David HOMEL (Etats-Unis/Canada/Québec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

David HOMEL (Etats-Unis/Canada/Québec)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 15:55

De : Mousseliine (Message d'origine) Envoyé : 25/10/2003 15:22
David HOMEL : L'analyste
Ed. Actes Sud/Leméac, 2003, 388 p.

Aleksandar est un psychologue qui vit à Belgrade avec sa femme et son fils. La femme est une psychiatre réputée, chercheure à l'université, le fils a 16 ans, il est atteint d'une maladie de rein mortelle. L'histoire se déroule durant la guerre Serbie/Croatie. Aleksandar est mobilisé par le gouvernement. Il s'occupe d'un centre de détresse qui vient en aide aux soldats victimes de traumatismes. Mais Alek se rend compte qu'il est manipulé par son gouvernement, il veut se venger. Il écrit un livre qui raconte l'histoire d'une de ses patientes...

Belgrade n'était pas touché en tant que tel par la guerre, tout se passait à côté, à quelques kilomètres. A Belgrade on essayait de vivre comme si rien n'était. Mais la guerre est là, c'est palpable dans la vie de tous les jours.

C'est l'histoire d'un homme, un homme ordinaire qui n'est pas un héros ni un antihéros, qui vit dans une ville dont le gouvernement fait la guerre à leurs anciens voisins, à leurs anciens amis. On suit cet homme pas à pas. C'est un roman d'une grande profondeur psychologique. Malgré le destin tragique de cet homme, on trouve une bonne dose d'humour, un humour très américain. Les personnages sont souvent ambigus, on ne sait jamais de quel bord ils se trouvent, de beaux personnages. Le dénouement est des plus inattendus.

J'ai beaucoup beaucoup aimé et je vous le suggère très certainement!

Note : 4.5/5
--------------------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus sur cet auteur, je vous suggère d'aller lire ce portrait qu'on dresse de David Homel dans ce site: Alternatives

Mais je vous donne quand même une courte biographie:

Romancier, David Homel est né à Chicago en 1952 d'une famille russe hébraïque. Il commence à voyager très tôt et arrive à Paris à l'âge de dix-sept ans. Après avoir pratiqué divers métiers, il poursuit des études en littérature aux États-Unis, en France et au Canada.

Il s'installe à Toronto en 1975, où il est traducteur dans le milieu de l'édition. C'est à Montréal, en 1980, qu'il commence sa vie d'écrivain. Outre ses romans, il a écrit des essais sur la traduction.

David Homel a reçu le Prix du Gouverneur général, section traduction, pour Why must a Black Writer Write About Sex en 1995. En 2001, il a été nommé au Conseil d'administration du CALQ pour un mandant de quatre ans. Il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: David HOMEL (Etats-Unis/Canada/Québec)

Message  lalyre le Sam 20 Aoû 2011 - 16:49

Le droit chemin
David Homel

Actes Sud mars 2011

404 pages



4ème de couverture

Spécialiste de littérature française dans une université anglophone de Montréal, le professeur Ben Allan vit dans la nostalgie de l'époque mythique où poésie rimait avec folie. Epoux incompris de Laura, père dépassé d'un adolescent que son addiction à la télévision a totalement déconnecté de la réalité, il est peut-être, avant tout, le fils de Morris, juif octogénaire à la gouaille et à l'ironie mordante qui passe dans une maison de retraite une fin de vie rebelle. Lorsque, contre toute attente, Ben obtient un prix pour l'essai qu'il a consacré à la dromomanie, une pathologie de la fuite touchant exclusivement les hommes, il devient l'objet de toutes les attentions de l'université en la personne, notamment, de Caria McWatts, dont les fonctions de chargée de communication dissimulent un virulent tempérament d'artiste et qui, à sa manière pour le moins étrange, réveille sa libido en sommeil. Encouragé à céder au démon de midi par un collègue à la sexualité extraconjugale débridée, Ben. qui ne rêve en réalité que d'avoir une liaison avec... sa propre femme. s'engage alors avec précaution sur le chemin de la tentation, au bout duquel se tient l'inquiétant Dr Albanna, mi-psychiatre, mi-psychopathe... A travers Ben Allan, personnage passé maître dans l'art de s'absenter de lui-même et qui traverse une crise de la cinquantaine aux allures de parenthèse hallucinée, à la recherche de réponses dont il n'a pas les questions, David Homel dresse, entre épopée burlesque et roman initiatique, le portrait d'une société en crise que son allégeance opiniâtre à une réalité virtuelle comme sa démission au nom d'illusions collectives rend toujours plus comptable de ses défaillances et de ses amnésies.

Mon avis
Ben Allan, le héros de ce roman est un quinquagénaire, professeur de littérature, il est marié avec Laura, une thérapeute, c’est monsieur tout le monde, aller- retour pour son travail, une maison, pas de problèmes d’argent, un fils adolescent, qui passe ses nuits et ses journées devant la télévision, et pourtant notre héros n’est pas heureux, tout comme sa femme, il souffre de tranquillité, il est en pleine tourmente existentielle. Et le jour ou il reçoit un prix pour un essai sur la dromomanie,( un mot que je n’ai pas trouvé dans le dictionnaire ) mais dans le roman ce serait l’hystérie masculine......Donc à ce moment, sa vie bascule, Carla McWatts et son étrange soeur, une journaliste qui doit pondre un article sur lui, le trouble et pourtant c’est sur Laura, sa femme que ses fantasmes se tournent, cette femme est pour lui la perfection incarnée et il rêve d’une aventure avec elle, je pense que cet homme s’ennuie à mourir.......Il y a aussi dans ce roman un personnage bizarre, le docteur Albanna, un psychiatre qui fabrique de drôles de poupées, justement cet homme travaille dans la maison de retraite ou se trouve Morris Allan, le père de Ben, ce dernier lui rend souvent visite, alors là j’ai découvert le seul personnage sympathique de ce roman, un monsieur de quatre-vingt ans aux expressions irrévérencieuses à l’égard des autres locataires du centre, c’est ce bonhomme qui agrémente l’histoire qui ne m’a pas trop emballée.....Un roman avec de l’humour, j’ai aimé les rapports père-fils, une histoire assez réaliste qui porte à réfléchir sur le sens de notre vie, sur le droit chemin.......4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4234
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum