Robert HOLDSTOCK (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Robert HOLDSTOCK (Royaume-Uni)

Message  gallo le Dim 9 Nov 2008 - 15:50

De : 2550Chimère (Message d'origine) Envoyé : 13/06/2004 19:49
LA FORET DES MYTHAGOS de Robert HOLDSTOCK
314p

Résumé : ça va être compliqué mais je vais essayer quand même.

Le professeur Huxley vit près de la forêt de Ryhope et est obsédé par cette forêt qui existe depuis la fin de l'ère glaciaire.La puissance de la forêt permet à un individu de faire apparaître dans la réalité physique des archétypes mythologiques issus de son inconscient : des mythagos. Le professeur est persuadé de retrouver au coeur de cette forêt le mythago originel datant d'avant l'ère des glaciations.

Obsédé par ses travaux, il délaisse ses fils et meurt fou. Christian l'ainé revenu tout de suite après la guerre a repris les travaux de son père car il cherche à retrouver un mythago créé par l'esprit de son père : Guiwenneth une guerrière celte dont il est tombé amoureux. Steven finit par le rejoindre. Or, un jour Christian disparaît dans la forêt.

Mon avis : Je l'ai dit c'est compliqué mais au combien passionnant.

L'auteur prend son temps pour créer une ambiance surnaturelle. Petit à petit comme Steven le narrateur, le lecteur ressent l'influence grandissante de la forêt de Ryhope jusqu'à être complètement englobé dans le surnaturel.Cette forêt ferait passer la forêt noire de la Terre du milieu de Tolkien pour un petit bois bien sympathique, où il fait bon se promener.

Pour couronner le tout il existe plusieurs niveaux de narration, le journal du père, le journal de Harry un ami de Steven, la narration de celui-ci, les histoires recueillis chez les peuplades (elles aussi des mythagos) vivant dans la forêt.

Les héros eux mêmes modifient la donne puisque plus ils s'enfonçent dans la forêt et plus ils créent des mythagos à partir de leur inconscient et ainsi changent les mythes.

Et une question vient à l'esprit du lecteur : Et si Steven, Christian et leur père étaient eux même des mythagos pour les incarnations de la forêt de Ryhope. Si eux aussi participaient aux mythes engendrés par cet étrange lieu.

Vertigineux. Une grande maîtrise du récit sur un thème original et surprenant. A lire.

Ma note : 4/5

Réponse
De : ElizabethCraig Envoyé : 16/12/2004 19:04
En fait, il y a plusieurs éditions de La Forêt des Mythagos. Deux gros tomes, ou quatre tomes en folio, nouvellement édités.
tome 1: La forêt des Mythagos / tome 2: Lavondyss / tome 3 Le Passe-broussaille / tome 4 La porte d'ivoire.
L'ensemble forme quelque chose d'absolument époustouflant. Les livres sont aussi touffus que la forêt en question. Il est quasiment impossible d'en parler tant le fond est riche. Le style est fort habile et très poétique. C'est une oeuvre qui vous donne la fièvre et vous perd dans ses méandres. Cette oeuvre n'est comparable à aucune autre ; je n'ai rien lu qui puisse s'en rapprocher. Le préfacier dit que cette oeuvre est un genre à elle-même et je crois qu'il a tout à fait raison.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HOLDSTOCK (Royaume-Uni)

Message  Van le Dim 15 Mar 2009 - 22:09

Le bois de Merlin


Martin retourne dans la forêt de Brocéliande lors du décès de sa mère. Cette dernière l’avait pourtant auparavant mis en garde contre les dangers de la proximité de la forêt, mais Martin décide néanmoins de rester, et cela d’autant plus que Rebecca est aussi de retour.
Ils ont bientôt un fils, Daniel, aveugle, sourd et muet, mais des pouvoirs sont présents et semblent être en jeu, mettant la vie de Rebecca en danger. Martin devra se résoudre à perdre l’un des deux êtres qu’il aime le plus au monde, car il ne peut rien contre ce qui se déchaîne.

Mon résumé n'est pas terrible mais difficile de ne pas trop en dire. C’est un très bon livre dans lequel on retrouve, dans de drôles de circonstances, Merlin et Viviane. Ces deux-là se livrent une guerre sans merci depuis des siècles, au détriment de personnes innocentes, pour le pouvoir. C’est intéressant de voir cette haine de Viviane, de voir jusqu’où elle peut aller. Le retour de Merlin est incongru. On a une pointe de fantasy qui n'est vraiment pas pour déplaire, et l'atmosphère d'ailleurs en est imprégnée. C’est original, triste aussi, mais je dois dire que la fin m’a laissé sur… ma faim. On ne sait pas ce qu’il advient de Martin, ses recherches aboutiront-elles ? Au bout de combien de temps ? Beau récit, mais pour la suite, il faut se contenter de l’imaginer. Vraiment à découvrir.

Note: 4.5/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum