Nguyen HUY THIEP (Vietnam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nguyen HUY THIEP (Vietnam)

Message  gallo le Mar 11 Nov 2008 - 11:33

De : Claudeg061 (Message d'origine) Envoyé : 27/07/2003 23:53
Nguyen HUY THIEP "le coeur du tigre"
éditions de l'aube/poche

De prime abord on pourrait s'étonner que dans le même paragraphe de la quatrième nouvelle (Des chansons), Nguyen Huy Thiêp écrive: "Il semble que le travail de l'écrivain est d'éveiller les consciences, d'en être le contrepoint" et plus loin "L'écrivain est celui qui orchestre l'imaginaire". Pourtant, quand on sait qu'en Orient les contrastes et les contradictions font partie d'un tout, comme les deux faces d'une même pièce, on comprend mieux que dans un même récit l'auteur marie le conte et la réalité (le coeur du tigre) et d'en un autre il fasse cohabiter la douceur et la vulgarité (Les scieurs de long). Les quatre nouvelles qui composent ce receuil se lisent avec délectation et montrent qu'il y a moyen d'écrire autre chose que des anecdotes. Tout comme L'île aux femmes de Ho Anh Thaî, Le coeur du tigre n'est pas un livre que l'on lit pour l'exotisme, les plus mauvais tâcherons occidentaux nous proposent ce genre de littérature indigeste. Nguyen Huy Thiêp prend un plaisir de parler de gens simples que nous pourrions très bien croiser sur le trottoir de Paris, Bruxelles et Montréal si ce n'était les bâtons d'encens brûlé dans les temples et les vagues allusions au système politique. Le langage de l'imaginaire est un langage universel qui traverse aussi bien l'espace que le temps. Il l'a bien compris même s'il est très attaché à sa terre comme le montre cette phrase: "Vivre heureux sur sa terre natale, c'est l'aspiration la plus pure, la plus légitime de l'homme".
Si vous décidez de lire ce livre prêttez une attention spéciale à la troisième nouvelle (Il n'y a pas de roi) c'est celle qui montre le mieux que l'on peut être et noir et blanc, avoir les dents pourries et cependant parler un langage d'or.
Au final nous avons un livre écrit dans un langage simple et directe que arrive à peindre avec délicatesse l'âme flôtante des gens.

Claude


De : 5859Chouette Envoyé : 14/08/2003 22:19
Nguyen HUY THIEP: Conte d'amour un soir de pluie.
Ed. de L'Aube/poche, 178 pages

Dans les huit nouvelles de ce recueil, Nguyen Huy Thiêp a le talent de décrire les gens simples dans leur vie quotidienne avec une lucidité déconcertante. Ils montrent leur force de vivre dans un milieu hostile avec "une voix pleine, sans cesse sur le point de briser telle une eau dans un récipient trop étroit, une voix d'où les mots tombent comme du miel".
Vous l'avez compris, Nguyen Huy Thiêp est un conteur mais aussi un poète qui vit avec son époque sans pour autant l'enjoliver. Alchimiste d'une réalité difficile et d'une quête spirituelle qui sert d'exutoire, il ne verse pas pour autant dans le militantisme. Son engagement se limite à cet aveu : "L'écrivain ne peut pas sauver le monde mais peut en soulager, tant soit peu, les souffrances".
Il essaime des poèmes de son cru au fil des nouvelles avec un franc succés. J'ai été charmée et je vais certainement succomber une nouvelle fois au moins, au velouté de sa plume.

Une très belle découverte !


De : joubjoub Envoyé : 2008-04-10 05:15
.:: Conte d'amour un soir de pluie - Huy Thiêp NGUYEN ::.

Résumé : Huit nouvelles dans la veine réaliste chère à Thiêp, qui avec "un style acéré et une écriture au scalpel, fouaille avec une tranquille assurance l'âme d'un peuple."

Thiêp ne cesse d'écrire sur la vie de son peuple, ses joies et ses peines ; un quotidien parfois tragique s'égrène au fil des pages dans le dédale des marchés colorés où l'on croise de belles jeunes filles, un orphelin en larmes, un poète vagabond ou une aigrette mystérieuse qui s'envole ?
"Le regard de Thiêp devient un avertissement." Sean James Rose, Libération.

Nguyên Huy Thiêp, considéré comme le plus grand écrivain du Viêt-nam tant par ses compatriotes que par les critiques, vit à Hanoi où il est né en 1950. Aujourd'hui, c'est dans l'art que l'homme peut exprimer sa liberté, surtout dans un régime totalitaire. Et l'oeuvre de Thiêp, dans toute son expression, est l'illustration même de cette conviction. Il a décidé de ne plus faire que ce qu'il aime : écriture, peinture, sculpture, céramique. Toute son oeuvre est publiée aux éditions de l'Aube. (Source : l'Aube)
--------------------------------------------------------------------------------

Conte d'amour un soir de pluie est un recueil de huit nouvelles où Nguyên Huy Thiêp nous décrit son pays et surtout les gens... Le terme de conte semble inapproprié : les personnages et les situations sont si vraisemblables.

L'auteur nous raconte la force et la beauté des petites gens, ceux qui se débattent sans fléchir dans un monde luxuriant, certes, mais souvent si hostile... Il nous raconte les meurtrissures du coeur, les incertitudes de l'âme, où s'exhalent tour à tour la plainte de la solitude et l'impatience du désir...

Au final, il écrit sur l'amour et son lot de désillusions. Il dépeint avec justesse l'homme en tant que personne.

L'écriture est belle et très poétique. Mais la qualité et l'intérêt des nouvelles de ce recueil sont fluctuants.

Note : 3,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum