Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Fabienne le Ven 28 Mai 2010 - 19:31

Cela ne me dérange pas Belledenuit. Tu me diras si tu changes d'avis.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Fabienne le Mar 1 Juin 2010 - 21:24



La dame sans terre : le sang de grâce (tome 3) Andrea H. JAPP
Livre de poche : 394 pages

Ma note : 3.75/5

Ma critique :

Dans ce troisième et avant dernier livre de la série, Andrea H. JAPP nous dévoile une partie des secrets que nous avions abordé dans les deux premiers tomes (la naissance de Clément, la mystérieuse femme, les meurtres de l'abbaye). Pourtant un certain secret demeure encore et cela sera sûrement le thème du dernier tome.
Agnès est revenue à Souarcy après son passage à la maison de l'Inquisition. Dans ce tome, nous participons à l'enquête menée par le Chevalier de Leone aidé de Clément, pour retrouver un certain livre qui permettra d'élucider toute l'histoire.
Les assassinats de l'abbaye des Clairets sont également enfin résolus.
Pourtant, ce livre est légèrement moins passionnant que les autres. Il y a bien des rebondissements mais ils sont assez prévisibles et je trouve la fin un peu bâclé. C'est tout de même une lecture bien agréable dans l'ensemble et j'ai envie de lire le dernier tome afin de connaître le fin mot de l'histoire.

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  belledenuit le Mer 2 Juin 2010 - 7:30

J'espère l'emprunter d'ici cet été. "Moins passionnant" dis-tu ?! Bah, je verrai quand même ce que ça donne. J'avais lu sur la toile que les tomes 3 et 4 ne donnent pas toutes les réponses. J'espère quand même qu'on ne restera pas trop sur notre faim.
avatar
belledenuit

Nombre de messages : 1067
Age : 41
Location : Sud de la France
Date d'inscription : 05/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Franillon le Lun 28 Juin 2010 - 10:40

Andrea H. JAPP (France)

La Croix de perdition. Le Livre de Poche 2010, 409 pages.

Quatrième de couverture : 22 janvier 1209, Béziers est mis à sac. Pour lutter contre l’hérésie cathare, les croisés, avec à leur tête Arnaud Amalric, légat du pape, prennent la ville et massacrent vingt mille habitants. Hiver 1308. L’abbaye des Clairets, administrée par la jeune mère abbesse Plaisance de Champlois, est coupée du monde extérieur par une terrible tempête de neige. Les meurtres de moniales se succèdent, tous mis en scène selon un rituel macabre… On parle sorcellerie ou de quelque chose d’encore plus ténébreux. Que vient fait à l’abbaye Arnoldus de Villanova, médecin et espion du pape Clément V, au prétexte de cueillir des simples en plein hiver ? Et qui est donc cette jeune Claire qui ne supporte pas la lumière du jour, et que protègent quatre « monstres de foire » ? Avec son habituelle virtuosité, Andrea H. Japp nous entraîne dans un thriller médiéval haletant.

Mon avis : ce livre m’a été prêté par ma fille. Pas très convaincu par les cent et quelques premières pages. Un début assez pénible. Un peu touffu, on s’y perd vite au milieu de toutes ces moniales. Premier meurtre au couvent à la page 126. Il y en avait déjà eu un auparavant, assez crapuleux d’ailleurs, mais en pleine campagne et sans relation entre les deux. Un deuxième au couvent, avec le même rituel. La mère abbesse charge Hermione de Gonvray, l’ancienne apothicaire, et Mary de Baskerville, la nouvelle, d’enquêter sur ces crimes. Arnoldus de Villanova, au lieu de poursuivre l’enquête avec elles, disparaît au petit matin, malgré la tempête de neige, et se rend à l’abbaye de Dame-Marie, où il attend son ennemi qui se prétend Arnaud Amalric, devenu immortel, à la recherche de cette fameuse Croix de Béziers. Alexia de Nilanay, ancienne novice, actuellement fiancée au comte de Mortagne, vient passer quelques jours à l’abbaye des Clairets et participe également à l’enquête. Il m’a fallu arriver à la page 200 pour vraiment m’intéresser à ce livre. La fin est assez surprenante à première vue, alors qu’en fait, après réflexion, elle est assez naturelle. Andrea H. Japp est certainement très cultivée et semble connaître parfaitement l’époque médiévale, en particulier la vie dans les couvents et monastères. Mais une chose m’étonne, d’après ce livre, n’importe quelle femme pouvait entrer comme novice, sous une fausse identité. Je crois que ça ne se passe pas tout à fait comme ça maintenant. Autre chose m’a gêné également, c’est le nombre de termes médiévaux, heureusement expliqués par des notes en bas de page, mais il y en a un peu trop. On a l’impression que l’auteur veut étaler sa connaissance de la vie médiévale avec un vocabulaire très recherché. Les 200 dernières pages se lisent plus facilement, une fois qu’on connaît tous les personnages, du moins les principaux. Mais je ne trouve quand même pas ça haletant comme le dit la quatrième de couverture… Ma note : 3,5 / 5
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Bernard le Lun 28 Juin 2010 - 10:55

Finalement, ça ressemble à du Cadfaël en jupon.

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Clochette le Lun 28 Juin 2010 - 11:44

Tiens, c'est amusant, j'en suis aux 60 premières pages, et mon ressenti est le même que le tien Franillon ! On verra par la suite mais il est vrai que pour l'instant, mon jugement va être réservé.
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Franillon le Lun 28 Juin 2010 - 14:11

Clochette, j'attends ta critique. A mesure qu'on avance dans ce livre, on voit les choses d'une autre façon, en particulier l'impression que l'on a des différents personnages. Je n'en dis pas plus, te laissant le plaisir de la découverte.
avatar
Franillon

Nombre de messages : 1652
Age : 83
Location : MONTMARTIN-SUR-MER (Manche)
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Fabienne le Jeu 26 Aoû 2010 - 18:42



Monestarium de Andrea H.Japp


Livre de poche 368 pages

Ma critique :



Monestarium est un polar médiéval dont l'action se déroule au XIV ème siècle au sein d'une abbaye, l'Abbaye des Clairets, la même abbaye que dans le livre La dame sans terre, du même auteur.
L'intrigue tourne essentiellement autour d'un sac, récupéré par un marchand en Egypte, convoité par de nombreuses personnes influentes mais dont personne ne sait exactement ce qu'il contient et qui finit par arriver à l'abbaye.
De nombreux autres éléments vont venir s'enchevêtrer dans ce roman.
- Marie Gillette d'Andremont se réfugie à l'abbaye des Clairets pour se protéger de personnes voulant la tuer.
- Plaisance de Champlois, la mère abbesse, est en concurrence avec la grande prieure, soeur d'un évêque, qui souhaite l'évincer pour prendre sa place.
- Une moniale est assassinée mystérieusement.
- Des lépreux sont envoyés à l'abbaye et une révolte éclate.
- Les secrets, pas tous catholiques, des différentes religieuses...
Ce roman est intéressant par tous les mystères, complots et rebondissements. On ne s'ennuie pas une seconde. Il est bien documenté et nous retrouvons l'ambiance de cette époque. La psychologie des différents personnages est également bien décrite.
Par contre, j'ai trouvé par moment le livre un peu "brouillon" avec les différents secrets qui partaient dans tous les sens. Il faut arriver à la fin du livre pour arriver à dénouer un peu tout cela.
Malgré ceci, une agréable lecture.

Ma note : 4/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Fabienne le Dim 26 Sep 2010 - 11:36

LA CROIX DE PERDITION (Andrea H. Japp)

Livre de poche 396 pages



En fait, je dirais qu'il s'agit de la suite de Monestarium. Même si on peut arriver à comprendre l'histoire indépendamment, il est préférable de lire en premier Monestarium. En effet, nous retrouvons tous les personnages de ce roman, la mère abbesse Plaisance de Champlois, Hermione de Gonvray l'apothicaire, Alexia de Nilanay (au coeur de l'intrigue de Monestarium) et d'autres. Même l'intrigue qui se déroule au même endroit : l'Abbaye des Clairets.
Dans ce roman médiéval se rajoute Arnaud Amalric (responsable du massacre de Béziers sur les cathares) et Arnoldus de Villanova (médecin et espion du pape). Tous les deux sont à la recherche d'une croix, la croix de Béziers, censée donner l'immortalité à celui qui la possèdera.

L'intrigue est prenante, pleine de rebondissements et les personnages toujours étonnants. L'auteure est bien documentée sur le moyen âge religieux et nous retrouvons les croyances et superstitions de ce temps là.
Moins "brouillon" que Monestarium, peut être parce que je connaissais déjà les personnages. On ne s'ennuie pas.

Ma note : 4/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Bernard le Mar 22 Mai 2012 - 13:55



DANS LA TÊTE LE VENIN

LDP - 2010 - 352 pages

Présentation de l'éditeur :

En France, deux adolescents fous de satanisme, sont assassinés sauvagement. Aux Etats-Unis, Diane Silver, une profileuse, doit accueillir en stage un avocat d'affaires. Yves, ami et policier français, lui relate les meurtres des deux adolescents. Elle traque dans le même temps un tueur à Boston et se remémore l'assassinat de sa fille, quinze ans plus tôt.

Mon avis :

Tarte !
C'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour ce bouquin.

Vide !
C'est le second.

Notice pharmaceutique ou de montage IKEA pour l'écriture, c'est le troisième.

Bref, c'est nul et non avenu.

Au départ un homicide moche dans le sud de la France. Par qui, pourquoi, mobile, raison, motivation, police, suite, arrestation ? Rien ne sera dit de plus dans le roman. Alors, c'est sûr frustration du Bernard. Qu'est-ce, rendez l'argent, sauf que tu l'as emprunté à la bib, c'est vrai, j'oubliais, où avais-je la tête ? Même, haro sur la mère Japp quand même, pour qui elle nous prend des fois.
On l'aura compris j'ai pas aimé et si je suis allé jusqu'au bout c'est parce que j'attendais page après page quelque chose, un semblant d'intrigue, de l'émotion, un intérêt mais nada, nichts, que dalle, juste du remplissage, écrire pour écrire ou écrire très mal pour écrire très mal.
Ancienne psy puis profileuse au FBI après l'assassinat de sa fille, précédé d'une descente grave aux enfers, dope, prostitution, etc., Diane hait les hommes et surtout ses supérieurs en qui elle voit un ramassis de crétins - ils sont dépeints comme tels - machos et vicieux. Elle vit son boulot à sa guise et ne répond à personne de ses actes. Son but retrouver l'assassin de sa fille.
Elle rencontre un aussi fêlé qu'elle, richissime, une sorte de vengeur masqué qui traque les tueurs en série et les tue puis écorche leur visage. Doué en tout, il passe au travers des mailles des filets policiers sauf, bien entendu, celui de la profileuse et ils passent un deal, tu trouves l'assassin de ma fille et je te balance les tueurs en série, enrichissant s'pas ?
Et c'est la fin du livre, sauf que pour en arriver là il y a plein de remplissage : joli piscine, mets raffinés, bla-bla, j'en passe et des meilleures.

Au fait Andrea H Japp est traductrice officielle, depuis l'affaire Benton des oeuvres de P. Cornwell, je ne veut pas accuser avec légèreté mais il me semble que les bouquins de cette dernière sont quelque peu en décrépitude. Juste comme ça en passant.

On peut passer son chemin sans perdre sa dignité.

1/5 (pour le travail d'imprimerie)

B
avatar
Bernard

Nombre de messages : 3540
Age : 72
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Cyrielle le Mar 14 Nov 2017 - 10:00

LA DAME SANS TERRE T1 LES CHEMINS DE LA BETE


Résumé de l'éditeur :
1304.
La France est déchirée par la rivalité entre le roi Philippe le Bel, l'Église et le très puissant ordre des Templiers. La belle Agnès de Souarcy, jeune veuve au caractère bien trempé, va voir son destin basculer sans comprendre à quel point il est lié aux intérêts du royaume et de la chrétienté. Pourquoi son demi-frère, Eudes de Larnay, la fait-il traîner devant les tribunaux de l'Inquisition ? D'où viennent ces missives évoquant le " sang divin ", qui portent le sceau papal et dont les messagers sont systématiquement assassinés ? Leurs cadavres sont retrouvés çà et là, carbonisés, sans pourtant qu'aucune trace de combustion apparaisse.
Qu'a découvert le petit Clément, protégé d'Agnès, dans la bibliothèque secrète de l'abbaye de femmes des Clairets ? Et que cherche Nicolas Florin, ce grand inquisiteur dont les excès de cruauté font frémir ?

Andrea H. Japp nous offre ici le premier volet d'une quadrilogie à l'intrigue démoniaque.

Mon avis : 4.5/5
Quand je pense que La dame sans terre T1, était sur mes étagères depuis des lustres, je me dis quel gâchis d'avoir attendu si longtemps pour lire ce roman si captivant.
Ce premier tome, sert d'introduction à une aventure qui je sens sera très prenante et pleine de mystères.
Justement, les mystères se tissent petit à petit au fur et à mesure de la lecture de ce roman, nous sentons la tension montée jusqu'à la fin qui pousse le lecteur à se jeter sur le tome 2.
Quant aux personnages, Agnès est une femme forte, que j'ai trouvé moderne pour son époque, sûre d'elle mais sans entrer dans la caricature. le baron Eudes, est agaçant, fourbe mais j'adore ce genre de personnage.
Clément est un jeune garçon fort attachant, je pense qu'il va avoir un rôle dominant et important dans les prochains tomes.
Tous les autres personnages donnent vraiment envie de poursuivre cette histoire.
En conclusion La dame sans terre me semble une très bonne fresque historique, prenante, intrigante et bien écrite.
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7349
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrea H. JAPP [pseudonyme] (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum