Duong Thu HUONG (Vietnam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 19:07

De : Claudeg061 (Message d'origine) Envoyé : 28/08/2003 00:03
Duong Thu HUONG "Histoire d'amour racontée avant l'aube"
Editions de l'Aube poche.

Je termine à l'instant ce beau roman de l'écrivain vietnamien Duong Thu HUONG: Histoire d'amour racontée avant l'aube. Avec des mots simples et un style épuré, qui ne s'embarasse pas de fioriture et d'effet de manche, Duong Thu Huong nous raconte une histoire tragique et vraie qui parle de l'amour avec cette pudeur asiatique. Il semble que chacun des personnages (et surtout la pauvre chimère Luu) baisse la tête à chaque phrase. La timidité et l'humilité sont les sentiments qui baignent ce court texte. Court mais très fort. Il n'y a pas jusqu'à cette pauvre épouse versatile (Luu) qui n'éveille de sentiments radicalement négatifs. Un beau livre qui est sans aucun doute le plus beau texte sur l'amour et ses désirs et regrets que je n'ai jamais lu. Un texte qui dit si bien que tout cela ne tient souvent qu'a un maigre fil que beaucoup de choses (ici une amie bien intentionnée) peuvent couper. A n'en pas douter la découverte de cette littérature vietnamienne est un plaisir qui grandit à chaque livre.

Claude


De : joubjoub Envoyé : 22/05/2008 13:43
.:: Myosotis - DUONG Thu Huong ::.

Résumé : Douée d'une vitalité et d'un talent extraordinaires, Suong à la voix de cristal aime ardemment le musicien Hung. Obstinée, ingénue, elle ne dispense aucun pardon, aucune morale, ne ressasse aucun regret malgré l'incompréhension et le cynisme qui se lèvent avec la paix, au Viêtnam.
Ce roman d'amour, tissé de souvenirs et nourri du lyrisme des voix et des odeurs de l'enfance, nous laisse éblouis devant tant d'enthousiasme face à la médiocrité, devant cette énergie intacte face à la déchéance douloureuse et au désespoir portés par son amant Hung, le véritable héros du livre, qui ne parvient plus à s'accorder à lui-même et avec son art.

Myosotis est le cinquième roman de Duong Thu Huong publié en France. Le second paru aux éditions Picquier après Au-delà des illusions.
A cinquante et un ans, Duong Thu Huong est extrêmement populaire au Viêtnam. Sa forte personnalité et son charisme auprès de la jeunesse, sa lutte pour la défense des droits de l'homme continuent de lui causer de nombreux déboires sans pour autant altérer sa combativité et sa richesse créative. (Source : Editions Picquier)
--------------------------------------------------------------------------------

Ce roman d'amour vietnamien est un superbe triptyque. Il nous plonge dans la société vietnamienne. La mise en place des personnages est très précise et permet d'avoir en main la clé de leur destinée qui va courir tout au long du roman. Les caractères des personnages et leur comportement, suite à la victoire du socialisme, sont décrits avec une telle minutie dans leurs diversités qu'on a du mal à sortir de ce récit tragique.

Ce roman parle des tourments de l'âme humaine, de solitudes, d'incompréhensions : celles d'un mari et d'une femme qui ne se reconnaissent plus, ne parviennent plus à vivre ensemble, à s'estimer et à s'aimer. Souhaitant oublier le supplice de Tantale qui leur broie le coeur, ils s'échappent l'un à l'autre, chacun plongé dans ses tortures morales et ses propres cicatrices.

Ce roman d'amour et d'amitié est tissé de souvenirs et nourri du lyrisme des voix et des odeurs de l'enfance. En d'incessants retours en arrière, l'auteur ajuste, affine les tourments et les raisons de leurs comportements. L'auteur analyse, fouille et farfouille les âmes écorchées, les décortique avec un art consommé. Elle nous laisse éblouis devant tant d'enthousiasme face à la médiocrité, devant cette énergie intacte face à la déchéance douloureuse et au désespoir.

Cette histoire au réalisme sans compromis, à la fois d'un temps et à la fois universelle, est un chant d'amour au plus intime d'un être. La question est aussi posée de la responsabilité de celui qui écrase, mais aussi de celui qui est écrasé.

L'écriture est poétique, chantante, douce et belle.

Un auteur à découvrir indiscutablement !

Note : 4/5


De : MicKaeline (Message d'origine) Envoyé : 02/06/2008 01:42
Terre des Oublis. Auteur: Duong Thu Huong
Né au Vietnam en 1945. Pour avoir défendu des convictions démocratiques, elle fut emprisonnée en 1991 sans procès. Elle a vécu en résidence surveillée à Hanoï jusqu'en 2006. Arrive à Paris pour la sortie de ce livre.

Style délectable. Écriture simple et poétique à la fois. Nous fait découvrir les dictons populaires du Vietnam, décrit merveilleusement les paysages, les habitats, la grandeur d'âme.
Contextes historiques, vies fichues par des principes et des préjugés dépassés.
Trois vies douloureusement brisées. Histoire déchirante du retour de la guerre de Bôn le mari de Miên disparu depuis 14 ans. Miên est remariée depuis 7 ans à un autre homme qu'elle aime éperdument. Vie de résignation, fidélité tenace, dictée par le devoir et la peur. Histoire pleine de révolte,colère, lâcheté, amour, haine. Leurs désœuvrements les conduisent parfois à des bassesses. Histoire de gens traumatisés par la guerre. C'est infiniment triste, émouvant, déchirant. Un grand roman très captivant.
5 / 5


De : zeta-b Envoyé : 02/06/2008 14:32
Duong Thu HUONG: Terre des Oublis
livre de poche

Bôn rentre de la guerre alors qu’il avait été déclaré mort. Sa femme Miên ne l’attendant plus s’est remarié avec Hoan qu’elle aime et dont elle a eu un enfant. Dans le village où ils vivent, les habitants sont unanimes Miên doit honorer le combattant et reprendre la vie commune avec Bon, c’est un devoir et une tradition, auxquels Miên, la mort dans l’âme, se soumettra.

Il me faut reconnaître que ce livre nous apprend beaucoup sur la vie au Viêt-Nam, sur les coutumes, les paysages, la place des femmes, l’après-guerre, et même les petites choses de la vie courante : la cuisine, l’aménagement des maisons, la végétation, la médecine, la façon dont on s’adresse à autrui.

Sous cet aspect ce livre est instructif.

Beaucoup de lecteurs vantent la poésie de l’auteur et il est vrai que les images qui se succèdent ont très souvent un grand lyrisme. L’amour entre Mien et Hoan par exemple est tout empreint de délicatesse, de passion et de respect, il est plein de grâce et nous semble exemplaire.

D’où vient que pendant la lecture de ce roman j’ai parfois été séduite et parfois rebutée ou ennuyée ?

Nous avons tous un genre littéraire qui nous convient mieux qu’un autre, je n’ai d’après les critiques et les récits qui m’en ont été fait jamais été très attirée par la littérature asiatique. Je n’en ai pour ainsi dire jamais lue, j’ai lu seulement des auteurs américains, d’origines asiatiques ou pas, qui écrivaient sur l’Asie et ce n’est pas du tout la même chose.

Il a y dans la narration une lenteur, un sens des détails, une approche méticuleuse des événements qui je crois ne me conviennent pas. Ca ne bouge pas assez pour moi, sans doute. Les circonvolutions ampoulées de langage qui ont cours dans cette partie du monde, se retrouvent dans l’écriture et alourdissent le récit, et par contre certains aspects triviaux, tels les paroles grossières des personnages masculins sur les femmes me heurtent.

Dans ce roman, il y a de belles choses mais il y a aussi des descriptions longues de scènes de guerre, étouffantes, des passages durs et sans empathie sur la prostitution, une philosophie de vie toute différente de notre façon de voir occidentale. Elle m’est si étrangère qu’il m’est difficile de la comprendre ou d’y adhérer (ceci sans aucun jugement de valeur).

J’ai de l’estime et de l’admiration pour les femmes qui brisent les tabous, celles qui ne se soumettent pas, et qui ainsi ont fait avancer la condition féminine. Miên est une héroïne sympathique, qui vit une tragédie, mais pas un instant je ne peux comprendre sa démarche et sa soumission. Celle de retourner avec cet homme qu’elle n’aime plus par souci des traditions et de ce que pense ses voisins, alors qu’elle est mère, d’autant que Bon apparaît souvent comme un être vil, faible, pitoyable. La dualité des personnalités est intéressante et bien saisie.

En conclusion, c’est un roman que je ne déconseille pas, je suis persuadée qu’il plaira énormément à beaucoup, chacun y trouvera une signification différente, celle que son tempérament, ses goûts choisissent de privilégier. Au moment où je l’ai lu, il m’a laissé une impression mitigée et ce qu’il véhiculait ne m’a pas autant parlé qu’à d’autres lecteurs.

3,5/5


De : la-liseuse Envoyé : 04/06/2008 19:27
Bonjour tout le monde!!

J'ai lu "Terre des oublis" de Duong Thu HUONG et.... je n'ai pas aimé. Le résumé de l'histoire m'attirait bien, les histoires d'amour, j'adore ça; de plus, je voulais en savoir plus sur la culture plus orientale.
Mais là, rien, nada, niet. Je me suis ennuyée à mourir, pourtant, l'histoire est belle, et bien racontée, mais que de digressions interminables.
Dommage, je reste sur ma faim!
Moi aussi, bilan mitigé!
Bises
La Liseuse en tongs


De : lebgi05 Envoyé : 05/06/2008 17:15
Duong Thu HUONG: Terre des Oublis

J'ai lu ce roman en décembre dernier et je partage le point de vue de zeta-b : elle traduit plutôt bien les sentiments diffus qui étaient les miens en cours et en fin de lecture de ce beau roman vietnamien. La lenteur, les détails méticuleux donnent une lourdeur qui nuit au récit, malgré la légèreté des envolées poétiques par exemple celles qu'éprouvent le mari déchu au bord de mer.
C'est vrai, on éprouve une telle légèreté teintée de nostalgie sur les plages de Nha Trang, à Hué ou sur les bateaux du delta du Mékong.
Je pense que les circonvolutions, l'attente du déroulement du temps, voire la soumission aux évènements comme celle de l'héroïne, qui certes plombent le récit, sont malgré tout une part caractéristique de l'âme et/ou de la philosophie vietnamienne sinon asiatique. On retrouve un rythme proche dans "Loin de Chandigarth" de T.J. Tejpal, le cadre est merveilleux mais l'histoire n'en finit pas et les personnages ont parfois les bras ballants ! Le lecteur aussi malheureusement ...


De : lalyre7032 Envoyé : 07/08/2008 19:02
Terre des oublis - Duong Thu Huong Livre de poche
700 P.
Un roman qui met en scène trois personnages principaux,une femme Miên et deux hommes Hoan et Bôn.Ils sont tous deux ses maris .Bôn ayant été déclaré mort à la guerre,Miên s'est remariée avec Hoan,un homme tendre et gentil avec lequel elle mène une vie heureuse,ils sont bien ensemble ,elle lui a donné un fils pour ces gens le bonheur est là ,à portée de main ,Hoan possède une grande plantation et pour Miên c'est le paradis.Lorsqu'un jour réapparaît Bôn miraculeusement échappé aux massacres,elle le reconnaît ,il est chétif,devenu vieux,c'est cet homme qui déclare reprendre sa femme,C'est alors que Miên comprend que son bonheur est terminé ,qu'elle va devoir aller vivre avec cet homme considéré comme un martyre,elle vivra dans sa masure,il exige qu'elle retourne dans son lit avec lui.Cet homme est assoiffé de vivre,elle reste de marbre lorsqu'il veut la prendre mais un jour,il la viole,elle ne l'aime pas ,elle le hait cet homme à l'haleine puante et vient un jour ou elle décide de rentrer chez elle pour élever son enfant ,Hoan habitant autre part.Mais voila Bôn très malade et notre héroîne va le soigner ,lui porter de la nourriture,un peu comme elle ferait pour un frère ou un père..,il semble perdre le sens des réalités parlant avec son sergent tué pendant le massacre et qu'il a traîné sur son dos pendant des jours dans la jungle,il paraît enfin heureux...

Un roman très dur tout d'abord par le retour sur le passé de nos trois héros,un passage très long sur la mort du sergent et l'errance de Bôn dans la jungle.Trois vies brisées ,trois victimes de la Grande Histoire,un drame raconté parfois d'une façon crue et sensuelle.L'auteur nous décrit aussi le quotidien des riches et des pauvres,la saleté et la promiscuité.On mange beaucoup dans ce roman ,mais d'autres ont faim et c'est aussi une histoire de soumission au destin et à la société.Un très beau roman ,une belle narration avec ses odeurs,ses sons et ses couleurs mais qui donne à réfléchir ....... 4,5/5
Lalyre


De : Foret_ Envoyé : 21/08/2008 01:48
Terre des oublis de Duong Thu Huong
794 pages

Résumé de couverture :
"Alors qu'elle rentre d'une journée en forêt, Miên, une jeune femme du Hameau de la Montagne, situé en plein cœur du Vietnam, se heurte à un attroupement : l'homme qu'elle avait épousé quatorze ans auparavant, dont la mort comme héros et martyr avait été annoncée depuis longtemps déjà, est revenu. Miên est remariée avec un riche propriétaire terrien, Hoan, qu'elle aime et avec qui elle a un enfant. Bôn, le vétéran communiste, réclame sa femme. Sous la pression de la communauté, Miên, convaincue que là est son devoir, se résout à aller vivre avec son premier mari. Au fil d'une narration éblouissante, la romancière passe de l'un à l'autre des personnages de ce triangle tragique. Miên tente désespérément de se réhabituer à un homme épousé très jeune, physiquement détruit par des années de combats et d'errances dans la jungle, mû par la seule obsession d'engendrer un fils.La jeune femme, nuit après nuit, vit un calvaire. Elle ne peut oublier Hoan qui, résigné, a fui vers la ville où, malgré ses succès commerciaux, il vit un enfer. Plongeant dans le passé de ces trois innocentes victimes, éclairant leurs destinées individuelles par l'évocation d'une société pétrie de principes moraux et politiques, convoquant leur quotidien dans une somptueuse description de sons, d'odeurs et de couleurs, Duong Thu Huong donne véritablement corps à son pays. Terre des oublis, grand roman de l'après-guerre du Vietnam, est un livre magistral. "

Je ressors mitigé de ce livre. Plusieurs choses ne m'ont pas plu. L'auteure passe trop de temps à décrire le malheur des deux hommes, des chapitres entiers consacrés à l'apitoiement. Aussi j'ai souvent eu l'impression que ce n'est pas réellement de l'amour qu'ils éprouvaient pour Miên mais plutôt une grande passion charnelle, en fait ils sont obsédés par sa grande beauté mais il n'est pas vraiment fait allusion à ses autres qualités...eh oui comme dans plusieurs histoires d'amour on retrouve le cliché de l'héroïne au physique parfait et bien sûr l'homme qu'elle aime est "beau comme une vedette de cinéma"(c'est ainsi que l'auteure le décrit) et Bôn, celui qu'elle n'aime pas, est plein de défauts...
Bon, jusqu'à maintenant ce que je dis est plutôt négatif mais étrangement une fois le livre terminé j'en garde une impression assez positive malgré tout, voilà pourquoi je suis partagée. L'écriture tant qu'à elle est belle avec de longues descriptions agréables.

3.5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  Cocotte le Mar 23 Déc 2008 - 21:46

De : Lyreek14Envoyé : 2008-11-22 15:17
Duong Thu Huong - Terre des oublis
Le livre de poche - 699 pages

Mien a tout pour etre heureuse : une belle maison et surtout un mari Hoan et un fils qu'elle aime. Mais un jour, son premier mari, Bon, qu'elle croyait mort, revient après 14 ans d'absence. Craignant l'opprobre de tous les villageois, Mien n'a pas d'autre choix que de retourner vivre auprès de Bon.

Mon avis : Difficile de vous donner mon impression générale sur ce roman que j'ai beaucoup apprécié par moment mais qui m'a aussi parfois un peu ennuyé. Les descriptions des paysages mais aussi des sentiments sont très belles et très évocatrices. J'ai particulièrement aimé la manière dont l'auteur décrit la relation entre Mien et son deuxième mari, c'est très touchant de voir les sentiments qu'ils se portent et la déchirure de leur séparation est révoltante. Tout au long du livre, on a envie de pouvoir les réunir, pour ne pas gacher un si bel amour.
Ce qui m'a moins séduit en revanche, c'est le coté un peu glauque de la vie de Mien avec Bon, que l'auteur ne rend vraiment pas sympathique et à la limite du répugnant. De la meme façon, les errances de Hoan du coté des prostituées ne m'ont pas vraiment laissé un bon souvenir. Et quand on ajoute à cela des longueurs dans l'histoire du passé de Bon, on arrive finalement à une impression en demi-teinte : une histoire qui démarrait très bien et qui promettait beaucoup mais qui au final laisse un petit gout de déception.

3,5/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 37
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  zozinette le Mer 20 Jan 2010 - 15:21

ITINERAIRE D'ENFANCE - DUONG THU HUONG


Résumé

Bê a 12 ans et est une petite fille vive et heureuse. Sa mère est institutrice et son père soldat en poste à la frontière, dans les montagnes. Loan graine de jacquier est sa meilleure amie. Les deux petites filles sont inséparables et font tout ensemble.
Bê est très bonne élève, excellente comédienne, meilleure gymnaste de l'école.
Sa vie bascule à l'arrivée du nouveau professeur de gymnastique, maître Gia.Elle va devenir son souffre-douleur et finit par s'enfuir en compagnie de Loan en direction des montagnes pour retrouver son père.
Les deux petites filles vont parcourir des centaines de kilomètres et devront faire face à de multiples dangers. Heureusement pour elles toutes les rencontres ne seront pas dangereuses et de braves gens vont aider les fillettes à arriver à destination.


Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce petit roman d'initiation. Le style est vivant, direct,simple. Quoi de plus normal puisque la narratrice est une petite fille de 12 ans.Je me suis totalement laissé emporter et j'ai aimé et détesté en même temps que Bê.
Les personnages sont très bien décrits, on ne peut que ressentir de l'aversion pour maître Gia ou le chef Cân, et ressentir de la sympathie pour le vieux Môc, pour Dung et sourire à la description de Coc la rouquine.
J'ai aussi bien aimé la description des paysages vietnamiens et les traditions culinaires, très présentes dans ce livre.

Ma note

4/5
avatar
zozinette

Nombre de messages : 2437
Age : 43
Location : belfort, franche-comté
Date d'inscription : 15/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  Ysla le Mer 20 Jan 2010 - 18:21

Il est dans ma PAL depuis quelque temps, je l'avais trouvé par hasard en occasion et m'était dit qu'il pouvait me plaire, ton avis me conforte dans cette idée, merci !
avatar
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  Lacazavent le Mer 23 Juin 2010 - 7:40

Itinéraire d'enfance de Duong Thu Huong
Édition France Loisirs / 393 pages



Déjà résumé par Zozinette



C'est une belle lecture, les personnages sont très attachants et en suivant leurs aventures surprenantes nous découvrons des morceaux de la vie quotidienne des habitants de ce pays. C'est un voyage très agréable avec une écriture sensible et délicate. Il n' y a pas de parti pris politique dans ce texte, juste l' enfance d' une jeune fille passionné et vive dont le voyage vers son pères se transforme bien vite en aventure. Les descriptions des paysages traversées sont plutôt réussies. Je lui ai trouvé quelques défauts de jeunesse notamment les dialogues que j'ai trouvé un peu long et trop bien construits. Finalement ce sera ne lecture agréable mais dont je ne suis pas sûr de conserver très longtemps un souvenir impérissable.
Un livre que je recommanderai plutôt aux jeunes lecteurs.


3,75/5


Dernière édition par Lacazavent le Lun 25 Fév 2013 - 21:29, édité 1 fois
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  clarize le Lun 8 Aoû 2011 - 9:29

Terre des oublis de Duong Thu HUONG

C’est une histoire tragique qui ne laissera pas les trois personnages centraux sens séquelles , j’ai trouvé l’écriture très belle avec ses descriptions sur le Vietnam, ses paysages, ses saveurs, ses odeurs ses couleurs, le quotidiens et les saisons qui passent et la guerre terminée mais dont les plaies ne sont pas refermées, ainsi que la conditions de la femme vietnamienne, les traditions et le sens de l’honneur des asiatiques.

Pour moi c’est un grand roman donc il mérite un 5/5.

Grand merci à Lyreek de me l'avoir fait découvrir

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  Cyrielle le Lun 8 Aoû 2011 - 14:57

Je vais le sortir prochainement de mon étagère celui ci Very Happy
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7317
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  Pistoufle le Lun 25 Fév 2013 - 14:04

Itinéraire d'enfance

Résumé : voir commentaire de Zozinette

Un joli récit, mais au style un peu enfantin.
Les anecdotes nous transportent au
Vietnam, mais compte tenu de l'âge de la narratrice, les réflexions restent celles d'une enfant, sans véritable recul sur les évènements. Je suis donc un peu
déçue par le rendu final de ce roman pourtant alléchant. Je rejoins Lacazavent, ce titre est à conseiller aux jeunes lecteurs.
Peut être devrais-je essayer Terre des Oublis, car l'écriture m'a quand même bien plu.

Ma note : 2,5/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 363
Age : 33
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duong Thu HUONG (Vietnam)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum