Nick HORNBY (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nick HORNBY (Royaume-Uni)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 16:07

De : Venusia (Message d'origine) Envoyé : 05/09/2004 16:14
À propos de l'auteur:
Nick Hornby est né en Grande-Bretagne en 1957. Après des études à Cambridge, il exerce le métier de professeur à Cambridge et à Londres, tout en menant parallèlement une activité de journaliste free-lance pour des revues littéraires et des journaux comme The Literary Review, The Daily Telegraph et The Sunday Times. A la fin des années 1980, il renonce à l’enseignement pour se consacrer à l’écriture.

En 1992, il publie son autobiographie Carton jaune qui obtient un grand succès et fait l'objet d'une adaptation télévisée dont Hornby assure le scénario. C'est au printemps 1995 que paraît en Angleterre son premier roman, Haute Fidélité. L'ouvrage obtient le Writer's Guild Award For Fiction en 1996 et son édition de poche reste pendant six mois sur la liste des best-sellers. Parait ensuite À propos d'un gamin. En l’espace de trois romans, Nick Hornby est devenu un auteur culte outre-manche. Après le succès au cinéma de Haute Fidélité (adapté par Stephen Frears) et de Carton Jaune, A propos d’un gamin a également fait l’objet d’une adaptation cinématographique.

BIBLIOGRAPHIE : Carton jaune (1998), Haute Fidélité (1997) réédité sous le titre High Fidelity, À propos d'un gamin (1999), La bonté, mode d'emploi (2001).


De : Venusia Envoyé : 05/09/2004 16:36
Nick HORNBY : A propos d'un gamin (v.f. de About a Boy)
Éditeur : Pocket Jeunesse (17 avril 2003) Collection : Jeunes adultes
Format : Poche - 317 pages, ISBN : 2266131125

Résumé:
Will, un rentier playboy de 36 ans, éternel adolescent, dérive au fils de ses plaisirs londoniens lorsque, posant comme père célibataire afin de draguer des jeunes mères seules, il rencontre Marcus, un garçon de 12 ans maladapté et tourmenté par ses camarades de classe, qui s'accroche désespérément à lui. Au départ excédé, il sera peu à peu sensible à la détresse du jeune garçon.

Mon avis: D'un humour typiquement britannique, mordant et sarcastique, ce livre est quand même tendre et émouvant. Oui, en apparence, c'est léger comme l'air, lite, du popcorn, mais c'est une bonne lecture satisfaisante et rapide, qui fait sourire. De surcrois, c'est une très bonne lecture pour les adolescents.

Ma note: 4 / 5 (mais probablement 4.5 sur 5 pour un public adolescent).


Réponse
De : Venusia Envoyé : 17/03/2005 19:00
Ah mon dieu, c'est une de mes premières critiques, j'ai honte! À présent, je le noterais probablement 3.5-3.75. J'ai vu le film Carton jaune avec Colin Firth dernièrement, un bon petit moment. Mais j'ai adoré le film About a Boy avec Hugh Grant, même que je l'ai trouvé meilleur que le livre.


De : louveloba Envoyé : 20/06/2005 17:52
Vous descendez ? de Nick Hornby, 2005

Maureen, Martin, Jess et JJ: qu'ont-ils en commun, sinon d'avoir choisi, pour leur suicide, le même lieu et le même moment ?
Ces quatre personnages se retrouvent donc, un soir de réveillon, en haut de la Tour des Sauts, bien décidés à mettre fin à leurs jours. Mais bon, quand JJ se pointe avec ses pizzas, et Jess avec une bonne raison de remettre leur suicide au lendemain soir, alors... Et puis d'ici là, tout peut arriver !

Un récit à quatre voix, sur une idée originale ! On passe un bon moment, même si Hornby évite de s'impliquer sur un sujet assez épineux, celui du suicide et de ses (mauvaises) raisons.
Les motivations des personnages semblent tellement inégales qu'il faut faire un réel effort d'imagination, malgré l'adoption par l'auteur de chacune de leurs voix, pour se mettre dans leur peau et comprendre leurs motivations. A la lecture, tout ça paraît un peu superficiel; mais je crois sincèrement qu'il est intéressant de reprendre l'idée du livre et de se pencher dessus à plusieurs, entre amis, ou en groupe de lecture. Peut-être, très subtilement, est-ce ce que suggère Hornby, par la forme qu'il a choisie de donner à son texte, un dialogue de sourds.

Enfin, pour arriver au bout du livre, encore faut-il ne pas se laisser rebuter par l'alternance très rapide des points de vue (parfois un par page). On en arrive presque à confondre les personnages, et on doit relier l'en-tête du chapitre pour se rappeler qui parle... Irritant ! Un récit linéaire tout simple serait tellement plus facile à lire...

Je le note 3,5/5


De : 2550Chimère Envoyé : 13/01/2006 19:41
VOUS DESCENDEZ ? de Nick HORNBY
Ed Plon/305p.; Trad : Nicolas Richard

Résumé : le soir du 31 décembre, quatres individus se rencontrent pour la première fois en haut de la Tour du Saut, tous avec une bonne raison pour se suicider. Ils décident de remettre à plus tard le geste fatidique tout ça parce que Jess veut revoir son ex avant.

Mon avis : Un récit à quatre voix avec quatre personnages tous différents, ayant des raisons différentes de vouloir mourir et qui en viennent à s'entraider et peut être trouver une solution moins radicale que celle envisagée en premier lieu. On s'y attache à tous ces personnages (même Jess qui m'a tapée sur les nerfs pendant un bon moment quand même) et à leur problème. Sans être d'une drôlerie irrésistible, on sourit beaucoup à la lecture de certains passages ce qui n'est déjà pas si mal.

Ma note : 4/5


De : Cryssilda_ Envoyé : 12/03/2006 13:19
Vous descendez? de Nick Hornby
Editions Plon, 304 pages

Quatre personnages très différents se rencontrent par hasard le 31 décembre en haut de la tour du saut à Londres (LA tour des suicides) avec l'idée de se jeter dans le vide.

Ce roman est très très amusant, c'est un régal d'humour noir anglais. Les quatre personnages n'ont absolument rien en commun, et du coup, la cohabitation qui s'installe entre eux est vraiment amusante : Martin est un présentateur tv qui vient de sortir de prison pour avoir couché avec une jeune de 15 ans, Maureen est une vieille fille coincée qui passe sa vie avec un fils "légume", Jess est une junkie carrément paumée, et JJ un musicien américain reconverti en livreur de pizza. Ils ne se supportent pas vraiment, mais finalement ne peuvent pas se passer les uns des autres.

J'ai beaucoup aimé le style d'Hornby, plusieurs fois j'ai eu l'impression qu'il dialoguait avec ses lecteurs, en pressentant les réactions qu'on peut avoir à lire ses lignes. C'est très fort! Et puis j'ai beaucoup aimé les clins d'oeil à la culture (yv, ciné, musique) de notre époque qui apparaissent au fil des pages, j'ai dû en rater pas mal car il est anglais, mais celle que j'ai repérées m'ont beaucoup amusé, je ne sais pas bien si ce roman passera encore bien dans une vingtaine d'années du coup.

J'ai adoré le personnage de Jess qui prend tout au pied de la lettre, qui ne comprend pas ce que c'est qu'une métaphore, elle est vraiment très amusante.

Bon ce n'est pas un roman très profond, mais on passe vraiment un bon moment et j'ai vraiment beaucoup ri.

Note : 4/5

Concernant Carton Jaune : Mon frère (qui adore le foot) m'avait trainée avec lui voir le film il y a quelques années.... ben oui.... ennui total.... c'est que le foot et moi....

Cryssilda


De : Lyreek14 Envoyé : 04/09/2007 17:27
Nick HORNBY: A propos d'un gamin

Pour le résumé, je vous renvoie au message de Vénusia.

Mon avis : Une lecture très agréable. De cet auteur, j'avais déjà lu Haute fidélité et je n'avais pas vraiment été convaincue. Mais là, j'ai bien aimé. C'est à la fois drole et émouvant, les personnages sont tous attachants et j'ai aimé la relation improbable qui se crée petit à petit entre Will et le petit Marcus. Bien sur, ce n'est pas un roman hyper profond mais si vous voulez vous distraire sans tomber dans le mièvre, je vous conseille ce roman, vous passerez un bon moment

3.75/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vous descendez ?

Message  salto-vrille le Dim 10 Jan 2010 - 21:41

J'ai beaucoup aimé ce livre (malgré le personnage de Maureen qui m'énervait) !!

Je ne pense pas que Nick Hornby ait voulu écrire sur le suicide (sinon il s'y serait pris autrement), mais plutôt sur les relations humaines. Et pas uniquement entre les quatre protagonistes, mais plutôt nous faire comprendre que toute relation n'est pas blanche ni noire. Même si tout paraît mauvais au point d'envoyer les héros en haut de la tour du Saut, finalement ça ne l'est pas, puisque personne ne semble avoir réellement envie de sauter. Et ça sera comme ça jusqu'à la fin des temps. D'ailleurs, le livre finit comme il a commencé

Et en fait, Hornby laisse au lecteur le loisir de tout s'imaginer. Je crois que tout est passé par ma petite tête:
- Matty n'est pas handicapé
- Jen est l'ex de JJ
- Jen s'est barrée avec l'ex de Martin
- Jess est schyzophrène et quand elle parle de Jen, elle parle en fait de sa deuxième personnalité
etc. etc.
On peut continuer comme ça pendant des pages et des pages !

Sinon, j'ai ADORE cette alternance de points de vue. Un peu plus haut, quelqu'un le déplorait, mais moi au contraire j'aime beaucoup. Ca donne un peu plus de dynamique au récit, et ça complète un autre point de vue. Ca permet aussi au lecteur d'imaginer encore plus de pistes concernant tel ou tel personnage, même un personnage secondaire. Tu imagines tout le roman sous le point de vue de Maureen ?! Mais tu dors !! Là justement, c'est plein de rebondissements, et les points de vue ne se rejoignent pas toujours, c'est ça qui est intéressant.

Concernant Jess, j'ai trouvé que c'était le personnage le plus intéressant du quatuor. Déjà, c'est elle qui serait la plus prompte à sauter, mais c'est éhalement elle qui suggère une autre "activité" alors qu'elle aurait pu dire "bon, on saute". Puis ses réflexions, contrairement à ce que les autres personnages pensent, sont loin d'être idiotes. Au contraire, elle joue à l'idiote, mais je pense que c'est probablement la plus sensée du quatuor. Celle qui a le plus d'imagination, les meilleures réparties, celle qui fait le lien entre tous les personnages, en fait. Tout ça parce qu'une personne manque, elle joue à celle à qui également une case manque. Donc effectivement, peut-être que Jen fait partie d'elle-même Wink Elle est complexe et drôle, c'est le personnage que j'ai préféré, et de très loin !!
avatar
salto-vrille

Nombre de messages : 13
Age : 33
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Slam

Message  salto-vrille le Dim 10 Jan 2010 - 21:58

Tant qu'à faire, je me suis enfilé deux Hornby d'affilée (et je viens d'entamer Haute Fidélité ^^) !!

ALors "Slam", je l'ai beaucoup moins aimé que "Vous descendez ?". En fait, je pensais que le livre allait plus se focaliser sur le skate et sur le dilemne pour ou contre l'avortement. Au début, Sam apprenait au lecteur quelques tricks de vert skate, et je trouvais ça passionnant, mais après, il n'en parle plus beaucoup. Même les références à Tony Hawk ne sont pas si nombreuses que ça. C'était trop centré sur la maternité/parternité, et ce n'est pas un thème qui me passionne.
Bon heureusement, Nick Hornby a beaucoup d'imagination, et il a innové en faisant voyager son héros et son lecteur dans le temps, j'ai trouvé ça original Un peu comme si avec son skate, Sam faisait un "invert'" et se retrouvait propulsé sur une autre rampe, dans un autre monde (j'suis pas si loin que ça, Hornby lui fait dire que c'est Tony Hawk qui l'envoie dans le futur ).
Puis, j'ai bien aimé la fin
avatar
salto-vrille

Nombre de messages : 13
Age : 33
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Slam - 10/18 - 2,5/5

Message  zeta le Lun 11 Jan 2010 - 15:53

Sam à seize ans et il se passionne pour le skateboard, avant de rencontrer Alicia qui le détourne un moment de son occupation favorite. Mais on n'est pas sérieux quand on a seize ans et on se lasse aussi vite qu'on tombe amoureux. Seulement malgré les recommandations de sa mère qui a elle-même connu l'expérience d'une maternité trop précoce, il arrive que, le moindre relachement des précautions contraceptives, fasse basculer la vie vers des responsabilités qu'on ne se sent pas prêt à assumer .... alors ! est-ce que de brèves incursions dans un futur pas si catastrophique peuvent pousser Sam à accepter une paternité non souhaitée ?

C'est une histoire charmante avec une petite touche de fantastique puisque le jeune Sam fait des allers-retours entre son présent et son futur proche, lui permettant d'éviter quelques erreurs et de trop paniquer.
C'est traité avec humour, cela se lit vite, c'est une lecture détente typique de cet auteur, mais pas sa plus mauvaise.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick HORNBY (Royaume-Uni)

Message  s-lewerentz le Lun 22 Fév 2010 - 7:51

Une éducation - Nick Hornby

Résumé
Jenny, 16 ans, fille unique, vit à Londres avec ses parents qui ont de grandes ambitions pour elle (surtout son père). Brillante étudiante, elle prépare ses examens terminaux et espère être admise à Oxford. C'est alors qu'elle rencontre David, un homme qui a le double de son âge et avec lequel elle commence à sortir, passant du monde de l'adolescence à celui des adultes.

Commentaire
Il ne s'agit pas d'un roman mais du scénario du film (du même titre) de la réalisatrice danoise Lone Scherfig. C'est l'histoire d'une fille au seuil des années 60, c'est souvent drôle (ou plutôt sarcastique) et le moins que l'on puisse dire c'est que j'attends impatiemment la sortie en salle pour aller voir ce film qui a reçu deux prix au dernier festival de Sundance. Les quelques photos extraites donnent en tout cas l'eau à la bouche !

Le scénario est adapté des mémoires de la journaliste Lynn Barber et la préface du romancier qui explique la genèse de son travail est très intéressante.

5/5

(éd. 10-18, 2010)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick HORNBY (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Lun 22 Fév 2010 - 10:57

J'ai vu que le film sortait après-demain, j'ai vu la bande annonce qui est alléchante ! Je n'ai pas lu de livre de Nick Hornby mais ta critique donne très envie même si ce n'est qu'un scénario !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7431
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick HORNBY (Royaume-Uni)

Message  s-lewerentz le Lun 22 Fév 2010 - 13:16

Disons que j'espère surtout que mon commentaire donne envie d'aller voir le film ! Lire un scénario, bon moi ça ne me gêne pas, mais le but est surtout de voir le film ;-)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick HORNBY (Royaume-Uni)

Message  lalyre le Dim 6 Juin 2010 - 11:44

Juliet,Naked
Nick Hornby
10/18
313 pages
Présentation de l'éditeur :
"
Avec Juliet, Naked, Nick Hornby signe la bande originale de notre époque. Irrésistible !
A Gooleness, petite station balnéaire surannée du nord de l'Angleterre, Annie, la quarantaine sonnante, se demande ce qu'elle a fait des quinze dernières années de sa vie... En couple avec Duncan, dont la passion obsessionnelle pour Tucker Crowe, un ex-chanteur des eighties, commence sérieusement à l'agacer, elle s'apprête à faire sa révolution. Un pèlerinage de trop sur les traces de l'idole et surtout la sortie inattendue d'un nouvel album, Juliet, Naked, mettent le feu aux poudres. Mais se réveiller en
colère après quinze ans de somnambulisme n'est pas de tout repos ! Annie est loin de se douter que sa vie, plus que jamais, est liée à celle de Crowe qui, de sa retraite américaine, regarde sa vie partir à vau-l'eau... Reste plus qu'à gérer la crise avec humour et plus si affinités.

Mon avis : Je suis vraiment ravie d'avoir lu ce livre qui m'a permis de découvrir Tucker Crowe ,compositeur musicien et chanteur des années 1980.Parlant des personnages tels que Duncan ,la quarantaine,un homme pathétique ,fan passionné du chanteur et sa compagne Annie, femme assez naïve pour laquelle j'ai ressenti de la sympathie.six ans .On apprend l'ancienne vie tumultueuse de Tucker,de nombreuses femmes qui lui ont plusieurs enfants dont le petit Jackson,âgé de six ans ,cet enfant névrosé mais très intelligent a la phobie de la mort .L'auteur semble avoir écrit ce livre avec beaucoup de plaisir ,le style nous fait ressentir l'insouciance des héros mais aussi beaucoup d'humour et de dérision.Ce qui m'a fait souvent sourire c'est la façon dont Nick Hornby arrive à nous faire tourner les pages ,créant ainsi une sorte de suspense,j'ai apprécié le passage de la photo qui crée un quiproquo.Bref ces personnages vont nous mener au bout de l'histoire ,tantôt au Nord de l'Angleterre ou de l'autre côté de l'Atlantique,lieu de retraite de Tucker qui bien conscient de ses failles et de ses anciennes faiblesses a perdu de sa superbe ,mais il est toujours aimé de ses fans,ce vieux rocker !!!!! C'est bien pour cela que j'ai aimé ce roman ,comme si d'un coup de baguette magique,l'auteur nous faisait assister au croisement d'hommes et femmes que rien ne pré-destinait à se rencontrer un jour,à des rapprochements que jamais l'on ne pouvait deviner ou soupçonner.
Personnellement j'ai lu ce roman comme une musique ,comme une histoire moderne et réaliste ou l'écrivain dévoile son talent et son imagination .Une réflexion sur le fanatisme et tous les excès que cela comporte s'impose après la lecture de ce livre divertissant et rempli d'émotions diverses que je recommande ......4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le bonheur, mode d'emploi - Nick HORNBY

Message  supernova57 le Dim 20 Juin 2010 - 20:16

10/18 - domaine étranger

L'histoire : Katie est médecin, ce qui fait d'elle à ses yeux une personne bien ; elle est mariée à David qui écrit une rubrique dans le journal "l'homme le plus en colère d'Holloway", personnage qu'il est également à domicile, cynique, critique et râleur, surtout envers sa femme.
Alors qu'elle vient de le tromper et lui annonce son envie de divorcer, David va changer radicalement après sa rencontre avec un "gourou sous acide" auto-surnommé Goodnews. Il se met à vouloir faire le bien autour de lui, héberger les sdf, redistribuer ses biens, etc...
Devant ce revirement, Katie qui n'aspirait qu'à ça, se prend à regretter son mari d'autrefois, et se découvre des cotés réac qu'elle ne pensait pas avoir, elle qui vote à gauche et qui est médecin !

Mon avis : un livre facile à lire, qui démonte avec un humour très british le politiquement correct et les bobos (dont je fait probablement partie !). Le personnage de Katie (la narratrice) est bien développée, si pleine de certitudes au départ (sur son mari, sur son travail, etc...) et déstabilisée très vite par ce nouveau mari sur lequel elle n'a aucune prise ; comment jeter la pierre à ce mari qui sur le papier est l'homme bon par définition, faisant le bien autour de lui ? et pourtant tout ce qu'il va alors entreprendre ne fait que lui sortir par les yeux.

J'ai acheté un deuxième livre de Hornby ("vous descendez?") que je vais enchainer avec plaisir car j'ai beaucoup aimé cet humour fin.

Ma note : 3,5/5
avatar
supernova57

Nombre de messages : 29
Age : 40
Location : Metz
Date d'inscription : 29/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Juliet, Naked -10/18 - 4/5

Message  zeta le Dim 29 Mai 2011 - 6:19

Duncan est un Fan, le fan authentique celui qui sait tout de son idole, qui en dissèque le moindre fait et geste sur un forum consacré uniquement au grand, à l'exceptionnel Tucker Crowe. Celui qui, en lieu de vacances, ne peut envisager autre destination que le pays où le musicien génial qu'était Tucker a grandi, enregistré ses disques, aimé, et, même, a pris un fameux soir, dans les toilettes d'un club où il se produisait, la funeste décision d'arrêter tout .... A Minneapolis, Ducan a visité religieusement ces toilettes de légende, se demandant comme tous les autres fan de Tucker Crow, ce qui avait pu se passer là, pour entraîner une telle détermination à se retirer, à disparaître du jour au lendemain, à ne plus écrire, composer, chanter ; tant et si bien que personne ne sait ce qu'est devenu Tucker Crow.
Annie la compagne de Ducan, suit gentiment les déambulations de son conjoint sur les traces de son idole. Plus posée et rationnelle que lui, elle aime bien la musique du compositeur américain, mais sans participer à l'adoration qu'il lui porte. "Juliet", le plus célèbre album de Tucker est son préféré. Bien que Tucker n'ait jamais eu un énorme succès commercial, elle pense aussi que ce disque là était très bon, mais depuis 15 ans qu'Annie vit avec Duncan, elle a eu le temps de "saturer" sur Tucker Crowe, et sur Duncan aussi par la même occasion .....
En rentrant chez eux, à Gooleness, une morne petite station balnéaire d'Angleterre, Annie ouvre le courrier délaissé par Duncan. Parmi les prospectus et autres, figure un envoi important : une lettre de l'attaché de presse de PTO Music, accompagné d'un nouvel enregistrement de Tucker. En fait pas vraiment un nouveau disque, ce sont les versions premières, avant finalisation, de tous les morceaux contenus sur "Juliet", cette version là s'appelle "juliet Naked".
Voilà comment un simple CD va être l'occasion d'une remise en question totale du couple que formait Annie et Duncan, et l'occasion d'une aventure ou le musicien disparu va lui aussi avoir son mot à dire.

J'ai embarqué tout de suite dans ce roman de Nick Hornby, il aborde tout un tas de thèmes qui m'ont amusée, intéressée, touchée : l'usure d'un couple, le temps qui passe, la création artistique, cette même création face à la postérité et à ceux qui s'en nourrissent, l'interprète ; le décalage entre les artistes et les fans (ici on parle de musique, mais il peut s'agir de littérature) ; et la vie familiale avec toutes ses complexités.
J'ai retrouvé l'humour ravageur de Nick Hornby, parfois vachard pour certains des ses personnages, mais dans ce roman il y a une vraie profondeur d'analyse et d'instropection. Jusqu'à la moitié du livre, je me croyais dans un roman de Irving, par les évenement qui surviennent de façon insolite, imprévue, mais qui s'enchaîent avec malgré tout une grande logique et cohérence, ouvrant la voie à des réflexions pertinentes, voire percutantes. Puis mon intérêt s'est un petit peu amoindri, j'ai retrouvé la patte de Hornby, mais "du bon" Hornby.
Et il y a dans ce livre, le très joli et très tendre personnage d'un petit garçon comme Hornby sait bien en créer (voir "A propos d'un gamin").
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nick HORNBY (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum