Vivian GORNICK (États-Unis)

Aller en bas

Vivian GORNICK (États-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Dim 24 Juin 2018 - 19:40


1935-

Journaliste et militante féministe, elle est connue comme écrivaine pour ses récits autobiographiques.

_________________
Lectures en cours : Lady Oracle (Margaret Atwood) Budapest (Chico Buarque)
En attente :   
Commentaire en attente : Retour à Lisbonne (Patrice Jean)
Réaliste-romantique
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2195
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivian GORNICK (États-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Dim 24 Juin 2018 - 19:41

Attachement féroce

Récit autobiographique de la vie de l’auteure à New York après la deuxième guerre mondiale. L‘accent est mis sur la mère. La narration se déroule au cours des années 80, alors que la mère et la fille parcours Manhattan et Brooklyn à pieds, souvent en colère, parfois en silence, mais toujours férocement attachées. Elles discutent d’éléments du passé, des voisines, du père, des motivations. L’auteure aime illustrer les contradictions de la mère, qui, militante communiste, participe quand même à des rituels superstitieux juifs (comme « acheter » la fille malade de la voisine pour lui sauver la vie). Elle a néanmoins un grand respect pour sa mère qui a toujours choisi de prendre sa vie en main.

C’est un très beau récit, avec des pointes d’humour, des personnages attachants et qui est un hommage à New York. L’auteure est principalement connue pour ses écrits autobiographiques. Je le recommande à tous les amateurs de la Grosse pomme.

4/5

RR

_________________
Lectures en cours : Lady Oracle (Margaret Atwood) Budapest (Chico Buarque)
En attente :   
Commentaire en attente : Retour à Lisbonne (Patrice Jean)
Réaliste-romantique
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2195
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivian GORNICK (États-Unis)

Message  dodie le Lun 25 Juin 2018 - 12:08

Merci RR c'est noté !
dodie
dodie

Nombre de messages : 4938
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivian GORNICK (États-Unis)

Message  lalyre le Ven 24 Aoû 2018 - 12:53

Gornick Vivian
La femme à part
Editions Rivages 3 septembre 2018
155 pages



Quatrième de couverture
Vivian Gornick Marche dans les rues de New York. La ville lui sert de confidente, de point d’ancrage et d’inspiration. A ses côtés, on monte dans les bus de Manhattan, On arpente les rues bouillonnantes du West Side ou du Bronx. Saisissant parmi la faune urbaine des instants de vérité, elle s’interroge sur tout ce qui a fait d’elle une femme à part, souscieuse de refuser les figures imposées de la société et de défendre sa liberté. Mais ce voyage intime touche à l’universel car, en chemi, Gornick explore l’amitié, la solitude, le sexe, la vieillesse, la littérature, le couple…. Droleet lucide, elle capture l’essence de nos vies avec une justesse impressionnant.
Mon avis
Et oui bien sûr que nous suivons Vivian pendant son parcours, elle arpente la ville et ses souvenirs. Beaucoup d’anecdotes, de rencontres, de confidences, j’aime beaucoup lorsqu’elle déclare ; Je suis devenue la fille de ma mère. Très jeune déjà j’étais incapable de me trouver intéressante si je n’avais pas une réaction intelligente. Il me fallait fréquenter des esprits à ma hauteur, or, dans mon entourage, personne ne prononçais les mots que j’avais besoin d’entendre. Elle nous parle de Constance Fenimore Woolson et de Henry James, ils se sont connus à Florence en 1888, c’était une femme de goût, mais aussi d’Hevelyn Scott, en haillons et plus qu’un peu folle. Nous faisant part de ses observations, nous cite une église ou l’on sert la soupe populaire, une file d’hommes s’étire (jamais aucune femme) jusqu’au bout de la rue. Nous fait part d’une pensée sur l’amour. La fin du sentiment amoureux est un drame que connaissent la plupart d’entre nous, sur l’amitié…;En amitié comme en amour, la clef, c’est que notre moi, à défaut de ce que nous avons de meilleur, s’épanouisse en présence de l’autre. Tout repose sur cet épanouissement. Elle continue en arpentant la ville de New York qui lui sert de confidente, ce très beau livre est en fait un récit sur la misère, la solitude, l’identité et la vieillesse. 4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4615
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vivian GORNICK (États-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum