Arto PAASILINNA (Finlande)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arto Paasilinna - Le Bestial Serviteur du pasteur Huuskonen

Message  cecile le Dim 27 Mar 2011 - 15:59


Edition Denoel
307 pages
2007

Quatrième de couverture :
A l'approche de la cinquantaine, le pasteur Oskar Huuskonen traverse une mauvaise passe. Son mariage bat de l'aile, sa foi vacille, ses prêches peu conformes aux canons de l'Eglise lui attirent les foudres de ses supérieurs et ses paroissiens le désolent. Comme si cela ne suffisait pas, ses ouailles décident de lui offrir pour son anniversaire un cadeau empoisonné : un ourson qui vient de perdre sa mère, spectaculairement morte par électrocution au sommet d'un pylône à haute tension du village. Mais le pasteur s'attache peu à peu à l'animal et pousse la sollicitude jusqu'à lui construire pour l'hiver une tanière dans laquelle il finit par le rejoindre, en compagnie d'une charmante biologiste venue étudier les mœurs de la bête. Il n'en fallait pas moins pour que la vie d'Oskar Huuskonen bascule : la pastoresse demande le divorce, la biologiste prend la tangente et l'évêque, lassé des bizarreries du pasteur, le met d'office en congé. Ruiné et l'esprit chagrin, Huuskonen décide de partir à l'aventure avec son ours. Un long périple qui les mènera de la mer Blanche à Odessa, Haïfa, Malte ou Southampton, en quête d'un sens à leur existence.

Mon avis :
J'ai beaucoup aimé ce sympathique ours ainsi que son maître. C'est un peu irréaliste et tiré par les cheveux, mais le couple formé par l'homme et la bête est tellement attachant que l'on a bien envie d'y croire. C'est le seul reproche que je pourrais faire à ce récit qui m'a permis de passer un très bon moment de lecture.

Note : 4,5/5
avatar
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Patience le Dim 27 Mar 2011 - 18:23

PETITS SUICIDES ENTRE AMIS
Denoël et D'ailleurs 300 pages

Ma note : 3/5

Mon avis : J'ai un sentiment plutôt mitigé sur ce roman. L'idée de départ semblait prometteuse mais fut décevante. J'ai apprécié cette idée de quête de la mort se transformant petit à petit en lutte pour la vie. Mais malgré le style fluide de l'auteur, des longueurs sont là. Les personnages sont nombreux, et chacun avec leur histoire, ce qui rend le récit un peu lourd et parfois difficile à suivre. A cela, il faut ajouter les noms finlandais, difficilement assimilables pour un francophone. Certaines situations m'ont fait sourire, mais le "férocement drôle" de la quatrième de couverture est, je trouve, largement exagéré.
Ce livre a tout de même des côtés plaisants et m'a donné envie de persévérer avec cet auteur.

_________________
Lecture en cours : Au service surnaturel de sa Majesté II : Agent double de Daniel O'Malley
PAL : 284
Livres lus depuis le début de l'année : 39 (15052 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 989
Age : 34
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  catherine le Mer 30 Mar 2011 - 15:09

La cantique de l'apocalypse joyeuse
Éditions Denoël et d'ailleurs
324 pages


Le résumé a déjà été fait, mais je fait brièvement un rappel:
Eemeli Toropainen, ancien PDG d'une compagnie de construction qui a fait faillite, se voit donner une mission hors de l'ordinaire: il doit construire une église à la mémoire de son grand-père, lui même ayant été un célèbre brûleur d'églises dans sa jeunesse. Il choisit comme emplacement un bord de lac d'une contrée sauvage, dans l'est de la Finlande, où son aïeul détenait des terres. Autour de cette église en construction se formera au fil du temps une petite communauté autarcique qui résistera au temps malgré les catastrophes apocalyptiques qui anéantissent le reste du monde.

Commentaires:
Si l'auteur ne semble pas faire l'unanimité, ce roman encore moins. De mon côté, j'ai commencé en trouvant plutôt ennuyeux le début du livre qui décrit la construction de l'église et les difficultés rencontrées. Mais j'ai par la suite littéralement dévoré ce livre qui est mon premier de cet auteur. La narration est faite sans émotions aucune, on sent que cela est l'état d'âme du personnage principal, Eemeli, qui demeure tout au long de l'histoire le chef de la communauté. J'ai trouvé très drôle de lire un livre apocalyptique exempt d'émotions, alors que l'on décrit, par exemple, que New York est enseveli de déchets. Plus on avance, plus les aventures rocambolesques se succèdent, et j'ai trouvé le tout très drôle et extrêmement divertissant. L'auteur prône un retour aux valeurs ancestrales et porte un regard sur notre société de consommation, ce qui est un sujet d'actualité, mais c'est fait sans message moralisateur.

J'ai donc dévoré ce livre, qui est un coup de coeur pour moi! Je donne un 5/5 et je vais de ce pas rajouter d'autres titres de cet auteur à ma PAL.

Je trouve fascinant comme les livres peuvent plaire à certains et déplaire à d'autres... je crois que c'est plus marquant avec les livres humoristiques, car l'humour est tellement personnel... c'est pareil avec les films!

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  dodie le Jeu 31 Mar 2011 - 13:56

LA DOUCE EMPOISONNEUSE

Je ne reviendrai pas sur le résumé de ce roman. Premier livre de cet auteur pour moi et je peux dire que je n'ai pas été déçue.
L'histoire de cette sympathique petite mamie m'a beaucoup plu. J' ai apprécié sa mutation de grand-mère martyrisée en femme déterminée à ne pas se laisser faire. J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur ne l'est pas fait devenir une grand-mère acariâtre emplie de haine. Elle devient certes une douce empoisonneuse mais bien malgré elle.
Une belle lecture 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4435
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Parch le Jeu 31 Mar 2011 - 14:54

Arto Paasilinna, Le meunier hurlant

Dans un village tranquille du nord de la Finlande, un meunier s'installe dans le vieux moulin. Soucieux de tout remettre à neuf et d'exceller dans la maîtrise du jardin potager afin de séduire la jeune conseillère agricole du village. Le meunier a toutefois un grave défaut, il hurle quand vient la nuit. Les villageois le jugent fou, c'est le début d'une rocambolesque aventure.

Ce roman de Paasilinna est distrayant mais il est dépourvu du brin de folie qui caractérise d'habitude ses oeuvres. Parler d'un fou pour faire rire son lecteur n'est peut-être pas le meilleur moyen. Je considère le meunier hurlant plutôt comme un drame que comme une comédie. On prend fait et cause pour le meunier, mais rarement la situation prête à rire selon moi. L'histoire est construite, originale, il y a une progression qui permet de ne pas s'ennuyer (je préfère ne pas dévoiler les étapes, les futurs lecteurs doivent se laisser comprendre).

Je juge ce volume meilleur que Petits suicides entre amis mais toujours en deçà du Bestial Serviteur du pasteur Huuskonen qui reste mon préféré !

Ma note : 4,5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Lacazavent le Dim 10 Avr 2011 - 17:01

Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen d' Arto Paasilinna
Folio / 363 pages







Ce n'est pas le meilleur livre d'Arto Paasilina que j'ai pu lire. Chose rare avec cet auteur je me suis un peu ennuyée, j'ai trouvé que l'intrigue s'étirait de plus en plus en longueur que les rebondissements étaient assez faibles, redondant et peu efficace. Et pourtant la première moitié était prometteuse, j'ai beaucoup aimé jusqu' au moment où l'ours et le pasteur partent en voyage à partir de là j'ai nettement moins accroché à l'histoire. Une lecture agréable mais sans plus.

3,5/5




_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Parch le Mar 16 Aoû 2011 - 17:49

Arto Paasilinna, La douce empoisonneuse

Persécuté par son neveu et deux de ses copains, une vieille dame décide de se rebiffer.

Sympathique lecture, le début est un peu dur car il décrit ce que la dame doit subir de la part de ces mauvais garçons. Ensuite, on s'amuse beaucoup. Je ne préfère pas en dévoiler trop : c'est une lecture courte et distrayante.

Note : 4/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  catherine le Mer 7 Sep 2011 - 0:03

Sang chaud, nerfs d'acier
Éditions Denoël et d'ailleurs
215 pages


Résumé
Linnea Lindeman, voyante et accoucheuse, prédit un avenir heureux au futur bébé de son amie Hanna: il vivra plus de soixante-dix ans. Elle prédit même le jour exact de sa mort. L'histoire relate la vie de ce garçon, Antti, à travers les événements importants qui ont eu lieu entre 1917 et 1970.

Critique
Autant j'avais adoré mon premier livre de l'auteur, Le cantique de l'apocalypse joyeuse, autant j'ai été incroyablement inintéressée par cette lecture. Comme dans l'autre livre, l'auteur raconte l'histoire avec détachement, mais dans ce cas-ci ça a entraîné pour moi une déconnexion totale avec l'histoire. J'ai trouvé Antti presque antipathique, ses histoires héroïques d'un ennui mortel - en effet, croyant savoir la date de son décès, le héros brave le danger sans craindre la mort. Mon désintérêt a entraîné pour moi une difficulté à comprendre certaines aventures et le lien avec certains personnages... J'aurais dû abandonner cette lecture mais j'ai une incapacité chronique à délaisser un livre...

1/5

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  lalyre le Jeu 8 Déc 2011 - 17:59

La douce empoisonneuse
Arto Paasilinna
Folio juillet 2011 255 pages
4ème de couverture

Une maisonnette rouge flanquée d’un petit sauna en bois gris, non loin d’Helsinki. Linnea, la douce veuve du colonel Ravaska, mène une existence paisible à soigner ses violettes et son chat. Pourtant chaque mois, le jour où elle touche sa pension, un trio maudit, conduit par son neveu, s’invite sous son toit pour la détrousser. Lorsque ses visiteurs ne se contentent plus de sa maigre retraite et exigent un testament à leur avantage, c’en est trop. Elle est résolue à en finir. Comprenez : à se suicider. Mais, surprise, concocter un poison mortel se révèle une activité beaucoup plus passionnante que tricoter. Et les noirs desseins de Linnea, par une suite précipitée d’événements cocasses, se retournent en sa faveur, tandis que ses ennemis...

Génie du comique de situation, Paasilinna récidive avec une vieille dame tranquille candidate au suicide. Arsenic et vieilles dentelles trempé dans l’aquavit, les rocambolesques aventures de la colonelle sont l’occasion de revisiter l’univers à la fois brut, drôle et loufoque du grand écrivain finlandais.

Mon avis

Le roman commence dans un décor champêtre, une petite fermette ou habite une vieille dame, la colonelle, mais elle a peur car son neveu vient tous les mois lui réclamer de l’argent., Mais cette fois c’est pire encore car il est accompagné de deux autres malfrats. Se sentant menacée elle se sauve et prévient la police qui arrive sirène hurlante, évidement les trois compères ont le temps de s’enfuir. C’est à partir de ce moment que les bandits décident de la supprimer mais ils ne se doutent pas que la colonelle a plus d’un tour dans son sac. Je n’en dis pas plus sinon que ce roman est une lecture plaisante, le ton est assez léger et caustique, une écriture burlesque qui m’a fait souvent sourire. J’ai trouvé la vieille dame attachante mais elle devient très vite effrayante et pourtant au travers de sa mémoire on apprend quelques faits de l’histoire de la Finlande durant la dernière guerre. Ce livre me paraît comme une fable assez cruelle et immorale, Les trois voyous m’ont paru caricaturaux, j’y ai trouvé des thèmes tels que cruauté, violence, vengeance et haine, ce qui fait que j’ai moyennement apprécié ce livre...4/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4116
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Parch le Lun 9 Avr 2012 - 9:40

Arto Paasdilinna, Le cantique de l'apocalypse joyeuse, 1992

Comme toujours chez cet auteur, cette lecture détend. C'est bon enfant et on apprend toujours quelque chose du tempérament nordique des Finlandais !

Une fois n'est pas coutume, Paasilinna nous conte une histoire sur le temps long puisque l'action s'étend entre 1990 et les années 2020.

Au moment de sa mort, un vieux Finlandais communiste, "brûleur d'église" confie à son neveu le soin de créer une fondation funéraire chargée de bâtir une église traditionnelle en bois. Malgré les difficultés posées par les autorités, le neveu se lance dans les travaux alors que la Russie toute proche s'enfonce dans le marasme consécutif à la chute de l'URSS.

Progressivement la fondation devient un véritable village et attire tous ceux qui veulent vivre plus simplement. Alors que le monde partout s'effondre, la fondation funéraire est un havre de paix et de prospérité et traverse sans grand dommage la Troisième Guerre mondiale.

Le roman est amusant et a le mérite de mettre en avant un modèle de simplicité volontaire (de décroissance dirions-nous aujourd'hui) qui triomphe face à la société technicienne qui s'effondre partout ailleurs...

Ma note : 4/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  wenesday le Lun 25 Mar 2013 - 18:11

Prisonniers du paradis.
Résumé: a déjà été posté par quelques muridés.
Ma critique: difficile, finalement de ne pas penser à Thomas More. Comme à chaque fois que je me plonge dans un ouvrage de Paasilinna, je ris de bon coeur!
4/5
avatar
wenesday

Nombre de messages : 261
Age : 47
Location : paris
Date d'inscription : 13/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Réaliste-romantique le Lun 3 Mar 2014 - 22:15

Le Cantique de l’apocalypse joyeuse

Un communiste bruleur d’église crée, par un gros legs testamentaire, une fondation pour la construction…d’une église. Son petit-fils s’attèle avec détermination à cette tâche. Il rassemble une équipe qui grossit au fils des événements et qui se transforme en communauté tissée serrée autour de son église. Mais le monde évolue en sens contraire : c’est la débâcle de l’économie, des relations internationales et, finalement, la Troisième guerre mondiale qui éclate. La société moderne s’effondre, mais la communauté finlandaise réussit à bien s’en tirer grâce à un retour éclairé à des techniques ancestrales, soit l’exploitation des ressources naturelles sans recours à l’industrie.
 
J’ai trouvé le début sur les difficultés de construire l’église ennuyeux. J’ai presque abandonné la lecture, mais heureusement, le début de la fin du monde est arrivé (j’avoue un faible pour les récits apocalyptiques). Malheureusement, l’apocalypse n’est pas particulièrement originale et le livre tourne plutôt autour des péripéties communautaires de la paroisse. En bref, j’ai donc eu quelques bons moments de divertissements dans une lecture généralement assez ennuyante.
 
C’est on premier Paasilina, j’aurais dû lire le commentaire de Lacazavent avant d’en choisir un.
 

3/5

le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours :   Austerlitz (Sebald), Sam (François Blais)
De la bibliothèque :   Le carnet d'or (Doris Lessing) Ada (Nabokov) Demain sera sans rêves (Jean-Simon Desroches) Le livre d'Hanna (Geraldine Brooks)
Commentaire en attente : La servante écarlate (Margaret Attwood) 5/5
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1860
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Patience le Sam 4 Oct 2014 - 17:46

LES MILLE ET UNE GAFFES DE L'ANGE GARDIEN ARIEL AUVINEN
Denoël et d'ailleurs 210 pages


Ma note : 3,75/5


Quatrième de couverture : On l'ignore, mais chaque année, dans l'église de Kerimäki en Finlande, a lieu un séminaire de formation des anges gardiens. Cinq cents d'entre eux y sont réunis et, en moins d'une semaine, l'ange Gabriel et ses assistants ont la lourde tâche de leur apprendre à protéger un mortel et à le guider sur le droit chemin.
Parmi les célestes apprentis se trouve Ariel Auvinen, ange aussi zélé que maladroit. Après sa formation théorique, Ariel est passé aux exercices pratiques. Pas très concluant : après avoir guidé sa protégée, une vieille dame un peu bigote, vers le bar local où elle s'est consciencieusement saoulée, il s'est essayé aux acrobaties aériennes, mais avec des ailes de dix mètres d'envergure ce n'est pas gagné !
On lui confie toutefois un mortel : Aaro Korhonen, homme en tous points respectable et capable de s'occuper seul de ses affaires. Même un ange aussi maladroit qu'Ariel Auvinen ne parviendra pas à semer la pagaille dans sa vie, et encore moins à l'exposer aux tentations du démon. C'est du moins ces que croit l'ange Gabriel...


Mon avis : C'est le deuxième livre de cet auteur que je lis et il me laisse aussi dubitative. Le sujet est très drôle. Dans certaines situations, c'est comme si l'ange gardien avait réalisé un souhait sans en avoir mesuré toutes les conséquences. Il s'ensuit catastrophes sur catastrophes, et certaines n'ont rien d'amusant. On a donc ici un mélange de scènes comiques et dramatiques, racontées objectivement. Le style d'écriture est également particulier, les phrases sont courtes et directes, comme dans les nouvelles.
Pour résumer, j'ai bien aimé ce livre, même si certains passages sont dérangeant, et le fait que ce roman soit court évite de mettre trop en avant ce que j'ai moins apprécié.

_________________
Lecture en cours : Au service surnaturel de sa Majesté II : Agent double de Daniel O'Malley
PAL : 284
Livres lus depuis le début de l'année : 39 (15052 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 989
Age : 34
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  cookie610 le Dim 29 Mai 2016 - 18:25

Petits suicides entre amis
 
Note : 3/5
 
Résumé : Onni Rellonen décide d’en finir avec la vie. Il va faire ça dans  une grange isolée et se retrouve face au colonel Kempainen qui s’était également résolu à se suicider le même jour, au même endroit. En discutant, ils prennent conscience du nombre de personnes dans la même situation de désespoir qu’eux et décident de passer une annonce dans un journal pour monter une association. Le succès est tel qu’une équipée un peu particulière se met alors en route à travers la Finlande et l’Europe.
 
Critique : 1er livre que je lis de cet auteur et je suis un peu mitigée. J’ai bien aimé le style, simple et efficace, avec une excellente dérision et un humour un peu acide. Le point de départ de l’histoire est également bien trouvé. J’ai beaucoup aimé cette idée de club des suicidaires. C’est complètement loufoque et barré mais on y adhère finalement plutôt facilement. Le groupe est attachant dans son ensemble, plutôt haut en couleur ; mais par contre, j’ai trouvé bien dommage que, du fait qu’il y ait beaucoup de personnages, aucun ne soit totalement bien rendus. Heureusement que l’auteur rappelle d’ailleurs à chaque fois qui est qui (la directrice adjointe, le commis, etc.) parce que sinon, je me serais complètement paumée dans les noms. Par contre, je me suis rapidement ennuyée. Sur la longueur, et à l’aide de certaines incohérences plus ou moins grosses, le livre a complètement perdu de son intérêt. Et pourtant, le livre n’est pas très long en soi (300 pages environ) mais il me tardait d’arriver au bout. Par ailleurs, la fin est un peu facile à mon gout. Il y a tout de même quelques réflexions ici et là plutôt intéressante sur notre rapport à la vie et à la mort mais je ne vais pas en garder un souvenir impérissable.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4649
Age : 26
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Cyrielle le Dim 11 Déc 2016 - 12:54

PETITS SUICIDES ENTRE AMIS


Un groupe de désespérés suicidaires partent à travers la Finlande puis l'Europe pour se suicider collectivement, mais petit à petit leur plan va être modifié par diverses péripéties qui se dérouleront durant leur voyage.

Deuxième roman que je lis de cet auteur, après La douce empoisonneuse que j'avais beaucoup aimé, cette fois-ci l'avis est plus mitigé.
Le sujet est original, les situations loufoques comme je les aime et j'aime assez l'écriture de Paasilina. 
Mais il a manqué quelque chose pour vraiment m'embarquer. On tourne très vite en rond malgré tout ce qui arrive à ce petit groupe, on ne connait pas assez les personnes pour s'y attachés, ils sont juste survolés au moment où ils s'intègrent le groupe. Les histoires contée par Seppo l'empêcheur de déprimer m'ont ennuyé ainsi que les quelques passages sur le commissaire, j'avais l'impression que l'auteur voulait rajouter absolument des pages. 
Quant à la fin, ça passe étant donné le ton loufoque du roman.

Petits suicides entre amis aurait été une excellente nouvelle mais sur 300 pages un peu long.

3/5
avatar
Cyrielle

Nombre de messages : 7264
Age : 30
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arto PAASILINNA (Finlande)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum