Maxime CHATTAM (France)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Maxime CHATTAM (France)

Message  Mousseline le Dim 9 Nov 2008 - 11:36

De : Lauric668 (Message d'origine) Envoyé : 19/06/2004 10:19
J'ouvre une une rubrique sur cet auteur Maxime CHATTAM. Il a à son actif 3 romans.
L'âme du mal (prix du polar 2002)
In ténébris
Maléfices

D'après ce que je sais, il écrit des polars très noir et son thème de prédilection est le sérial killer et la médecine légale. Il dit aussi s'être bcp inspiré de S. King. Une certaine presse le surnomme le S. King européen.

Il a aussi écrit aussi un livre fantastique sous le pseudonyde de Maxime Williams : Le 5ème règne.

Je vous conseille fortement son site de présentation internet qui est très très bien fait, avec sa bibliographie, sa biographie, ses projets, ses goût etc.

Ses goûts en lecture sont tellement proches des notres qu'il pourrait faire partie du club des rats !! En effet, il aime S. King, Werber, Barjavel, Findley, Salinger, Lieberman et son livre Nécropolis, pour n'en citer que quelqu'uns, car il aime aussi les auteurs plus classique genre Tolkien, Céline, Shakespeae, Victor Hugo.

L'adresse de son site : maximechattam.com


De : Méliange Envoyé : 30/08/2004 19:16
Bonjour Lauric!

Je dois avouer que je suis une fana des histoires de serial killers et de médecine légale et je dois dire que Maxime Chattam est un écrivain très efficace dans le genre!

J'ai lu ses trois romans, mais pas dans l'ordre (ce que je ne vous recommande pas parce qu'il y a une progression psychologique d'un roman à l'autre). J'ai d'abord essayé de lire deux fois L'Âme du mal, mais je n'ai pas accroché. Par contre, j'ai comptement accroché au second, In Tenebris (qui est mon préféré!). Puis, je me suis remise à L'Âme du mal (que j'ai terminé puis j'ai lu Maléfice. Donc, par ordre de préférence : In Tenebris, L'Âme du mal et finalement, Maléfice.

Je vous dirais que Maxime Chattam entre vraiment dans les détails macabres! Il ne faut pas avoir l'estomac trop sensible pour le lire (un peu dans le genre de Patrick Senécal). On entre vraiment dans l'esprit de ses psychopathes (Et Dieu sait qu'ils sont tordus!) Un très bon suspense aussi et de bons personnages... Je le recommande donc à ceux qui aiment le genre...

Par contre, je ne savais pas que c'était lui qui avait écrit Le 5e règne que j'ai aussi bien aimé, mais c'est dans un autre registre, plus fantastique et qui fait penser à Stephen King et son roman "Stand by Me" et à Dan Simmons "Nuit d'été (le groupe de jeunes qui affrontent le mal, etc.)

J'ai lu pas mal d'auteurs de son style (Patricia Cornwell, etc.) Il pourrait être intéressant d'échanger nos suggestions!

Lunelfe


De : Lauric668 Envoyé : 09/10/2004 11:52

CHATTAM Maxime L'AME DU MAL
Edition Pocket Thriller / 515 pages

Portrait de l'auteur
Maxime Chattam est né en 1976 à Herblay dans le Val-d'Oise. Au cours de son enfance il fait de fréquents séjours aux Etats-Unis, à New-York, Denver et surtout Portland dans l'Oregon. A 23 ans, il s'inscrit aux cours de criminologie dispensés par l'université Saint-Denis. Aujourd'hui il vit de sa plume.

Résumé du livre
Joshua Brolin est « profiler » pour la police de Portland. Il enquête avec son collègue, Larry Salhindro sur un nouveau sérial killer, Leland Beaumont, surnommé Le bourreau de Portland en raison de l'atrocité de ses meurtres. Cet homme est en train de tuer sa 3ème victime, Juliette Lafayette, quand Brolin arrive juste à temps pour sauver Juliette et tuer le sérial killer.

Mais un an plus tard, les meurtres reprennent avec le même procédé que pour le bourreau de Portland. Leland Beaumont est-il vraiment mort ? Juliette est-elle en danger ? Quel est la raison de son retour ?

Mon avis
L'écriture est simple, fluide et précise, le rythme est dynamique et les rebondissements sont incessants. Les personnages sont attachants et bien étoffés. L'intrigue est complexe et ce livre touche à plusieurs genres : le travail de la police et la manière de faire les investigations, le métier de profiler, les coulisses du médecin légiste et le surnaturel et la magie noire.

Tous ces styles sont judicieusement mélangés et bien dosés et arrivé à la fin du 1er livre, on a qu'une envie c'est de lire le suivant.

4/5


De : Muriel13B Envoyé : 09/04/2005 17:31

Le Sang du Temps de Maxime Chattam
374 pages , Ed. Michel Lafon

Un roman différent de sa trilogie (L'âme du mal, In Tenebris, Malefices), "Le Sang du Temps" est un thriller plutôt historique.

En retraite au Mont-Saint-Michel pour protéger sa vie, Marion découvre un journal intime écrit au Caire en 1928 par un détective enquêtant sur des meurtres atroces d'enfants. Il y a en fait deux histoires, la vie et les déboires de Marion au Mont-St Michel et l'histoire de ce journal mais qui n'est pas vu comme un récit à la première personne, c'est en fait un roman dans le roman.
Le changement d'époque à chaque chapitre n'est pas déstabilisant, au contraire, on en vient à l'attendre, parce que les deux périodes sont prenantes, et évoluent en parallèle.
Très sympa aussi, la préface et la conclusion de l'auteur qui nous mettent dans l'ambiance et nous font découvrir ses motivations.
Sans oublier son site internet où on découvre le making-of du livre, les scènes coupées etc...
Bref, je suis conquise encore une fois par cet auteur qui, même en nous plongeant dans les pires noirceurs de l'âme humaine, arrive malgré tout à nous faire rêver grâce à une écriture précise, riche et parfois même poétique (surtout dans les descriptions du Mont Saint-Michel), par le sens du détail aussi et la précision des mots.

Un coup de coeur

Mon avis : 5/5


De : Stephermanicus Envoyé : 29/07/2005 15:23
Maxime CHATTAM - L'âme du mal.

Ce 1er volet de la trilogie de Chattam m'a beaucoup impressionné !! Il y a du suspens, une tension horrible parfois, du stress, de l'horreur... bref tout ce qu'il fallait pour me passionner!!! Mission remplie M. Chattam, je me lance dans la lecture du deuxième volet! C'est absolument passionnant. Je vous conseille vivement ce roman.

4,5/5

Steph


De : Stephermanicus Envoyé : 02/08/2005 12:59

Maxime CHATTAM - In tenebris

"Caliban Dominus noster In nobis vita Quia caro in tenebris lucet"

Caliban est notre seigneur, en nous est la vie car la chair luit dans les ténèbres...

Histoire : Une jeune fille court nue et scalpée dans la rue. Terrorisée... Pour Annabel O'Donnel c'est une enquête qui va changer le cour de sa vie, qui vient de débuter.
Pour Joshua Brolin, devenu détective privé, c'est l'occasion de retrouver une jeune fille disparue...

Le deuxième volet de la série de chattam est tout simplement fabuleux !! Il est bien évdiemment noir mais encore plus que le premier! On croyait avoir atteint le fond de l'horreur dans le premier roman mais ce deuxième explore des fonds encore insondés! On se demande où chattam a chercher son inspiration!

5/5


De : Friisette Envoyé : 02/08/2005 16:13

Maxime CHATTAM - L'âme du mal

Josh Brolin un profiler de la police enquête sur un sérial killer, le bourreau de Portland, qui semble être ressucité alors que Brolin l'a lui même tué un an plus tôt. L'inspecteur a de la difficulté à croire à cette hypothèse mais toutes les pistes semblent mener dans cette direction. Et en plus les crimes, qui ont repris, le confortent dans cette idée. Juliette, sa petite amie qu'il a sauvée des griffes du tueur risque-t-elle sa vie? Parviendra-t-il a arrêter les atrocités?

J'ai beaucoup aimé l'intrigue de ce roman policier. Il est vrai que l'histoire démarre un peu lentement mais une fois les personnages bien installés, le rythme se lance dans un crescendo de plus en plus puissant et on a qu'une envie, connaître le dénouement de l'histoire. Maxime Chattam ne nous épargne aucun détail sanguinaire et pourtant tout passe bien. L'intrigue policière est bien ficelée et à aucun moment on ne nous donne l'impression que c'est tiré par les cheveux. Juste pour cela, je lui lève mon chapeau.

Par contre, ce n'est pas un roman facile. Les coeurs sensibles doivent s'abstenir car les détails nous permettent très bien de visualiser les atrocités du meurtrier...

Un bon roman noir comme je les aime!

4.5/5


De : Stephermanicus Envoyé : 07/08/2005 13:50
Maxime CHATTAM - Maléfices

Voici le dernier volet de la trilogie sur le mal de Chattam.

Le frere de Salhindro (ami de Joshua Brolin) est retrouvé mort dans une clairiere tué par une morsure d'araignée. Un climat de peur s'installe petit-à-petit dans la ville de Portland : il y a de plus en plus d'agression causées par des araignées. Principalement des veuves noires. C'est dans ce climat qu'on découvre un cadavre emmailloté dans un cocon de toime d'araignée... Mais selon les spécialistes, c'est impossible d'avoir autant de cette matière... à moinq de posséder une araignée de la taille d'un chien... Ce qui n'existe pas... Bien que Brolin et les inspecteurs de la police commencent à y croire de plus en plus...

critique :

Ce dernier volet est basé sur une des plus grandes peur de l'être humain : les bebetes à 8 pattes... Je peux vous assurer qu'elles ne nous laissent plus indifférent après la lecture de ce roman Brrrrrr. L'intrigue est splendide, on se construit des suppositions qui s'écroulent toutes au fur et )à mesure de notre lecture, on va de rebondissements en rebondissements... c'est bien simple à la moitié du livre, jze n'ai plus pu le lâcher et j'ai terminé la lecture vers 4h00 du matin car je ne trouvais pas un moment où je pouvais abandonner le roman le temps de dormir sans avoir à imaginer ce qui se produirait...
Absolument merveilleux!

5/5


De: Laïze

Maxime CHATTAM - L'âme du mal

Juliette Lafayette est une jeune étudiante en psychologie qui passe de longues soirées studieuses seule chez elle. Pour combler cette solitude, elle chatte un peu sur le net. L'inspecteur Brolin, lui, est un jeune policier brillant qui sort tout droit du FBI. Son parcours, comme à rebours, est dû à son jeune âge, en effet malgré son cursus sans faute, le FBI ne peut l'intégrer à son équipe de profileurs en raison de son inexpérience. Il a donc décidé de se frotter au terrain en entrant dans la section criminelle de la police de Portland. De biens sombres événements vont réunir ces deux personnages : une mauvaise rencontre sur le net va se solder par une tentative de meurtre dans laquelle l'inspecteur Brolin agira héroïquement et tuera le psychopathe surnommé le Bourreau de Portland. Mais, ce n'est là que le début de l'histoire. Quelque temps plus tard, une série de meurtres ressemblant étrangement à ceux du fameux Bourreau survient. Quelle abominable raison peut expliquer ces crimes qui semblent être commis par un mort? Magie noire, copy-cat? C'est ce que vous découvrirez en lisant ce livre haletant de bout en bout.

C'est un ouvrage très documenté et didactique. L'auteur s'est de tout évidence très bien renseigné pour écrire ce roman. Il n'hésite pas à faire de longues parenthèses pour expliquer au lecteur des points intéressants comme la différence entre le mode opératoire et la signature d'un crime. Le talent de l'auteur, c'est qu'il explique tout en menant l'intrigue tambour battant. La narration est très bien construite. Les chapitres sont courts et dynamiques, on se retrouve pris dans les filets de cette histoire en moins de deux. L'originalité de ce polar réside dans le fait que le tueur en série meurt dès les cent premières pages. On se demande ce que nous réserve la suite. Et c'est là que l'on bascule dans le mystique, l'ésotérique, alors qu'on était jusque là dans un polar tout ce qu'il y a de plus terre à terre. Se trouvent mêlés, L'Enfer de Dante, la magie noire, les laissés pour compte de l'Amérique profonde...

Maxime Chattam nous montre ici ce qu'il peut produire de meilleur. C'est certainement le plus américain des auteurs de polars français. J'avais lu auparavant "Le 5e règne", je l'avais trouvé plaisant mais un peu comme un oeuvre de jeunesse, imparfaite en de nombreux points. Ici, on sent une évolution qui nous emmène dans des vertiges d'horreur. Je le conseille très vivement à tous les amateurs de polars avec crimes en série.

Note : 5/5
(Laïze)


De : SisterCici Envoyé : 26/08/2005 23:01
"L'âme du mal " de Maxima CHATTAM.
Edition: Pocket (515 pages)

Le résumé a déjà été bien fait donc je me passe de vous en refaire le résumé.

Mon avis: C'est grâce à vous que j'ai découvert cet auteur et en même temps ce livre.
J'ai beaucoup aimé ce bouquin.
Quel suspens! Et que d'atrocités ! On assiste en détail aux autopsies, aux meurtres.
Le suspens est tellement prenant que par moment, je devais arrêter tellement je m'enervais à ne pas trouver le tueur vers la fin.J'ai bien fallit me ronger les ongles.
J'ai bien aimé la façon dont écrit Maxime Chattam.C'est facile à lire et il a beaucoup de styles.En même temps, il n'hésites pas à y mêler des descriptions de paysages empreintes d'un grand amour de la nature.
J'ai hâte de me plonger dans les deux autres volumes.

Ma cote: 5/5 (coup de coeur)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Mousseline le Dim 9 Nov 2008 - 11:44

De : doriane99 Envoyé : 24/09/2005 20:46
Maxime CHATTAM - L'âme du mal

Quel plaisir de trouver un bon polar/thriller français... Les personnages sont fouillés, ils ont des personnalités intéressantes. Les scènes "violentes" sont si bien écrites qu'elles en deviennent supportables. J'ai juste un peu regretté la fin qui m'a semblée un peu baclée et pour tout dire sentant le "réchauffé".
On pourrait le comparer à Post Mortem de Cornwell, une enquête avec des meurtres sauvages, l'institut médico-légal et les techniques d'autopsies détaillées mais l'âme du mal m'a semblé bien plus riche tant par l'histoire que par l'écriture.
Un petit bémol : j'avais l'édition de chez Pocket et la mise en page était très désagréable, sur une bonne moitié du livre la première ligne est à la limite du haut de la page et n'est pas droite J'ai trouvé ça vraiment désagréable et ça m'a distraite de ma lecture par moments...
Je lirai les autres livres de Chattam
4/5 (à cause de la fin)


De : louisemyheart Envoyé : 13/12/2005 15:45
Je viens de lire "maléfices" et je ne retrouve pas le plaisir que vous avez pris à cette lecture;certes, il y a des passages réussis et qui font froid dans le dos, mais en général c'est très mal écrit, parfois sommaire, les personnages sont déjà vu, cela lorgne sur le style anglo-saxon mais pas du tout maitrisé;cela dit, c'est aussi relaxant, on a envie malgré tout de savoir et j'espère que le prochain livre de cet auteur sera plus réussi; il faut dire que je n'en ai lu qu'un, je vais essayer un autre de sa trilogie.
Au bénéfice du doute!


De : EnglishSummerRain101 Envoyé : 14/01/2006 19:01
Maxime CHATTAM - L’ÂME DU MAL
Michel Lafon, 514 pages

Juliette, une étudiante en psychologie est enlevée par un tueur en série qui s’apprête à la tuer. Elle est sauvée in extremis par un « profiler » de la police d’Oregon, où l’action se situe. Le tueur en question, le Bourreau de Portland, est envoyé ad patres par ce flic, Joshua Brolin. Un an plus tard, des enlèvements des femmes, et des meurtres atroces qui y suivent, surviennent dans la région et tout indique que ce serait l’œuvre de ce meurtrier tué auparavant. Le temps étant compté, l’inspecteur essaie de découvrir la vérité qui entoure ces meurtres et ne peut s’empêcher de se demander si le tueur n’est pas revenu d’au-delà pour continuer son œuvre sadique…

Brrr!!!

Après avoir terminé ce livre tard dans la nuit, j’avais tellement peur d’aller dans la salle de bain et faire mes besoins que j’ai décidé de rester dans mon lit et ne pas bouger!!! C’est grave!!! Et que dire de fermer les lumières pour dormir!!! Bien sûr, j’ai rabattu la couverture sur ma tête pour plus de sûreté!!!
J’étais vraiment prise par ce livre haletant, ça fait longtemps que je n’ai pas lu un bon thriller de ce calibre, depuis Le vol des cigognes de Grangé (à vrai dire je ne lis pas beaucoup de romans policiers/thriller). Je trouve que ces deux auteurs se ressemblent tant dans l’écriture que dans les descriptions macabres et ésotériques. Par contre, les histoires de Grangé se situent un peu partout dans le monde, d’où la seule différence.
J’ai beaucoup aimé le mélange de genres : magie, tueurs en série, techniques de police à la CSI où on apprend plein de choses (comment une scène de crime permet de connaître le profil du meurtrier), les autopsies, etc. Bref, on ne s’ennuie pas une minute dans ce livre. L’auteur a fait des recherches pour écrire ce livre et ça paraît, c’est très bien documenté. Peut-être trop, en raison des descriptions abominables… mais, en fait, ceci rend le livre plus réaliste encore…surtout la fin!
Et si je comprends bien la boucle n’est pas bouclée et l’action se poursuit dans les deux autres romans de Maxime Chattam. Il est certain que je vais lire In tenebris et Maléfices!!!

Note : 4/5


De : EnglishSummerRain101 Envoyé : 12/03/2006 19:05
Maxime CHATTAM - IN TENEBRIS
Michel Lafon, 475 pages

Joshua Brolin, rendu désormais détective privé, est chargé de retrouver une fille disparue. Son enquête le mène à New York. Parallèlement, dans cette même ville, une autre jeune fille a été découverte en train de courir nue dans la rue, perturbée et scalpée! Annabel, une détective de la police de NY prend l’enquête en main. Les chemins de ces deux détectives vont se croiser rapidement, car il semblerait que les deux cas sont liés…

Je dois vous dire que je suis légèrement déçue de ce deuxième volet.

Tout d’abord, dans le premier livre, les personnages de Brolin et de Juliette étaient nettement mieux exploités et palpables que dans In tenebris. Malgré le fait que Brolin et Annabel étaient omniprésents puisque c’étaient eux qui menaient l’enquête, je trouve qu’ils étaient bien unidimensionnels. De plus, à mon avis, l’auteur n’a pas pris vraiment la peine d’exploiter les séquelles psychologiques du détective suite à l’enquête menée dans L’âme du mal. Et même son « don » du profiler ne m’a pas autant passionné que dans le premier.

Je pense qu’en lisant ce deuxième titre, c’était pas mal du déjà vu pour moi, donc ma surprise n’a pas été aussi grande. Bien sûr, je le conseille à tout le monde qui a aimé L’âme du mal, mais comparé à ce dernier, je trouve que le rythme est assez inégal. Dans la première moitié du livre, l’enquête n’était pas aussi passionnante et dans la deuxième moitié, la tournure des événements était trop sinistre voire malade tout court.

Donc, à lire si vous avez aimé L’âme du mal, mais n’ayez pas d’attentes, car les miennes étaient peut-être trop hautes.

Note : 3,5 / 5

Je réalise que c’est dur de ne pas avoir d’attentes après un livre comme L’âme du mal.


De: Louisemyhaert

Maxime Chattam - Le 5e règne
(Pocket, 2006, 520 pages)

A Edgecombe, un tueur en série rôde dans les bois. Un groupe de jeunes amis se retrouvent pour des jeux innocents lorsqu'ils tombent par hasard sur un livre maudit qui pourrait leur ouvrir les portes de la magie la plus noire. S'ensuit une bataille pour la possession de ce livre, alors que le shériff de la ville tente de retrouver l'Ogre, qui semble-t-il possède d'étranges pouvoirs...

Chattam, d'emblée, annonce la couleur dans ce qui est son tout premier roman. Ses influences sont présentes, et c'est bien cela qui cloche. En effet, son livre n'est qu'un calque de "Ça", le sublime roman de Stephen King, mais là où le bât blesse, c'est que l'écriture du "5ème règne" montre l'inexpérience de l'auteur, sa présomption aussi; certes, il possède de l'imagination (quoique, vive les emprunts!) mais il écrit affreusement mal, on dirait que personne n'a pris le temps de relire le manuscrit (s'il y en a eu un); c'est à croire que Chattam a de la famille dans l'édition.

A sa décharge, pour avoir lu sa trilogie, avec l'âge le jeune homme s'affirme un peu, mais ce n'est pas avec ce brouillon que l'on peut espérer découvrir un auteur en devenir.

Note : 0.5/5
(louisemyheart)


De: Nathalie Perrier

Maxime Chattam - Maléfices
(Pocket, 2005, 639 pages)

Dans une forêt des environs de Portland, on retrouve le corps d'un employé de l'environnement venu enquêter sur la surabondance d'araignées venimeuses dans le secteur. Plus que son visage terrifié, ce qui inquiète la police est la trace de morsure de taille hors du commun qu'il porte au cou. La police locale s'adjoint l'aide de Joshua Brolin, détective privé et ancien profiler du FBI, qui est également un ami du frère de la victime. Au même endroit sont retrouvés des corps de femmes enveloppés dans un cocon de soie d'araignée, toutes avaient été enlevées quelques jours auparavant pendant le sommeil de leurs maris qui n'ont rien entendu. L'état des cadavres laisserait supposer l'existence d'un animal monstrueux mais cette thèse apparaît bien vite simpliste...

C'est un véritable thriller, j'ai été saisie d'angoisse à maintes reprises. L'auteur, contrairement à ce qu'on peut penser au départ, ne bascule pas dans le fantastique ce qui augmente la tension puisqu'on est installés dans le réel ou tout du moins, le plausible. Ce livre est le dernier volet d'une trilogie dont je n'ai pas lu les deux précédents - mais je vais y remédier - cependant cela ne nuit en rien. L'intervention de l'auteur dans un post-scriptum instaure un lien privilégié avec le lecteur qu'il laisse libre de continuer l'histoire. J'ai été agréablement surprise de trouver un auteur français de la trempe de Stephen King qui sait inspirer la peur sans avoir recours à des descriptions sanglantes ou des scénarios catastrophes échevelés.

(Nathalie Perrier)


De: Nateva
Maxime Chattam - Les arcanes du chaos

(Albin Michel, 2006, 458 pages)
Yael Mallan est célibataire, sans histoires. Elle travaille pour un taxidermiste, sans enthousiasme. Des amis, des loisirs, un chat et un bel appartement qui constitue à lui seul l'originalité de son existence. Mais lorsqu'il devient le théâtre de phénomènes étranges et que la seule personne à qui demander de l'aide est un inconnu rencontré dans un bar, la vie de Yael prend des allures de marathon. Manipulée, traquée, menacée, par qui? Pourquoi?

Un thriller politique qui ressemble par le côté spectaculaire de ses révélations au "Da Vinci code" de Dan Brown. Chattam semble rechercher le scandale avec le thème abordé et va certainement s'attirer une belle polémique et éveiller de farouches détracteurs. Le business!... mais après tout, c'est de bonne guerre! C'est documenté - quelle que soit la validité de ce qu'il avance et qu'on ne manquera pas de contester - et les personnages ont l'anonymat, la candeur ou la perfidie nécessaires pour que le coup d'éclat fonctionne. Je pense qu'il aurait pu soigner davantage le déplacement de ses personnages, c'est un peu simpliste parfois.

A prendre pour ce que c'est, une fiction même si quelque part ça interroge. J'espère cependant que le sensationnel à tout prix ne sera pas son unique objectif désormais.

(Nateva)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Cocotte le Dim 30 Nov 2008 - 4:55

De : 2186Elfe Envoyé : 2006-01-04 12:47

L’âme du mal de Maxime Chattam

L’inspecteur-profileur Brolin se retrouve confronté à des meurtres qui ressemblent trait pour trait aux meurtres d’un serial killer tué un an auparavant. Comment aurait-il pu ressusciter, serait-ce de la magie noire ou un double qui se fait passer pour lui : un copycat ?

Brolin et Juliette (jeune étudiante ayant échappée aux griffes du tueur un an auparavant) se retrouvent immergés aux fins fonds de l’horreur et cherchent les moindres indices qui les conduiront auprès du tueur!

Très bon polar !! Un peu trop détaillé dans l’horreur, ce qui m’a valu quelques sursauts alors qu’on éternuait à mes côtés ou encore quelques frayeurs ayant éteint la lumière !!

Malgré quelques petites maladresses de temps à autre dans la narration (mais vraiment rien de grave) l’écriture est fluide et l’auteur nous mène par le bout du nez !!!

Les descriptions des paysages très lyriques, contrastent avec les détails des découvertes macabres et en cela réside toute la force de Maxime Chattam!

Ma note : 5/5



De : LeChapelierFou Envoyé : 2006-04-24 13:12

L'âme du mal

Voila un polar à glacer le sang même des plus endurcis, j'adore les livres d'horreur et celui à réussit à me donner la chaire de poule... à lire de préférence tard dans la nuit seul dans la pénombre.

La fin m'a un peu déçu, mais ça reste un excellent triller.

Ca me donne qu’une envie lire la suite !

Note : 4/5


De : JoAnn_Kamar Envoyé : 2006-04-30 18:14

Maxime Chattam (France)
L'âme du mal - 2002
Pocket - 515 p.
4/5

► Résumé Il y a un tueur en série qui sévit à Portland. Il torture ses victimes, leur coupe les mains/avant-bras, leur asperge le front avec de l'acide, et seulement après s'être délecté de leur agonie, les tue. La troisième victime, Juliette Lafayette, étudiante en 4ème année de psychologie, est sauvée juste au moment où le "Bourreau de Portland" allait lui scier les poignets, tué d'une balle dans la tête par le profileur Joshua Brolin.
Un an plus tard.
On retrouve le corps d'une femme ayant les mêmes marques de barbarie que celles des victimes du Bourreau de Portland. Hors, ce dernier est mort et enterré. On croit d'abord à un copy-cat. Et vient alors un deuxième corps. Mais cette fois-ci, ce sont les jambes et non les bras, qui ont été sectionnés. Mais sinon, le mode opératoire est le même.
Se refusant à croire que le Bourreau soit ressuscité, on appelle le nouveau tueur en série "le Fantôme". Avec un assistant du procureur à ses trousses, les médias qui ne laissent rien au hasard, la peur de savoir que cette enquête peut passer aux mains du FBI, ce qui signifierait un échec, Joshua Brolin s'acharne contre le sort et contre la cruauté de ce serial killer adepte de l'Enfer et de la magie noire.
Saura-t-il sauver sa peau et les membres de prochaines victimes?

► Ma lecture Il est bon. Maxime Chattam est bon. On apprend sans croire qu'on est en plein cours de criminologie, et en sort moins bête.
On sent la douleur de Joshua quand il doit "rentrer" dans la tête du tueur, ne serait-il pas un profiler. Il doit pouvoir n'être qu'un avec le meurtrier, quitte à en avoir des cauchemars.
On sent de l'admiration pour Juliette qui après des mois de psychothérapie, se refuse à se cantonner chez elle. Elle refuse que le Bourreau et son Fantôme lui pourrissent la vie. Même si elle doit avoir deux policiers en sentinelle devant sa porte suite aux nouvelles tueries.
On sent la solidarité entre Joshua et ses collègues. Même s'il est jeune pour la fonction qu'il a, sa formation au FBI lui vaut d'être le seul profileur de la police de Portland.
On sent la colère quand débarque Bentley Cotland, pistonné par le District attorney pour être "formé"...

Une amie est venue me voir pendant la semaine et m'a demandée si je le lisais le livre pour l'auteur ou pas. J'ai regardé la photo de la 2ème de couverture et j'ai souri. "Je l'avais déjà vu à la télé, il m'avait l'air... normal. Par contre cette photo est extra! Non... je lis ce livre parce que je voulais lire ce livre, l'auteur est secondaire. Et je me demande... Peut-on vivre avec un écrivain qui a des idées pareilles dans la tête?"
A voir...
Maintenant, l'auteur n'est plus si secondaire, car j'ai apprécié l'histoire, malgré les détails macabres. Mais, hey. C'est peut-être mes études de psychologue penchée vers la criminologie et la victimologie qui font ça...
Peut-être!


De : lalyre7032 Envoyé : 2006-07-08 13:18

L'âme du mal Maxime Chattam Pocket

En Oregon, Juliette, jeune étudiante est kidnappée par un tueur en série qui mutile ses victimes,mais au moment ou il va lui faire subir les pires sévices,il est abattu par l'inspecteur Joshua Brolin.Mais horreur un an après ce fait,on découvre un cadavre de jeune femme ayant subi des mutilations similaires aux précédentes,alors que se passe t-il puisque le tueur est mort,serait-ce son fantôme ?

Mon avis : Comme pour tous les thrillers je n'en dirai pas plus mais ce qui est certain c'est que ce livre est passionnant jusqu'à la dernière page sans laisser aucun répit jusqu'au dénouement vraiment surprenant,1er d'une trilogie je me réjouis vivement de lire la suite.
4,5/5


De: Lalyre
In Tenebris
Un thriller comme sait les écrire cet auteur que j'ai découvert récemment, un livre captivant, j'aime de temps en temps lire un bon thriller et j'ai hâte de lire le troisième.
Note : 4.5/5

Maléfices
Le troisième de la trilogie mais ce n'est pas le meilleur car la fin m'a laissée avec des questions, je suis un peu déçue bien que admirative pour les recherches faites par l'auteur pour écrire ce livre.
Note : 4/5


De : Bonogirl-U2 Envoyé : 2006-12-21 03:24

L’Âme du mal

Résumé

Portland, Oregon, de nos jours. Juliette, une jeune étudiante en psychologie, est kidnappée par un tueur en série qui a pris la fâcheuse habitude de couper les mains de ses victimes, toutes des femmes, et de leur tracer un mystérieux signe cabalistique à l'acide sur le front. Au moment où le tueur s'apprête à exécuter Juliette, il est abattu in extremis par l'inspecteur Joshua Brolin, un jeune profileur de la police de Portland. Juliette et Brolin restent en contact... et sont horrifiés quand, un an plus tard, un nouveau cadavre est découvert portant exactement les mêmes mutilations. Le fantôme de Lealand Beaumont, le bourreau de Portland, s'est-il remis à l'œuvre ? S'agi-t-il d'un "copycat", ces copieurs de tueurs, rares mais extrêmement dangereux puisqu'ils s'évertuent à dépasser leur "maître" dans l'horreur ? Brolin et Juliette ne sont qu'au début de leurs effroyables surprises...

Mon avis

Impossible de lâcher ce livre avant la fin tellement il m’a tenu en haleine. Maxime Chattam à le don de décrire des atrocités sans être gore, il ne cherche pas à trop en faire, son recit sonne juste. IL maitrise parfaitement la criminologie, chaque termes de médecine légale y sont expliqués, les autopsies détaillées, le profiling précis . J’ai retrouvé l’ambiance de « Post mortem » de Cornwell que j’aime particulièrement. La psychologie des personnages est réalistes ce qui les rend très attachants. Le denouement final est terrible !!

5 / 5



De : Philcabzi5 Envoyé : 2007-02-20 07:51

L'âme du mal

Ed. Pocket, 2003, 514 pages

Note: 4.75/5

Mon avis:

Ce que j'ai pu avoir des frissons et le coeur qui bat avec ce livre! J'ai même eut le coeur gros et versé quelques larmes sur certaines pages. C'est que l'écriture de Maxime Chattam nous tient prisonnier du récit. L'histoire est réellement originale et même si au début la petite romance me laissait présager quelques grincements de dents de ma part, elle s'est avérée essentielle au roman. Un seul petit bémol... j'ai deviné très (trop) tôt qui était le meurtrier car c'était assez évident (et peut-être déjà un peu trop exploité).



De : zeta-b Envoyé : 2007-04-02 14:17

Le Sang du Temps

J'avais bien aimé la trilogie de Chattam et là j'ai été déçue.
Je ne dirais rien de l'intrigue pour ceux qui voudrait le lire. Elle m'a paru boiteuse, cousue de fil blanc et bien que se voulant particulièrement horrible, je n'ai pas tremblé un seul moment. L'écriture m'a semblé poussive, banale presque scolaire.
et pour finir une partie de l'action se passe au Mont Saint Michel, lieu mythique ! J'ai envie de dire "Mais que vient-il faire dans cette galère ?".

1,5/5



De : lalyre7032 Envoyé : 2007-08-09 05:11

Les arcanes du chaos Maxime Chattam Albin Michel 596 P.

Yael, une jeune parisienne de 27 ans est effrayée par de mystérieuses apparitions dans ses miroirs, des ombres qui semblent lui dicter des messages à décripter. Lors d'une soirée dans un bar,elle fait la connaissance de Thomas,lui propose de passer la nuit chez elle,lui avouant qu'elle a peur de ces phénomènes paranormaux qui se présentent comme une organisation "Les Ombres " Thomas qui s'est présenté comme journaliste canadien,va suivre avec elle le parcours " une sorte de jeu de piste " indiqué par l'envoi de messages qui disent la concerner.Des Catacombes à Genève,ils deviennent clandestins car ils sont en danger de mort,poursuivis par des hommes puissants qui se prennent pour les maîtres du monde,par des tueurs qui veulent les empècher d'atteindre le projet fixé par " Les Ombres "les retrouvant chaque fois et cela avec l'aide d'Internet,de manipulations piratées.Des symboles ésotériques,des messages codés et des énigmes s'enchaînent plongeant Yael dans le chaos avant qu'elle ne découvre les arcanes montées par des gens peu scrupuleux.
Un livre qui donnent froid dans le dos,l'auteur propose une réflexion sur le thème de la manipulation des masses.Il a construit ce roman à partir des attentats du 11 septembre 2001contre les tours de World Trade Center.Haletant ,époustouflant par tout ce qu'on peut imaginer pour l'avenir.Mais il faut quand même se dire que après tout ce n'est qu'un roman,un thriller politique.J'ai préfèré la trilogie de cet auteur.......

Un livre dans le livre,
un extrait du blog de Kamel Nasir 12 Septembre qui nous confie que ses écrits sont vrais, il nous parle du monde, depuis la Seconde Guerre mondiale sous l'influence américaine, la nation qui prédomine la planète. Economiquement,politiquement et militairement. 4/5
Lalyre



De : zeta-b Envoyé : 2008-11-03 10:46

Les arcanes du Chaos - Pocket - 2,5/5

Basé sur la théorie du complot, reprenant tous les événements inexpliqués du siècle dernier, Chattam construit un thriller bien improbable qui m'a laissée de glace.
Comme je ne me suis jamais vraiment intéressée à cette théorie, certains faits rapportés m'ont malgré tout surprise, et certaines coïncidences évoquées m'ont laissé un peu perplexe. Mais alors l'intrigue autour, celle qui arrive à l'héroïne du roman Yael est tellement fumeuse, tellement invraisemblable que l'intérêt ressenti en pâtit.
En dernier ressort la tragédie du 11 septembre 2001 est au coeur de ce thriller. L'interprétation qu'en fait Chattam a été reprise par de nombreuses personnes. Elle peut sembler grotesque, excessivement cynique, ou bien plausible selon chacun.
Mais une chose est quasi certaine, comme l'assassinat de Kennedy, l'enigme n'aura jamais d'explication vraie, claire et précise, ce qui fait que toutes les théories peuvent être émises.
Le seul point intéressant, si les informations qu'il donne, sont exactes c'est toutes les mesures prises par tous les gouvernements pour ficher, espionner, et réduire les libertés des citoyens. Mais à ce propos, je trouve Chattam bien timide d'avoir situé le centre de l'action de son roman aux Etats Unis. Il y a, il me semble, assez à dire sur ce qui se passe en France. Balayons donc devant notre porte.


De : aurora22062002 Envoyé : 2008-11-16 13:55

L'âme du mal - Maxime CHATTAM

(Editions Pocket - 515 pages)

4ème de couverture :

Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ?

Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

Ma critique :

Ce livre est gore mais il est absolument génial.
Je n'avais jamais lu auparavant de livres de Maxime CHATTAM et je peux dire qu'après seulement un livre lu de cet auteur, il fait déjà partie de mes auteurs favoris.

Ce livre est vraiment très bien écrit. On en apprend énormément sur le métier de profileur. Brolin a très bien mené son enquête. On s'attache facilement aux personnages.
Je ne m'attendais vraiment pas à la fin que ce thriller a eu...

J'ai hâte de lire les 2 autres volumes de la Trilogie du Mal pour savoir comment Brolin va continuer sa quête contre le Mal

Amateurs de livres de ce genre, cet auteur est pour vous

Ma note :

5/5
Cocotte
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 38
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

..:: L'âme du mal (Maxime CHATTAM) ::..

Message  joubjoub le Mar 3 Fév 2009 - 9:18

L'âme du mal est le premier roman de la série "La trilogie du mal" (qui se poursuit avec In Tenebris et Maléfices). À travers ces trois livres qui peuvent se lire séparément et qui fournissent trois définitions du tueur en série, Maxime Chattam a souhaité traiter le thème du mal du point de vue le plus réaliste. L'âme du mal a reçu le Grand Prix Sang d'Encre 2002.

----------------------------------------------------------------
Quatrième de couverture : Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ?
Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

"Un rythme dynamique, des personnages attachants, des rebondissements incessants." Le Monde des livres
(Source : Pocket)

----------------------------------------------------------------

Ce thriller est passionnant de la première à la dernière phrase. L'auteur nous entraîne dans une effrayante plongée dans l'horreur. Ses études de criminologie lui ont visiblement servi à atteindre un degré de vraisemblance tout à fait remarquable. Les chapitres s'enchaînent à un rythme effréné sans laisser le moindre répit au lecteur : entre autopsies, rapports de police scientifique et de médecine légale, on visite des lieux et surtout des dérangements psychologiques absolument terrifiants jusqu'à un dénouement plus terrible encore et réellement surprenant. L'épaisseur donnée par Maxime Chattam à chacun de ses personnages est à la hauteur de ce livre ambitieux.

Une grande, grande réussite dans l'univers pourtant élimé des histoires de serial killers.

Note : 5/5
joubjoub
joubjoub

Nombre de messages : 90
Age : 42
Location : Grenoble/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La thérie de Gaïa

Message  lalyre le Dim 29 Mar 2009 - 9:19



La théorie Gaïa Maxime Chattam Albin Michel 2008

403 P.

Sur fond de complot mondial et de démence de quelques hommes pour s’approprier l’argent et le pouvoir,dans une fresque hallucinante,on suit le cheminement des trois principaux personnages.Peter biologiste-généticien,sa femme Emma paléontologue et Ben le frère d’Emma.Les élites de la commission européenne les ont réquisitionnés pour résoudre une affaire qui semble sordide.ils acceptent par curiosité car il y a un secret bien gardé qu’il doivent découvrir.Pour cela,ils vont devoir entreprendre un voyage.Les deux hommes sont expédiés vers un observatoire perché et isolé au sommet des montagnes des Pyrénées.Emma part seule vers une île de Polynésie,prévenue qu’un certain Tim l’attendra à son arrivée.Arrivant sur cette île du bout du bout du monde,elle découvre un petit village vide de ses habitants et pire elle constate avec horreur qu’il y a eu un véritable massacre.Accompagnée de Tim ,elle veut se reposer ,ils passent la nuit en se barricadant dans l’une des maisons abandonnées,une attaque d’êtres furieux et grognant a lieu.Ils décident de s’enfuir en se cachant.après mille péripéthies ils découvrent le fort ou Emma devait faire son travail.Laissant Tim pour surveiller les abords,elle entre et ce qu’elle découvre est horrifiant……

Pendant ce temps Peter et Ben sont accueillis par celui qui semble diriger le personnel ,ils montent en téléphérique vers l’observatoire,font la connaissance des gens qui y travaillent ,tout semble normal.Inquiets au sujet d’Emma,les deux hommes essaient de la contacter mais toutes les communications sont coupées,c’est alors que les deux hommes comprennent qu’ils ont été joués mais leurs recherches dans cette immense laboratoire donneront une réponse à ce qu’ils soupçonnaient.Ce qui va déclencher fureur ,tuerie et risque de perdre la vie pour les Peter et Ben et surtout un terrifiant suspense……

Ouf !!!quel roman pas recommandé aux lecteurs cardiaques hihi….Une tension toujours présente,des découvertes étranges dans les archives donnent des statistiques terrifiantes sur le nombres des tueurs en séries x 10 depuis cinquante ans.L’angoisse se répand en deux lieux ;le Pic du Midi et l’île de Polynésie….Un roman haletant et passionnant comme toujours avec cet auteur. 4,5/5


Le terme générique théories Gaïa fait référence à un ensemble d'hypothèses et de théories selon lesquelles :

  • les êtres vivants ont une influence sur la totalité de la planète sur laquelle ils se trouvent ;
  • l'écosphère a développé une autorégulation (point non contesté même hors hypothèse Gaïa); l'existence de chaque être vivant est alors supposée régulée au profit de l'ensemble de l'écosphère (hypothèse proprement Gaïa) ;
  • le système autorégulé constitué par la totalité des êtres vivants (biomasse) et des constituants non vivants composant la masse totale de la Terre, et sans doute aussi le rayonnement solaire extérieur, possède des mécanismes internes pouvant le faire considérer comme un être vivant, conformément au paradigme cybernétique. Celui-ci est nommé par convention Gaïa par allusion à la déesse mère grecque.

Bien que certains soutiennent que des aspects de la théorie Gaïa sont déjà parties intégrantes de nombreuses religions et cultures autochtones, la théorie Gaïa a tout d'abord été décrite en tant qu'hypothèse (l'Hypothèse Gaïa) par James Lovelock, chimiste britannique, et Lynn Margulis, une microbiologiste américaine en 1974. Un modèle assez simple fréquemment utilisé pour illustrer l'hypothèse originelle est celui de Daisyworld. L'hypothèse originelle repose sur le concept d'homéostasie et soutient que les formes vivantes d'une planète hôte associées avec leur environnement, se sont comportées et se comportent encore comme un système auto-régulateur. Ce système naturel inclut la biomasse, l'atmosphère, la pédosphère et une mince couche de la lithosphère. De multiples formes de ce concept coexistent, bien que controversées, et une partie au moins en est plus ou moins admise par la communauté scientifique.
Ces théories se veulent aussi très significatives pour l'écologie politique.
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Philcabzi le Dim 29 Mar 2009 - 11:57

Tout à fait pour moi ça! Merci Lalyre pour ta critique, j'aime bien cet auteur.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
Philcabzi
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Philcabzi le Lun 22 Juin 2009 - 23:56

La théorie Gaïa
Ed. Albin Michel, 2008, 405 pages, ISBN 978-2-226-18643-0

Ma note : 4/5

Résumé:
Un appel mystérieux vient suscité la curiosité scientifique de la paléoanthropologue Emma DeVonck et celle de son mari, le généticien Peter DeVonck. Peter ainsi que le frère de sa femme, Ben, un sociologue, seront envoyés dans un observatoire du Midi au côté d'un envoyé de la Commission Européenne pour enquêter sur un travail de recherche dont très peu de gens en connaisse la teneur ce qui somme toute n'est pas une mauvaise chose. Quant à elle, Emma, sera prise en plein délire sanguinaire sur une île de Polynésie et utilisera plus que ces connaissances pour se sortir de cet endroit dangereux.

Mon avis:
Sur fond de problèmes environnementaux et de théories de l'évolution, Maxime Chattam a avant tout écrit un thriller sanglant où chaque page apporte son lot d'hémoglobine. Les détails scientifiques sont très biens décrits, sans extravagances ou détournements dans les explications à part le lien plutôt tenue entre la théorie Gaïa et celle des tueurs en série, mais c'est tout de même un roman! L'histoire tient en haleine, les chapitre courts qui finissent souvent sur un suspense intenable nous entraîne à tourner les pages à toutes vitesse. L'écriture étant plutôt simple, ce type de livre se prête bien justement à une lecture de type "boulimique", soit on tourne les pages jusqu'à ce qu'on en voit la fin, le plus rapidement possible. Bref, on bon livre dans le genre mais à éviter pour les âmes sensibles et celles qui n'aiment pas les détails sanguinolents. affraid

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
Philcabzi
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 42
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  aurora22062002 le Sam 27 Juin 2009 - 16:35

In tenebris
Maxime CHATTAM
(Editions Pocket - 596 pages)

Quatrième de couverture :
Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d'entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, et prétend s'être enfuie de l'Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos...
Annabel O'Donnel, jeune détective à Brooklyn, prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigéées de la ville ? Et si Julia avait raison, si c'était le diable lui-même ? Ce mystère, ce rituel... Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage... dans les ténèbres.

Ma critique :
Waouh ! Je dirais "âmes sensibles s'abstenir !" Même moi qui adore des livres gores comme celui-ci, j'ai eu un peu de mal à la fin quand le meurtrier parle à Annabel O'Donnell et lui raconte pourquoi il fait tout ça.
Mais j'ai quand même adoré ce roman I love you J'aime vraiment la façon d'écrire de Maxime Chattam, l'épilogue est très bien faite mais j'ai été un peu déçue que Brolin et O'Donnell se séparent et repartent chacun de leur côté (j'adore les histoires d'amour coeur ).
In tenebris ressemble bien à L'Ame du mal mais c'est une trilogie que j'apprécie vraiment beaucoup.
Cette trilogie me donne envie de me procurer la trilogie de la vérité (Les arcanes du chaos, Prédateurs et La théorie Gaïa).

Ma note :
5/5
aurora22062002
aurora22062002

Nombre de messages : 959
Age : 38
Location : EMMERIN, FRANCE
Date d'inscription : 27/10/2008

http://auroraetlapassiondeslivres.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Cyrielle le Dim 28 Juin 2009 - 7:53

Je l'ai dans ma PAL, tu me donnes envie de le mettre au dessus de la pile !

_________________
13 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7954
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  aurora22062002 le Dim 28 Juin 2009 - 19:54

Tu peux le lire, Cyrielle, tu ne le regretteras pas Razz


Aurora chat
aurora22062002
aurora22062002

Nombre de messages : 959
Age : 38
Location : EMMERIN, FRANCE
Date d'inscription : 27/10/2008

http://auroraetlapassiondeslivres.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Suzanne-écrivain le Dim 28 Juin 2009 - 20:52

Je l'ai noté dans ma LAL ! study
Suzanne-écrivain
Suzanne-écrivain

Nombre de messages : 847
Age : 46
Location : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  dodie le Ven 31 Juil 2009 - 14:07

L'AME DU MAL

Ma critique venant après beaucoup d'autres elle ne peut être que répétitive.
Voilà un excellent polar que j'ai découvert grâce à vous. Tout y est:un bon scénario, des personnages attachants( enfin je parle pour les "gentils"), un suspens soutenu du début à la fin, des scènes assez terrifiantes mais qui ont du demander énormément de recherches à l'auteur.
Effectivement le style me rappelle un peu celui de Grangé.
Ma note 5/5. J'ai hâte de lire la suite....
dodie
dodie

Nombre de messages : 4935
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Nathalire le Dim 2 Aoû 2009 - 15:24

Grace à toi, Dodie, j'ai mis le nez dans les critiques précédentes aussi et c'est vrai que cet auteur à l'air pas mal du tout. j'avais souvent vu ses livres mais je n'en ai encore pas lu, mais ça va se faire...
Merci pour ton avis, bonne continuation avec la trilogie!
Nathalire
Nathalire

Nombre de messages : 1058
Age : 38
Location : Pully (Suisse)
Date d'inscription : 22/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  dodie le Mer 26 Aoû 2009 - 16:01

MALEFICES

Troisième volet des aventures de Joshua Brolin. Attention arachnophobes s'abstenir, car il est vraiment question de ces charmantes petites araignées. Tout débute par la découverte d'un cadavre piqué par une araignée auquel succèdent plusieurs cas de piqûres inexpliquées puis plus troublant on retrouve le corps d'une femmme enveloppée d'un "linceul" formé de soie d'araignée alors qu'il est scientifiquement impossible d'en avoir autant. As-t-on affaire à une gigantesque araignée ou à un psychopathe arachnophile??????
Cette enquête réunit pour la deuxième fois Joshua et Annabel.
J'ai adoré ce troisième volet pourtant lu pendant les vacances avec un cerveau au ralenti: l'intrigue est bien ficelée et l'approche psychologique des personnages interressante. Et dire que c'est bientôt l'automne, saison pendant laquelle ces charmantes petites bèbètes rentrent dans nos petits logis douillets....
Sad
Ma note5/5
dodie
dodie

Nombre de messages : 4935
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Réaliste-romantique le Ven 4 Sep 2009 - 0:35

Autre monde 1. L’Alliance des trois
Maxime Chattam

2008

Une étrange tempête de neige frappe New York le lendemain de Noël. Elle est accompagnée d’éclairs bleus qui grimpent le long des immeubles et cherchent les habitants pour les volatiliser. Mystérieusement, Matt, 14 ans, survit. Il réussit à retrouver son meilleur ami Tobias dans la ville enneigée, vidée de presque tous ses habitants. Ils constatent que les parents et connaissances ont disparu, mais d’autres êtres ont fait leur apparition : des animaux enragés, des mutants agressifs et surtout de mystérieux échassiers qui parcourent les rues avec des phares à la place des yeux. Matt et Tobias veulent quitter l’île, mais ceci relève de l’aventure épique. Et une fois sortie de l’île, quoi faire dans ce monde dévasté? Ils ont une révélation et se mettent en route vers le Sud, dans une quête dangereuse pour retrouver d’autres survivants et s’unir, tous des adolescents ou des enfants.

Intéressant livre d’aventure dans une société transformée radicalement. J’aurais adoré ce livre si je l’avais lu lorsque j’étais jeune. L’écriture est pensée pour que l’adolescent s’identifie au personnage, à ses réflexions sur le déchirement entre l’enfance et la vie adulte, l’amitié, la violence, etc. Certaines erreurs et imprécisions m’ont un peu irrité (le métal de la veste kevlar [c’est un polymère plastique], les chauves-souris qui essaient d’agripper les cheveux…), mais l’histoire est emballante et on dévore les pages pour connaître la suite de l’aventure.

4/5

le réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : Lady Oracle (Margaret Atwood) Budapest (Chico Buarque)
En attente :   
Commentaire en attente : Retour à Lisbonne (Patrice Jean)
Réaliste-romantique
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2195
Age : 43
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  veilleur le Mar 10 Nov 2009 - 21:04

Prédateurs >> Dans l'ombre du néant

C'est le premier livre de Maxime Chattam que je lis et je dois avouer avoir été assez pris par l'efficacité de son style. Non pas qu'il ait une personnalité littéraire affirmé, bien loin de là. Mais son livre est bien construit, un peu comme ces techno-thrillers grand succès. Le scénario est très cinématographique, linéaire, et ménage ses effets comme un film de suspens.

Le sujet du livre est d'une banalité affligeante dans le petit monde de la littérature policière puisqu'il s'agit de traquer un serial-killer. Seulement, l'auteur le fait évoluer dans un moment de conflit armé violent (même si l'auteur ne mentionne ni lieu ni date, on peut imaginer qu'il s'agit des opérations de débarquement en Normandie). Nous avons donc la guerre sanglante comme cadre, avec la recherche d'un meurtrier qui met en scène ses crimes. Le scénario arrive à troubler le lecteur dans le sens ou c'est le poursuivi, inconnu, qui se met à harceler et décimer les poursuivants. Ce qui
donne lieu à beaucoup d'interprétation non seulement de la part du lecteur mais également à l'intérieur de l'équipe PM en charge de l'enquête. Les suspects s'enchaînent adroitement, sur fond d'introspection personnelle. L'auteur en profite pour creuser cette part du mal qui se trouve au fond de l'humanité et qui resurgit de manière paroxystique durant les conflits armés, comme si cette explosion était un stade d'évolution.

Si ce livre ne laissera pas de grandes traces dans la littérature mondiale, il n'en demeure pas moins qu'il est écrit efficacement et fait passer de bonnes soirées au lecteur.
veilleur
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 54
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  veilleur le Jeu 12 Nov 2009 - 23:23

La promesse des ténèbres >> La promesse de ne pas s'ennuyer

Si les livres de Maxime Chattam ne sont pas d'une originalité extraordinaire (quoique la ballade dans les sous-sols ne soit pas vraiment ordinaire non plus), ses livres se défendent très bien. Ils sont bien réalisés, ne ménagent pas les nerfs du lecteur, lequel constate souvent qu'il a tourné les pages jusqu'à une heure indue de la nuit. C'est de la bonne littérature populaire, sans discrédit sur ce mot.

Dans le cas présent, l'auteur nous emmène dans les arrière-cours sordides du film X. C'est la toile de fond, avec comme motif des meurtres tous plus sanguinolents les uns que les autres et un suicide initial qui mettra le protagoniste de l'histoire face à ses contradictions. Si le lecteur est émoustillé, il ne subit pas non plus l'horreur de la situation. C'est sans doute dû au style qui n'est pas si percutant que cela. Nous restons en surface des évènements (si j'ose dire pour un livre bien souterrain). Dans ce domaine, la folie perceptible dans "American Psycho de Bret Easton Ellis marque bien plus le lecteur, de même que "La Sirène rouge" de Maurice G. Dantec. Affaire de style !

Maxime Chattam est passionné par l'Amérique et ses démons. Je suppose qu'il y a une part d'exotisme car nous avons les mêmes démons et les mêmes folies dans les bas-fonds de Paris et de ses banlieues. Nous avons la faune qu'il faut, les noctambules dérangés, les drogués de la chair, les jouisseurs impénitents, les requins à la recherche de la chair fraîche. Pourquoi dès lors se cantonner à l'Amérique ? Les livres se vendraient-ils moins si on regardait de l'autre côté du miroir français ?

Cela étant, récit mené tambour battant et tenant en haleine le lecteur jusqu'à la dernière ligne.

Veilleur
veilleur
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 54
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Bernard le Dim 29 Nov 2009 - 18:03

In Tenebris

Comme le roman est décrit plus haut, je m'abstiens de le faire.

Je voudrais pousser un coup de "gueule" à ce sujet. Je trouve qu'il s'agit, ici, d'une escroquerie. C'est le plus mauvais roman que j'ai lu et je ne lis pas d'hier et malgré cela je suis allé jusqu'au bout, n'aimant pas arrêter une lecture. J'espère toujours que l'auteur se reprendra, ce qui n'est pas le cas. C'est du délire et du mauvais. Pour un essai, dû à la 4ème de couverture, ce n'est pas un coup de maître, j'aurais pu m'abstenir.

Dès le départ, Chattam nous dit : << à lire la nuit, dans un fauteuil à la lumière d'une veilleuse>>. Pourquoi ça va faire peur ?

Un avion explose ou implose, bref, est-ce le fait du malin ? On sait pas ! 300 pages plus loin nous apprenons qu'un G-man était dans cet avion et qu'il savait des choses sur Bob (un méchant), au lecteur de choisir. Quand on sait comment se passent les contrôles aux aéroports américains depuis le 11/09, que même une dent plombée ne passerait pas, alors pensez une arme ou une bombe...

Sans aucun lien avec l'intrigue, l'auteur s'immisce dans l'intimité d'Annabel (qui ressemble à s'y méprendre à la fliquette qui s'éprend de Super Blomquist dans Millenium III, sauf qu'ici elle est métisse), héroïne avec Brolin, dans une envolée lyrique destiné à nous rappeler un mauvais Balzac, ce qu'il réussit haut la main.

Il passe (Chattam) à Hugo avec La Cour des Miracles situé au 15ème sous-sol de Manhattan, où Brolin vient acheter des infos, qu'il trouve sans peine, le vendeur balançant allégrement, allant même jusqu'à confier une carte postale de la plus haute importance pour l'enquête, à Brolin; là on rêve : un inconnu traverse une cave, une sous cave, une nécropole indienne, des tunnels de métro et il tombe sur une bonne âme qui l'attend pour lui faire gagner 40 pages de bouquin ! A noter que ce qu'on vend à la cour des miracles, mis à part le chair humaine, est vendu à l'air libre dans n'importe quelle grande ville de notre belle planète (drogue, armes, faux-papiers...)

Le chien qui est doux comme un mouton, rencontré dans un entrepôt où il n'aurait pas mangé depuis une éternité, que Brolin ne peut, pour des raisons évidentes d'impossibilité (escalader une clôture ou une palissade avec un chien de cette taille dans les bras) emmener avec lui et qui, au chapitre suivant, gambade à ses côtés, rouler à 180 km/h sur une route verglacée et enneigée, se défaire d'un piège à loup comme on délace ses souliers, non tout cela n'est pas sérieux.

Les gens enlevés et conservés, nourris comme du bétail nous ramènent aux Morlocks et Eloïs de la Machine à explorer le temps de Wells, sauf que chez ce dernier cela était censé se passer dans un futur très lointain (je ne me souviens plus l'année). Encore que se référer à un maître n'est pas un crime, seulement faut-il en avoir le génie et ce n'est pas le cas chez Chattam.

Pour finir, l'auteur nous dit qu'il s'agit de faits réels. Moi, je veux bien, mais des anthropophages dans le New Jersey ça se saurait, Claire Chazal nous l'aurait dit. Je me souviens qu'un auteur, dont j'ai oublié le nom (Grangé ?), disait : <<j'écris des romans, dans la vraie vie c'est pire>>, certes, mais il y a quand même des limites à la vraie vie!

Je n'ai pas aimé l'intrigue ni le style ni le profileur.

Monsieur Chattam je ne suis pas enchanté de vous avoir lu.

Note 0,5/5 pour le papier (recyclé)')" target="_blank" rel="nofollow">
B
Bernard
Bernard

Nombre de messages : 3680
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  veilleur le Lun 28 Déc 2009 - 20:50

L'âme du mal >> Coup de lame

De Chattam, j'ai lu "Prédateurs" et "La Promesse des Ténèbres". Des romans efficaces mais au fond assez peu marquants. Celui-ci est bien mieux. Oh ! bien sûr, l'auteur joue sur du velours en mettant en scène un tueur en série, des meurtres horribles, des autopsies éprouvantes, une femme traquée, des rivalités policières, un jeune inspecteur frais émoulu du FBI, "profileur" bien entendu, etc. Tous les ingrédients sont là pour appâter le lecteur. C'est comme les aquariums qui attirent le touriste avec des requins. Pas de place pour les trucs minables, il faut du lourd, du pénible, du sanglant. On est donc servi.

Honnêtement, le roman est bien fichu et le lecteur se laisse mener par le bout du nez. L'intérêt porte évidemment sur une fin qui n'est pas celle à laquelle s'attend le lecteur bien que ce dernier ait eu pas mal de suspects dans la tête dès les premiers chapitres. Les rebondissements sont bien construits, à la mode les romans thrillers à succès en vogue de l'autre côté de l'Atlantique. Avec ce roman, j'ai retrouvé le même sentiment de livre bien fait que j'avais eu avec le premier roman de Patricia Cornwell "Mémoires mortes".

Le livre de Maxime Chattam se lit facilement. C'est de la très bonne littérature populaire, et bien écrite. Je dis cela car c'est une grande facilité dans la littérature contemporaine de faire dans "l'original", y compris chez les éditeurs les mieux installés. Ici, c'est sujet verbe complément, des phrases compréhensibles, courtes, bien rédigées, claires. Cela repose la tête pour se concentrer sur l'intrigue.

Bref, j'ai plutôt apprécié même si ce livre est loin d'entrer au Panthéon de la littérature en général et de la littérature policière en particulier.

Veilleur
veilleur
veilleur

Nombre de messages : 312
Age : 54
Location : Boulogne-Billancourt, France
Date d'inscription : 30/10/2009

http://www.amazon.fr/gp/pdp/profile/A210O5KYER1I4I

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Isaby le Mar 13 Avr 2010 - 2:59

Maxime CHATTAM - L'âme du mal.

Mon premier Chattam. Pas mauvais, mais pas aussi "surprenant" que j'espérais. C'est un Polar/thriller honnête, sans plus. Ceci dit, je possède in Tennebris, le 2e de la trilogie et je le lirai.

3/5

_________________
sunny
Isaby
Isaby

Nombre de messages : 1855
Age : 44
Location : Québec, Canada
Date d'inscription : 11/08/2009

http://lavoixauchapitre.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Bernard le Mar 13 Avr 2010 - 9:18

Tous les goûts sont dans la nature, Isaby et je te souhaite bien du plaisir avec In Tenebris, ta critique m'intéressera, parce qu'après tout, c'est peut-être moi qui suis, complétement, à côté de la plaque !

B
Bernard
Bernard

Nombre de messages : 3680
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Clochette le Mar 13 Avr 2010 - 9:42

Effectivement, Bernard, je suis plutôt de l'avis de Veilleur, et j'avais trouvé que dans l'ensemble, c'était une trilogie qui tenait plutôt bien en haleine malgré les grosses ficelles. Après, ce n'est pas de la grande littérature, mais tu vois si tu compares Brigitte Aubert et Maxime Chattam, je peux t'assurer que mon choix est tout fait ! Et ils jouent tous les deux dans la même cour pourtant !
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Bernard le Mar 13 Avr 2010 - 12:06

Absolument d'accord Clochette, entre Chattam et B. Aubert, mon choix aussi est fait, j'achète autre chose !
Que grand bien fasse à ceux qui aiment. Si à la biblio, il y avait eu Maléfices, j'aurais fait un effort pour ne pas rester sur une jambe et juger par moi-même, ce n'est pas le cas. Mais si je trouve ce bouquin d'occase, pas cher, j'essaierai, parce que je ne suis pas borné.

B
Bernard
Bernard

Nombre de messages : 3680
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Clochette le Mar 13 Avr 2010 - 12:26

Mais je me doutais bien Bernard
Clochette
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 44
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  cecile le Mar 13 Avr 2010 - 16:39

J'ai lu la trilogie de Chattam il y a deux ans environ et j'avoue avoir bien aimé. Je ne suis peut-être pas difficile, mais pour moi ce sont des polars dans la moyenne et qui sont agréables à lire...
cecile
cecile

Nombre de messages : 2360
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maxime CHATTAM (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum