Victoria HOLT [pseudonyme] (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Victoria HOLT [pseudonyme] (Royaume-Uni)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 15:53

De : Muriel13B (Message d'origine) Envoyé : 21/08/2005 12:33
Destin de Reine de Victoria HOLT
Presses Pocket 315 pages

4ème de couverture:
Une enfance heureuse au milieu d'une famille innombrable, dans le cadre charmant, paisible et bourgeois de la Vienne rococo. Une mère tendre qui, malgré les soucis de la politique, se penche avec affection sur chacun de ses 17 enfants. Telle est l'enfance de Marie-Antoinette de Habsbourg-Lorraine, la fille de la grande Impératrice.
Et le conte de fées continue. A quinze ans, devenue une adolescente blonde, au corps élégant et à la démarche hautaine, elle épouse l'héritier du roi de France. Reine de France, Versailles, le plus beau palais du monde dans le plus beau pays du monde...
Et l'on sait comment le conte de fées devient une tragédie qui s'achève, un jour d'octobre 1793, lorsqu'une femme aux cheveux blanchis par l'angoisse, veuve, séparée de deux enfants qu'elle laisse prisonniers, monte dans la charrette crottée qui va la conduire à la place de la Révolution, à l'échafaud.

Mon avis :
Ce livre est l'histoire de la vie de Marie-Antoinette racontée par elle-même à la veille de sa mort. Quand elle rapporte les événements, il y a beaucoup de "si j'avais su" et de regrets. Si elle regrette d'avoir souvent été trop frivole, elle l'explique par sa jeunesse et son inexpérience à l'exercice de la royauté. Elle reconnait elle-même son mépris à l'égard du peuple et dresse le portrait sans complaisance de la reine mais aussi et avant tout d'une femme et surtout d'une mère.
L'écriture du livre est simple et on s'attache aux personnages et à cette petite fille qui ne demandait qu'à vivre auprès de son mari et ses enfants. Les personnages sont très bien décrits surtout Louis XVI bien sûr mais aussi la Cour.
Je n'aurais jamais cru pleurer sur ce livre, c'est pourtant ce que j'ai fais. Comment faire autrement quand on a un coeur de mère... Un livre qui m'a beaucoup touché.
5/5

Un extrait :
" Ils étaient partis. Ils avaient emmené mon fils. Je n'oublierai jamais ses cris, tandis qu'on l'entraînait. Je l'entendais hurler : - Maman!... Maman!... Ne les laissez pas faire... Mes nuits en sont hantées. Jamais je ne pourrais oublier. Jamais je ne leur pardonnerai cette cruauté. J'avais touché le fond de la douleur. Rien ne pouvait être plus terrible... "
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum