William HORWOOD (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

William HORWOOD (Royaume-Uni)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 16:22

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 10/07/2005 16:58
LE BOIS DUNCTON de William HORWOOD
ed L'atalante/759p

Prologue : Brin-de-Fougère naquit par une nuit d'avril dans un terrier plein d'ombre et de chaleur qui s'enfonçait au plus profond du réseau de galeries du Bois Duncton, réseau qui appartient à l'Histoire, six années-taupes après la naissance de Rébecca. Ce qui suit est le récit de leurs amours et des efforts épiques qu'ils durent déployer pour pouvoir les vivres un jour. Il s'agit d'une histoire vraie, tirée de nombreuses sources, et qu'on puisse la raconter constitue déjà un miracle aussi grand que les faits qu'elle relate.Mais sans une autre taupe, sans le bienheureux Boswell d'Unffington, Brin-de-Fougère et Rébecca auraient été victimes de leur légende et ce qu'ils ont réellement vécu se serait perdu peu à peu dans la nuit des temps pour devenir une simple histoire d'amour. Or leur vie fut bien davantage que cela comme l'attestent les registres tenus par Boswell. Ce sont eux qui fournissent l'essentiel de la documentation sur laquelle s'appuie cette chronique. Il existe d'autres sources. Certaines figurent dans les bibliothèques des Terriers Sacrés, d'autres sont gravées sur la pierre de rochers solitaires ou toujours transmises par les récits extraordinaires que l'on conte dans chacun des réseaux de galeries que les hasards de la vie ont amené ces trois taupes à fréquenter. Mais elles sont bien fragiles en comparaison de l'oeuvre de Boswell lui-même. Sans son amitié, sans son audace, aujourd'hui l'on ne saurait plus rien de Brin-de-Fougère. Pourtant sans Brin-de-Fougère, Boswell n'aurait jamais trouvé la grande tâche qui lui revenait. Et sans Rébecca, il n'y aurait rien du tout à raconter. Donc associez leurs trois noms dans une même pensée reconnaissante quand vous les évoquerez ainsi que les temps troublés où il leur fallut mener leur existence.

Mon avis : Ou comment passionner le lecteur en mettant en scène des taupes. Attention, ici il ne s'agit pas de gentilles petites bestioles légèrement anthropomorphiques dans leur physique ou leurs occupations bien, qu'on trouve dans la société taupe, un centre religieux (Uffington) avec des scribes (ils écrivent sur des feuilles d'écorce), des chefs de réseaux belliqueux, sanguinaires, des guérisseurs et des sorcier, etc...Voici donc l'histoire des taupes du Bois Duncton qui vécurent sous le règne du tyrannique et violent Mandrake, puis le sournois et malveillant Rune.

Il est également question d'une quête, celle de la septième pierre et du septième Livre celui du Silence encore inconnu des taupes-scribes d'Uffington. On y trouve une très belle histoire d'amour qui continue à perdurer malgré la distance, les dangers et le temps qui s'écoulent.

L'ambiance est donc loin de l'atmosphère gentillette des histoires pour enfants. L'auteur excelle dans l'art de l'ambiance, on perçoit le passage des saisons dans les modifications du climat, de la végétation et même de la terre. Et que dire de la galerie de personnages qui prennent soudain vie dans la tête du lecteur. Vous ne verrez plus jamais les taupes de votre jardin avec le même oeil une fois ce livre lu.

Ma note : 4,5/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum