Catherine CLEMENT (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Catherine CLEMENT (France)

Message  Mousseline le Mar 11 Nov 2008 - 9:37

De : 2186Elfe (Message d'origine) Envoyé : 2005-11-07 13:08

Née à Boulogne-Billancourt, dans une famille mi catholique, mi juive. Ses grand-parents maternels sont morts en déportation pendant la guerre.
Agrégée de philosophie à l'age de 22 ans et romancière, Catherine Clément réside aujourd'hui en Afrique.
Sa rencontre avec Claude Lévi-Strauss sera décisive pour sa carrière d'écrivain. Elle ne soutiendrai jamais sa thèse dont le sujet a été déposé, et ne fera pas carrière à l'université. Détachée au CNRS, elle travaillera pour des cabinets privés d'enquêtes psychosociologiques, souvent à des fins publicitaires.
Après quatre années de séjour en Inde et trois ans au Sénégal, elle rédige de nombreux essais sur l'anthropologie et la psychanalyse, ainsi que d'une dizane de romans : "La Sultane, La Senora, Pour l'amour de l'Inde, Le Voyage de Théo..."

En 2001, Catherine Clément s'engage en politique auprès de Jean-Pierre Chevènement. Elle restera marquée par cette expérience.
Catherine Clément est officier de l'Ordre National du Mérite et chevalier des Arts et des Lettres.
Son frère, Jérôme Clément, est président de la chaîne de télévision Arte.

Le voyage de Théo

Théo a quatorze ans, une famille très proche et son amie Fatou. Un jour, il apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable. Qu'à cela ne tienne, sa tante Marthe, excentrique, décide de l'emmener faire un étrange voyage. A travers l'Europe, L'Asie, L'Amérique, et l'Afrique, Théo va faire le tour de monde des religions pour répondre à la question de l'existence de Dieu. La rencontre avec les différents sages, et les différents rite lui ouvriront l'esprit, lui feront découvrir l'amour.

Ce livre est un moyen très attrayant de combler ses lacunes en matière de connaissances religieuses. Le lecteur découvre en même temps que Théo!! Bienque les informations sont exposées le plus simplement possible, elles sont si nombreuses que l'on en perd les pédales, et vers la fin j'avoue que j'en était lassée.
Néanmoins j'ai appris beaucoup de choses!!

Ma note: 3/5.




De : lalyre7032 Envoyé : 2007-01-08 10:59

Les derniers jours de la déesse Catherine Clément Stock

Comme souvent avec Catherine Clément,nous sommes en Inde,elle raconte l'histoire de Rachel Ephraïm qui quitte sa vie de chanteuse lorsqu'elle rencontre un politique bengali et avec lui fonde une communauté et découvre la sagesse mystique.Devenue vieille,elle décide de mourir et de rejoindre son bien-aimé ,sa moitié divine ,puisqu'à eux deux ils étaient un seul dieu.Bien des années plus tard,c'est une seule voix qui mène l'enquête et interroge ceux qui l'ont connue car beaucoup de questions autour de cette mort entourée d'ombres,une enquête qui réserve des surprises et qui nous plonge dans une Inde mystèrieuse aux odeurs d'épices,ses étoffes chatoyantes,pays de misère,de magie,de rites,de cultes et de déesses,Une atmosphère qu'évoque très bien l'auteur en nous décrivant les personnages qui habitent ce livre.

Mon avis : Quelques personnages historiques émaillent ce roman mais ce n'est pas une biographie,C'est un roman original présenté comme une enquête.

4/5

Lalyre
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  Chantal le Lun 29 Juin 2009 - 20:28

POUR L'AMOUR DE L'INDE : Catherine Clément
Editions Fervane - 2 tomes : 433 + 442 pages.

Si vous voulez connaître l'histoire de l'Indépendance de l'Inde d'une manière agréable, légère et romancée, c'est le livre qu'il vous faut. Le lecteur côtoie de façon très proche et très familière les différents personnages importants de cette période historique avec Lord Mountbatten (dernier vice-roi des Indes) et sa femme Edwina, le futur premier ministre de l'Inde indépendante Jawaharlal Nerhu, le Mahatma Gandhi, et le père fondateur du Pakistan Jinnah. L'attirance puis l'amour fusionnel entre Edwina et Nehru y est décrit avec émotion et pudeur, les différents entre hindous et musulmans sont expliqués clairement, ainsi que le rôle si important de la non violence prônée par Gandhi, et toutes les implications d'une indépendance décidée dans l'urgence massacres, exodes,...).

La fin du récit, quand les Mountbatten ont quitté l'Inde, et que l'Histoire se poursuit, est tout aussi intéressante.

Je ne placerai pas ce roman au même niveau que "Cette nuit la liberté" de Lapierre et Collins, mais ce fut une lecture très agréable et j'ai encore appris plein d' éléments intéressants sur cette période.

4,25/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2224
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  Nathalire le Dim 18 Sep 2011 - 12:12

Le voyage de Théo

Depuis le temps que je voulais lire ce pavé... Et bien voilà, c'est fait... ce livre peut (enfin) passer dans l'autre pile et cela n'a pas été une mince affaire...
C'est en effet un véritable traité des religions que nous propose Catherine Clément. A travers le monde, tante Marthe et Théo découvrent les courants religieux et rencontrent une multitudes de guides spirituels pour leur donner les explications (succintes) de chaque courant.
On est dans un conte, rien de tout ce qui se passe n'est possible (ou quasi rien). D'abord la ta-ta doit être riche comme Crésus pour offrir pareil voyage à son neveu (qui a une tante aussi riche, hein?), ensuite le jeune homme très malade est autorisé à entreprendre un voyage de neuf mois et il est très en forme tout du long... La tante connaît des grands maîtres religieux partout dans le monde et ils peuvent assister à toutes formes de cultes qui sont normallement réservés aux pratiquants... pas très crédible tout ça...
Bon ça c'était pour ne pas vous donner envie de le lire Razz Sérieusement, Catherine Clément ne s'est pas embarrassée d'éléments perturbateurs pour écrire son récit, ce qui compte c'est de donner au lecteur une approche des religions et c'est ce qu'elle fait (plutôt assez bien) tout le long du livre.
Franchement, c'est un peu long, un peu barbant et je n'ai pas retenu grand chose, mais c'est intéressant et il y a un monstre travaille derrière! Pour ça je mets la note de 4/5.
Par contre, je pensais que ce livre était plutôt destiné à la jeunesse et bien que nenni, je ne le mettrai pas entre les mains d'un ado sous peine qu'il me le renvoie en pleine tronche... sauf si bien sûr c'est un petit génie (comme Théo) ou un passionné de religions (je sais pas si ça existe...).
Bref, si vous avez du temps à perdre pourquoi pas, sinon je ne le conseille pas spécialement.
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  Nathalire le Dim 16 Oct 2011 - 9:57

Le sang du monde
Le voyage de Théo 2

Pour faire suite au message précédent, voici mon avis sur le deuxième tome des aventures de Théo.
Cette fois ci Théo a grandit, il a 27 ans, étudiant en médecine et écologiste, il participe à un concours environnemental et feit participer sa tente à son tour du monde de l'écologie.
Tante Marte est en dépression et souhaite renouer avec son neveu perdu de vue depuis toutes ces années, elle le suit alors dans ses aventures avec un oeil critique sur sa façon de pensée et les conditions de vie qu'il lui propose.

Franchement j'ai nettement plus apprécié cette suite au premier opus, ce qui n'est pas souvent le cas avec les suites... Le thème m'a peut-être plus intéressé, l'écologie est quand même plus actuelle que la religion (mais bien sûr ça dépend de chacun). L'histoire tient nettement plus la route aussi, même si parfois les rencontres que font Théo et Marthe sont tirées par les cheveux... et la fin est des plus surprenante, je ne m'attendais pas à ça dans un roman-conte philosophique! Les sujets d'actualité soulevés par Catherine Clément sont intéressants (le nucléaire, la pollution des eaux, le traitement des déchets) et plutôt bien débattus par les protagonistes. Bien sûr tout ça reste encore assez générale et peu spécialisé mais le livre soulève la question de la place de l'homme dans la nature, de l'importance des besoins humains face à ceux de la nature.
Je le conseille aux lecteurs intéressés par tous ces thèmes (ce deuxième tome est de plus moins volumineux, c'est qui n'est pas une tare). Je le conseille aussi aux jeunes exaltés (comme le personnage de Théo) qui souhaiteraient refaire le monde (et oui... moi aussi j'ai été comme ça il y a quelques années).
Pas mal, note: 4,25/5
avatar
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 37
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  Lacazavent le Mar 15 Nov 2011 - 16:34

Dix mille guitares de Catherine Clément
Points / 430 pages







En 1578, la dernière croisade s'achève au Maroc avec la disparition du roi portugais Sébastien le Désiré. Mort ou vif ? Son favori, réincarné en un rhinocéros de l'Inde, attend le retour de son maître. Lisbonne, Prague, Stockholm : dans l'Europe des tourmentes, l'animal conte son périple à travers les guerres de religion, les folies des Habsbourg, la passion de la reine Christine pour René Descartes.

Un livre qui mêle plutôt habilement le roman et certains faits historiques. Évidement je ne parle pas là de la présence du « Bata », le rhinocéros dont les commentaires, on apprend dès les premières pages qu' il est la réincarnation d' une personne ayant vécu en Inde pays d'origine de ce rhinocéros, apportent une vision légèrement différente sur l'Histoire.
Cependant, ce point de vue animal qui va donner un peu d'originalité et élargir la période historique traité m'a semblé au fil des pages de plus en plus superflu.
J'ai eu de plus en plus de difficulté à distinguer à quelle histoire Catherine Clément avait souhaité s'intéresser dans ce roman, l'histoire de ce rhinocéros, l'un des tout premier à avoir été vu en Europe où à la vie et la disparition de son premier maître le Roi portugais Sébastien le Désiré.
Cela donne pour moi un récit un peu bancal, malgré une écriture vive et alerte qui convient parfaitement aux épopées qui nous y sont contées.

3,75/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  lalyre le Dim 12 Mai 2013 - 16:08

La reine des Cipayes
Catherine Clément
Points avril 2013
337 pages

Quatrième de couverture
Les flammes du bûcher se reflètent dans les yeux de la jeune veuve. Chabili sait que désormais elle devra régner seule sur Jhansi. Depuis toujours, elle court, se bat et monte à cheval comme les hommes, sans peur. Les Anglais veulent lui retirer son royaume, mais l’impétueuse guerrière refuse de céder. Elle crée une armée d’amazones et de cipayes. Chabili part au combat. Son destin lui appartient…

Mon avis
Voici un roman historique ou la plupart des faits et des personnages sont véridiques. Cette histoire se situe avant et pendant la fameuse révolte des cipayes qui éclata en 1857. Catherine Clément nous dresse le portrait de Chabili, une femme passionnée, reine et guerrière, prenant les armes, déterminée à protéger son peuple de l’insurrection anglaise, c’est une jeune femme volontaire et énergique qui force notre admiration. On ressent les prémices de l’indépendance de l’Inde par l’écriture simple et remarquable de l’auteur nous faisant mieux connaître cette reine qui, au risque de sa vie, a affronté la folie des hommes, tous les désespoirs mais aussi les traditions indiennes. Un très beau roman que j’ai beaucoup apprécié que je recommande vivement. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  Awara le Ven 17 Mai 2013 - 7:03

Bonne idée, ce livre de Catherine Clément que j'aime bien. Je réalise, en lisant ta critique, qu'elle a peu les honneurs du forum Question

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3940
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  lalyre le Ven 17 Mai 2013 - 7:55

Awara, c'est le deuxième livre que je lis de Catherine Clément, mais j'en lirai d'autres qui me tentent bien flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  lalyre le Mar 22 Déc 2015 - 17:06

Aimons –nous les uns les autres     
Catherine Clément   
 Points  22 octobre 2015
     337 pages       

Quatrième de couverture
En 1871, la Commune de Paris embrase les cœurs et les rues. Sous le feu des balles et des passions, Abel Gornick et Léo Frankel ont scellé leur amitié. Le premier, franc-maçon ukrainien, prêche la paix et l’amour. Le second, communiste hongrois, vit pour la révolution. Jusqu’au jour où sa route croise celle d’Élisabeth Dmitrieff, comtesse russe envoyée dans la tourmente par Karl Marx…

Mon avis
Deux amis Léo Frankel, hongrois et Abel Gornick, ukrainien, juif et franc-maçon tous deux orfèvres travaillant ensemble, se sont installés à Paris. C’est la guerre, Paris est sous le tir des prussiens ainsi que des Versaillais commandés par le surnommé le Foutriquet. Catherine Clément fait participer quelques personnages historiques  comme Napoléon la Cecilia, Georges Clemenceau, Louise Michel, Victor Hugo, Garibaldi, Karl Marx, Abel Gornick et sans doute d’autres que j’oublie, il faut aussi y ajouter d’inoubliables personnages, tels Leo Frankel et la jeune russe Elisabeth Dmitrieff,  pour faire revivre le récit des jours tragiques et glorieux de la Commune. Avec sa belle plume, l’auteur nous emmène sur les barricades en compagnie de la sympathique Madame Jules, la jeune nonne Saubade, Louise et Lisa, toutes des combattantes acharnées. Un très beau et savoureux roman historique qui nous donne un nouvel éclairage sur une partie de l’Histoire de Paris…..4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  lalyre le Dim 20 Mar 2016 - 14:15

Clément Catherine    
  Les ravissements du Grand Moghol  
  Seuil 3 mars 2016
ISBN 978 2 02 12743 7  
317 pages          

Quatrième de couverture
Je suis le plus grand des « Grands Moghols ». Au xvie siècle, j’ai régné sur un empire s’étendant du Cachemire au Bengale, et jusqu’au sud de l’Inde. Fils d’une princesse chiite et d’un souverain sunnite, élevé par deux nourrices on ne peut plus bizarres, on m’a dit atteint du Haut Mal, sans doute épileptique, assurément mystique. Pas impuissant, non. Mais le sexe dans la tête.

« Ombre de Dieu sur Terre », moi, le musulman, j’ai épousé des femmes de religion hindoue, et fait sortir de la jungle la ville rouge de Fatehpur-Sikri, ma capitale, que le monde entier nous envie.

Ma vie durant, je me suis consacré aux croyances des humains, et j’ai, pour la première fois en Inde, fait en sorte que musulmans et hindous cohabitent en paix. De Dieu, ce ne sont pas les lois qui me fascinent le plus, mais surtout Sa lumière, car je L’ai vu, Dieu, comme je vous vois.
Mon avis
Dans ce roman historique, Catherine Clément met en scène une cohorte de religieux de toutes sortes, que ce soit,  jésuites, ayatollahs, moines jaïnistes, rabbins, oulémas ou encore hindous de toute caste. Les ravissements du grand Moghol donc pourraient être la liberté des animaux, les extases sexuelles et bien d’autres. Le grand Moghol est une personnalité complexe, ascète, jouisseur et probablement épileptique, il a réfléchi durant  toute sa vie sur les croyances et les religions, Les envoyés de toutes religions ne sont pas toujours d’accord et s’affrontent dont trois prêtres jésuites choisis pour  une mission et dont les noms sont restés dans l’histoire ce serait Rodolphe Acquaviva, un italien âgé de 30 ans arrivé à Goa, Francis Henriques, un perse converti à l’Islam et Antoine Montserrate, catalan de 43 ans. C’est une histoire étonnante que celle du Grand Moghol  qui a dirigé l’Empire Moghol de 1556 à 1605, racontée par l’auteure ce qui m’a permis de connaître cette époque. Elle précise que tout est vrai dans ce roman, sauf deux personnages dont elle cite les noms. Une petite note nous apprend que Rodolphe Acquaviva fut déclaré martyr et béatifié en 1893 par le pape Léon Xlll, que tous les textes en italiques sont authentiques ainsi que les  proclamations du Grand Moghol. Lors de la disparition du Grand Moghol , il semblerait qu’une phrase fut prononcée… « Il mourut comme il a vécu, car nul ne sait quelle religion était la sienne et dans quelle foi il est mort….Un roman superbe et bien documenté qui ne saurait être qu’un gros coup de cœur. 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Catherine CLEMENT (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum