Paul AUSTER (Etats-Unis)

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Que pensez-vous de Paul Auster?

15% 15% 
[ 7 ]
33% 33% 
[ 16 ]
15% 15% 
[ 7 ]
6% 6% 
[ 3 ]
4% 4% 
[ 2 ]
2% 2% 
[ 1 ]
25% 25% 
[ 12 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 48

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  lalyre le Dim 14 Avr 2013 - 12:13

Chronique d’hiver
Paul Auster
Actes Sud 31 mars 2013
252 pages

Quatrième de couverture
Trente ans après L'Invention de la solitude, Paul Auster pose sur son existence le regard du sexagénaire qu'il est devenu. Bien loin, cependant, du journal intime ou du classique récit autobiographique, cette Chronique d'hiver aborde la méditation sur la fuite du temps sous l'angle du compagnonnage que tout individu entretient avec son propre corps. C'est en effet de respiration, de sensation, de jouissance ou de souffrance, d'épiphanies charnelles ou de confrontations plus ou moins traumatiques avec la matière du monde qu'il est question à travers l'évocation, à la deuxième personne, d'un simple petit Américain du nom de Paul Auster, né dans l'immédiat après-guerre, et requis d'apprivoiser les espaces et le temps qui lui ont été impartis. Dans ces pages aussi sincères que retenues, Paul Auster se décrit moins en littérateur qu'en acteur convoqué sur la scène troublée de l'existence pour y incarner, à son tour, toute l'ardeur des passions humaines. De cet homme-cicatrice dont le corps exulte ou somatise, de ce fils hanté par la mort prématurée de son père et tourmenté par le destin chaotique de sa mère, de l'heureux citoyen de Brooklyn, époux et père aujourd'hui comblé, de cet héritier d'une lointaine Europe, amateur de base-ball, fumeur invétéré et romancier fécond, de cet homme, enfin, qui souffre de ne pouvoir ou de ne savoir pleurer, le lecteur entendra ici le "grain de la voix" surgissant du savant puzzle où se déconstruit toute représentation univoque du moi afin que se produise, sous le signe d'une humanité partagée, la plus loyale des rencontres.

Mon avis
Mon avis sera court car le quatrième de couverture dévoile très bien la vie de Paul Auster depuis son enfance jusqu’à l’âge de soixante-quatre ans.“ Un âge ou l’on a tendance à se pencher sur ce que fut notre vie “Cette petite note est personnel……Cet écrivain a souvent changé de domicile, j’ai aimé l’hommage touchant fait à sa mère qui fut brillante, devenue fragile et maintenant disparue. Ce livre est un récit assez désordonné toujours écrit à la deuxième personne du singulier et l’on y ressent de la passion et des émotions perdues, refaisant surface sous sa plume, dévoilant une vie toujours en recherche de sensations et de jouissance. Une belle lecture grâce à une belle écriture qui m’a permis de mieux connaître Paul Auster. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4396
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Jeu 18 Avr 2013 - 14:44

Chroniques d'Hiver

Lalyre a déjà donné le quatrième de couverture. Il dit tout....

c'est écrit à la deuxième personne du singulier....cela fatigue un peu à la longue.
on apprend deux trois choses sur l'auteur, notamment ses crises d'angoisses, voire de panique totale...
très joli tableau de sa mère, c'est vrai.
Auster a pas mal déménagé et fus étonnée d'apprendre que pour lui, son lieu de vie importait somme toute assez peu: beaucoup d'apprtements minuscules, visiblement sur rue, pas franchement accueillants et sans grand confort...
Bon, cela se lit, mais ce n'est pas un grand Auster.
Trouvais même qu'il faisait de la psychologie simpliste et bon marché....

au final, lecture pas désagréable, elle m'a donné envie de relire certains ouvrages plus anciens....
3.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 603
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 18 Avr 2013 - 15:19

Very Happy Après les avis assassins que j'ai lu et entendu sur ce livre, je crois que je vais quand même me laisser tenter si l' occasion se présente.
Merci Lalyre et Noémie

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  nauticus45 le Mar 9 Juil 2013 - 20:18




  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Leméac (2 mars 2013)
  • Collection : ROMANS, NOUVELL
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330016328
  • ISBN-13: 978-2330016326


Je ne vais pas refaire le résumé de ce livre, la quatrième de couverture a été citée plus haut et elle le résume très bien. D'habitude j'aime beaucoup les livres de Paul Auster mais là je dois dire que ça n'a pas du tout été le cas car je me suis ennuyée du début à la fin. Il s'agit ici d'un bilan de sa vie, l'auteur vient d'avoir soixante-quatre ans et il se rend compte que commence désormais l'hiver de sa vie (d'où le titre). Cela l'ébranle et lui fait repenser à son passé, ses parents, grands- parents, femmes et enfants, ses blessures d'enfants, les adresses où il a habité, etc... Ce bilan écrit à la deuxième personne du singulier m'a ennuyée d'abord parce-que l'usage de ce "tu" m'a empêchée de trouvé ma place de lecteur. L'auteur se parle à lui-même mais de sujets tellement personnels que je me suis demandée ce que je faisais là, témoin du récit fragmentaire du vie alors que celle-ci, au fond, ne me regarde pas (ce n'est pas parce-qu'un auteur est un homme public que l'on doit tout connaître de sa vie, je le crois en tout cas). Ces sujets, en plus, forment une sorte de litanie où l'on passe des dizaines de pages à lire la description des logements dans lesquels Paul Auster a vécu tout au long de sa vie, et d'autres longues pages à lire le résumé d'un film qui l'a marqué parce-qu'il symbolisait ce qu'il ressent durant ses crises de panique. Ce genre de sujet représente un intérêt très limité pour moiu, même si j'apprécie beaucoup cet auteur qui me touche beaucoup en général. Je continuerai à le lire, bien sûr, mais je ne conseillerai à personne de découvrir l'auteur avec ce livre car cela représente très peu, je trouve ce dont il est capable.

2/5, surtout parce-que j'ai retrouvé son style fluide que j'apprécie particulièrement.
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1669
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Dim 12 Jan 2014 - 17:44



Brooklyn Follies - Paul Auster
Actes Sud - 363 pages

Nathan, retraité de 60 ans, en rémission d’un cancer du poumon mais toujours convaincu qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre, décide de retourner finir ses jours à Brooklyn.
Pour occuper son temps, il commence à écrire un livre qui recense toutes les erreurs, maladresses et lapsus qu’il a pu commettre dans sa vie.
Un jour, au hasard d’un promenade dans son nouveau quartier, il tombe sur son neveu Tom qu’il n’a pas vu depuis des années.
Cette rencontre va permettre à Nathan de reprendre gout à une vie qu’il pensait terminée.

Je ne connais pas très bien Paul Auster mais j’ai l’impression que ce roman est très loin de son oeuvre habituelle. En tout cas, on est à des années lumière de la trilogie new-yorkaise!!
C’est un livre plutôt positif, sur la douceur de vivre à Brooklyn qui est décrit comme un quartier très sympathique, calme et accueillant. Une ambiance de village un peu, où on l’on connait et apprécie ses voisins.
Le style est fluide et les personnages attachants, l’histoire sans être particulièrement extraordinaire est assez prenante.
On pourrait reprocher à Paul Auster de s’éparpiller un peu dans son récit mais globalement, c’est une histoire qui fait du bien à lire, l’histoire d’un retour à la vie d’un homme qui n’en espérait plus rien. Comme quoi il y a toujours des surprises!
La fin tombe comme un couperet et tranche avec l’impression joyeuse du reste.
Bref, un roman assez particulier, sur lequel j’ai un peu de mal à exprimer mon avis.
On sent la patte de l’écrivain et en même temps, on est un peu déçu parce qu’on s’attend un peu à autre chose d’un écrivain comme Paul Auster. J’en suis même à me dire que s’il n’y avait pas son nom sur la couverture, je l’aurai apprécié davantage.
Ce roman me laisse perplexe mais ce n’est pas grave, je ne compte pas m’arrêter dans mon exploration de l’oeuvre de Paul Auster, il m’en reste encore beaucoup d’autres à découvrir.

4/5

_________________
Lecture en cours : Outlander tome IV : Les tambours de l'automne de Diana Gabaldon

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2371
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  dodie le Mer 8 Oct 2014 - 16:53

Moon Palace

Dans ce roman Paul Auster nous raconte l'itinéraire sur quelques années de Marco Stanley Fogg. Orphelin, n'ayant jamais connu son père et en partie élevé par son oncle, il arrive à New-york en 1965 afin d'y effectuer ses études. Personnage profondément solitaire, il finira à la rue et ne devra sa survie qu'à l'obstination de ses deux seuls amis. Afin de gagner sa vie il se retrouve homme de compagnie de Mr Effing, vieil homme paralysé, aveugle au caractère invivable.  Celui-ci lui raconte alors sa vie très rocambolesque. De rencontres en coïncidences Fogg finira par retrouver son père, lui qui ne s'imaginait pas autrement que "sans père".

Ce roman est bien plus qu'un roman initiatique. Certes à travers ses rencontres, ses pérégrinations, Fogg va enfin découvrir qui il est et surtout ce qu'il veut faire.
Mais le fil directeur  en est bien la solitude et surtout la solitude choisie par certains personnages.
C'est d'ailleurs assez curieux que toutes les personnes croisées par le héros et qui ont vraiment compté pour lui disparaissent brutalement de sa vie. 
Roman à tiroir puisque Paul Auster nous raconte à la fois la vie de plusieurs personnages qui ont tous un point commun: celui de se trouver dans des situations hors norme.
D'une écriture fluide malgré les aspects torturés des personnages et tortueux de leurs itinéraires, ce roman se lit très facilement.
Je suis une nouvelle fois tombée sous le charme de l'écriture de Paul Auster dont je relisais parfois certaines phrases plusieurs fois.....
Ma note 4,5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4683
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Sam 27 Déc 2014 - 20:38

Brooklyn Follies

Nathan, soixantaine, nouvellement retraité, divorcé et survivant du cancer, quitte la banlieue pour un petit appartement dans Brooklyn. Il croit être arrivé au bout de sa vie et de simplement faire passer le temps. Il tombe toutefois sur un neveu qu’il avait perdu de vue et, de fil en aiguille, il fera rencontre après rencontre qui changeront sa vie et lui donneront un nouveau sens.

 
Un roman rempli de personnages auxquels ils arrivent moult aventures. Typique de Paul Auster, les personnages sont forts attachants et leur vie est totalement chamboulée par des événements complètement inattendus (et aussi pour le lecteur). Dans ce livre, Auster montre comment des gestes presque anodins peuvent perturber la vie de nos relations, proches ou loin, pour le meilleur ou pour le pire. Nathan, sur le point de se replier dans sa coquille, se redécouvre et porte alors un regard neuf sur tout ce qui l’entour. Un excellent Paul Auster.
 

5/5

le Réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours :  New York 2140 (Kim Stanley Robinson) , 
En attente :  
Commentaire en attente : The Power (Naomi Alderman 4,5), Qui a tué mon père (Édouard Louis 4,5)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2108
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Sam 24 Jan 2015 - 12:16

chroniques d'hiver

Je ne reviendrai pas sur le résumé donné par d'autres posts.

lecture assez sympa, mais bon, bof, c'est pas terrible non plus.
Il y a de jolis passages, notamment sur sa mère.,
mais c'est assez lassant de l'entendre encenser sa femme.
bon le couple s'aime toujours après 30 ans et plus de vie commune, tant mieux. Ils dialoguent beaucoup, tant mieux.

Et il y a trop d'énumérations: les appartements, les trajets, les cicatrices, les voyages, les vols, les autos, etc...
Notez, il a bonne mémoire, me suis livrée au même exercice me concernant, à part quelques lieux que je peux encore décrire, beaucoup restent flous.
Mais la mémoire, pas tout le monde est doué ce ce côté là..moi j'ai une fille comme ça, avec une mémoire visuelle si incroyable que j'imagine toujours que sur son cerveau, l'empreinte des yeux ( qu'elle a très grands) doit prendre toute la place et qu'elle a une empreinte comme les mouches doivent en avoir sur le leur...!

Suis peut-être un peu sévère, mais Auster ne semble plus avoir grand chose à dire, il radote un peu non?
Il fait une sorte d'introspection à postériori. Cela donne un drôle d'éclairage à ses explications qui me semblent manquer de véracité, enfin un peu, comme chaque fois qu'on explique une année après ce que l'on a ressenti un jour.

Bref, une lecture pas désagréable, mais j'avais déjà lu mieux de Paul Auster...

3/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 603
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  DKOIS le Sam 24 Jan 2015 - 13:21

Je suis un fidèle de Paul Auster. Je n'ai pas encore lu ces " Chroniques d'hiver". Malgré les avis mitigés, je me ferai mon avis dès que possible et ne manquerai pas de vous le transmettre...

DKOIS

Nombre de messages : 147
Age : 55
Location : Nord France
Date d'inscription : 10/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Sam 24 Jan 2015 - 19:18

Oui, moi aussi j'essaierai de me faire mon avis sur ces chroniques d'hiver.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3584
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Jeu 2 Avr 2015 - 17:02


Un court roman, 184 pages précisément, qui nous conte l'histoire de Quinn, un écrivain solitaire et va avoir sa vie chamboulée par un coup de téléphone pour le moins mystérieux.
Une personne cherche un certain Paul Auster, détective privé.
Lorsque Quinn décide de se faire passer pour ce Paul Auster, il ne se doute pas dans quelle aventure il se lance...

Ce roman m'a beaucoup fait penser au Double de Dostoïevski ou à la métamorphose de Kafka, d'un fait qui pourrait arriver à tout le monde, Auster nous amène dans une intrigue surréaliste, avec des dialogues qui nous font froncer les sourcils et nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.
Je n'ai pas envie d'en dire plus sur l'histoire, ça serait gâcher la lecture de ce roman que je vous conseille fortement, j'en aurai voulu encore quelques pages en plus.
En plus New York y est bien décrit, je me revoyais arpenter les rues.
4.5/5

En tout cas, je commence vraiment à apprécier Paul Auster ! 

_________________
Lecture en cours :
Le gang des clés à molette d'Edward ABBEY
avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7678
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Bernard le Jeu 2 Avr 2015 - 18:21

Merci de cette critique Cyrielle, je note (la couverture me plaît aussi!)

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3584
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Dim 10 Mai 2015 - 11:08




Deuxième tome de la trilogie New-yorkaise, un peu moins bien que le premier mais l'univers si spécial de Paul Auster est bien présent.
Encore une histoire de détective privée qui tourne mal, elle est plus nébuleuse que La cité de verre, c'est pourquoi elle m'a moins emballée mais j'ai quand même hâte de lire le tome 3 pour voir où Paul Auster veut nous mener avec cette trilogie mystérieuse, intrigante et attirante.
3,5/5

_________________
Lecture en cours :
Le gang des clés à molette d'Edward ABBEY
avatar
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7678
Age : 31
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  lalyre le Lun 8 Jan 2018 - 17:12

Auster Paul
4321
Editions Actes Sud 3 janvier
  1015 pages

Quatrième de couverture
À en croire la légende familiale, le grand-père nommé Isaac Reznikoff quitta un jour à pied sa ville natale de Minsk avec cent roubles cousus dans la doublure de sa veste, passa Varsovie puis Berlin, atteignit Ham- bourg et s’embarqua sur l’Impératrice de Chine qui franchit l’Atlantique en essuyant plusieurs tempêtes, puis jeta l’ancre dans le port de New York au tout premier jour du XXe siècle. À Ellis Island, par une de ces bifurcations du destin chères à l’auteur, le nouvel arrivant fut rebaptisé Ferguson. Dès lors, en quatre variations biographiques qui se conjuguent, Paul Auster décline les parcours des quatre possibilités du petit-fils de l’immigrant. Quatre trajectoires pour un seul personnage, quatre répliques de Ferguson qui traversent d’un même mouvement l’histoire américaine des fifties et des sixties. Quatre contemporains de Paul Auster lui-même, dont le “maître de Brooklyn” arpente les existences avec l’irrésistible plaisir de raconter qui fait de lui l’un des plus fameux romanciers de notre temps.

Mon avis
C’est un roman hors du commun que Paul Auster nous propose en quatre versions différentes de la vie d’Archibal Isaac Ferguson, une quadruple fresque. Ces quatre versions nous font vivre avec le même personnage, cependant chaque destin d’Archie est différent selon les circonstances. Je pense que chaque version aurait pu être un seul roman, il faut ajouter que le cinéma, le sport et la littérature s’expriment différemment car quelque soit la version, Archie sportif, cinéphile et grand lecteur reste toujours Archie aimant aussi les femmes et les hommes, j’ai eu l’impression qu’il avait une préférence pour ces derniers, d’ailleurs des scènes suffisamment décrites ne permettent pas d’en douter. Avec les quatre, on traverse des événements historiques tels que la lutte pour les droits civiques, l’assassinat de Kennedy, les émeutes raciales, la révolte des étudiants de Colombia, la guerre du Vietnam. Revenant au personnage, il n’y a qu’une chose certaine, car l’un après l’autre, les Ferguson imaginaires devaient mourir, mais après qu’il eut appris à les aimer aussi fort que s’ils existaient vraiment, après que la pensée de les voir mourir lui fut devenue insupportable, il allait alors se retrouver seul avec lui-même, le dernier encore debout. D’ou le titre du livre : 4 3 2 1. Une lecture qui m’a paru longue et difficile malgré les belles phrase poétiques, cependant je suis ravie de l’avoir lu jusqu’au bout. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4396
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Lun 8 Jan 2018 - 17:22

Le concept semble intéressant, je me le note pour un prochain Paul Auster, merci Lalyre !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7720
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul AUSTER (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum