Arthur C. CLARKE (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arthur C. CLARKE (Royaume-Uni)

Message  Mousseline le Lun 10 Nov 2008 - 6:47

De : cmia11 (Message d'origine) Envoyé : 2007-12-26 16:22

2001: l'Odyssée de l'espace de Arthur C. CLARKE

Résumé: Le vaisseau Explorateur 1 est en route vers Saturne. A son bord, deux astronautes et le plus puissant ordinateur jamais conçu, CARL 9000. Cinq ans plus tôt, un étrange monolithe noir a été découvert sur la Lune. la première preuve dune existence extraterrestre. Et bien longtemps avant, à l'aube de l'humanité, un objet similaire s'était posé sur terre et avait parlé aux premiers hommes. Un nouveau signe de cette présence a été détecté aux abords de Saturne. Que sont ces mystérieuses sentinelles ? Quel message doivent-elles délivrer ? Nous sommes en 2001 . L'humanité a rendez-vous avec la porte des étoiles, aux confins du cosmos...

Avis: J'ai entendu tellement de bonnes critiques sur cette oeuvre que j'avoue avoir été impatiente de commencer le livre. Eh bien, j'ai été très déçue. Ce livre possèdent trois intrigues: le Guetteur de Lune, Floyd et Bowman. La première est intriguante et j'avoue avoir une nette préférence pour la seconde. Cependant, à la troisième intrigue, le récit se ralentit pour devenir passionant avec la confrontation entre le robot et Bowman, ma partie préférée de ce livre. Mais lorsque Bowman se retrouve seul, le récit se ralentit à nouveau et stagne. La fin est d'ailleurs assez confuse. Je n'ai pas très bien compris ce qui se passait excepté le fait que Bowman retrouve la base que Floyd avait visité et qu'il devient apparemment une partie de la Porte des Etoiles. Le plus grand problème de ce livre est les explications scientifiques compliquées qui ne servent qu'à rendre le livre réaliste. En somme, un livre intéressant mais bien loin du chef d'oeuvre auquel je m'attendais.

Note: 2,5/5




De : Le-réaliste-romantique Envoyé : 2008-05-18 21:35

Terre, planète impériale

Arthur C. Clarke

1974

Duncan Makenzie, héritier de la dynastie qui gouverne Titan, satellite de Saturne, visite la Terre à l’occasion du cinq-centième anniversaire de la république américaine. Les voyages Saturne-Terre sont encore rares et chers en 2276, alors Duncan doit profiter de ce voyage, qui sera le seul de sa vie. Il doit s’adapter à la pesanteur cinq fois plus forte, mais aussi à la vie et l’histoire qui bourdonne autour de lui. Soudainement, des mystères le rattrapent : des anciens amis réapparaissent, de la titanite est clandestinement vendue…

Bof, intérêt moyen. L’enquête policière pour dénouer les mystères prend beaucoup de place, et les thèmes sous-jacents sont légèrement désuets. Lire de la vieille science-fiction me fascine, car les bons auteurs, particulièrement les scientifiques comme Clarke qui a élaboré le système d’alerte radar pendant la guerre, prédisent parfois avec une surprenante prémonition des progrès futurs. Toutefois, il y a souvent le détail qui tue : « les deux appareils pouvaient échanger aisément des données à l’allure de mégabits par seconde (p.132) ». Ceci se déroule en 2276, mais mon routeur bien ordinaire fait mieux que ça…en 2008.
Ce n’est pas un excellent livre de Clarke, je vous recommande plutôt l’excellente trilogie de 2001, 2010 et 2061.

2,5/5

le réaliste-romantique
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arthur C. CLARKE (Royaume-Uni)

Message  Parch le Dim 18 Sep 2011 - 9:54

Arthur C. Clarke, 2001 : L'odyssée de l'espace, 1968

Ce roman est évidemment indissociable du film qui lui est contemporain. Nulle adaptation ici, film et roman ont été créés de concerts, s'influençant l'un l'autre. Je ne crois pas avoir vu le film en entier mais j'ai une certaine image : esthétisant, lent, ennuyeux... Rien de cela dans le roman qui est suffisemment court pour maintenir notre intérêt.

Je retrouve la rigueur que j'avais découvert dans son roman Rendez-vous avec Rama. Le tour de force de l'auteur est de produire un récit à l'époque n'a même pas encore mis le pied sur la lune en tout point conforme avec les voyages spatiaux tel qu'on les réalise aujourd'hui ou du moins tel qu'on les imagine possible. Les informations qu'il disposait sur Jupiter, Saturne, ses anneaux et ses lunes étaient très faibles. Les explorations de sondes ont confirmé ce qu'il décrit dans ses romans.

Comme Mousseline, je dirais que la confrontation humain-ordinateur est le point le plus intéressant du livre. Le scénario n'est pas extraordinaire mais les coups de théâtre suffisant pour maintenir l'attention. J'ai un peu moins accroché à la fin. Je n'ai pas bien saisi le rôle du bébé qui conclu le livre...

Je vais me débrouiller pour voir le film maintenant que j'ai éliminé mes préjugés négatifs à son sujet. Peut-être en comprendrais-je plus sur ce fameux bébé stellaire...

Note : 4/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arthur C. CLARKE (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Jeu 11 Juin 2015 - 20:18

L'odyssée du temps, tome 1 : L'oeil du temps d'Arthur C. Clarke et Stephen Baxter



Je connais de nom le fameux Odyssée de l'espace du même Arthur C. Clarke sans l'avoir pourtant lu et vu. Mais je ne pense pas que L'Odyssée du temps ait un rapport avec son prédécesseur sinon pour le clin d'oeil. 
L'auteur jette le lecteur dans le feu de l'action : c'est Fureteuse, une de nos ancêtres qu'on découvre. Puis, d'autres hommes d'époques plus récentes… les différentes époques se sont mélangées, des Britanniques du XIXe siècle côtoient aussi bien des hommes de Néerdanthal que ceux du XIXe siècle, des Russes du XXe siècle rencontrent du mongols du XIIe siècle. 
Une véritable encyclopédie historique qu'on aurait démonté puis remonté en combinant les époques. Vraiment fascinant ! Les différentes rencontres sont assez cocasses qu'intéressantes. Les personnages sont bien décrits : Bisesa a beaucoup de caractère mais reste mystérieuse, Kolya oppose son rationalisme à la soif de puissance…et finalement, des personnages célèbres ne jouent que les seconds rôles (mais quels rôles !). 
J'ai beaucoup aimé ce livre coécrit par deux grands auteurs de science-fiction qui met en scène des paradoxes temporels et cultive en même temps son lecteur avec des moeurs des peuples d'époque (les mongols sont assez flippants). Je ne sais pas quel auteur a écrit quelle partie mais le livre est vraiment bien documenté et construit. Juste dommage qu'on ne retrouve pas une carte qui met en scène la nouvelle Terre, Mir, ainsi que les différents mouvements des personnages. A suivre évidemment, j'ai bien envie de savoir le mystère qui plane derrière ces terribles yeux de métal qui observent froidement l'humanité…
Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7457
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arthur C. CLARKE (Royaume-Uni)

Message  Réaliste-romantique le Dim 24 Juil 2016 - 14:56

Les sables de mars

Gibson, célèbre auteur de science-fiction, va inaugurer la première liaison régulière Terre-mars. Lors du vol inaugural du vaisseau Arès, il est le seul passager avec six membres d’équipage. Le voyage débute mal, car il perd conscience lors de l’ascension terrestre, mais il peut heureusement quand même s’envoler vers la planète rouge. Le voyage est long et sans incident, alors il apprend à connaître l’équipage et écoute leurs aventures passées. Sous les dômes habités de mars semblent toutefois se tramer des mystères. Gibson découvrira ce qui se passe derrière une lutte d’influence entre les deux planètes. Il découvrira aussi un nouveau sens à sa vie.
 
Le livre est bien écrit et le mystère est bien mené. Il s’agit toutefois de la « science-fiction historique » : ce roman a été écrit avant les voyages spatiaux, avant que des sondes étudient mars en détails, et il faut garder ceci en tête lors de la lecture. Il y a, entre autre, des plantes qui poussent naturellement sur mars. Au début, j’ai cru à des plantes modifiées génétiquement implantées par les colons, mais ensuite je me suis souvenu de l’année d’écriture du livre (les modifications génétiques n’étaient pas encore utilisées). Clarke raconte aussi des histoires familiales et amoureuses en parallèle de l’intrigue scientifique.  
   
4/5

RR

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), 
En attente : 
Commentaire en attente : Désorientale (Négar Djavadi), Défaite des maîtres et possesseurs (Vincent Message)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1979
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arthur C. CLARKE (Royaume-Uni)

Message  Réaliste-romantique le Lun 24 Juil 2017 - 13:38

Base Vénus 1
Coécrit avec Paul Preuss

Sparta est une jeune femme augmentée par des implants retenue prisonnière, qui ne se rappelle plus pourquoi, mais réussi à s’enfuir. Mme Sylvestre, directrice d’Ishing Mining, une des deux compagnies qui extraient du minerai de Vénus, tente d’acheter un des manuscrits les plus rares de la Terre. La compagnie Pavlakis Lines est sur le point de faire faillite, mais elle tente de se renflouer par la remise en forme d’un transporteur pour un transport de nouveaux et précieux robots mineurs Rolls Royce jusqu’à Vénus. Toutes ces histoires sont reliées et un drame frappera le voyage spatial du Roi de l’espace.

Ce livre de science-fiction est bâti sous la forme d’un polar, comme Les cavernes d’acier d’Isaac Asimov (l’auteur reconnait même l’inspiration), la narration suit l’enquête de l’inspecteur du Bureau de contrôle spatial. Mais comme je n’aime pas trop les polars et les enquêtes, je n’ai aimé que moyennement ce livre. C’est quand même un bon récit et c’est le premier tome d’une série.

3,5/5

RR

_________________
Lectures en cours : The Rook (Daniel O'Malley), 
En attente : 
Commentaire en attente : Désorientale (Négar Djavadi), Défaite des maîtres et possesseurs (Vincent Message)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1979
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arthur C. CLARKE (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum