Françoise HOUDART (Belgique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Françoise HOUDART (Belgique)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 16:45

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 25/05/2008 20:24
Bastida - Françoise Houdart
Ed.Luce Wulkin 386 P.

En Périgord,le petit bourg de Molières avec ses quelques rues et sa placette à l'ombre des ruines du château voici que la vie des quelques habitants est bousculée par la découverte que vient de faire Honorin le Basquou,ancien vannier.Avec son chien,il se promenait un dimanche matin lorsqu'il découvre une jeune femme inconsciente.Handicapé d'un bras,avec l'aide de la Francette,sa compagne depuis des années,il ramène la jeune fille chez lui.Une enquête menée par le maire ne donne rien,mais les vieilles gens du village sont là qui veillent derrière les rideaux et qui bavardent,il y a la mère Laloux qui raconte que son petit-fils Ludovic lui a téléphoné,lui demandant une chambre à louer pour un ami,il y a aussi le petit Claude ,8 ans,petit-fils de la Solange,en vacance chez elle qui a vu une voiture dans la soirée du samedi,Catalina l'espagnole qui a entendu des bruits de dispute,la mère Laloux qui dévoile l'arrivée d'un jeune couple pour la chambre réservée par Ludovic,le claquement d'une portière de voiture pendant la nuit,le matin la voiture n'est plus là.Honorin et la Francette ne sont pas rassurés car n'est-ce pas le diable qui a envoyé cette jeune fille ??Mais au fil des jours,ce couple sans enfant se prend d'amitié pour Blanche qui a dévoilé son nom mais sans plus,son secret elle le garde mais d'ou vient ce bracelet qu'elle porte sur lequel est gravé Pedro?Mais voici qu'intervient Céline,une jeune femme qui sculpte des têtes dans la pierre ,les gens se méfie d'elle car on ne sait d'ou elle vient mais elle s'est installée dans la vieille bicoque héritée d'une parente,c'est elle qui devient l'amie de Blanche et qui l'aide à recoller les morceaux et trouver la vérité dans sa tête dérangée ......

Une belle histoire ou l'on respire l'atmosphère d'un petit village de France abandonné peu à peu par la jeunesse,ou tout le monde se connaît,les bavardages des vieilles gens mais il y a aussi la solidarité ,l'amitié qui lie les deux jeunes femmes.L'auteur que j'ai rencontrée il y a quelques mois nous a raconté que c'est ce petit hameau qu'elle a découvert lors d'une promenade qui lui a inspiré ce roman,c'est sans doute pour cela qu'elle nous en parle aussi bien.........Merci Françoise......5/5
Lalyre


De : lalyre7032 Envoyé : 26/05/2008 09:16
...Née Pélagie D. - Françoise Houdart
Ed.Luce Wilkin 140 P.

Sur le ferry entre Ostende et Douvres,Pélagie Depluvée va entreprendre un voyage pour la première fois de sa vie,elle avait tellement envie de voir la mer du Nord,elle a osé ce voyage car de toute sa vie depuis son enfance on lui a toujours dit "Tu n'oserais pas " sur le ferry,Maximilien Debos,un homme de son âge lui adresse la parole,,il lui dit qu'il vit seul ,sa femme l'ayant quitté le jour de sa retraite.Mise en confiance elle lui raconte sa vie,sa rencontre avec Oscar qui devint son mari,sa nuit de noces,sa collection de cartes postales de la mer du Nord,ce que fut sa vie avec Oscar alcoolique maintenant décédé,elle parle de ses enfants Louise et Bernard,avec beaucoup d'humour ,elle évoque sa tentative d'inscription à l'Université du troisième âge et son permis de conduire passé à plus de septante ans,après la mort d'Oscar elle raconte l'achat d'une petite voiture rouge,elle étonne Maximilien avec sa mémorisation des horaires de trains.Son seul regret,elle aurait aimé être institutrice,elle aurait signé tous les documents scolaires de son nom,Pélagie Depluvrée mais elle n'a jamais été que Madame Oscar Galant.Voici la fin du voyage qui se termine tristement......

Justement cette fin du roman m'a déçue,je ne sais que penser,j'aurais aimé que Pélagie et Maximilien terminent leur vie ensemble.Ceci étant dit ,j'ai aimé ce court roman très bien écrit,qui m'a rappelé certaine époque ou j'aurais aimé être infirmière,mais la grande nécessité était d'apprendre à coudre et élever les nombreux frères et soeurs.Je rencontre l'auteur le 28 de ce mois et j'aurai quelques questions à lui poser. 4,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Françoise HOUDART (Belgique)

Message  lalyre le Jeu 10 Fév 2011 - 9:43

L’amie slovène
Françoise Houdard
Editions Luce Wilquin février 2011
242 pages

4ème de couverture
Je me demandais pourquoi nous ne nous étions jamais perdues de vue, Lara et moi, pendant toutes ces années de nos vies à construire, déconstruire, restaurer; nos vies à remeubler, réagencer à chaque départ ou chaque retour d’un enfant adulte ; nos vies à regarnir de frais pour accueillir chaque naissance ; nos vies à consoler après chaque perte, chaque décès. Pourquoi, par quel lien mystérieusement indestructible, nous étions restées nouées l’une à l’autre, même à travers les périodes blanches, les éclipses postales et téléphoniques, les retraites en nos fors intérieurs, nos refuges impénétrables, nos pudiques censures de ce qui chahutait la ponctualité rassurante de nos corps vieillissants.
Je me le demandais encore à l’instant où, seule devant l’écran de mon ordinateur, je confirmais à Lara ma décision de la rejoindre enfin là-bas, à Ljubljana où elle avait fui trente-cinq années auparavant. Et cependant, à la seconde même où nous nous sommes trouvées face à face dans le hall des arrivées de l’aéroport, à l’instant où nos mains se sont rejointes, nous savions que le temps n’avait pas compté.
Mon résumé et avis
Janvier 2010, il est dix heures du matin, un avion se pose sur la piste d’un petit aéroport près de Trieste proche de la frontière slovène. Dans cet avion se trouve Sarah qui vient retrouver Lara, une amie qu’elle n’a plus vue depuis trente-cinq ans, pourquoi donc ont-elles éprouvé ce besoin de se revoir après tant d’années? Les craintes de Sarah s’évanouissent, Lara est là, elle l’attend, les retrouvailles sont simples, un peu comme si elles s’étaient quittées la veille, mais leurs vies ont changé, les années ont passé. C’est surtout la vie de Lara que nous allons découvrir en même temps que Sarah....Lara avait quitté Bruxelles contre l’avis de ses parents pour se marier avec Yvan, un slovène rencontré récemment, le couple vit dans un petit appartement chez les parents d’Yvan, Lara apprend la langue et aime beaucoup ce pays. Elles ont beaucoup à se raconter car les faits de la vie les a toutes deux pareillement lestées, bousculées et meurtries, Lara a perdu Yvan, une méchante maladie l’a usé, il lui reste ses deux enfants , des jeunes gens qui font leurs vies. Lara raconte aussi la guerre ou les consignes étaient claires , il fallait s’abriter dans les caves ou sous un tunnel, des tanks avec des hommes de l’armée fédéral ont tout à coup surgi pendant une manifestation pacifique, ils traversent tout, c’est la panique, les gens courent mais certains resteront sur les pavés.....Et c’est vrai que les mots n’ont plus le même sens lors de ces retrouvailles car leurs vies fut tellement différentes pendant toutes ces années mais lorsque Sarah reprend l’avion pour rentrer chez elle à Bruxelles , elle sait que l’amitié a résisté. Je pense que ce roman nous conte des retrouvailles en forme de confession et l’on découvre aussi la Slovénie avec les déchirements de son histoire récente....Très lent et parfois très lourd mais un très beau style qui mérite une note 4,5/5

avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Françoise HOUDART (Belgique)

Message  lalyre le Sam 12 Mar 2016 - 16:58

Houdard Françoise       
  Retour à Domme   
 Editions Luce Wilkin  11 mars 2016
        171 pages        

Quatrième de couverture
« Tu me crois, n’est-ce pas, Oscar, quand je te dis que le petit rouge-gorge n’est pas mort ? » L’enfant avait juré. Il avait assuré qu’il la croyait, Mamie, sa grand-mère adorée ; mais il mentait. Ils mentaient tous les deux, consciemment et par amour. Et c’est à cause de ce mensonge d’amour qu’il se retrouve, Oscar, des années plus tard, dans un village du Sud-Ouest, entraîné malgré lui dans une histoire où ses joies et ses peurs d’enfance se confrontent à l’inquiétant Coulobre de la Dordogne, aux secrets de la vie de Mamie et aux risques qu’il encourt à poursuivre l’oiseau jusqu’aux remparts de Domme.

Mon avis
Oscar, la quarantaine est en vacance, il conduit sa voiture sans aucune destination précise, voici un petit chemin de campagne, pourquoi n’irait-il pas voir ce qu’il y au bout ? Et bien voilà, une vieille maison qui semble habitée, justement un couple âgé arrive sur le seuil, c’est Emilia et Jeanloup vivant à l’écart du monde, heureux de voir quelqu’un, ils accueillent Oscar comme un fils. Se trouvant bien chez ces gens qui l’ont pris en affection, il va y passer ses vacances, il voudrait cependant comprendre pourquoi sa grand-mère est venue vivre une histoire d’amour  avec un anglais dans la tour de Domme, il voudrait aussi retrouver une broche représentant un rouge-gorge, cette broche il la vue accrochée au corsage de sa mamie sur une vieille photo. Oscar retrouvera-t-il cette broche ? Il n’y a pas beaucoup de personnages dans ce roman, hormis le vieux couple et Oscar, le négociant en vins et Alex et Edith, la fille du couple qui vont  jouer un rôle dans cette histoire de broche. Un roman facile à lire, trop simple à mon avis, bien que j’aie apprécié les descriptions de cette belle région de France. 4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Françoise HOUDART (Belgique)

Message  lalyre le Sam 16 Sep 2017 - 12:06

Houdart Françoise

    Eclipse

     Editions Luce Wilkin 

ISBN 978 2 88253 536 8    
174 pages   


Présentation de l'éditeur
L'éclipse est à présent totale. Il est un peu plus de quatre heures du matin, et le spectacle est grandiose. Lune rouge, lune de sang. C'est un peu troublé que Sacha regagne son appartement au troisième étage de son immeuble. Le jour se lève déjà. Le silence qui l'accueille dans le hall d'entrée a une étrange résonance. L'intuition du vide lui saccage le souffle. Il pénètre sans bruit dans la chambre où il avait laissé Mado, sa femme, avant de descendre sur l'esplanade pour jouir du spectacle de l'éclipse. Mado n'est pas dans le lit. Il traverse l'appartement, appelle: Allez, montre-toi, Mado... Mais elle ne répond pas. Rien ne manque à l'ordonnance du quotidien. Rien, sauf Mado. Tétrade... Lune pourpre... Éclipse... Dans ce dix-huitième roman, Françoise Houdart sonde les mystérieux rapports qui mêlent aux fantasmes les plus déconcertants les cycles lunaires et la fécondité.


Mon avis
Ce roman c’est l’histoire de la disparition de Mado la nuit de l’éclipse. Sacha son mari est dehors avec les voisins  pour regarder cet événement rarissime, lorsqu’il rentre chez lui, elle n’est plus dans son lit, ni nulle part ailleurs dans l’appartement. Tous les objets personnels sont là, elle n’a pris aucun vêtements, sac, carte bancaire  de sa femme sont à leur place habituelle, la voiture est toujours parquée au même endroit. Que voilà un mystère….Cette femme n’a pas pu s’envoler …..Sacha s’affole, ne dort et ne mange plus, les jours passent, il ne veut pas appeler la police, peut-être qu’elle reviendra après une petite fugue…..Fadia et Adi, un couple voisin, essayent de l’aider pour trouver un indice, pour le rassurer. Il se souvient d’un homme bizarre qui lors d’un dernier jour pour demander son nom, cet homme on le découvre plus tard est amoureux-fou des nuances de la lumière Séléné, mais que se passe- t-il entre ces personnages ? Serait-ce la lune qui intervient, instillant peu à peu des superstitions chez Sacha dont l’esprit se confronte jusqu’à la folie, lui qui vit maintenant dans un appartement vide de l’absence sans empreintes. Les peurs, l’imagination, l’impuissance, la culpabilité et les errements sans fin sont les thèmes principaux tournant autour d’une disparition inexpliquée.  A la fin du roman Sacha trouve un indice cependant ni lui, ni nous lecteurs ne savons si elle reviendra et cela me laisse pantoise….N’empêche que c’est un très bon roman…4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4194
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Françoise HOUDART (Belgique)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum