Xavier HOUSSIN (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Xavier HOUSSIN (France)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 17:43

Xavier HOUSSIN*
De : Claarabel (Message d'origine) Envoyé : 02/05/2004 21:03
La Ballade de Lola , de Xavier Houssin

La note: ( 4.5 / 5 )

1, 2, 3... Ciel !..
Trop court mais chargé d'émotion brute, "La ballade de Lola" donne la parole à un papa dont la petite fille a brutalement disparu sur le chemin de l'école. Un matin, comme ça... Sans traces, sans indices, sans témoins. Une petite fille de neuf ans disparaît de la vie de ceux qui l'aiment à moins de deux cents mètres du domicile.Sous forme d'une marelle, ce père retrace son désir d'enfant, la naissance de la petite Lola et les années qui ont suivi jusqu'à ce matin maudit et tragique. Laissant seuls deux parents inconsolables, mortifiés et forcément qui vont se déchirer. Xavier Houssin nous dépeint avec une très grande justesse la douleur d'un père, le chagrin des parents qui perdent un enfant soudainement, et puis le silence, l'attente, l'envie de comprendre et d'accuser. "La ballade de Lola" est un petit roman de seulement 75 pages qui déverse une émotion foudroyante. Comment se relever d'une telle détresse, d'un tel désarroi ?..
C'est beau et grave. D'une effroyable justesse. "La ballade de Lola" laisse une trace indélébile chez le lecteur.


Clarabel,


De : Claarabel Envoyé : 21/09/2005 12:58
Xavier HOUSSIN: Le premier pas suffit
buchet chastel, 134 pages

Ce livre s'adresse à tous les lecteurs que nous sommes, qui un jour avons fait "la rencontre". Celle d'un auteur, le seul, celui qui vous berce et vous ouvre les portes, grâce à sa littérature. Cela vous marque, vous touche et vous agrippe jusqu'au bout. Pour le narrateur de "Le premier pas suffit", la rencontre a eu lieu - avec un certain Jean-François de La Harpe, poète, dramaturge du 18ème siècle, un peu obscur et oublié des contemporains, bien que membre de l'Académie Française. Aujourd'hui ses écrits prennent la poussière, sinon sont perdus dans les oubliettes du temps. Mais le narrateur a tout désencrassé, a fourni un travail de fouine, a cherché, déniché et retracé la vie d'un homme, d'un auteur dont le plus fameux livre s'intitule "Mélanie", sorte de mélodramatique de l'époque, qui poussait d'Alembert à verser de chaudes larmes pour un public aux abois, dans un quelconque salon privé, lors d'une lecture tout aussi confidentielle !.. Bref, le narrateur mêle ses investigations à ses souvenirs personnels, se sentant si proche de l'Homme qu'il lui donne du "tu". - "J'ai choisi de le suivre pour rattraper mon rêve. Je me laissais guider. Je découvrais sa vie. Une envie de savoir sa difficulté d'être. J'étais le réceptable d'un passé enfoui. Les livres. Les archives. Et les lettres rouvertes. Comme il renaissait à chaque découverte, inexplicablement, je me souvenais de tout".
Plus que pour l'intérêt de découvrir réellement qui est ce Jean-François de La Harpe, la lecture du nouveau livre de Xavier Houssin apporte des lumières, des étincelles sur le lien infime entre un lecteur et son auteur. Le sien. Il suffit d'une fois, d'une rencontre inopinée, un charme s'opère et le reste découle, rien ne s'explique... "Les livres et les mots nous emportent parfois. Loin. Si loin. Au centre de soi-même. On se perd. On s'enroule. Le tuteur et la tige. Page à page on retrouve ce que l'on n'attend pas". J'ai été très touchée par ce texte, tout composé de phrases très courtes, plus souvent des mots, des émotions. Nulle envie de composer de belles dissertations à n'en plus finir... C'est encore une fois un roman très court, mais je ne le regrette pas car je trouve que la force et la beauté de Xavier Houssin est cette signature concise mais essentielle. Le peu donne toute sa force, de plus ce livre est truffé d'anecdotes qui ne laissent pas insensible. C'est une belle ballade littéraire, c'est vrai... Poétique, en plus.

4.5


De : Claarabel Envoyé : 21/09/2005 13:05
Xavier HOUSSIN: 16, rue d'Avelghem

Quel merveilleux écrivain, ce Xavier Houssin ! Déjà j'étais sous le charme avec "La ballade de Lola", premier roman bouleversant sur la disparition d'une fillette sur le chemin d'école. Avec "16 rue d'Avelghem" l'auteur renoue avec la sensibilité. Suite à la destruction du quartier de son enfance, le narrateur fait revivre cette maison d'un quartier de Roubaix, là où ses parents et leurs nombreux enfants ont emménagé jusqu'à la fin. La fin d'une vie, merveilleusement et à juste dose racontée. Beaucoup de pudeur, d'émotion fine. En des phrases courtes, presque lancées à la mitraillette, l'histoire découle son tapis rouge et met en scène un couple de gens ordinaires dans un quartier des corons près des usines de textile. C'est tout un pan de vie, toute une époque qui revoit jour. La vie de cette famille, les Lapierre, est bouleversante par ses petits riens et ses ordinaires qui font un grand tout. On tourne les pages, avide de connaître davantage de leurs vies. Les joies, les peines, les doutes, les peurs.
C'est très beau. C'est hélas très court mais ce livre s'inscrit dans la lignée des beaux petits romans inoubliables. A saisir !

4.0


De : Flo7717 Envoyé : 10/10/2005 20:03
Xavier HOUSSIN: 16, rue d'Avelghem
Buchet-Chastel / 153 pages

Nous sommes à Roubaix. Alors que la maison familiale vient d’être détruite, le narrateur se souvient de son histoire.

Il m’a fallu du temps pour accrocher à ce roman. Je me sentais toujours en décalage, pas concernée. L’histoire se déroule dans le nord de la France et, culturellement, je n’étais pas vraiment " raccord ". Alors que j’avais abandonné toute espérance, l’émotion a fini par trouver un chemin jusqu’à moi. On s’attache à cette famille et voir vieillir Angèle et Joseph est émouvant. Aussi, une fois le livre achevé, j’ai relu les premiers chapitres. Mon regard n’était plus le même. Tante Jeanne n’était plus juste un nom, c’était une personne dont je connaissais la vie et son décès ne m’était plus indifférent. 16, rue d’Avelghem est un livre sur des gens ordinaires ; c’est ce qui en fait son intérêt même si parfois l’histoire est un peu banale. C’est un roman dont la chaleur vous gagne et que je vous recommande.

3.75/5


De : Flo7717 Envoyé : 10/10/2005 20:05
Xavier HOUSSIN : Le premier pas suffit

Ce que j’ai préféré dans ce livre c’est la critique qu’en a fait Clarabel. Quant au roman lui-même, il m’a laissé perplexe. J’ai aimé le début et la fin : le reste m’a malheureusement assez ennuyé. Je n’ai pas réussi à trouver de l’intérêt dans le parallèle que fait le narrateur entre sa vie et celle d’un obscur poète du XVIIIème. Quant au style, il m’a un peu gênée. Les phrases sont courtes et s’apparentent plus à de la poésie qu’à de la narration. J’ai surpris de nombreuses rimes, volontaires ou non. Cela m’a déconcentrée et j’ai eu du mal à prendre ce texte au sérieux. Ce fut donc une rencontre ratée. Tant pis, cela ne m’empêchera pas d’attendre le prochain roman de Xavier Houssin, dont La ballade de Lola avait été comme un coup de poing.

Buchet-Chastel / 130 pages

2.75/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum