Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Calepin le Lun 10 Nov 2008 - 23:50

De : Mousseline Envoyé : 2003-01-16 17:59

Mystic River de Dennis Lehane

J'ai beaucoup, beaucoup aimé. En fait je ne lui trouve pas de défaut a ce livre, j'ai beau chercher, rien ne cloche.

Au départ ce sont trois gamins, trois copains, qui ont grandis dans une banlieue pauvre de Boston. Un des enfants se fait enlever par des violeurs d'enfants mais il s'en sort...Vingt-cinq plus tard la fille de Jimmy se fait assassinée, Sean enquête sur le meurtre et Dave est présumé meurtrier. Bref une histoire qui nous tient en haleine du début jusqu'a la fin.

Comme je le disais, tout est parfait. Les personnages sont hyper sympathiques...ils ne m'ont jamais tapé sur les nerfs. Lehane décrit et analyse parfaitement bien ses personnages, ni trop ni pas assez. J'ai beaucoup aimé d'ailleurs le côté psychologique des personnages. Je me suis laissée prendre a me mettre dans la peau de certains, a m'imaginer vivre leur vie. Les descriptions des évènements et des choses, le déroulement de l'enquête..encore la tout est correct. Dennis Lehane a très bien su dosé l'aspect descriptif de son bouquin avec le côté suspense...jamais de longueurs et c'est juste assez profond pour que ce soit intéressant.

Je vous le recommande avec plaisir! C'est rare que je donne une note parfaite a un polar pour moi un polar c'est un roman de détente, une lecture bien agréable et j'aime bien en lire de temps en temps. C'est rarement un livre que je vais considérer parfait mais Mystic River je ne vois pas ou je pourrais lui enlever des points.

note: 5/5



De : margote Envoyé : 2003-05-21 11:29

Ténèbres prenez-moi la main de Dennis Lehane.
Seuil, code : 53572.
489 pages

Patrick Kenzie et Angela Gennaro, détectives privés, sont embarqués dans une nouvelle enquête, à la recherge d'un serial killer, qui torture avec méthode ses victimes, jusqu'au jour où ils sont eux-même sur la liste du tueur. Là, l'histoire s'emballe, et les voilà tous deux, enfermés des sa spirale meurtrière. Parallèlement à cette histoire policière, les personnages développent leurs histoires particulières. Dans "Un dernier verre avant la guerre", Angela se séparait de son mari Phillip Dimassi, alcholique et violant, et avait des relations très amicales avec Partrick, tout en étant une coéquipière efficace. Au début du roman qui nous intéresse, notre héros a une relation avec une femme , qui a une petite fille, mais cette relation tourne court, Patrick a une vie trop tourmentée pour jouer les pères de famille. Angela et Patrick étaient des enfants paumés d'un quartier défavorisé et ils formaient une bande, dont faisait partie Phillip, et d'autres personnages peu recommendables que l'on retrouve adultes et qui les aident à résoudre leur enquètes. Il est évident que Patrick et Angela sont sur la même longueur d'onde, mais franchiront-ils le cap ? Deviendront-ils amants ?

C'est un roman qui a un peut de mal à démarrer, mais à la moitié du livre on est totalement emporté, par les deux aspects du romans dont je viens de parler, et qui finissent par s'imbriquer, et s'interpénétrer. Le style narratif est délicieux. Je trouve pour ma part que c'est un bon roman policier, mais, il est très loin de la perfection de Mystic River. Il faut lire d'abord Un dernier verre avant la guerre.

Note : 4/5



De : la-grande Envoyé : 2003-07-23 10:22

Shutter Island

Été 1953... Teddy Daniels et Chuck Aule sont des US Marshalls qui doivent aller enquêter la disparition d'une patiente d'un hôpital psychiatrique à sécurité maximale... cet hôpital se situe sur une île à environ 1 heure au large de Boston. Dès leur arrivée, les 2 hommes se rendent compte que quelque chose ne va pas - le personnel n'est pas très collaborateur et la disparition de Rachel Solando semble très suspecte... en fait, elle est quasi impossible sans l'aide de quelqu'un à l'interne. Puis s'installe une intrigue parallèle, quels sont les vrais motifs de Teddy Daniels pour se rendre sur cet île? Que se passe-t-il réellement dans cet hôpital? Pourquoi un phare est-il gardé par des barbelés?

Le livre commence très très bien, on croit aux personnages, le climat est un peu étrange mais on se situe dans un hôpital psychiatriques dans les années 50... on se rappelle de Vol au dessus d'un nid de coucou et des horreurs que les médecins faisaient subir aux patients. Teddy est un homme qui a fait la guerre, un homme que la guerre a changé et cela explique certains de ses comportements mais un moment ça ce gâche La fin déboule en toute vitesse dans un revirement de situation un peu tiré par les cheveux.

Note : 4/5

Je lui donne 4/5 malgré tout... parce que ça reste intéressant à lire jusqu'aux 75 dernières pages peut-être et que, dans le genre psycho-thriller c'est quand même réussi.



De : sereinejulie1 Envoyé : 2003-11-26 12:55

Mystic River

Mousseline en a fait un excellent résumé. En dix ans je n'ai lu qu'un seul autre polar soit Mémoire infidèle de Elizabeth George. Mais je voulais lire Mystic River. Surtout depuis sa sortie en film. J'ai aimé la profondeur et le réalisme des personnages auxquels on s'attache. L'histoire est très bien rodée. Plus on lis plus on veux savoir davantage. J'ai passé d'agréables heures à lire ce roman. Je crois que c'est un must pour tout amateur de romans policiers.

Note : 4.5



De : belle-de-jour (Message d'origine) Envoyé : 2004-07-24 04:00

Shutter Island

Une île, un ancien fort bref le nouvel alcatraz mais pour fous assassins. Un ferry, deux marshals arrivent sur l'île pour retrouver une femme. Rachel Solando. Elle a réussi a s'echapper de sa chambre . La raison de son internement? Elle a assasiné ses trois enfants.La tempête fait rage et un ouragan est attendu dans les prochaines 24 hrs. impossible de retourner sur le continent. Commence alors pour le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuk Aule une course contre la montre. Cette schizophrène a laissé un seul indice , une feuille de papier avec un code chiffré.Y a-t-il vraiment un message à décrypter ou s'agit-il à nouveau d'un pan de la folie de cette femme? Et le phare gardé jour et nuit par des gardes armés? que se passe-t-il à l'intérieur? et les patients du batiment C? Autant de questions apparemment insolubes. Les marshals sont persuadés que l'île recèle des secrets bien gardé.

Mon avis: EP-OU-STOU-FLANT!!!! à lire impérativement. le seul mot qui me soit venu à l'esprit en refermant ce livre était WOW. Dennis Lehane auteur entre autre de Mystic River (un film a été tiré du livre) nous montre ici l'étendue de son talent. un début d'histoire un peu longuet mais vite effacé par l'intrigue. Pour vous donner un ordre d'idée ce livre est sorti il y a un an et est toujours 125ième dans la liste des meilleurs achat sur amazon.. Ceci se passe de commentaire

Note : 5/5



De : Flo7717 Envoyé : 2004-07-26 07:59

Shutter island

Ce livre est très prenant au point de vous investir complètement. Cela est dû à plusieurs facteurs. Tout d’abord, le livre est très bien bâti d’un point de vue technique : chaque chapitre se termine à un moment crucial, ce qui est absolument diabolique. A chaque fois, on se dit « allez, encore un chapitre ! » jusqu’à ce que nos yeux se ferment tous seuls. Objectivement toutefois, il faut reconnaître que sur la distance le procédé est lassant. L’intrigue est riche en dialogues et rebondissements : l’auteur ne laisse pas le temps au lecteur de se poser trop de questions, ni même de s’ennuyer. Les personnages sont sympathiques et on les adopte de suite. L’ambiance est pesante, mystérieuse à souhait et va en s’épaississant ; quand on pense avoir dénoué un point, il ne se révèle jamais tout à fait acquis. Il y a de quoi rendre fou ! Je craignais que le contexte d’un hôpital psychiatrique donnerait lieu à des scènes peu ragoûtantes et finalement l’intrigue ne dérape jamais.

Le dénouement n’a fait que révéler que malgré mes tentatives de jouer à Hercule Poirot, je m’étais faite berner de A à Z (comme d'habitude d'ailleurs). On sort de ce livre comme d’un rêve, ne sachant plus trop d’où l’on vient, un peu assommé et comateux. J’avais lu une critique de lecteur sur ce livre disant que la fin était assez improbable, voire invraisemblable. J’avoue pour ma part avoir accepté le dénouement sans broncher car il s’intègre bien au fil de l’intrigue et aussi parce que l’auteur nous emmêle tellement les pinceaux qu’il est difficile d’avoir du recul. En revanche, quelques heures après la fin de ma lecture, je reconnaissais que la ficelle n’était pas tout à fait subtile. Cela ne change rien au fait que ce roman procure un vrai plaisir de lecture et que je me suis régalée !

Note : 4,75/5



De : nirvana1050 Envoyé : 2004-12-30 04:27

Shutter Island

Les points de départs du roman: une enquête sur une des îles de Boston, dans un étrange hôpital traitant des schizophrènes dangereux, ressemblant plus à un camp militaire, et une tempête qui isole l'endroit et transforme la quête de la vérité en huis-clos. Pourquoi en parler alors? Tout simplement pour faire découvrir un très bon auteur de polar, dans le genre noir de chez noir. Les personnages sont très bien campés, surtout le marshall Daniels, tourmenté par la violence constamment présente dans sa vie, depuis les horreurs qu'il a connue pendant la guerre (il a participé à la libération de Dachau) jusqu'à la fin tragique de sa femme qui le hante perpétuellement.

On arrive à Shutter Island en même temps que les deux policiers, on enquête véritablement avec eux, les dialogues si vivants nous donnent l'impression qu'on est à leurs côtés. Et Dennis Lehane sait distiller parfaitement ses informations, nous entrainer vers des fausses pistes, maîtriser les rebondissements jusqu'aux dernières pages.

Note: 5/5



De : la-grande Envoyé : 2005-02-28 08:51

Gone, baby, gone
Éd. Rivages noir
387 pages


Résumé: Une petite fille de 4 ans est enlevée chez elle alors que sa mère Helene, une alcoolique et droguée un peu finie, est sortie avec une copine en laissant sa fille seule. Le frère de Helene et sa femme décident de faire appel à un couple de détectives privés - Patrick Kenzie et Angie Gennaro, pour essayer de retrouver la petite fille. Le roman nous entraîne sur les différentes pistes que prendra l'enquête. re est le 3ième

Appréciation: Je tiens d'abord à préciser que la traduction est assez insupportable mais peut-être est-ce pire parce que je suis habituée de lire en anglais. Bon, c'est un policier qui m'a laissée plutôt indifférente. Les 2 détectives font équipe avec les policiers dans cette enquête et c'est peu véridique... ce qui est d'ailleurs mentionné vers la fin du livre quand commence à se dessiner le dénouement final. Ca aurait pu être un bon livre mais j'ai trouvé que l'action se déroulait plutôt lentement et à certains moments les policiers font des gaffes incroyables et on se dit que c'est presque impossible que des enquêteurs soient aussi stupides. Et le dénouement... ben j'y ai pas cru! On est très loin ici de Mystic River et de Shutter Island...

Note: 2.5/5



De : 2550Chimère Envoyé : 2005-03-16 13:27

Shutter island
ed Rivages, Thrillers
287p

Résumé : Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule marshals fédéraux sont appelés sur Shutter Island, une île où a été aménagé un hôpital psychiatrique chargés de s'occuper des malades souffrant de graves troubles mentaux et ayant commis des meurtres. Une des patientes a disparu de l'établissement.

Mon avis : Une île isolée, un hôpital psychiatrique plutôt glauque, des psychiatres peut être encore plus dangereux que leurs patients et pour couronner le tout une violente tempête comme il n'en arrive que très rarement. Du concentré d'adrénaline en 287 pages. Le moins que l'on puisse dire c'est que l'auteur sait manipuler son lecteur. Il parvient avec aisance à nous perdre dans un dédale inextricables de vraies fausses manipulations et la révélation finale est un vrai choc.

Note : 4/5



De : nirvana1050 Envoyé : 2005-09-14 11:28

Un dernier verre avant la guerre
Ed. Rivages, Rivages noirs
343 p.

Dennis Lehane introduit ici des personnages qui vont devenir récurrents, et qui forment un tandem de détectives privés, Pat Kenzie et Angie Gennaro. Amis d'enfance, ils se sont associés dans une affaire de détectives privés, et officient depuis le clocher abandonné d'une église à Boston. Leur cadre de travail n'en fait pas pour autant des enfants de choeur, leurs enquêtes les faisant cotoyer certains personnages plus que pittoresques. Ici, Pat est contacté par un sénateur influent, politicien au sourire aussi large que ses mensonges, qui souhaite récupérer des documents volés par Jenna Angeline, femme de ménage qui les aurait emporté pour se venger d'avoir été renvoyée. Mais le dossier semble plus que sulfureux, et leurs recherches vont déclencher une guerre des gangs sanglante. Nos héros sont loin de se douter que la boue qu'ils vont remuer est la plus noire de celle qu'on peut trouver dans les marécages de l'âme humaine....

Un bon polar, aux personnages bien étoffés, le tandem fonctionne à merveille, les dialogues sont incisifs, le style est à tout moment caustique et imagé. Pour une fois les clichés récurrents dans ce genre d'enquête menée par un couple sont évités, car les personnages sont bien construits, on a envie de suivre leur évolution. Puisqu'ils se connaissent depuis l'enfance, ils connaissent leurs blessures respectives, Angie aux prises avec un mari violent, Pat blessé à vie par les relations qu'il a entretenu avec son père. Ces héros portent leur désespoir en bandoulière, et dégainent à tout va un humour caustique pour se protéger. Un duo à suivre donc....Ce roman a eu le "Shamus Award" du meilleur premier roman.

Note: 4/5
Calepin
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 37
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Calepin le Lun 10 Nov 2008 - 23:57

De : clochette Envoyé : 2006-02-20 16:09

Shutter Island
Rivages / Noir
393 pages

Une patiente de l’hôpital psychiatrique de Shutter Island a disparu. Les marshalls Teddy Daniels et Chuck Aule débarque sur l’île pour la retrouver. Mais rien ne semble très clair dans cette histoire : ni la disparition, ni les médecins, ni les histoires qui circulent sur cet hôpital. Et pour courronner le tout, une terrible tempête s’abat sur la région, coupant toute communication entre l’île et le continent.

Plus qu’un polar, c’est un vrai « thriller ». Une fois commencé, on ne peut plus lâcher ce livre, tellement on a envie de connaître le fin mot de l’histoire. L’intrigue est parfaite et l’ambiance glauque au possible, entre l’île coupée du monde par la tempête, les médecins aux discours et comportements étranges, sans parler des patients forcément plus déjantés les uns que les autres. Un vrai coup de cœur !

Note : 4,5/5



De : Sahkti1 Envoyé : 2006-07-28 05:14

Shutter Island

Un livre désarçonnant. L'histoire tarde un peu à démarrer, il y a la découverte de l'île et de l'hôpital prison, un échange de dialogues assez plats entre Chuck et Teddy, puis enfin, le rythme s'accélère, la tension s'installe et c'est parti pour une lecture d'une traite. De la complexité, des rebondissements, une promenade chaotique du lecteur au fil des pages pour en arriver à cette fin, ultime pirouette ou tour de génie? L'un n'empêche pas l'autre. Je ne suis pas fan des tours de passe-passe à la fin des ouvrages qui veulent que tout était rêvé ou ce genre de chose, je trouve ça en général trop facile. Ici, il faut cependant reconnaître que cette apparente facilité est loin d'être aussi simple et que rien n'est véritabement résolu, le lecteur choisira l'option qui lui plaira. De quoi créer un certain malaise, voire de l'agacement, parce que ces dernières pages sont à l'image du reste: mystérieuses, prenantes et bigrement bien tournées. Il y a dès lors un éclairage nouveau: la profusion de détails s'explique, les nombreuses politesses échangées entre les amrshals aussi, ainsi qu'une foule de petites choses qui pouvaient paraître incongrues au milieu d'une page et qui prennent un sens différent après avoir refermé le livre. De quoi, dès lors, oublier la pirouette qui est en fait un coup de maître et regarder tout cela d'un oeil admiratif mais aussi, oui, un peu fébrile. Parce que bon, cette fin, tout de même, c'est diabolique! L'impression que Dennis Lehaene s'est bien joué de nous et a réussi à manipuler nos pensées et notre sens de la réflexion. Fort!

Note: 4,5/5



De : lalyre7032 Envoyé : 2006-09-12 04:31

Shutter Island
Rivages/noir

Le roman se situe dans les années cinquante,deux hommes,le Marshal Teddy Daniels et son équipier Chuck Aule descendent du ferry et abordent sur un îlot nommé Shutter Island ou se dressent un sinistre hôpital psychiatrique ou sont hébergés des fous criminels donc dangereux.Bien sûr il n'y a aucun moyen d'évasion de cette forteresse et pourtant c'est bien le motif qui conduit les deux hommes à mener une enquête,car l'une des patientes Rachel Solando,mère infanticide a disparu,très peu d'indices et voila que tout se complique avec une tempête qui les bloque dans un ancien caveau,les mystèrieuses migraines de Teddy et les cachets qu'on lui donne et les plus que douteuses expérimentations qu'ils devinent.Au fur et à mesure des pages les deux hommes s'enfoncent dans un monde angoissant jusqu'à la fin ou un choc stupéfiant .......mais chutttt !!!!!

Mon avis : Un roman à suspense ou à certain moment on se croit dans l'histoire et l'on se réveille comme d'un cauchemard,une confusion totale par instant,malgré l'intrigue très bien construite et le dénouement m'a laissée dans un état que je ne saurais décrire.Certainement pour moi c'est un coup de coeur

Note : 5/5



De : Philcabzi5 Envoyé : 2006-11-08 07:40

Shutter Island
Ed. Rivage
2003, 293 pages

Mon avis:
Quoi de plus désagréable de réaliser que le livre que l'on a entre les mains a déjà été lu mais qu'on n'est pas totalement certain de ça? C'est l'impression que j'ai eut en lisant ce thriller et malgré une histoire pleine de rebondissements spectaculaires il n'a pas réussis à me surprendre. Que c'est dommage! Parce que vraiment la fin est réellement impressionante! Mais j'ai quand même apprécié ma lecture, surtout à cause de l'ambiance d'après-guerre alors que les hommes qui ont survécus doivent reprendre leur vie mais avec le bagage émotif qu'ils ont ramené d'Allemagne.

Note: 4/5



De : doriane99 Envoyé : 2007-02-11 10:51

Shutter Island

Années 50, Teddy Daniels et Chuck Aule, deux marshals, débarquent sur Shutter Island, une île au large de Boston où sont enfermés des criminels psychotiques. Ils viennent enquêter sur la disparition mystérieuse d'une patiente.

Un livre diabolique ! Difficile de le poser une fois commencé, même si je soupçonnais l'identité de ce fameux 67e patient, je me suis laissée manipuler par l'auteur du début à la fin. On a l'impression de plonger dans cette folie ambiante et on a bien du mal à distinguer le faux du vrai. La fin m'a semblé un peu abrupte mais c'est aussi ce qui fait le charme du livre.

Note : 4,5/5



De : fana_de_polar9 Envoyé : 2007-02-11 12:35

Mystic River

J'avais choisi ce livre pour mon Challenge 2007 suite à vos critiques sur ce forum, et je dois avouer que je n'ai pas regretté mon choix. J'ai beaucoup aimé !

Note : 4.5 / 5



De : fana_de_polar9 Envoyé : 2007-02-11 12:35

Un dernier verre avant la guerre

Dans la foulée, et comme à chaque fois que je découvre un auteur qui me séduit, j'ai enchaîné sur un deuxième roman du même auteur. L'histoire est moins prenante, ou moins marquante devrais-je dire ! Mais ce couple de détectives m'a néanmoins fait passer un bon moment. C'est drôle, bien écrit et ça se laisse lire sans effort !

Note: 3.5 / 5



De : odilette84 Envoyé : 2007-06-15 12:53

ténèbres prenez moi la main

Malgré la déception de ma dernière lecture de Lehane (prière pour la pluie) j'ai voulu m'y reprendre... là ça a mieux été... diffficile de résumer ce polar. Tous les ingrédients y sont, serial killer, amis ou proches menacés, détectives désemparés, liens du passé qui ressurgissent. Quand des amis d'enfance suivent des chemins différents, il arrive qu'ils ne se retrouvent plus du même côté de la barrière ... certains sont en marge, d'autres suivent la loi. Néamoins leur passé commun, les zones d'ombre de leurs histoires ressortent un jour ou l'autre.

Le problème des séries, c'est qu'avec un héros réccurent, il est forcément fait référence à d'anciens livres, d'anciens faits, des personnages, des situations etc...si l'on n'a pas lu les livres précédents dans l'ordre, il y a des blancs...même si on les a lus il y a longtemps...donc pour moi ce genre de livre a ses limites. Néamoins, l'intrigue est assez bien menée.

Note : 3,5/5



De : louveloba Envoyé : 2007-07-15 10:06

Un verre avant la guerre
1994

Le privé Patrick Kenzie et sa collègue Angie se voient confier une mission a priori sans grande difficulté: retrouver Jenna Angeline, une femme de ménage noire, qui aurait subtilisé des documents confidentiels avant de disparaître. Ils la retrouvent bien rapidement, mais voilà qu'elle est assassinée sous leurs yeux, et qu'ils se retrouvent piégés dans ce qui semble être une guerre de gangs...

Plein d'humour et de cynisme, ce roman manque peut-être de passion; des politiques, du racisme, des histoires de famille, on est en droit d'attendre une montée en puissance de la violence promise dans le titre... mais la guerre des gangs est à mon avis trop caricaturale, trop centrée sur quelques personnages pour être vraiment passionnante. Une lecture agréable donc, sans plus.

Note: 3/5



De : Lyreek14 Envoyé : 2007-09-18 14:44

Mystic River

Pour le résumé, je vous renvoie au post de Mousseline.

Mon avis: Excellent roman policier! D'habitude, je n'aime pas tellement ce genre de livres mais là, j'ai vraiment adoré. L'intrigue est très prenante, beaucoup de suspense, le récit est bien mené, les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit; plus l'enquête avance, plus on se pose de questions, plus on doute et plus on a envie de connaitre le fin mot de l'histoire. Mais ce que j'ai le plus aimé dans Mystic River, c'est que l'auteur ne se contente pas de nous raconter une banale histoire de meurtre où le seul but est de trouver qui a fait le coup. Il donne vie à tout un quartier, toute une galerie de personnages avec leur passé, leurs peurs et leurs espoirs. Bref, c'est captivant du début à la fin.

Note : 5/5
Calepin
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 37
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mar 11 Nov 2008 - 0:00

De : Muriel13B Envoyé : 2008-01-29 12:45

Sacré de Dennis LEHANE
Ed. Rivages
330 pages

Résumé :
3ème opus des aventures des détectives privés Patrick Kenzie et Angie Genarro qui partent à la recherche de la fille disparue d’un milliardaire en phase terminale d’un cancer.

Mon avis :
J’ai bien peur que mon avis ne soit pas très objectif. J’adore ces personnages et c’est avec délectation que j’entreprends la lecture de leurs aventures. Encore une fois, je n’ai pas été déçue. La vérité est toujours très loin de tout ce qu’on peut imaginer, et les rebondissements sont présents quasiment à chaque page. C'est sûr, ce n'est pas de la grande littérature, mais franchement, ce n'est pas non plus ce que j'attends d'un bon polar... Là aussi, j’ADORE l’humour de Patrick Kenzie (le narrateur). Il me rappelle un peu Elvis Cole, le héros de Robert Crais. Un conseil, si ça vous tente, lisez les dans l’ordre, les références aux précédents romans étant quand même nombreuses.

Note : 4,25/5



De : Muriel13B Envoyé : 2008-02-18 13:00

Shutter Island
Ed. Rivages
287 pages

Résumé :
Deux policiers, Teddy Daniels et Chuck Aule, débarque sur une île, au large de Boston, où se trouve un hôpital psychiatrique. Les patients de cet hôpital souffrent de graves troubles mentaux et ont commis des crimes horribles. On a fait appel à eux car malgré l'environnement de haute sécurité, une patiente a disparu. Bloqué,sur l'île par un ouragan, l'atmosphère devient lourde et les petits détails inquiétants...

Mon avis :
On ne peut pas décrire ce livre sans dévoiler l'intrigue, et je ne veux pas gâcher le plaisir de ceux qui ne l'ont pas encore lu. Je l'ai lu d'une traite en une journée. On ne peut pas s'en décrocher. On ne comprend qu'à la dernière page. Et là, quel choc !

Note : 5 / 5



De : Mousseliine Envoyé : 2008-09-01 09:58

Shutter Island
Rivages
2003, 293 pages

Shutter Island, une île au large de Boston. On est en 1954. On retrouve sur cette île un hôpital psychiatrique pour les fous dangereux. Une patiente, Rachel Solendo, a disparu. Teddy Daniels et Chuck Aule deux marshals fédéraux sont mandatés pour retrouver la jeune femme.

Si vous pensez que vous aurez simplement une histoire de poursuite détrompez-vous, Dennis Lehane nous entraîne dans une histoire tout à fait originale, on sort des sentiers battus et ce dès le début du roman. On va de surprise en surprise... Ce qu'on croit être n'est pas ce qu'on croit. On est entouré de fous, pour qui comme moi s'intéresse à la folie vous allez être bien servis. L'atmosphère très bien rendue fout la trouille. Sortez à 22h30 le soir pour faire une course alors que vous venez de laisser le bouquin et vous comprendrez ce que je veux dire. De plus le suspense vous tient en haleine constamment.

Il n'y a que la fin qui m'a un peu déçue... j'aurais voulu un happy-end. Et toutes les critiques que j'ai lues de ce roman célèbrent la fin si géniale. Je dois être trop romantique et surtout je m'en veux de m'être laissée prendre. En tout cas, je n'arrête pas d'y penser, d'essayer de comprendre, de trouver la faille. A quel endroit me suis-je fourvoyer? J'ai presque envie de tout recommencer. Très fortement recommandé. Vous passeriez sinon à côté d'un roman vraiment exceptionnel.

Note : 4,75/5
Calepin
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 37
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  gallo le Mer 19 Nov 2008 - 12:24

De: Pacocado

Dennis Lehane - Prières sous la pluie(Rivages, 2004, 365 pages)

Voici le dernier opus de Dennis Lehane qui nous fait découvrir cette fois l'univers de la manipulation psychologique ou comment détruire la vie de quelqu'un en quelques semaines.

Notre héros récurrent, Patrick Kenzie, reçoit un beau jour la visite d'une jeune femme qui lui demande son aide pour régler une petite histoire ce dont il s'acquitte aussitôt. Puis il oublie tout ceci bien vite jusqu'au jour où il apprend à la radio que cette jeune femme s'est jetée nue du haut d'un immeuble, après avoir menée une vie de junkie pendant quelques semaines. Il n'en faut pas plus à Kenzie pour mener son enquête et rameuter sa comparse de toujours Angela Gennaro et son fidèle ange-gardien Bubba. Sans manifeste moins sombre que "Gone baby gone" ou "Ténèbres, prenez moi la main", "Prières pour la pluie" n'en est pas moins tout aussi oppressant, et c'est ce qu'on aime chez Lehane: ce rythme trépidant qui fait qu'on dévore le livre et que notre rythme cardiaque s'affole au fur et à mesure que l'on tourne les pages pour atteindre son paroxysme à la fin du roman.

Et puis il y a cet humour noir décapant que Dennis Lehane distille que ce soit au travers des réparties toujours piquantes de ses héros ou de la description de Bubba, inquiétant personnage au grand coeur qui prend de plus en plus d'épaisseur ici, pour notre plus grand plaisir.

Vivement le prochain!

Note : 5/5


De: Odilette
Dennis Lehane - Prières sous la pluie(
Énorme déception, ce roman n'est pas du tout de la veine de "Shutter Island" et "Mystic River"... Je ne reprends pas la critique, de toute manière je n'ai pas terminé ce livre... donc pas de note...


De: Lagrande

Dennis Lehane - Mystic River

Buckingham - une petite ville aux USA - 3 amis: Jimmy, Sean et Dave. Jimmy et Dave habitent les Flats, la section la plus pauvre de la ville. Sean habite le Point - pas nécessairement la partie la plus riche, mais plus à l'aise mettons. Un jour, les 3 garçons se battent dans la rue - une voiture arrête près d'eux et 2 hommes portant des badges les interpellent et ils "arrêtent" Dave. Dave reviendra 4 jours plus tard, transformé à tout jamais. Les 3 garçons cesseront d'être amis. Vingt-cinq ans plus tard, les 3 hommes se retrouvent dans le cadre d'une enquête pour le meurtre de Katie, 19 ans, fille aînée de Jimmy. Sean est un des policiers en charge de l'enquête, Dave un des suspects et Jimmy, le père de la victime.

C'est un très très bon roman pas nécessairement pour l'enquête policière ou le suspense puisqu'on nous donne tous les outils pour trouver le coupable avant la fin mais ce qui est intéressant c'est le côté humain dans ce livre, quel genre d'adulte sont devenus chacun des 3 anciens amis, l'impact de l'enlèvement de Dave sur sa vie, la pauvreté, le crime... A lire absolument!

Note : 4.5/5
Lagrande
gallo
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Invité le Sam 17 Jan 2009 - 16:34

Invité est Marmotton
Shutter Island



Résumé :
Deux enquêteurs, le marshall Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule, sont envoyés sur l'île de Shutter Island, où se trouve un hôpital psychatrique spécialisé dans le traitements des psychopathes les plus dangereux. Ils sont chargés d'enquêter sur l'évasion (ou plutôt la disparition) d'un patiente. Mais dès leur arrivée sur l'île ils se heurtent au manque de coopération des autorités et les choses se compliquent encore avec l'arrivée d'une tempête qui coupe toute communication avec le continent. S'ensuit une difficile enquête dans une atmosphère de plus en plus angoissante.

Mon avis :
Le premier livre que j'ai lu de l'auteur et j'ai bien envie de remettre ça. Un style direct, des descriptions particulièrement réussies des personnages et une atmosphère qui s'assombrit pages après pages. Pour ne rien gâcher, Dennis Lehane cherche à expliquer le chemin qui mène à la folie et au meurtre sans aucun manichéisme et sans apitoiement non plus. J'ai particulièrement apprécié la chute finale, qui donne envie de relire le livre (je n'en dirais pas plus wink ).

4/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un pays à l'aube de Dennis Lehane

Message  flop-itude le Mer 29 Avr 2009 - 8:18

Un pays à l'aube

Babe Ruth, joueur de Baseball blanc prometteur, se retrouve à disputer un match contre des noirs. La tension raciale est très forte
d’autant plus que les noirs maîtrisent parfaitement le jeu. On est au cœur d’un match avec Dennis Lehane en commentateur sportif passionné qui explique la subtilité des lancés mais il apparaît très vite que l’enjeu dépasse les limites du terrain et la complexité du base-ball tout en ruse et tactique. Les blancs dictent les règles à leur avantage comme ils le feront dans les années qui suivent face aux grands conflits sociaux qui vont fleurir dans l’après guerre. Babe Ruth incarne le rêve américain et s’il admet que cette victoire est peu digne, il efface vite cette impression d’un revers de bate quand il sent gonfler en lui la certitude d’être destiné à un glorieux futur. On est en 1919, l’économie mondiale est en pleine récession, les caisses sont vides. De retour de la guerre, les soldats prennent des emplois occupés par des noirs pendant leur absence. Luther est un de ceux qui se retrouve au chômage puis bientôt mêlé à des trafics et à un règlement de compte, scène digne d’un grand film américain…Là, on sent que Dennis Lehane est un habitué des adaptations cinématographiques ( Mystic River et Shutter Island.) Luther va fuir Tulsa vers Boston. Son chemin va croiser celui de Danny Coughlin, policier à Boston dont le charisme l’entraine malgré lui dans les luttes pour l’obtention de meilleures conditions de travail qui sont épouvantables dans cette corporation tout au service de l’état et qui de ce fait ne peut rien revendiquer sans prendre le risque de manquer à son devoir, De l’épidémie de grippe qui tuera des milliers de personnes en passant par la lutte contre les ségrégations et la chasse aux « rouges »à la grève de la police de Boston qui met la ville à feu et à sang, les personnages affrontent les grands idéaux de l’Amérique et leurs limites dans des combats douloureux. Rythmé par les rebondissements de la traque menée contre Luther, ce livre tient du roman policier et de la fresque historique lorsqu’elle raconte l’éclosion du syndicalisme dans un pays convaincu d’être infiltré de toute part par les anarchistes et les bolcheviks. C’est intéressant de voir que la chasse aux « démons » se fait avec les mêmes idéaux qu’aujourd’hui brandis comme des certitudes : « Lénine lui-même a dit que le peuple russe ne connaîtrait pas le repos tant que les autres peuples du monde ne se joindraient pas à la révolution. Ce ne sont pas des paroles en l’air mon garçon. Non,, c’est une putain de menace sans ambiguïté contre notre pays. (Il tapa son index sur la table) contre MON pays. » Très belle fresque intéressante, ce livre est néanmoins fort de 750 pages qu’on on ne lit pas en une soirée. On pense à De Lillo ou à Richard
Powers, ces écrivains qui réécrivent l’Amérique mais le projet de Denis Lehane est moins ambitieux dans le contenu, plus américain moins universel.

Note : 4/5 Cool
flop-itude
flop-itude

Nombre de messages : 236
Age : 54
Location : Aveyron France
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  nuage le Mer 29 Avr 2009 - 11:08

merci Very Happy car je ne savais pas que le film "Mystic River" etait tiré d un livre...

si vous ne l avaez vu je vous le conseil tres vivement

je note aussi Shutter Island

bonne lecture Like a Star @ heaven
nuage
nuage

Nombre de messages : 26
Age : 45
Location : sud de la france
Date d'inscription : 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Mer 29 Avr 2009 - 16:04

J'ai vu Mystic River qui est un excellent film, je vais découvrir cet auteur très prochainement avec Shutter Island et je sens que ça va être bien agréable!
Merci pour la critique!

_________________
14 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7956
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Sam 2 Mai 2009 - 13:52

Merci flop-itude pour la critique de Un pays à l'aube, ce livre me fait de l'oeil depuis sa sortie, et ta critique ne dément pas mon intérêt, bien au contraire. Je suis curieuse de voir comment le baseball est traduit, si les traducteurs se sont améliorés depuis les traductions épouvantables de John Irving sur ce sport.

La couverture m'a d'abord attiré beaucoup :



Cyrielle, je ne peux te souhaiter d'aimer autant Shutter Island que je l'ai aimé!!!

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  flop-itude le Dim 3 Mai 2009 - 20:12

Merci Mousseline pour la couverture...J'ai cherché désespérement à la mettre mais je ne m'en sors pas avec le serveur d'images. On ne se comprend pas tous les deux. J'ai bon moral pour y arriver avec la prochaine critique mais si tu as un tuyau cela m'éviterait peut-être de m'énerver marteau
flop-itude
flop-itude

Nombre de messages : 236
Age : 54
Location : Aveyron France
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Sam 9 Mai 2009 - 11:33

Shutter Island

Edition: rivages noir
392 pages

Quatrième de couverture:
Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments d’allure austère. On dirait une forteresse. C’est un hôpital psychiatrique. Mais les pensionnaires d’Ashecliffe Hospital ne sont pas des patients ordinaires. Ils souffrent de graves troubles mentaux et ont tous commis des meurtres particulièrement horribles. D’où la présence de gardes armés sur l’île.
Lorsque le ferry assurant la liaison entre Shutter Island et le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande du directeur de la prison-hôpital et du médecin chef, le docteur Cawley, car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Il s’agit d’une dangereuse schizophrène qui a tué ses trois enfants dans un moment de crise et demeure convaincue qu’ils sont vivants.
Son évasion est inexplicable, elle semble s’être volatilisée. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur et franchir les barrages de sécurité ? Pour aller où ? L’île est totalement inhospitalière, bordée de falaises abruptes, baignée par de violents courants ; or, malgré les recherches entreprises sur place, Rachel n’a toujours pas été retrouvée.

Daniels et Aule vont donc s’attaquer à une mission quasi impossible. Le seul indice dont ils disposent est une feuille de papier retrouvée sur le lit de Rachel Solando. On peut y lire une succession de chiffres et de lettres sans signification apparente. Est-ce l’œuvre incohérente d’une malade mentale ou ce cryptogramme recèle-t-il un message ?


Mon avis: 4.5/5
Super polar qui nous tiens en haleine du début à la fin, on ne s'ennuit jamais. Le lieu est terriblement angoissant, on espère de tout coeur que les deux héros s'en sortent. L'écriture est fluide, l'auteur ne s'embête pas de détails inutiles. Seul petit bémol, je n'ai pas compris le dernier chapitre Laughing

_________________
14 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7956
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  flop-itude le Sam 9 Mai 2009 - 14:37

Visiblement le dernier chapitre fait parler de lui...Je me garde ce livre pour les vacances, ce sera bien prenant et en plus la folie ça m'intéresse très fort, je suis psychomotricienne de formation et j'ai passé un DEUG de psycho... Bon wk Cyrielle, repose-toi bien
flop-itude
flop-itude

Nombre de messages : 236
Age : 54
Location : Aveyron France
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  cecile le Dim 10 Mai 2009 - 14:48

Shutter Island
Rivages/Noir

Je ne résume pas car celà a déjà été fait. Un livre très original avec beaucoup de rebondissements. Je me suis perdue en conjonctures et été bluffée quand j'ai lu le dénouement dans l'avant dernier chapitre. Petit bémol, tout comme Cyrielle, je n'ai pas compris la fin Laughing
cecile
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Mar 4 Aoû 2009 - 17:22

Avis à ceux et celles qui ont adoré Shutter Island, le film sortira en salle cet automne!

http://www.shutterisland.com/

En fait, ce sera certainement ceux qui n'ont pas lu le bouquin qui vont plus apprécié ce genre de livre et vous savez pourquoi!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
Philcabzi
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Ladybug le Mar 4 Aoû 2009 - 17:51

Ce livre me tente énormément, j'en entends parler depuis longtemps, je crois que je vais m'y mettre.

En tout cas, je veux absolument lire le livre avant de voir le film.

_________________
Je lis

Ladybug
Ladybug

Nombre de messages : 1969
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  petitemartine le Lun 17 Aoû 2009 - 14:41

Mystic River

Je suis tout à fait d'accord avec la critique de Mousseline.
Je n'étais pas plus emballée que ça quand j'ai décidé de lire ce livre et au final, quel régal !
Tous les ingrédients sont réunis pour faire un excellent polar psychologique : beaucoup de suspens, des portraits de personnages attachants, complexes et soignés,
tous sont rongés par une vie difficile. Les personnages secondaires
féminins ne sont pas en reste !
L'atmosphère pesante est très bien rendue tout au long du livre. C'est
très bien écrit,c'est très visuel, l'auteur nous embarque dans son
histoire dans une banlieue pauvre de Boston et c'est difficile d'en
sortir.
Bref, un coup de coeur !
Je n'avais jamais lu Dennis Lehane, je pense poursuivre les yeux fermés !

Je ne me rappelle plus trop du bon film d'Eastwood avec Sean Penn, il faudra que je le revoie.

Ma note : 5/5 car comme le dit Mousseline, je ne vois pas pourquoi je lui enlèverai des points ! coeur coeur
petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2702
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Invité le Sam 5 Sep 2009 - 7:12

Mystic River

Je rejoins le club des "fans" de Dennis Lehane.
Je n'ai rien ajouter sur le résumé du livre.
J'ai moi aussi été transportée à Boston, dans ce quartier plutôt pauvre, où on sent la violence un peu partout. J'ai beaucoup apprécié la qualité de description des personages (psychologie élaborée, personnages torturés mais très humains) qui font que ce roman est pour moi un peu plus qu'un simple polar.
En effet, la pression monte petit à petit, et en plus de vouloir connaître le fin mot de l'histoire, on cherche surtout à savoir ce que deviennent les personnages, tellement on a l'impression de les connaître et de vivre avec eux.
Une écriture rythmée, des rebondissements bien cadencés, on ne voit pas passer les pages.
Une très belle réussite.

Ma note : 4,5/5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  DM29 le Dim 6 Sep 2009 - 9:31

MYSTIC RIVER ,

j'ai vu le film et je l'ai adoré vraiment ! Du coup j'étais plutot sceptique à l'idée de lire le livre, mais je me suis lancée. Et le livre est encore mieux que le film, les personnages sont beaucoup plus sombres, beaucoup plus interessant aussi. On découvre des nouveaux aspects de Jimmy qui pour ma part ne m'ont pas plu du tout, idem pour Dave. et je dois dire que le livre est beaucoup plus noir que le film, moins intense aussi quand on a vu le film avant . N'empêche ce n'est pas un obstacle, et on adhère même plus au livre car on se concentre davantage sur les personnages que sur la trame de l'histoire, vu qu'on sait déjà la fin.
Génial !!

note 5/5
DM29
DM29

Nombre de messages : 675
Age : 31
Location : Breizh
Date d'inscription : 21/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  frmwa le Dim 6 Sep 2009 - 18:07



Yeah, après les Bienveillantes, un peu de léger et de détente avec le kidnapping, la pédophilie et tout ça.

Avec un scénario pareil, plusieurs scènes d'anthologie très bien décrites, la description des ambiances, des quartiers et de tous les patelins glauques autour de Boston, il semble difficilement concevable qu'on ait pu rater le film. Mais faute d'avoir pris quelques options bien tranchées, on voit le risque justement de s'en tenir au plus facile. Mais bon, je ne l'ai pas vu.

La première page commence très fort, par un portrait de femme sublime, comme un générique, avant qu'on embraye sur l'histoire qui n'a rien à voir à première vue. On a bien sûr plaisir à retrouver Patrick et Angie qui cette fois-ci font équipe avec la police. Et toujours Bubba, en arrière-fond, comme recours quand ce qui est dans les clous se révèle insuffisant. Comme d'habitude, une intrigue habilement nouée aux rebondissements bien amenés, d'autant plus que viennent s'y imbriquer d'autres questions que la simple résolution d'une affaire. Dans cette optique-là, les personnages des héros vraiment incarnés, qui vivent une relation personnelle plutôt que d'illustrer des clichés apportent de la profondeur à ces interrogations éthiques, par rapport aux gens qui, pour reprendre les mots Coluche semblent avoir "eu des enfants parce qu'ils ne pouvaient pas avoir de chiens.". Des dialogues avec Dieu, Irlande oblige : "Bon d'accord Tu existes, mais je ne crois pas que je T'aime."

La loi de la société, les évènements vus par les médias, l'éthique personnelle, telle que se la forgent les différents protagonistes en fonction de ce qu'ils ont vécu, et ce que l'on peut ressentir profondément par rapport aux enfants. Et malgré le thème, une prise de position contre la peine de mort du point de vue "tant que la société n'est pas foutue de goudronner convenablement les routes de ce foutu pays, on peut difficilement lui faire confiance pour décider de la vie
et de la mort de quelqu'un".

Point de vue traduction, franchement, ce n'est quand même pas si facile et je trouve que le résultat est bon, même si on pourra s'insurger contre une musique "des Muddy Waters" et la féminisation du "Humvie", véhicule couillu s'il en est.

Tout cela est si bien fait que ça me rend dubitatif par rapport au film, d'autant qu'il ne pourra pas mettre en scène Patrick et Angie dans la continuité de leur relation.

Sinon j'ai lu les trois premiers : Un dernier verre avant la guerre, excellente entrée en matière, Ténèbres, prenez-moi la main, là ça tape très dur, Sacré, bien foutu, mais plus un bouquin de transition. Des personnages très intéressants, avec de l'humour, mais non débité au kilomètre, des réflexions éthiques qui prennent racine dans une vraie existence vécue
et non dans des principes figés, le refus du tout blanc tout noir, avec bien sûr, la ville en arrière-fond, voire même comme personnage à part entière de toutes les intrigues. On pense bien entendu à l'excellente série dont on ne dira jamais assez de bien The Wire de HBO, dont il a écrit d'ailleurs certains épisodes.

J'ai lu aussi Shutter Island, où j'ai particulièrement apprécié la mise en correspondance des lieux, des personnages et de l'époque sous le signe de la paranoïa extrême (bombe atomique, anticommunisme). Bien vu et bien décrit, en plus de l'intrigue bien imaginée.

frmwa

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Gone Baby gone -Rivage/Noir - 3,5/5

Message  zeta le Lun 7 Sep 2009 - 8:39

Dans ma déjà longue carrière de lectrice, comme je prisais le genre, j’ai lu un nombre incalculable de polars. Je l’ai expliqué dans le commentaire que j'ai fait d’un polar breton (il m’est difficile d’associer, les crepes et le biniou, au mot polar), le polar, à mes yeux, est "ricain" d’essence et d’origine. Mais ces dernières années le genre a évolué, il porte souvent maintenant le nom de "thriller" étant donné l’escalade vers le sanglant, il flirte aussi quelquefois avec le surnaturel. De même, d’autres nations peuvent s’enorgueillir de fabricants d’intrigues policières bien ficelées, telle l’Irlande, ou l’Angleterre.

Mais surtout ma dernière belle surprise a été la lecture de Millénium, un polar venu du froid, qui m’a semblé original et renouvelant vraiment le genre. (la liste n’est pas exhaustive, je ne prétends pas non plus lire la totalité de la production).

« Gone baby gone » n’est pas dans ce sens très remarquable.
Au bout d’un moment on a quand même l’impression que pas grand-chose ne distingue un roman policier d’un autre, au niveau de l’intrigue.
Le roman de Dennis Lehane nous présente une histoire assez classique sans réelle surprise.

Une enfant de quatre ans a disparu, la tante de la pauvre petite souhaite engager pour aider la police qui piétine, faute d’indices, un séduisant duo de détectives privés, Patrick Kenzie et sa compagne et associée la très belle Angéla Gennaro. En association avec l’équipe de Jack Doyle, qui a créé la brigade de protection de l’enfance, les inspecteurs Broussard et Poole, ils vont enquêter afin de retrouver vivante la petite Amanda, dont sa mère ne semble pas trop se soucier à première vue.

Mais c’est une intrigue bien faite, cohérente, qui avance à pas compté, se déroulant sur une longue période, sans coup de théâtre retentissant.
Il y a d’inévitables ressemblances avec tout ce qui se fait actuellement : le copinage des justes avec des voyous au grand cœur ; l’histoire d’amour entre les protagonistes principaux, les deux enquêteurs privés, extrêmement romanesque et excessivement importante ; les affrontements spectaculaires dont ils se sortent sans une égratignure ; les prises de conscience existentielle des représentants de l’ordre sur la valeur de leurs missions …..Mais l’écriture est suffisamment plaisante et classique pour nous faire passer ces banalités.
Le fin mot de l’intrigue est encore ce qu’il y a de plus invraisemblable, mais j’ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman et je me donne rendez-vous avec un autre spécimen de l’œuvre de Lehane, que j’espère moins conventionnel, dans les prochains jours.

Alors il manquait quoi à ce polar pour faire monter ma note : peut-être un peu de magie impalpable ! l'atmosphère des années 40/50 ..... ou juste la candeur de la lectrice débutante ?
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  flop-itude le Lun 7 Sep 2009 - 11:59

Zeta et frmwa : je n'ai pas lu Gone baby gone, alors sur le sujet, je vais éviter de la ramener...Par contre Shutter Island, oui! Très original, celui-là avec effectivement les thèmes adorés de Denis Lehane (anticommunisme américain et bombe atomique) et une intrigue époustouflante qui permet de longues discussions entre partisans du "fou" ou "pas fou". Zeta lis celui-là si tu trouves que les autres Lehane sont un peu convenus dans le montage, tu ne seras pas déçue...
flop-itude
flop-itude

Nombre de messages : 236
Age : 54
Location : Aveyron France
Date d'inscription : 15/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  zeta le Lun 7 Sep 2009 - 12:05

C'est prévu Flop ! j'ai très envie de le lire, d'autant que la bande annonce du film m'a assez intriguée. Je t'en reparlerai à ce moment là Very Happy
zeta
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  frmwa le Lun 7 Sep 2009 - 12:34

Je n'ai pas trouvé ça convenu du tout en tout cas. Ni pas le style, ni par les personnages, qui ne sont pas coulés dans un moule, que l'on a plaisir à retrouver mais qui ne donnent pas l'impression qu'on les ressort d'un tiroir à chaque épisode, ni par l'intrigue, qui ménage le suspense de façon intéressante, pas uniquement par ce qui va arriver mais par le point de vue qu'on peut avoir des différents protagonistes. Je ne vais pas spoiler non plus, mais la décision finale qui marque un point de non-retour (par rapport au fait d'avoir des couilles ou non) est originale et profonde (si, si !).
Un bel équilibre entre l'intrigue, les personnages et leur degré de liberté par rapport à la société, le background social et les questions éthiques. Bref encore une fois, on est très proche de l'esprit de The Wire


The Wire is about the America we pay for and we tolerate. Perhaps it is possible to pay for, and demand, something more.

L'épisode Dead Soldiers coécrit par Dennis Lehane.


frmwa

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Lun 7 Sep 2009 - 19:33

Zeta c'est peut-être parce que tu ne sors pas de ton propre sentier battu. Même en se tenant aux Américains, il y a beaucoup d'auteurs qui font différents.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  frmwa le Lun 7 Sep 2009 - 21:50

Tiens, on ne peut plus éditer, quand il y a un message après ?

Tout ça pour parler du thème - l'enfant : l'enfant qu'on a été, ce qu'on fait aux enfants, pourquoi on fait des enfants et ainsi de suite, qui parcourt évidemment tout le bouquin, en passant par la pédophilie. Rien de banal.

Pour revenir à The Wire, j'ajoute l'avis d'un spécialiste de la question sur la Saison 4, puisqu'il s'agit de Stephen King soi-même

In David Simon's version of Dante's Inferno, Hell is played by Baltimore
and all seven of the deadly sins are doing just fine, thanks.
...
The Wire is smart too, but never too smart for its own good. There's enough going on about the decay of the urban environment to scare the living crap out of you, but no one climbs up on a soapbox. Not even Tommy Carcetti (Aidan Gillen), the white man who would be mayor in a black city, does any preaching; he only runs, harder and faster, as he
sees a chance of winning — slim, but real — appear late in the primary campaign.

Season 4 of The Wire is a dazzling three-ring circus of interwoven plot threads, and its take on America's drug war makes Miami Vice look like a Saturday-morning cartoon, but what I kept coming back to was Detective Freamon looking at that boarded-up row house and saying, ''This is a tomb.'' Simon and his gifted co-conspirators (they include novelists
Richard Price, George Pelecanos, and Dennis Lehane) aren't shy about extending the metaphor to all of Baltimore...and then suggesting you connect the dots to your own urban jungle...

It's the sort of dramatic cycle people will still be writing and thinking about 25 years from now...

L'article complet, ici

Sur Wikipedia

La série a reçu d'excellentes critiques et est même considérée par plusieurs journaux (Time Magazine, The Chicago Tribune, Newsday, The San Francisco Chronicle, Variety, The New York Post, Entertainment Weekly et The San Jose Mercury News) comme la meilleure série de toute l'histoire de la télévision américaine.

Elle est aussi reconnue pour son réalisme proche du documentaire, ses ambitions artistiques, son approche anti-manichéenne, le travail et l'évolution de ses personnages et son exploration profonde de divers thèmes sociaux.

Metacritic, qui regroupe les diverses chroniques officielles publiées dans la presse ou sur Internet pour les transformer sous forme d'un score en pourcentage, a assigné la note moyenne de 98% pour la saison 4, ce qui est le plus grand score jamais réalisé par une série télévisuelle.

L'écrivain Stephen King a déclaré que la série était définitivement rangée dans « les grands classiques » de la télévision aux côtés de The Sopranos et du Prisonnier. Pour sa part, Barack Obama déclare que cette série est sa préférée et qu'il trouve le personnage d'Omar fascinant [photo sur mon post précédent]

frmwa

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dennis LEHANE (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum