livre. Mais je dois dire que bien souvent des petites choses me tombaient sur les nerfs...

Par contre j'ai bel et bien fini par m'attacher aux personnages et je suis curieuse de lire le deuxième livre mais cette fois-ci l'auteur a intérêt à capter mon attention avant trois cent pages sinon j'abandonne. Smile

p.s. Je vous suggère de prendre des notes sur les personnages, on s'y perd facilement dans les prénoms, j'ai regretté de ne pas l'avoir fait. À un moment donné je ne savais plus qui est marié avec qui...

Note : 3.5/5
(Mousseline)


p.s. J'ai lu ce livre pour une première fois voilà plus de 15 ans ce qui explique peut-être mon manque d'enthousiasme car l'aspect historique m'intéresse plus ou moins cette fois-ci et je crois que c'est ce qui fait surtout l'intérêt de cette histoire. Sinon je l'avais dévoré ainsi que les livres suivants de la série et je les aurais certainement noté 4.5/5 ou davantage


De : Polo Envoyé : 2003-03-12 09:01
Jean-Marie Auel (1938)

Sujet : les troglodytes

Cette oeuvre, republiée depuis plus de 20 ans, a connu un succès monstre. Cette saga préhistorique peut être intéressante si elle répond à nos besoins et à nos exigences littéraires.

J'ai noté que les préoccupations de l'auteure rejoignent davantage celles de la société moderne, soit l'intolérance et le féminisme. Doit-on accepter l'héroïne qui est différente des membres du clan? Doit-on accorder à une femme des privilèges qui reviennent aux hommes? Ces deux questions forment le fil conducteur de l'oeuvre. L'héroïne pose un geste inhabituel et le clan réagit négativement en souhaitant la punir, même de mort, pour ce qui lui semble des audaces inadmissibles. Ainsi, l'auteure enligne une série d'actions soi-disant répréhensibles, qui déclenchent de vives réactions. Pour moi, le procédé est forcément redondant et fastidieux.

Certes, le roman est semé d'éléments instructifs. On rappelle que les outils étaient faits de pierre, de bois ou d'ossements, que l'on se vêtait de peaux d'animaux ou de leurs fourrures, que les plantes étaient d'un grand secours et que le sorcier était le lien entre les esprits et ces troglodytes. Les aspects que j'ai trouvés les plus intéressants sont la vie sexuelle, libre des tabous conférés par les religions, la formation des couples, la crainte des mauvais esprits et les rites pour se les amadouer. J'ai surtout apprécié le langage naissant, mêlant la parole, plutôt le grognement, et le geste.

Mais il faut se méfier de certaines données à cause de leur imprécision. Les lions et les ours n'existaient pas à l'époque. Ce dont il est question, ce sont des animaux qui leur ressemblent. C'est comme parler de lézards au lieu de dinausaures. Sur une photo, on peut les confondre, mais dans la nature, on ne s'y méprend pas. Même le savoir des guérisseuses est suspect. Elles connaissent toutes les plantes par le nom que leur ont donné les naturalistes des siècles derniers. Et de plus, elles connaissent le lys tigré, une plante cultivée devenue sauvage à cause de sa facilité à se reproduire. Sur le plan botanique, je suis capable de relever des erreurs. J'imagine le reste. Ainsi à mes yeux, ce roman perd sa crédibilité sur le plan scientifique.

Au niveau psychologique, ce n'est guère plus reluisant. L'auteure n'exploite qu'une facette dichotomique, à savoir le bon et la brute. En fait, ce roman répond aux normes du parfait best-seller, couronné par un dénouement hollywoodien et déchirant pour entamer la suite. La superhéroïne, une superwoman extraterrestre venue d'un ailleurs mystérieux, triomphe sans coup férir de tous ces béotiens que d'aucuns sauraient vaincre. Pour la rendre humaine, l'auteure lui prête beaucoup de sentiments aux effets lacrymaux. Cette Tarzanette blonde parle évidemment à notre subconscient, qui peut la percevoir comme le Messie venu venger nos propres frustations. «C'est élémentaire», dirait mon cher Freud.

Quant à l'écriture, il est difficile d'en juger. La version française est lourde parce qu'elle surgit parfois littéralement de l'anglais. Dans «la nuit était noire dehors», on le note par l'emploi abusif de l'adverbe, qui est une caractéristique de la langue de l'auteure. Ce qui m'a le plus agacé, c'est la narration. Elle est morcelée en courtes séquences, qui décrivent soit une partie de chasse, soit un accouchement, soit le maniement des armes blanches. Comme l'auteure suit une trame additive plutôt que progessive, il suffit de lire quelques chapitres et le dernier pour tout comprendre. En écrivant, on sent qu'elle pensait aux producteurs qui auraient pu en tirer une télésérie.

Bref, je préfère Nappaaluk qui décrit des Inuits, proches parents de ces troglodytes. Et son héroïne, comme Ayla, est la seule chasseresse de la tribu. Hélas, il est dommage que l'écriture de cette Inuite soit plutôt primaire, mais le vécu milite en faveur de son roman. Par contre, Louis-Gilles Francoeur du Devoir recommande Le Clan de la caverne de l'ours comme lecture d'été.

Comme ce roman n'a pas satisfait mon appétit littéraire et, en plus, comme je n'aime pas les succédanés, je lui accorde un gros 2. Pour moi, c'est de la générosité.


De : nimbus Envoyé : 2003-03-12 12:29
Le clan de l'ours des cavernes.

Je vais être bref, parce que d'une part je n'aime pas dire du mal d'un livre, et d'autre part les commentaires précédents refletent bien ma pensée.

Là vraîment, je n'ai pas aimé! le récit est lourd,schématique, répétitif, prévisible...
J'ai dû m'y reprendre à quatre fois pour réussir à démarrer un peu, et finalement j'ai abandonné apres 160 pages.
Quand je pense que la saga doit dépasser les 2000 pages!

La note: 2/5.


De : Mousseline Envoyé : 2003-03-12 12:50
Nimbus...il fallait te rendre à la page 300 et ensuite tu aurais embarqué. Smile)

Du moins pour moi c'est ce que cela a fait...si tu savais le nombre de fois ou j'ai bien failli laisser tomber. Je lisais dans l'auto en descendant en Gaspésie...et à chaque page, je soupirais et disait à mon mari...Qu'est-ce que cela peut être ennuyeux comme bouquin...il me disait mais laisser tomber. Ça le faisait bien rigoler.

Et puis finalement vers la page 300 j'ai embarqué et terminé le livre en 2 jours...alors que j'avais très longtemps pour me rendre à la page 300.


De : Mousseline Envoyé : 2003-03-12 13:07
Polo...je suis d'accord avec toi que les luttes sans cesse de Ayla pour se faire accepter des hommes de la tribu finissait par tomber sur les nerfs. D'un côté oui Ayla est différente mais en effet on avait l'impression d'avoir affaire à une femme des temps modernes et à ce niveau le roman perd de sa crédibilité si le but de l'auteure est de faire un roman historique...Et puis Ayla...comme superwoman vraiment fatiguant...déjà que les superwoman tapent sur les nerfs dans les romans de notre époque...c'est encore pire dans un roman préhistorique..

Pour ce qui est des animaux l'auteure le mentionne en les décrivant et sinon l'ours et le lion des cavernes existaient mais peut-être sous une autre appellation. Et ils ressemblent à ce qu'on retrouve aujourd'hui.

Moi aussi j'ai trouvé que les guérisseuses savaient bien des choses...un peu trop.

J'ai été bien étonnée de voir qu'on faisait du sirop d'érable dans les temps pré-historiques...

Mais c'est une lecture agréable et plaisante quand on ne s'arrête pas sur tous ces détails. Faut en prendre et en laisser. Et lire pour se divertir plutôt que de chercher des bébittes sinon c'est râter. Smile


De : la-grande Envoyé : 2003-03-12 14:43
Le Clan de l'ours des cavernes

Note: 2.5/5

Pas de résumé... fait plein de fois.

Il y a 10 ou 15 an, j'aurais trippé sur cette série (je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi je ne l'ai pas lu) - mais aujourd'hui, avec tout ce qu'il y a à lire de meilleur... j'ai trouvé ça moyen.

En fait, ce qui m'a le plus agacé, c'est que tout est prévisible... et il est évident qu'Ayla se sortira de tous les malheurs qui lui arriveront - peu importe la gravité.

Je ne comprend pas pourquoi les auteurs proposent encore des images de femmes ou d'hommes invincibles! Le genre de personne qui retombe toujours sur ses pattes peu importe le type ou la gravité du malheur ou de l'incident qu'elle vit - et ça m'énerve.

J'ai commencé le tome 2, pour voir si j'allais aimer la série ou si ce sentiment que j'avais allait se confirmer... j'ai laissé tomber après 230 pages... saturée de Ayla qui peut tout faire et qui est plus intelligente que tous les hommes des cavernes réunis.


De : sandrine Envoyé : 2003-03-12 14:46
Moi, j'ai adoré cette saga ( j'ai pas encore lu le dernier tome, j'attends que la biblio l'achète). Certains détails m'ont un peu agacés genre le côté superwoman d'Ayla, ou, surtout les scènes de c.., où on a vraiment l'impression que l'auteure à été forcée de les écrire. Il y en a un peu trop( il fallait bien se réchauffer à cette époque... ).Mais sinon, j'ai adorrrré.
De : sandrine Envoyé : 2003-03-12 14:47
Oups, j'ai oublié de mettre ma côte : 4.25/5


De : mimi Envoyé : 2003-03-13 00:13
Le clan de l'ours des cavernes
Voici mon impression sur le livre j'ai du lire jusque la page 200 jusqua maintenant je le trouve pas si pir mais pas à me jeter à teerre. Je ne sais même pas si je vais le finir. En plus que j'ai de la difficulté à le terminer je m'endore tout le temps dessus si je compare à d'autre livres.
Je trouve qu'il y a trop de détail sur certain sujets et q'Ayla est trop superwoman sinon c'était passable
ma note 3.5/5


De : Laetitia Envoyé : 2003-03-13 08:06
J'ai lu cette série quand j'avais 12, 13 ans. j'avais beaucoup aimé, et même relu. Et c'était resté très frais dans ma mémoire. Mais, en grandissant, en me souvenant de tous les détails, je me disais "là, c'était quand même trop gros". Et c'est le commentaire que je garderais pour ce livre : trop gros. Trop lourd. Trop appuyé. Une bonne grosse démonstration au bazooka. J'aime les choses légères, moi. Je ne mets pas de note, comme je ne l'ai pas relu. Vraiment, je n'ai pas eu le courage de me le ré-infliger


De : Frisette Envoyé : 2003-03-13 08:09
J'ai lu les quatre premiers tomes de la série il y 10-15 ans et j'avais absolument adoré. J'aurais sûrement accordé un 4.5 ou un 5.

Maintenant, après avoir relu le premier tome, je me demande bien ce que j'ai trouvé à ce livre!!! C'est tellement prévisible... Et puis les personnages sont tous trop... trop bon (Iza), trop intelligent (Ayla, Mog-ur), trop réfléchi (Brun), trop méchant (Broud). Bref, ils ont tous une particularité mais, à l'extrême. En plus, plein de petits trucs m'ont royalement agacée. Au début, les descriptions de fabrication d'outils, de préparation de remèdes, etc. Mais le pire du pire c'est le savoir qui se transmet de génération en génération. Tout se transmettait, il ne fallait que se le rappeller. Ben voyons donc!!! Est-ce qu'aucun des réviseurs n'avait de notions de génétique? Et pas un seul expert ? Les savoirs sont acquis pas innés. Conséquemment, ils ne peuvent se transmettre génétiquement! Donc, à toutes les fois où ce truc revenait sur le tapis, j'avais comme un pincement. Et comme, ça revenait toujours sur le tapis, eh bien j'étais agacée toutes les 4-5 pages. Heureusement qu'on réussissait à s'attacher aux personnages malgré tout, sinon je n'aurais pas terminé le livre.

Donc 3/5 mais je suis généreuse !


Moyenne : 2,86
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mars 2003: Le clan de l'ours des cavernes de Jean M. Auel

Message  Prospéryne le Mer 12 Nov 2008 - 20:19

De : carabosse Envoyé : 2003-03-13 08:41
j'ai bien aimé ce livre. Je me suis attaché aux personnages. En fait, je crois que c'est surtout la nouveauté qui m'a plue: : la préhistoire est une période très peu explotée dans les romans!J'ai aimé me plonger dans cette époque dépassée. Cetains passages étaient très émouvants, très pognants....

Pour ce qui est du récit , je dois avouer qu' il y a certains passages que j'ai trouvé ennuyants...trop de détails ....discours informatif... et plusieurs actions étaient prévisibles...

Mais dans l'ensemble, j'ai aimé...ce qui a fait en sorte que je suis allée chercher le deuxième tome à la bibliothèque...j'étais curieuse de savoir qu'est-ce qui était pour arriver à l'héroîne...C'est bon signe dans ce temps-là n'est-ce pas?

J' 'ai lu le deuxième tome ....Peut-être est-ce parce que c'est moins nouveau, mais j'ai sauté plusieurs pages où l'auteure relatait des faits qui n'en finissaient plus....Je me demandais aussi si un homme de Cro-Magnon pouvait être si sensible aux plaisirs sexuels d'une femme! Si c'est le cas...certains hommes contemporains devraient en suivre une leçon...Pour ma part, je crois que l'auteure voulait telllement son héros parfait qu'elle en a fait un homme presque trop parfait... Un homme qui chasse, qui cuisine, qui fait ses habits, qui est compréhensif, ouvert, aimant et qui fait l'amour comme un dieu...Bien sûr, j'avais oublié de vous dire qu'il était très beau...

Il faut dire que l'héroïne est aussi dure à battre: elle chasse, elle cuisine, elle fait ses habits, elle est compréhensive, elle soigne les humains et les animaux , elle est forte, elle est courageuse et bien sûr...elle est très belle...

En fait je crois que c'est moi qui n'est pas normale...Je ne chasse pas, je ne cuisine presque pas, je ne fais pas mes habits.....et je ne suis malheureusement pas très courageuse...

note pour le tome 1 : 3,5 / 5


De : aud007 Envoyé : 2004-02-28 14:39
Salut!

Mieux vaut tard que jamais...telle est ma devise, c'est pourquoi je vous envoie mes commentaires un an plus tard.

Les enfants de la terre de Jean Marie Auel: Le clan de l'ours des cavernes

J'ai pris beaucoup de temps avant de plonger dans l'univers d'Ayla. J'étais sceptique, le titre ne m'accrochait pas...et puis avec toute la vague publicitaire, je me suis finalement mise à la lecture et j'ai été agréablement surprise. Je m'en remets aux mains des autres lecteurs pour les résumés, qui ont été bien faits Smile

J'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai apprécié le fait qu'il ne s'agissait pas d'un grand roman historique ni d'un grand roman d'amour mais bien d'un bon roman divertissant.
Je suis tentée par la suite...

Aud007
De : aud007 Envoyé : 2004-03-06 11:24
Oups, j'ai oublié la note: 3.5/5


De : doune9197 Envoyé : 2004-03-11 12:39
Ah... Je suis désolée d'apprendre que vous n,aviez pas apprécié ce bijou... Moi j'ai adoré!!!
J'ai tous les tômes... J'adore comment l'auteure a relaté les faits... L'idée de la mémoire qui se "transfère" m'a bien touchée... POur leur naïveté!
Alors... Je dirais... POur tous les romans en ensemble:
4/5 (parfois, ça devient long!)

DOune


De : jan Envoyé : 2004-07-16 12:41
Je sais qu'on est au mois de juillet mais bon...
Moi, j'ai pas été capable de lire le premier au complet. L'histoire est plus ou moins bonne mais je n'aime pas la préhistoire...


De : cuné Envoyé : 2004-08-06 02:17
Mousseline : 3,5
Polo : 2
Nimbus : 2
Lagrande : 2,5
Sandrine : 4,25
Mimi : 3,5
Frisette : 3
Carabosse : 1,5
Aud : 3,5
avatar
Prospéryne

Nombre de messages : 4864
Age : 35
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

http://prosperyne.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum