Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Mousseline le Mer 12 Nov 2008 - 4:37

De : Cryssilda (Message d'origine) Envoyé : 9/23/2002 10:46
Bonjour,

Je viens de terminer "Le Journal d'Ann Rodway" de Wilkie Collins.

Wilkie Collins est un auteur anglais du 19ème siècle, on dit de lui qu'il est l'inventeur du roman policier anglais. Des romans bien souvent où l'enquête n'est menée par aucun détective mais par le témoignage de chaque protagoniste de l'intrigue.

"Le Journal d'Ann Rodway" est en fait un recueil de nouvelles, très bien pour ceux qui découvrent Wilkie Collins. Cela permet aux nouveaux lecteurs de se plonger dans l'univers de Wilkie Collins en douceur, de vous donner un petit apprecu des thèmes et de la façon dont ses romans sont menés.
Néanmoins, pour ceux qui se sont déjà régalé par la lecture de cet auteur, il n'est pas conseillé de lire ce recueil de nouvelles. Habitués à des romans détaillés et bien aboutis, vous serez, j'imagine, décu par la rapidité de la narration, et par son manque de développement.

J'avoue avoir été un peu déçu par ce recueil de nouvelles, mais il faut être indulgent car les histoires relatées dans son livre sont les premières du genre qui va le mener à écrire ses fabuleux romans.

Ma note, un petit 3/5, car même si les histoires ne sont pas captivantes comme on le voudrait, il n'en reste pas moins que la façon dont Wilkie Collins tourne ses phrases est des plus agréables.

Quelques petits conseils si vous voulez découvrir cet auteur : Commencez par "La Pierre de Lune", un roman épatant qui mérite bien un 5/5!

"La Pierre de Lune":
Un fabuleux joyaux Indiens est offert à une jeune femme pour son anniversaire par son cousin. Ce joyaux disparait la nuit même après cet anniversaire. De part les témoignages des différents personnages (sous forme de journaux, de lettres, de récits), vous serez plongés dans un enquête victorienne où les apparences sont bien souvent trommpeuses.

Cryssilda


De: Cryssilda Envoyé: 9/30/2002 7:19

La Femme Rêvée de Wilkie Collins

Un nouveau recueil de nouvelles que je viens de terminer.

Je vais réactualiser un peu mon jugement sur les nouvelles de Wilkie Collins, les nouvelles de ce recueil étant bien plus intéressantes que celles qui se trouvent dans "Le journal d'Ann Rodway".

Dans ce recueil, Wilkie Collins semble nous raconter ses pires cauchemards, la plupart des nouvelles se passant la nuit : une jeune fille seule, isolée dans sa maison à la campagne, face à des voleurs. Un jeune homme obligé de partager sa chambre d'hôtel avec un mort. La prédiction d'un rêve où une femme tente de nous assissiner...
Si vous avez à choisir entre les deux recueils, je ne peux que vous conseiller "La Femme rêver". Bien qu'aucune nouvelle ne puisse valoir la lecture d'un bon gros roman de Wilkie Collins.

Cryssilda


De: Calou Envoyé: 10/1/2002 12:35 PM
Wilkie COLLINS - Seule contre la loi

Le lendemain de ses noces, la jeune Valeria découvre que son mari lui a caché son vrai nom. Mais avec quel genre d'individu s'est-elle mariée ?
Entétée et contre l'avis de tous, elle décide de faire toute la lumière sur l'identité de son mari.
En Angleterre, à l'époque victorienne, voici un véritable feuilleton de plus de 400 pages. C'est un mélodrame où l'héroïne dissèque ses sentiments en menant une enquête compliquée.
Wilkie Collins met en situation des personnages alambiqués comme ce cul-de-jatte exalté à demi-fou ou cette simple d'esprit qui ne vit qu'à travers lui !
Cela ressemble beaucoup effectivement à du Dickens avec ses bons et ses mauvais côtés: ces descriptions minutieuses mais aussi parfois ces longueurs.

Note: 3,5/5


De: Cryssilda Envoyé: 12/20/2002 4:23 PM

Wilkie COLLINS - L'Hôtel Hanté

Comment résumer ce livre sans en dire trop... Ce livre raconte le mystère lié à la mort d'un Lord et de son serviteur, tout cela dans la société Victorienne avec bien sûr plein de femmes faibles prises de malaise bien trop facilement.

Ce roman n'est pas le meilleur de Wilkie Collins, trop court, il n'y a pas tous les détails que nous rencontrons habituellement dans les romans de cet auteur, ce qui fait qu'on a l'impression que le roman ne se boucle pas bien, des zones d'ombres restent, l'histoire semble bien trop vite racontée.

Ma note : 2.5/5


De : Cryssilda_ Envoyé : 19/03/2003 22:31
La Robe Noire de Wilkie Collins

L'histoire : Une histoire très compliquée entre un couple pas marié mais marié en même temps, un autre époux qui arrive et un prêtre Catholique en soif de conversion.

Alors, ce roman je l'ai A-DO-RE (et pas simplement parce que dès le départ je suis une fan de Wilkie), il est vraiment excellent. Wilkie Collins encore une fois mène le suspens comme un maître en la matière et fait des petits clins d'oeil aux lecteurs qui le suivent au cours de ses livres (il ré-introduit un personnage de La Pierre de Lune, il cite son grand peintre de père...).

Une chose très très frappante dans ce livre, c'est que j'ai l'impression que la base de l'intrigue du roman est la même que la base de l'intrigue de Jane Eyre (d'ailleurs le personnage principal s'appelle Ms Eyrecourt - et moi à ce genre de coïncidence, je n'y crois pas, mais alors pas du tout ! ). Je vais sérieusement me pencher sur la question !! (Il y a d'ailleurs plein d'autres "coïncidences" des plus louches)

Voilà, ma note est un bon 4,5/5.

Cryssilda


De : Cryssilda_ Envoyé : 28/07/2003 09:30
Profondeurs Glacées de Wilkie Collins

Dans l'Angleterre Victorienne, un jeune homme tombe amoureux d'une jeune fille, alors qu'elle en aime un autre. Les deux jeunes gens partent en expédition dans les pôles et vont se battre pour le coeur de la jeune femme...

Un bon livre mais comme la plupart des histoires de Wilkie Collins qui ont si peu de pages (130), ça manque un peu de développement et l'intrigue est bien trop rapidement "expédiée", pas assez profonde.

Ma note : 3/5

Cryssilda


De : Bernie Envoyé : 02/10/2003 15:55
J'ai aussi lu Seule contre la loi de William Wilkie Collins et j'ai beaucoup aimé. Le personnage de Victoria est très intéressant, comme le titre du roman l'indique, elle doit braver tout le monde, y compris son mari, pour faire triompher la vérité.
Je n'ai pas trouvé "de longueurs" à ce roman. Par contre, pour l'instant, c'est le seul livre de cet auteur que je connaisse.


De : la-grande Envoyé : 12/11/2003 14:59
Wilkie COLLINS - The Dead Secret
450 pages

Note: 3/5

Nous sommes en Angleterre dans la première moitié du 19ième siècle - monsieur, madame Treverton et leur fille Rosamond vivent dans un château entourés de domestiques.

Madame Treverton et sa bonne Sarah Leeson partagent un secret que personne d'autre ne connaît - le jour de sa mort, madame Treverton décide d'écrire une lettre à son mari pour lui divulguer la vérité... elle demande à Sarah de remettre la lettre à son mari, mais Sarah ne trouve pas le courage, elle cache la lettre dans la maison et s'enfuit.

16 ans plus tard, on retrouve Rosamond et son mari Lenny - suite à un concours de circonstances, Sarah se retrouvera au chevet de Rosamond et elle lui dira de ne pas aller dans la "Myrtle Room" au château - cela excite Rosamond qui décide d'en avoir le coeur net et de connaître le secret de cette chambre. Elle finira par découvrir la lettre qui bouleversera sa vie.

J'ai trouvé ce livre un peu long à lire - l'auteur s'emportait parfois et nous inondait de détails sans importance et qui ne faisaient qu'alourdir la lecture de ce livre. Les lectures qui datent d'autres siècles sont parfois belles et envoûtantes mais, dans ce cas ci, on retrouve plutôt un ton un peu moralisateur et démodé (évidemment) qui m'a agacé au plus haut point pendants certaines parties du livre.

Je n'ai pas compris si le livre était un suspense (avec le secret) ou un simple roman contenant un peu de mystère. Pour ma part, j'avais deviné le secret à la moitié du livre ce qui est, je trouve, toujours décevant.

Certains moments sont intéressants, le personne de Rosamond est sympathiqueet met un peu de vie dans ce roman.

Mais je ne crois pas répéter mon expérience avec monsieur Collins!


De : melodie74 Envoyé : 27/01/2004 02:44

COLLINS, Wilkie. Pierre de Lune. 508 pages.

Mon premier livre voyageur!

Par où commencer...Et bien, c'est une histoire très intéressante et extrêmement bien montée. Chaque personnage fait son bout de chemin en nous disant exactement ce qu'il sait du vol de la Pierre de Lune et non pas en extrapolant sur ce que savent ou ce qu'ont fait les autres. Pour ceux qui aiment les mystères/policier, on est incapable de trouver le coupable avant la fin (toujours un bon signe).

Cependant, j'ai quelques bémols. J'ai trouvé le livre extrêmement long (mais je pense qu'il existe des éditions abrégées). Pendant la première moitié du livre, je trouvais que l'action avançait très lentement et ça ne m'incitait pas à lire. Par contre, à partir de la moitié, je l'ai dévoré. Et tout comme dans ma critique de Tess d'Urberville, j'ai trouvé la description des femmes très insignifiantes. Je sais bien qu'on parle d'une autre époque et que souvent c'est fait avec humour, mais ce n'est vraiment pas pour moi... Je ne suis pas très très féministe, mais certaines des descriptions me faisaient friser le poils des bras! Je pense que les classiques anglais ne sont pas pour moi . Pourtant, j'ai quand même envie de lire La dame en blanc car je pense que la partie la plus intéressante du livre est sa préface où l'on en apprend plus sur Wilkie (très intéressant personnage) et sur la femme sur laquelle il s'est basé pour écrire La dame en blanc.

Ma note : un 3.5/5. Ce n'est pas une notre extraordinaire mais je suis très heureuse d'avoir découvert un auteur que je n'aurais jamais lu autrement. Merci Cryssilda!
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Cocotte le Dim 30 Nov 2008 - 4:57

De : Cryssilda_ Envoyé : 07/03/2004 22:45

Mari et femme de Wilkie Collins
Collection Labyrinthes, 756 pages

L'histoire : Deux jeunes femmes dont les mères étaient les meilleures amies au monde se trouvent prises de le piège de l'histoire qui se répète. Chacune rêve d'un mariage, mais la complexité des lois Ecossaises concernant le mariage les plonge dans les situations les plus absurdes qui nous montrent qu'on pouvait à l'époque en Ecosse, contrater un mariage sans même en être conscient.

Ce roman est une très bonne critique de la société de l'époque. Wilkie Collins s'attaque violement aux lois absurdes concernant le mariage et transformant la femme comme priopriété de son mari. Il s'attaque également à l'absurdité du comportement de certains, ridiculise et tourne en dérision ce qui l'agace, et en particulier la superficialité de certains jeunes, et l'importance exagérée que donnent les gens aux "explois" sportifs par rapport à la culture de l'esprit. Il d'ailleurs d'étonnants raisonnements sur la criminalité qui pourraient tout à fait correspondre à notre époque.

C'est un roman très feministe à mon goût, et je ne serai pas étonnée d'aprendre qu'il fit scandale à l'époque (à vérifier).

C'est un roman plein de cynisme et de dérision sur la société dans laquelle l'auteur vit. Il semble régler ses comptes tout simplement, et rien de mieux qu'une bonne dose d'humour pour faire passer son message. C'est d'ailleurs certainement le roman le plus amusant de Wilkie Collins que j'ai lu jusqu'à présent. Encore une fois il a une parfaite maîtrise de son intrigue, si complexe soit elle. Bref, du grand Wilkie Collins !

Ma note : 5/5

Cryssilda


De : Sandriine_1616 Envoyé : 05/06/2004 21:53
Wilkie COLLINS - Mari et femmes

C'est bon, ironique et mordant.Collins dénonce les abus légaux et décrit les sportifs sans cervelles de son époque. Du grand Collins!!
Note: 4/5
(juste un tit mot pas content : quelle fin!!!!!!! c'est clair et net,c'est sûr mais bon, il passe 700 pages à papoter puis vla! fini!)


De : Lauric668 Envoyé : 30/12/2004 09:54
IOLANI OU LES MALEFICES DE TAHITI par Wilkie COLLINS
– 232 pages, Ed. du Masque – collection Labyrinthes

Résmé de l'histoire
Je vous recopie le 4ème de couverture, qui résume très bien l'histoire : dans le décor paradisiaque d'une terre polynésienne encore vierge de toute présence européenne, une femme mène un combat héroïque. Enceinte du grand prêtre Iolani qui règne en maître absolu sur l'ìle de Tahiti, Idia s'est juré d'échaper à la coutume exigeant le sacrifice du premier-né.

Alors elle fuit avec son enfant et la fidèle Aimata, déjouant l'un après l'autre les terribles pièges qui lui tend Iolani.

Mon avis
Ce livre est la 1ère fiction écrite par W. Collins à l'âge de 20 ans, et elle a été égarée. Elle a ensuite été retrouvée par un libraire américain et publié pour la 1ère fois en 1999.

W. Collins a un style très particulier. Il s'agit d'un récit de 200 pages avec en tout et pour tout 5 dialogues. Cette façon d'écrire m'a bcp surprise. Je n'avais jamais rien lu de tel auparavant. Il fait donc de très longues descriptions de la nature polynésienne, et de chaque action des personnages du livre. L'intrigue est très simple.

J'ai passé un bon moment de lecture mais sans plus. Le suspens n'étais pas assez intense à mon goût, et il se passe relativement peu de choses.

Je ne pense pas que ce roman soit forcément représentatif de son style et de ses oeuvres à venir. Raison pour laquelle je lirais un autre roman de W. Collins, sûrement « La dame en blanc » ou « La pierre de lune » pour me faire une meilleure idée de cette écrivain.

NOTE : 2.5/5


De : nirvana1050 Envoyé : 11/01/2005 17:36
Wilkie COLLINS "Cache-cache"
Ed.Phébus, 466p.

"Il a introduit dans l'espace romanesque les plus mystérieux des mystères: ceux qui se cachent derrière nos propres portes"
Henry JAMES

Cette phrase résume très bien les préférences de Wilkie Collins, qui est considéré commez un précurseur du roman policier, et est souvent comparé à Dickens.(Ils étaient proches puisque c'était son beau-frère).
Mais Wilkie Collins fut peu reconnu pour ses romans, plutôt pour ses feuilletons écrits pour la presse. Il fut d'abord poussé dans des études de droits, par son père autoritaire (on retrouve celui-ci dans le père de Zach), mais il n'exerca jamais, tout en en gardant le goût des grandes affaires. C'est d'ailleurs un événement personnel (qui lui inspira "La dame en blanc") qui le poussa à se lancer dans l'écriture.

L'histoire est simple, ce qui prime ici c'est le style, délicieusement suranné dans ses descriptions, et qui était pourtant moderne à l'époque, et teinté d'humour.
L'auteur prend le lecteur à témoin, lui parle comme à un ami à qui il raconte son histoire, et on se retrouve vraiment impliqué dans le récit.C'est mon premier roman de cet auteur, et je ne sais pas si cela lui est habituel, mais j'ai apprécié d'être interpellée de la sorte.

On rencontre un peintre fantasque au grand coeur, Valentin Blyth, qui a recueilli, dix ans auparavant une mystérieuse fillette, Mary,orpheline, sourde et muette et découverte dans un cirque.
Le fils d'une connaissance de Valentin, Zach Thorpe, jeune écervelé, souhaite prendre son destin en main contre l'avis de son père très autoritaire, et veut devenir artiste. Il recherche le soutien de Valentin, en suivant ses cours, et parallèlement, dans sa nouvelle vie faite de sorties, il rencontre un mystérieux inconnu, revenu d'un exil volontaire aux Amériques. Zach devient l'instrument du destin quand il fait se rencontrer Mary et son nouveau compagnon. Que lie ces deux personnages, que tout semble opposer?
Je me répète, la trame est simple, on peut facilement pressentir certains événements, ce qui compte ici, c'est la qualité de l'écriture. Je ne conseille donc pas ce roman aux amateurs de suspense soutenu, mais plutôt pour ceux qui aiment la littérature victorienne. J'ai aussi trouvé certains passages trop longs.
Ma note: 3,5/5

De : Cryssilda_ Envoyé : 13/01/2005 20:13
On parlerait de mon Wilkie par ici ?

Nirvana, Dickens n'était pas son beau frère, juste l'un de ses meilleurs amis... Son père, en effet très autoritaire, lui a imposé d'écrire sa biographie à sa mort, ce fût d'ailleurs le premier ouvrage de Wilkie de publié. A l'époque, les romans étaient bien souvent publiés en épisodes dans les journaux, ça se retrouve d'ailleurs dans la trame des romans, il y a souvent plein de suspens à la fin des chapitre. Il paraitrait même que certaines histoires ont été influencées par la réactions des lecteurs de l'époque (je ne suis pas sûre pour Wilkie, mais c'est le cas pour Dickens.)

La dame en blanc, est en effet inspiré de sa rencontre avec sa compagne Caroline Graves, mystérieusement apparue devant lui telle une silhouette blanche et laiteuse, à travers le brouillard de Londres.

Oui Nirvana, Wilkie à l'habitude de faire de son lecteur son confidant. D'ailleurs, quand il fait de l'humour, on a souvent l'impression qu'il y a une sorte de complicité entre l'auteur et le lecteur, comme s'il faisait des boutades juste pour nous faire sourire !

Mais bon, je m'arrête ici, car Cache-cache, je ne l'ai pas encore lu !

Cryssilda


De : Cryssilda_ Envoyé : 27/07/2005 14:06

Basil de Wilkie Collins
Editions Phébus, 352 pages

Basil, un jeune homme de bonne famille fortunée tombe amoureux d'une inconnue alors qu'ils partagent un fiacre à Londres. Il va tout faire pour la connaître ensuite, alors qu'il découvre qu'elle est fille d'un simple marchand. Peu importe, il l'épousera en secret de sa famille, son beau-père, lui de son côté, lui imposant certaines étranges conditions : Un mariage dans une semaine, mais Margaret, sa fiancée, ne sera son épouse effective qu'un an après. Mais voilà, que de secrets dévoilés au terme de cette année d'attente !...

Ce roman est l'un des premiers de Wilkie Collins mais on retrouve déjà bien son style et son habileté pour le suspens et le mordbide. Basil est pris dans une machination digne de la plus grande forme de l'imagination de Wilkie. Il décrit dans ce roman une société guidée par les apparences, par la renomée et l'argent. Les quelques personnages "purs" sont malmenés par les autres plus vicieux et vils. Comme dans la plupart de ses romans, Wilkie Collins nous fait voyager au plus bas de la nature humaine et de la méchanceté, démontrant que même avec les sentiments et les intentions les meilleures, la vie n'est pas facile. Pauvre Basil... je vous le dis moi...

Juste de petites faiblesses parfois dans la psychologie de ses personnages, mais bon, c'est un roman que Wilkie a publié alors qu'il n'avait que 27 ans, alors... d'ailleurs, il dit lui-même dans la préface, que c'est un roman de jeunesse, mais de franchise.

J'ai encore une fois été RAVIE de passer ces quelques heures avec Wilkie !

4/5

Cryssilda


De : lalyre7032 Envoyé : 12/06/2007 19:35

Voie sans issue - Wilkie Collins/Charles Dickens 10/18
Challenge 2007 246 P.

Une nuit de novembre 1835,une femme sort de l'hospice des Enfants trouvés,elle retrouve une autre femme et veut savoir comment on a nommé l'enfant qu'elle y a laissé,il a reçu le nom de Walter Wilding.A l'âge adulte,Walter devient patron de négoce de vins et spiritueux grâce à une femme qui s'est faite passer pour sa mère,un beau jour il apprend qu'on lui a mis le nom du vrai fils de cette femme.Donc Walter qui n'est pas celui qu'il croyait,recherche cet autre mais il n'aura pas le temps de le retrouver.......
L'action se passe en Angleterre et en Suisse,une sombre histoire de captage d'héritage que ce duo d'écrivains a su très bien construire avec du cocasse et du tragique et une série d'énigmes passionnantes mais sans issue.
4/5
Lalyre


De : Cryssilda_ Envoyé : 11/09/2007 22:20

Cache-cache de Wilkie Collins
Editions France Loisirs, 576 pages

Zack, un jeune homme gaté et excentrique. Madonna, jeune femme sourde et orpheline. Mat, aventurier rustre. Valentin, peintre rêveur et passionné... Voilà tous les ingrédients pour faire un roman de Wilkie!
Madonna est recueillie par Valentin qui l'aime comme sa fille, il essaie de garder le secret de sa naissance pour être certain qu'on ne lui reprendra pas un jour. Mais le passé de cette jeune femme resurgit subitement.

C'est un roman que Wilkie Collins a écrit lorsqu'il était très jeune (c'est son 3ème roman), la version publiée est une version retravaillée par l'auteur pour essayer d'effacer les maladresses de la jeunesse. Mais a-t-il réussi? Moi j'ai beaucoup aimé ce roman, justement parce que j'ai eu l'impression que Wilkie s'y amusait beaucoup, il va trop loin parfois, c'est trop gros et maladroit, mais bon, il fait un roman et un roman c'est artificiel. Les personnages sont très attachants, Zack toujours de bonne humeur et en train de plaisanter, Matt le rustre au grand coeur, Valentin dans son petit monde, Madonna l'enfant pure. Voilà, il a fait un roman sympathique, on passe un bon moment dans le monde de ses personnages, il y a une intrigue (bon sur la fin... il aurait pu la travailler un peu plus... mais je lui pardonne tout ) et c'est un bon livre!

Cryssilda
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  gallo le Sam 13 Déc 2008 - 13:26

De : Garanemsa Envoyé : 2008-04-03 09:53

LA DAME EN BLANC - W.Wilkie COLLINS

Je ne me souviens plus de celui ou celle qui attendait cette critique, enfin la voilà.

Petit résumé d’abord : Walter Hartright, peintre de son état, porte secours une nuit, dans une rue à proximité de Londres, au milieu du XIXe siècle, à une mystérieuse « dame en blanc » que semble poursuivre une obscure menace. Cette rencontre est le fruit du hasard mais va le mener tout au long de l’histoire. Elle sera en quelque sorte le fil conducteur et il faudra atteindre plus des trois quarts du livre pour connaître les nombreux secrets.

La jeune femme avec des propos assez incohérents lui laisse entendre qu’elle est une familière du lieu où il doit prochainement se rendre pour donner des cours de son art, dans le manoir de Limmeridge, endroit perdu dans les brumes du nord.

Dans se manoir vivent deux demi sœurs et un oncle intolérant, soi disant malade, disons hypocondriaque.

D’emblée il ressent un incroyable complot, des tas de secrets et même de malversation.

Fatalement il tombe amoureux d’une des deux sœurs mais celle-ci est promise à un gentlemen soit disant irréprochable mais qui n’a qu’un espoir la déposséder de son héritage………………et peut être plus………………….suspense

Petite note en début de livre : on avait oublié ce roman ancêtre de tous les thrillers qui rendit jaloux Dickens et publié dans le livre que j’ai lu en version intégrale. Il nous révèle une sorte de « Hitchcock de la littérature » : suspense, pièges diaboliquement retors, terreurs intimes, secrètes inconvenances, rien ne manque.

Zou j’ai pas encore beaucoup dormi.

Une foule de personnage chacun avec leur caractère son décrit de façon parfaite ce qui permet au lecteur d’imaginer l’aspect de la personne.

Franchement un livre que je conseille car en plus de montrer les mœurs de l’époque, il nous entraîne dans une folle aventure avec moult rebondissements. Et ce jusqu’à la fin

Il vaut bien un plus 5/5

Un tout petit mot sur l’auteur. William Wilkie Collins est né à Londres en 1824 où il mourut en 1889. Fils d’un paysagiste, il se tourna d’abord vers la peinture avant de s’intéresser à la littérature. Il témoigne de ses dons en écrivant une biographie de son père (Mémoires sur la vie de William Collins) puis, un roman « Antonina ou la chute de Rome ».

Encouragé par Charles Dickens dont il deviendra l’ami et avec qui il écrivit certains livres, il poursuivit son œuvre avec « Randonnée au-delà du chemin de fer », « Le Secret », « L’amour aveugle »….

Mais ce sont surtout « La Pierre de lune » et l »La Dame en blanc » qui lui valurent un grand succès et firent voir en lui l’inventeur du roman criminel


De : s-lewerentz Envoyé : 2008-04-04 05:46
Salut Guaranemsa,
C'est moi qui attendait ta critique avec laquelle je suis complètement d'accord : super roman pleins de rebondissements, de suspens, d'amour, de manoirs, de brumes, de "so british atmosphere", ... Un régal !
Lewerentz


De: doriane99 Envoyé : 2008-11-19 07:15
Passion et Repentir
Ed Phébus, 334p, Trad Erik Chédaille

1870, nous sommes sur le front de la guerre France-Allemagne. Deux anglaises se rencontrent : Mercy Merrick, qui par le métier d'infirmière auprès des soldats tente de se racheter de sa "mauvaise vie" passée et Grace Roseberry, orpheline, issue de la petite noblesse, elle tente de rejoindre l'Angleterre pour se confier aux bons soins de Lady Roy, vieille amie de sa famille qu'elle n'a jamais rencontrée. A la suite d'un bombardement, Grace est tuée et Mercy se trouve face à une terrible tentation : repartir pour une vie nouvelle en prenant l'identité de Grace.

Un roman très intéressant même si j'ai parfois trouvé que l'histoire était bien délayée. Entre remords, envie de vengeance, les sentiments des uns et des autres sont très violents et l'écriture tient le lecteur en haleine. J'ai beaucoup aimé
4/5


De : s-lewerentz Envoyé : 2008-07-29 03:06

LA PIERRE DE LUNE / William Wilkie Collins

RESUME
Le manoir de la famille Verinder, Yorkshire, 1848. Pour son dix-huitième anniversaire, Rachel Verinder hérite d’un gros diamant indien appelé « pierre de lune ». Le joyau a une grande valeur religieuse (il a été dérobé par l’oncle de Rachel lorsqu’il servait aux Indes) et monétaire, si bien que trois « prêtres » indiens sont décidés à le récupérer coûte que coûte. La nuit même de la soirée d’anniversaire, le diamant est volé et la jeune femme devient alors triste et renfermée. Visiblement, elle en sait plus qu’elle ne l’avoue.
L’histoire est racontée à tour de rôle par différents protagonistes, notamment un domestique du manoir, Miss Clack (une cousine de Rachel), et Franklin Blake, son cousin pour lequel Rachel semble avoir un sérieux penchant. Intervient également le sergent Cuff, de Scotland Yard, pour tenter de dénouer le mystère.

COMMENTAIRE
J’aime beaucoup les romans avec de l’intertextualité et celui-ci ne m’a pas déçu. L’histoire est bien amenée (même si les déductions de l’inspecteur font parfois sourire), et les personnages suffisamment développés pour qu’on puisse bien cerner leur personnalité. Le contexte social est intéressant et on retrouve bon nombre des éléments incontournables des romans policiers dont celui-ci est un des précurseurs : beaucoup de suspects, des détectives amateurs et les inspecteurs de police (la police locale pas très futée et les vrais pros de SY), un manoir, et suffisamment d’intrigues et contre-intrigues pour détourner l’attention du lecteur. Bref, tous des éléments qui me plaisent. Cependant, je n’ai pas autant aimé ce roman que « La dame en blanc » dont j’avais trouvé l’intrigue beaucoup plus palpitante (mais lu il y a au moins dix ans – peut-être est-ce simplement moi qui ai changée ?). Je ne me suis pas ennuyée mais au final, j’ai eu l’impression que l’intrigue était trop « étalée », que le suspens n’était pas aussi soutenu que dans « La dame… ». Cela reste cependant une lecture agréable.

Ayant lu récemment « Le mystère de Road Hill House » de Kate Summerscale, une histoire vraie qui s’est déroulée au début du 19e s., j’ai pu mesurer, en lisant ce roman de W. W. Collins, combien il s’est inspiré de cette affaire ; plusieurs détails y sont repris (le carnet de blanchissage, etc.)

3.25/5

éditions Labyrinthe / petit bémol : il y a parfois des mots qui manquent :-(



De : lalyre7032 Envoyé : 2008-08-07 12:56

Profondeurs glacées W.Wilkie Collins Phébus/Libretto 135 P.

Londres 1845,un grand bal a lieu pour fêter le départ de deux navires pour le pôle Arctique afin d'explorer un mythique passage.Lors de cette soirée Richard Wardour déclare son amour à Clara,jeune fille de la bonne société qui ne le détrompe pas et lui laisse même prendre un baiser,ce qui pour le jeune homme équivaut à un engagement,il va donc partir avec l'expédition,le coeur rempli d'espoir....mais Clara danse avec Frank Aldersley,ils sont amoureux et cela restera secret car Frank part aussi avec l'expédition et voila les deux rivaux ,ignorant tout l'un de l'autre vont se côtoyer pendant des mois...
1854...On apprend qu'une grande partie des explorateurs sont morts ,que Richard et Frank ont disparu,en réalité ils furent distancés par le reste du groupe parti chercher du secours,ils sont seuls ,Frank est malade ,Richard hésite,la tentation est grande car il a appris incidemment que Frank est le rival qu'il avait juré de tuer,c'est d'ailleurs dans cette intention qu'il s'est arrangé pour rester seul avec lui,alors va t-il l'abandonner et partir seul??
Quelques années,plus tard à Londres,dans le domaine que Clara habite avec son amie,un homme se présente en guenilles,mourant de faim et de soif,presqu'à l'agonie,demandant de l'aide ,ce qu'on s'empresse de faire ,il dévore et boit gardant la moitié ce qui étonne l'entourage.Il s'évanouit on sait qu'il va mourir....Mais qui est-il?Va t-il parler ?

Vraiment un très beau livre,un peu spécial,pas du tout le genre habituel de Wilkie Collins,du suspense,une histoire d'amour,de l'aventure et une belle leçon de vie.Un très petit livre mais un vrai bijou qui bien évidemment sera pour moi un coup de coeur.

5/5 Lalyre
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Cocotte le Mar 23 Déc 2008 - 22:02

De : doriane99Envoyé : 2008-11-19 07:15
Passion et Repentir
Ed Phébus, 334p, Trad Erik Chédaille

1870, nous sommes sur le front de la guerre France-Allemagne. Deux anglaises se rencontrent : Mercy Merrick, qui par le métier d'infirmière auprès des soldats tente de se racheter de sa "mauvaise vie" passée et Grace Roseberry, orpheline, issue de la petite noblesse, elle tente de rejoindre l'Angleterre pour se confier aux bons soins de Lady Roy, vieille amie de sa famille qu'elle n'a jamais rencontrée. A la suite d'un bombardement, Grace est tuée et Mercy se trouve face à une terrible tentation : repartir pour une vie nouvelle en prenant l'identité de Grace.

Un roman très intéressant même si j'ai parfois trouvé que l'histoire était bien délayée. Entre remords, envie de vengeance, les sentiments des uns et des autres sont très violents et l'écriture tient le lecteur en haleine. J'ai beaucoup aimé

4/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Wilkie COLLINS (Royaume Uni)

Message  valérie le Mer 10 Mar 2010 - 17:45

PIERRE DE LUNE
Je ne refais pas le résumé.
Outre une intrigue policière qui nous tient en haleine jusqu'au bout,
avec un enqueteur avec des airs de sherlock holmes,nous avons une
très belle peinture de la société victorienne et une galerie de personnages
extraordinaire.
Voilà un auteur que je ne regrette pas d'avoir découvert,un vrai coup de coeur 5/5
avatar
valérie

Nombre de messages : 779
Age : 52
Location : marseille
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Jeu 11 Mar 2010 - 11:16

Ton coup de ne m'étonne pas Valérie. Collins est un très grand, le dernier que j'ai lu : Sans nom = remarquable. Pierre de lune, que j'avais proposé comme livre d'avril est dans ma ligne de mire.
Cet homme s'est beaucoup battu pour défendre la condition féminine à son époque.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Fabienne le Mar 13 Avr 2010 - 20:05



La pierre de lune de Wilkie Collins
Labyrinthes 570 pages

Ma note : 4.5/5

Quatrième de couverture :
Ami
et rival de Dickens, Wilkie Collins invente avec Pierre de lune le
premier récit policier moderne, et donne au roman une nouvelle mission
: dire et montrer ce qu'il est de bon ton de taire et de cacher.

Borges, T. S. Eliot, Charles Palliser aujourd'hui, considèrent ce livre comme l'un des sommets absolus du genre.

Il n'est évidemment pas question de résumer ici ce roman gouverné
de bout en bout par la peur, oeuvre " hitchcockienne " avant la lettre,
qui réussit cet inquiétant tour de force : une fois le livre refermé
(après quelques nuits blanches), chaque lecteur possède, ou croit
posséder, son interprétation du mystère. Du très grand art.

Précisons que la présente édition de Pierre de lune est la seule en français à n'avoir été ni censurée ni abrégée.

Mon avis :
Je trouve que le principal intérêt et caractéristique du livre est la façon toute particulière de présenter cette enquête policière. En effet, l'auteur nous présente ses personnages un par un puis les fait s'exprimer chacun à leur tour en donnant leur point de vue sur l'enquête. Cela donne des moments de lecture bien amusants notamment avec l'intervention de la vieille Miss Clark, vieille fille absolument impossible.
L'enquête policière menée conjointement par le sergent Cuff et l'intendant de la maison est très bien ficelée. Je me suis régalée.

Merci à Bernard et à Valérie pour m'avoir inciter à le lire à travers leurs avis. Ce n'est pas un auteur que j'aurais choisi naturellement. Je prévois de lire La dame en blanc.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  nauticus45 le Mar 13 Avr 2010 - 20:11

Il a l'air très tentant ce "Pierre de lune", je vais l'ajouter de ce pas à ma LAL, merci Fabienne!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1568
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Fabienne le Mar 13 Avr 2010 - 21:00

De rien Nauticus, j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Mer 14 Avr 2010 - 13:43

Je te conseille aussi, Sans nom, Fabienne.
A noter que Collins, à une époque où les femmes en Angleterre, notamment, étaient méprisées, s'est fait leur défenseur et leur libérateur des hommes dont elles dépendaient entièrement.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Fabienne le Mer 14 Avr 2010 - 16:23

Je note, je note Bernard

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Ladybug le Mer 14 Avr 2010 - 17:14

Il faut vraiment que je re-tente cet auteur ! Ce livre ou bien Sans nom.

_________________
Je lis

avatar
Ladybug

Nombre de messages : 1970
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Jeu 15 Avr 2010 - 10:48

Ladybug, ils sont tous bons les bouquins de Collins.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Bernard le Mer 12 Jan 2011 - 11:55

Pierre de lune

Mon avis :

C'est un chef d'oeuvre. Une régalade de cinq cents pages.
Collins est un maître. Ici pas de sang coulant à flot, une histoire à couper le souffle dans son suspense, tout dans le non-dit.

Lanarration à plusieurs mains, répétée depuis, innovante à l'époque,
épice encore le récit et le colore de l'humeur et de l'humour du
narrateur. L'histoire suit son cours au fil des récits, en douceur et en
douleur, c'est selon, mais toujours en avançant.

Le lecteur estsurpris par l'étrangeté des réactions des uns et des autres et
pourtant, l'énigme est vite résolue sous son nez, sans qu'il y prenne
garde, sans qu'il y fasse attention, car personne ne peut croire une
telle évidence.

Certes entre le vol et la possibilité de la vérité, il y a une énorme marge, notamment pour définir le pourquoi et
le comment. Le mutisme des personnages comme leur mépris font suite à
des quiproquos ainsi qu'à des évidences qu'il se créent, loin de la
réalité et du bon sens.

Nous avons donc un récit à la première personne, conté par, d'abord, un majordome grand admirateur du Robinson Crusoé de De Foe,
admirable de réalisme et de vérité. L'homme écrit ce qu'il voit, sans
ambage, n'analyse ni ne juge, émet simplement ses scrupules par rapport à
son éducation domestique. Il est suivi par une vieille fille, bigote,
grande prêtresse du prosélytisme anglican, dont la prose (de Collins)
est à se tordre. jamais découragée, rabrouée qu'elle est, rien n'y
fait, détentrice de la vérité, elle avance comme un rouleau compresseur
et anesthésie tout le monde avec ses propos totalement déplacés. Quel
exercice de style de Collins !
Sesuccèdent ensuite divers intervenants, dont la plume amène du grain à
moudre au moulin de l'intrigue, jusqu'au médecin remplaçant qui résoudra
le mystère.

De la plus simple femme de chambre à la maitresse de
maison, en passant par le policier, le sergent Cuff, meilleur détective
du royaume, on se régale, tant l'écriture de Collins
est riche et les protagonistes peints avec justesse et finesse par un
pinceau d'une précision jamais prise en défaut. C'est du grand art.
Ajoutezà cela l'époque victorienne, les voitures à chevaux, la campagne
anglaise, les roses (très important les roses), la brume londonienne, la
magie et les mystères de l'Inde et le génie de Collins et vous obtenez, certainement, le premier roman policier de l'histoire, mais aussi un livre inoubliable.
A lire comme on déguste un vieux cognac, avec délectation.

5/5

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Brynette le Mer 21 Déc 2011 - 20:21

Le secret (Wilkie Collins)

Mrs Treverton se meurt. Elle charge sa domestique Sarah de faire part d'un secret à Mr Treverton son époux. Sarah est épouvantée, cache la lettre révélant le Secret et s'enfuit...

Quelques 15 années passent et Rosamond Treverton, la fille de feu Mrs Treverton se marie et souhaite revenir sur les lieux de son enfance. C'est sans compter sur Sarah qui va tout faire pour l'en dissuader.

Mon avis sur cette lecture est assez mitigé. J'aime beaucoup l'écriture de Wilkie Collins, mais le secret n'étant pas très difficile à deviner, j'ai trouvé que presque 600 pages c'était vraiment très long. Certes, nous ne sommes pas dans un roman policier contemporain, il ne s'agit pas de rechercher du suspense, mais j'ai eu du mal à me projeter dans le XIXème siècle et à me dire qu'en effet pour l'époque ce secret était terrible. Cette lecture était agréable malgré tout, c'était mon deuxième roman de Wilkie Collins (après la Dame en blanc que j'ai adoré), j'en ai encore un dans ma PAL, c'est certain que je le lirai.

3.75/5


Dernière édition par Brynette le Ven 23 Déc 2011 - 16:10, édité 1 fois
avatar
Brynette

Nombre de messages : 80
Age : 47
Location : Alsace
Date d'inscription : 09/02/2011

http://brynette.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  aurora22062002 le Mer 21 Déc 2011 - 21:36

Ta critique me convaint Brynette, je note Very Happy



Aurora
avatar
aurora22062002

Nombre de messages : 959
Age : 37
Location : EMMERIN, FRANCE
Date d'inscription : 27/10/2008

http://auroraetlapassiondeslivres.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Mer 21 Déc 2011 - 21:57

J'ai un ouvrage de cet auteur dans ma pal, il va vraiment falloir que je me décide à le lire !
Smile

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Brynette le Jeu 22 Déc 2011 - 5:39

Je me demande si je ne suis pas passée un petit peu à côté de ce livre finalement. Car c'est vraiment un auteur à découvrir. C'est pour ça que je lirai également Basil qui est sur mes étagères (acheté 1€ à une brocante !)
avatar
Brynette

Nombre de messages : 80
Age : 47
Location : Alsace
Date d'inscription : 09/02/2011

http://brynette.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Isaby le Dim 5 Fév 2012 - 1:44

La dame en blanc
éd. Phébus, 554 pages
1995 (écrit en 1860)

4.5/5

Je n'ai pas l'habitude de lire des romans de l'époque Victorienne. Celui-ci a ses 150 ans bien sonnés! J'avais d'ailleurs déjà tenté de lire raisons et sentiments de Jane Austen et je n'avais pas accroché à ce grand classique de la littérature Anglaise. Peut-être est-ce à cause du côté fleur bleue et du manque de caractère des personnages féminins où est-ce tout simplement parce que je n'étais pas disposée, pour une raison ou pour une autre, à entâmer ce style littéraire. Mais pourquoi, direz-vous,ais-je donc retenté l'expérience hasardeuse du classique Anglais? Par un pur concour de circonstances, je mis la main sur le film Jayne Eyre tiré d'un roman de Charlotte Brontë. Dieu m'en soit témoin, j'ai eu un coup de foudre! Du coup, j' eu envie de prolonger mon plaisir de baigner à nouveau dans le contexte de l'Angleterre de l'époque Victorienne. C'est ce goût de lire un roman d'époque qui a eu raison de mes réticences. Voilà comment, grand bien m'en prenne, m'est venue l'idée de lire la Dame en blanc de Wilkie Collins.

Vous avez aimé mon introduction? Vous aimerez Wilkie Collins!

Vous n'auriez pu supporter une ligne de ce français pompeux? Passez votre tour pour Wilkie Collins!

Résumé: Un professeur en route pour un riche domaine où il vient d'être engagé pour enseigner le dessin rencontre une étrange dame en blanc en fuite d'un asile à qui il portera secour. Étrange hasard, la dame en blanc s'avère être le portrait identique de Laura Fairlie, jeune femme à qui il doit justement enseigner le dessin. Laura, la ravissante et douce et Walter Hartridge son professeur de dessin auront une attirance réciproque, mais voilà, Laura doit se marier sous peu avec Percival Clyde. Une lettre avertira Laura qu'elle risque un grand danger si elle s'unie à Percival Clyde. Sa soeur Marian, jeune femme au fort caractère et Walter Hartridge tenteront de lever le voile sur ses grands dangers et découvriront un complot machiavélique. L'histoire est construite, telle une enquête, par une série de faits rapportés par différents personnages. Le but: Élucider un triste complot, rétablir les faits et rendre justice!

Un excellent roman que j'ai adoré! Malgré le style d'écriture auquel il faut s'habituer et les 550 pages de petite écriture, je ne me suis pas ennuyée une seule minute. Les rebondissements sont nombreux et les personnages, à défaut d'être tous attachants sont tous bien campés. On a davantage l'impression de regarder un film que de lire un livre. Pas mal non? Je me promets d'ailleurs de lire un roman de ce style à chaque année. Je mets également pierre de lune de Wilkie Collins sur ma liste de chasse!


_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  anna44 le Dim 5 Fév 2012 - 15:09

Merci pour ta critique Isaby ! Moi qui aime la littérature victorienne, je ne peux qu'être conquise !

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Cyrielle le Dim 5 Fév 2012 - 15:57

Ca fait longtemps que cette auteure me tente, peut être qu'au Salon du livre.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Isaby le Dim 5 Fév 2012 - 22:04

Cyrielle: Wilkie Collins est un homme. Je te souhaite une belle découverte avec cet auteur. Ces livres ont presque tous été réédité aux éditions Phébus en 2010 et 2011. Je crois qu'on a là un bon auteur à suugérer comme prochain auteur du mois!

_________________
sunny
avatar
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 43
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Cyrielle le Lun 6 Fév 2012 - 8:24

Mince, j'étais sûre que c'était une femme Laughing . J'irai faire un tour au stand Phébus Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  belledenuit le Lun 6 Fév 2012 - 10:48

La dame en blanc est un excellent bouquin. C'est d'ailleurs avec lui que j'ai découvert l'auteur.
Cyrielle, si tu ne trouves pas La dame en blanc, je l'ai dans ma biblio et je te le prête sans problème Wink
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Cyrielle le Lun 6 Fév 2012 - 10:53

Merci Belledenuit, je te ferai signe après le Salon si je ne l'ai pas trouvé là bas Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7378
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wilkie COLLINS (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum