Julie PARSONS (Nouvelle-Zélande/Irlande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Julie PARSONS (Nouvelle-Zélande/Irlande)

Message  Louvaluna le Lun 10 Nov 2008 - 16:20

De : nirvana1050 (Message d'origine) Envoyé : 14/03/2005 14:31

"Noir dessein"
Ed.Calmann-Levy, 400 p.

Rachel Beckett a été condamnée à perpétuité pour le meurtre de son mari. Elle a toujours clamé son innocence mais douze ans plus tard admet sa responsabilité pour bénéficier d'une remise de peine.
Elle doit alors reconstruire sa vie, sa fille Amy envoyée à l'époque en famille d'accueil ne souhaitant plus la voir, son père, ancien policier, lui reprochant le déshonneur.
Mais Rachel a un but: prouver son innocence, et va donc concevoir l'inévitable vengeance, le vrai coupable menant des jours tranquilles avec femme et enfants. Et quel meilleur moyen que de l'atteindre par sa famille...?
On suit en parallèle l'enquête d'un policier un peu paumé, Jack, sur le meurtre de Judith Hill, jeune femme ayant mené une vie des plus dissolue, pour redevenir une sage étudiante par la suite. Mais son ancien séjour en prison l'avait amenée à cotoyer Rachel, avec qui elle a même eu une liaison. Y aurait-il un lien avec la libération de celle-ci?
C'est un polar classique, que j'ai lu sans réel enthousiasme, avec beaucoup de distance. Il n'est pas mal écrit, ne présente pas d'invraisemblances, mais ne m'a pas accrochée. Je trouve qu'on est loin de Ruth Rendell auquelle l'éditeur se plaît à la comparer.
Ma note: 2,5/5.



De : louveloba Envoyé : 21/06/2005 12:39

Un coeur coupable (You are my sunshine), de Julie Parsons, 2003

Le jour d'Halloween, Owen, 8 ans, disparaît, alors que son père pressé de rejoindre sa maîtresse s'était débarrassé de lui en le confiant à une ado. Dix ans plus tard, Nick, le père, revient à Dublin pour essayer de faire la lumière sur cette disparition.

Un bon moment, sans grandes surprises ni grands sentiments, mais fluide et sans heurts malgré un sujet difficile. Bref, un thriller qui ne fera pas date mais mérite un 3/5.



De : Friisette Envoyé : 21/02/2006 02:52

En mémoire de Mary
Ed. Calmann-Lévy, 1999, 371 pages

Mary Mitchell, une jeune fille de 20 ans disparait puis est retrouvée morte une semaine plus tard après avoir été violée et avoir subi de nombreux sévices. On suit l'enquête policière puis le procès de Jimmy Fitzsimmons, son meurtrier.

Si vous cherchez un thriller, passez votre chemin, ce livre n'est pas pour vous. En fait, même s'il y a une intrigue policière, ce roman n'entre pas tout à fait dans cette catégorie. Il n'y a aucun suspense à essayer de deviner le meurtrier ou à voir comment les policiers arriveront à retrouver sa trace. En fait, ce qu'il y a d'intéressant dans cet ouvrage c'est plutôt la psychologie des personnages. Comment chaque personne impliquée dans l'enquête vit la situation, comment son passé influence ses réactions. Il y a bien quelques éléments surprenants mais ça ne nous tient pas en haleine pour autant.

Donc malgré une intrigue intéressante, les quelques longueurs et le manque de suspense font que l'intérêt n'est pas constant. Toutefois, ça demeure tout de même une très bonne lecture et il me tarde de voir ce qu'aura fait l'auteur après ce premier roman.

4/5
avatar
Louvaluna

Nombre de messages : 1131
Location : France (Est)
Date d'inscription : 28/10/2008

http://biblioscopie.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julie PARSONS (Nouvelle-Zélande/Irlande)

Message  odilette84 le Mer 4 Fév 2009 - 17:19

JE T'AI VUE




lu dans le cadre de la sélection ELLE 2009

4° de couverture (amazon) :Voilà dix ans que l'inspecteur Michael McLoughlin est hanté par le meurtre d'une jeune femme et par le souvenir de sa mère, Margaret, pour qui il avait ressenti une attirance mêlée de compassion. A la demande d'un ami, McLoughlin accepte de rencontrer une autre femme qui vient de perdre sa fille, Marina, retrouvée noyée dans un lac. Accident, suicide... ou meurtre? Au fil de son enquête, McLoughlin découvre que
Marina n'était pas la jeune femme sans histoire que l'on croyait. Elle faisait l'objet de menaces liées à une sordide histoire d'humiliation remontant à sa scolarité dans un pensionnat huppé. Quant à Margaret, elle pensait pouvoir échapper à son passé en s'exilant en Nouvelle-Zélande, mais la mort de sa fille et celle de son assassin, qu'elle a elle-même minutieusement orchestrée, ne la laissent pas en paix. Rongée par le remords, elle décide de rentrer à Dublin pour se livrer à la justice. Une simple rencontre dans le cimetière où sont enterrées sa fille et Marina va bouleverser sa vie...

mon commentaire :
Je me suis vraiment ennuyée à la lecture de ce roman policier.
L’intrigue est relativement banale.
Les nombreuses descriptions sont souvent inutiles et ajoutent à la lenteur du livre, car elles ralentissent le rythme déjà peu soutenu.
Je n’ai trouvé aucun intérêt à l’histoire de Margaret. Cela n’apporte rien de plus à l’intrigue. D’ailleurs, les retrouvailles du héros flic retraité et de cette femme qu’il a aidée dix ans
plus tôt sont invraisemblables.
Pour couronner le tout, pas de surprise puisque presque tout était dit dès la quatrième de couverture !
Pas intéressée, j’ai terminé le livre avec efforts.
ma note 1,5/5

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julie PARSONS (Nouvelle-Zélande/Irlande)

Message  s-lewerentz le Lun 11 Jan 2010 - 8:04

Je t'ai vue - Julie Parsons

Résumé
Michael McLoughlin, policier irlandais tout juste à la retraite, accepte, par amitié, de rencontrer Sally, une femme qui dont la fille Marina vient de se suicider, noyée dans un lac. Mais Sally n'y croit pas. Cette affaire rappelle au policier celle de Margaret Mitchell dont la fille, dix ans plus tôt, avait été assassinée. A l'époque, il avait été très attirée par la mère et n'a jamais vraiment cessé de penser à elle, partie en Nouvelle-Zélande. Or, Margaret est de retour à Dublin, décidée à affronter son passé : la mort de sa fille et celle de son assassin, qu'elle avait emprisonné et laissé mourir dans un cottage isolé.

Commentaire
Un roman policier qui s'attache plus aux personnages qu'à l'enquête en elle-même. L'intrigue est finalement assez compliquée mais intéressante; elle semble ne pas beaucoup avancer pendant la majeure partie du livre, puis tout se précipite dans les cinquante dernières pages.

J'ai bien aimé l'alternance des histoires de Sally et Margaret, histoires qui finissent par se rejoindre par l'amitié qui naît entre les deux personnages. Bien aimé aussi le personnage de McLoughlin qui, pour une fois, n'est pas un jeune loup de la police mais un homme un peu désabusé, bedonnant mais sympathique.

Un roman qui ne restera pas dans les annales impérissables de mes lectures mais un agréable moment; sans prise de tête. Ça fait parfois aussi du bien.

Auteur
Julie Parsons est née en 1951 à Auckland et vit depuis l'enfance en Irlande. Cinq autres de ses romans ont été traduits en français.

2.75/5

(éd. Le livre de poche, 2009)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julie PARSONS (Nouvelle-Zélande/Irlande)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum