Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 15:52

De : s-lewerentz (Message d'origine) Envoyé : 03/06/2008 08:04
Alan HOLLINGHURST: LA LIGNE DE BEAUTE
éditions Fayard, 2005 - Le livre de poche, 2008

Résumé
Nick Guest, un jeune homosexuel diplômé d’Oxford, s’installe à Londres chez les parents d’un ami afin de poursuivre ses études par un doctorat sur Henry James. Les Fedden habite un beau quartier londonien et Nick, d’origine modeste, intègre progressivement la vie familiale tout en découvrant un monde inconnu qui le fascine. Gerald, le père, est député tory (conservateur) et voue une admiration sans borne à Margaret Tatcher. Rachel, la mère, est issue de l’aristocratie. Leur fille Catherine est maniaco-dépressive et suicidaire. Quant au fils Toby, Nick est secrètement attiré par lui depuis qu’il l’a connu à Oxford.

Extrait
« Nick n’aurait pu dire exactement quel y était son rôle, et il ne l’apprit que lorsqu’on l’invita brusquement à déjeuner, un dimanche, à Lowndes Square. La nuit précédente, il avait dansé au Heaven jusqu’à trois heures du matin, et il avait encore les joues flasques, les jambes vacillantes, les oreilles hypersensibles et l’éblouissement facile que donne la gueule de bois à la bière et au cognac quand Bertrand Ouradi lui prit fermement la main et lui dit : « Ah, c’est vous l’esthète d’Antoine !
- C’est moi ! » répondit Nick en lui rendant soi poignée de main aussi fermement qu’il le pouvait, et en souriant dans l’espoir que même un esthète pouvait être quelque chose de bien s’il avait la caution de son fils bien-aimé. » (p. 274)

Auteur
Alan Hollinghurst est né en 1954 et a collaboré à de nombreux journaux, notamment le « Times Literary Supplement ». Son premier roman, La piscine-bibliothèque (The Swimming-Pool Library, 1988) a déjà remporté un grand succès, de même que The Folding Star (1993) et The Spell (1998). La ligne de beauté (éd. originale 2004) a obtenu le Man Booker Prize.

Commentaire
Une plongée dans les années 80 tatcheriennes au travers la vie d’une famille et des personnages attachants. Plusieurs thèmes sont ainsi abordés par l’auteur : amour, sexe, argent, drogue, sida, classes sociales. Nick découvre les fêtes londoniennes mais aussi les scandales politiques, la déception et l’hypocrisie de la bourgeoisie. Beaucoup de sujets mais très bien entremêlés et présentés par l’auteur qui livre une belle fresque sociale d’années de changement, avec émotion. Tous les personnages sont bien construits et chacun a une personnalité propre qui permet « d’introduire » un thème. Le style est riche mais non pesant, souvent ironique voire drôle.

J’ai simplement trouvé que le début de la deuxième partie est un peu plus creux mais mon impression a vite disparu. Il y a un certain « suspens » aussi dans le sens où l’on sent bien que la belle bulle dans laquelle vit Nick va bien finir par éclater et on se demande quand et comment.

En achetant le livre, je n’avais pas compris qu’il traite entre autres d’homosexualité. Apparemment, c’est le premier livre ouvertement « gay » qui reçoit le Booker Prize mais pour moi, il serait réducteur de lui apposer ce seul « label », car c’est un bouquin très riche à plusieurs niveaux (thèmes, écriture, personnages, etc.).

Le titre du livre provient d’un traité sur la beauté écrit par le peintre William Hogarth (1697-1764) et dans lequel il explique que pour lui, la beauté provient de la serpentine, une ligne ondulée qu’il baptise « la ligne de beauté ».

4.75/5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  dodie le Sam 5 Oct 2013 - 12:37

L'enfant de l'étranger-Albin Michel-Août 2013


Résumé de l'éditeur: Tout commence en 1913, dans le jardin d'une maison de campagne anglaise, lorsque le timide George Sawle invite pour le week-end son camarade de Cambridge, l'aristocratique, l'énigmatique Cecil Valance. Ces jours dans la maison familiale et le poème qu'ils inspirent à Cecil vont changer leur destin. Et plus encore celui de Daphné, la jeune soeur de George. En ce printemps où rien n'annonce les proches bouleversements de l'Histoire, un pacte se noue secrètement entre ces trois personnages, point de départ d'une fresque saisissante à travers le siècle et les vestiges du temps, par l'un des plus grands romanciers anglais contemporains.

Mon avis: J'ai acheté ce roman car je n'en avais entendu que des éloges: meilleur romancier anglais du moment, superbe saga familiale, personnages attachants.....
Je suis d'accord sur un point: Alan Hollinghurst écrit très très bien. Pour le reste.......Je suis restée sur ma faim.
Le roman débute en 1913. Nous sommes dans la bourgeoisie anglaise traditionnelle et durant toute la première partie je croyais lire du Jane Austen. Puis nous suivons certains personnages, en particulier Daphné et George jusqu'à aujourd'hui. En effet le poète Cecil Valance étant mort très jeune lors de la guerre de 14, son destin tragique  ne peut que qu'intéresser des biographes plus passionnés par sa vie personnelle que par ses oeuvres. A travers l'enquête de l'un d'entre eux nous suivons l'évolution de cette famille.
Le thème avait tout pour me plaire et pourtant je n'ai pas du tout été passionnée par cette lecture. Je ne me suis attachée à aucun personnage et surtout je reproche à ce roman des longueurs vraiment trop importantes à mon goût.
Grandeur et décadence de l'aristocratie, évolution de la perception de l'homosexualité dans la société sont les deux sujets principaux de ce récit.
Une grosse déception donc pour un roman qui avait l'air prometteur......
Ma note 3/5 (pour l'écriture)
avatar
dodie

Nombre de messages : 4504
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Sam 5 Oct 2013 - 19:58

Tu m' évites de craquer dessus, j'attendrai de l'emprunter à la bibliothèque.

Smile Merci Dodie

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  Awara le Sam 19 Oct 2013 - 11:08

Je l'ai pris à la médiathèque, conseillé par la bibliothécaire...Question

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3938
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  dodie le Sam 19 Oct 2013 - 12:51

J'attends ton avis Awara!!!!!!!
avatar
dodie

Nombre de messages : 4504
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  Awara le Ven 25 Oct 2013 - 19:46

L’ENFANT DE L’ETRANGER
Alan HOLLINGHURST
Traduit de l’anglais par Bernard Turle
Editions Albin Michel, 2013, 725 pages.

Ce roman couvre un longue période qui va de 1913 à 2008. C’est une sorte de saga familiale qui suit la vie de quatre générations dans deux familles anglaises. Si l’une appartient à l’aristocratie et l’autre à la bourgeoisie, leurs vies sont liées par l’amitié et le mariage.
Le roman tourne essentiellement autour de la personnalité de Cécil Valance, jeune aristocrate, poète, assez médiocre pour un bon nombre de lecteurs mais qui a quelques admirateurs inconditionnels, en particulier pour un ou deux poèmes.
Cécil meurt pendant la première guerre mondiale. Peu de temps avant de mourir, il avait demandé en mariage Daphné, la jeune sœur de son ami Georges Sawle avec lequel il avait pris plaisir à batifoler… Elle épousera Dudley, le frère de Cécil.
Des biographes pointent leur nez, plus sensibles à la personnalité sulfureuse de Cécil que par ses poèmes. Ces quêtes des souvenirs constituent une grande part du roman. On croise les guerres qui laissent des traumatismes. Mais je n’ai pas relevé d’informations intéressantes sur les guerres elles-mêmes.
Ce que j’ai retenu de ce roman, c’est que chacun s’inquiète de savoir qui est homosexuel—« pédé » comme cela est souvent dit, et qui ne l’est pas. On croise un ou deux « hommes à femmes » -- c’est-à-dire hétérosexuels. Les femmes ont des personnalités moins différenciées. L’auteur s’inquiète moins de leur identité sexuelle. La grande affaire est de savoir qui a couché et couche avec tel ou tel et qui est le père de celui-ci ou celle-là
 
C’est un roman agréable à lire, qui se lit facilement malgré son grand nombre de pages. Mais je l’ai trouvé terriblement décadent dans la manière dont le sujet est traité, comme un roman des années 1920. Il m’a semblé essentiellement focalisé sur les orientations sexuelles des héros du roman et les protagonistes n’ont pas vraiment d’autre épaisseur que leurs performances amoureuses. Cependant, l’observation de cette société anglaise qui se délite est bien observée. Mais j’attendais plus d’un livre dont j’avais lu des critiques élogieuses. J’en ai retenu une impression de vacuité…  Je suis peut-être passée à côté de ce qui en fait son intérêt.
.
Note 3/5

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3938
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Sam 26 Oct 2013 - 9:54

Avec l' avis de Dodie puis le tiens Awara, j'ai de moins en moins envie de le lire ! :(Pas grave.

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'enfant de l'étranger

Message  Chiwi le Dim 27 Oct 2013 - 6:47

Titre : L’enfant de l’étranger
Auteur : Alan Hollinghurst
Edition : Albin Michel
Année : 2013

C’est par le biais d’un partenariat avec Libfly que j’ai pu lire au mois de juin en avant première ce roman de la rentrée littéraire 2013.

C’est aussi à l’aveuglette que je me suis lancé dans cette lecture. J’ai eu de la difficulté à trouver des informations sur l’auteur pour savoir dans quoi je me lançais.

L’idée de départ était intéressante : suivre pendant plus de 700 pages les évolutions sociales d’un microcosme. Le fil conducteur est le personnage de Cecil Valence, poète mort durant la Première guerre mondiale, il est présent tout le long du roman que ce soit lors d’un épisode où il apparait directement ou dans des parties où des personnages essaient de démystifier le personnage de Valence. Mais le problème avec cette démystification c’est que ça tourne trop fréquemment à une sorte de chasse aux gays. Les biographes cherchent plus à savoir qui était gay autour de Valence, s’il l’était lui-même mais cela n’intéresse qu’eux.

Les personnages de Hollinghurst, qui peuvent avoir une forte personnalité, sont assez vite fatigants. Leurs préoccupations les font assez vite tourner en rond et Hollinghurst donne peu de choses qui pourrait les faire aimer. Autant le dire, pendant plus de 700 pages, j’ai été en compagnie de personnages que je n’ai pas aimé, dont les caractères ou les destinées ne m’ont pas touché.

Des fois il y a quelques pointes d’ironies mais j’aurais tellement aimé qu’il y ait un petit peu plus d’humour pour un roman voulant faire une description sociale.

2/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  dodie le Dim 27 Oct 2013 - 11:17

Et bien voilà un roman qui pour le moment fait l'unaninmité rubrique déception chez les rats ...... Je me sens moins seule wink
avatar
dodie

Nombre de messages : 4504
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alan HOLLINGHURST (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum