Sébastien GENDRON (France)

Aller en bas

Sébastien GENDRON (France)

Message  Bernard le Lun 10 Déc 2018 - 16:40


KAPLAN
Sébastien Gendron
Syros – 2018 – 251 pages
 
Résumé éditeur :
Un jeu machiavélique grandeur nature, par Sébastien Gendron, l’auteur de Road tripes et de Révolution (Albin Michel).
Une dictature et une république asphyxiée.

Un tueur professionnel envoyé en mission-suicide en terrain ennemi.

Un ado de quinze ans insoupçonnable, enrôlé comme espion.

Qui manipule qui ?


Mon avis :

Dystopie dont l’action se situe en 2049.

Leeton est une enclave du Cushinberg ayant fait sécession et reconnue comme indépendante par les instances internationales après la guerre civile.

Leeton est une démocratie dirigée par un premier ministre, le Cushinberg une dictature dirigée par un dictateur, le général Dramek.

Kaplan dont la dernière mission a échoué est envoyé vers Leeton pour espionner ce pays-ville. Il est réceptionné par Rimbolt, adolescent de 16 ans, membre du contre-espionnage Leetonien.

Rimbolt est le narrateur de cette fiction.

Il m’a été particulièrement difficile de rentrer dans cette histoire. Je n’ai pas du tout été intéressé. Pourtant les personnages sont bien campés mais la lenteur de l’action voulue, certainement, par l’auteur, ne se prête pas à ce genre de situation, en revanche elle se prête parfaitement au paysage décrit. Mais que je m’y suis ennuyé, ne me souvenant plus de l’histoire quand j’interrompais ma lecture, obligé de relire les dernières pages lues, ce qui est un comble pour moi ! A vrai dire d’un rythme d’escargot au début l’action s’accélère dans les cinquante dernières pages. Le déroulement révèle, au fur et à mesure que l’on évolue dans sa lecture, les tenants et aboutissants de la mission de l’un et de celle des autres, ceux qui combattent dans leur cité, avec des explications des situations qui sont pour le lecteur des mystères, expliqués par la suite.

Le style de l’auteur, non qu’il soit ampoulé, que je trouve compliqué, indirect, n’arrange rien à l’affaire. Il m’a fallu, certaines fois, revenir en arrière, relire pour me remettre dans la bonne direction. On peut, si on ne fait pas attention, confondre les uns et les autres et ne plus savoir qui est qui.

Il est tout à fait possible que ce soit moi qui n’ai rien compris, il n’empêche que, bien que les dernières pages sauvent un peu l’histoire, je m’y suis noyé, au figuré s’entend. Je sais nager !

 

2/5 
B
Bernard
Bernard

Nombre de messages : 3680
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum