Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serments et Deuils

Message  doriane99 le Lun 2 Fév 2009 - 21:10

10e tome de la série "l'assassin royal"


Cela fait au moins un an que je n'ai pas lu de livre de cette série et il m'a fallu quelques pages pour me remémorer l'histoire.

Malgré tout, j'ai eu grand plaisir à retrouver Fitz Chevalerie, le Fou et tous les personnages extraordinaires de cette saga. Fitz doit réussir à composer le "clan d'Art" qui protégera le prince Devoir, il doit aussi reconsidérer ses relations avec le Fou, avec Ortie ou bien avec Umbre qui devient son élève.

Un tome assez pauvre en action mais qui laisse présager une suite riche en événements... Je n'attendrais pas si longtemps pour lire la suite !
3,5/5
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mer 11 Fév 2009 - 18:56

Le vaisseau magique (séries des aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Éditions Pygmalion
2001

4e de couverture : Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... Et sont surtout l'objet de toutes les convoitises. Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s'approprier son vaisseau, car l'héritage d'une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d'autres dangers se profilent à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien...

Mon avis : Avant toute chose, il faut rappeler que ce premier roman n'en est pas un. Il est plutôt un tiers parti, créé de toutes pièces par Pygmalion, de ce que devrait être Le vaisseau magique original. Les trois parties ont toutefois été rassemblées dans un seul volume, l'Arche des ombres, bien qu'elles soient encore présentées comme trois romans distincts.

Cela dit, cette première partie m'a intrigué. On assiste d'abord au passage d'une narration au « il » à la place d'une « je », ce qui permet à l'auteur de se concentrer sur plusieurs personnages à la fois. C'est d'ailleurs ce qui empêche de bien saisir la psyché des personnages, étant donné qu'on ne peut observer qu'un seul à la fois. J'ai eu la désagréable impression de passer la majeure partie du temps à sombrer dans la mélancolie des personnages qui devenait parfois redondante, en particulier dans le cas de Althéa. Des pensées similaires, comme celles d'une boucle qui revient à son point de départ encore et encore. De plus, habitué à une contextualisation très forte dans les romans de Robin Hobb, j'ai été un peu déçu par le manque d'informations. Ce qui me déçoit le plus, par contre, c'est l'absence de secret mystique majeur. Celui qui a le plus de potentiel, les vivenefs, a été élaboré trop vite, entre autres par l'éveil de l'une d'elles. Je pensais que leur mystère serait occulté plus longtemps, assez du moins pour prendre plaisir à la divulgation de bribes d'informations.

Autrement, la force d'attraction que crée l'écriture de Hobb demeure puissante. Et aussi celle de notre désir d'apprendre sur les personnages, quoique ce soit encore très tôt pour pouvoir leur donner une couleur complexe, comme Hobb sait si bien le faire.

Note : 3,5/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mar 17 Fév 2009 - 14:53

Le navire aux esclaves (séries des aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Éditions Pygmalion
2001

4e de couverture : Dans ce deuxième volume des Aventuriers de la mer, La Vivacia, le dernier bateau qui subsiste dans la famille des Vestrit, est désormais confiée à Kyle, qui compte en faire un transport d'esclaves afin de restaurer la fortune d'antan. Pour parvenir à ses fins, celui-ci entend soumettre chacun des siens à sa volonté de fer : son propre fils Hiémain, qui se destinait à des études humanistes, est condamné contre son gré à travailler à bord du navire ; son épouse Keffria, à élever ses enfants d'une façon qu'elle réprouve ; Brashen, le second choisi par son beau-père avant de mourir, à plier bagage et à se faire embaucher sur un navire abattoir. Quant à l'indomptable Althéa, sa belle-sœur, elle doit se cacher pour subsister tant bien que mal, portée par la conviction que La Vivacia, avec laquelle elle a tissé des liens complices, lui reviendra un jour. Kyle est-il assez puissant pour contrer ainsi tous les siens ? Comment ose-t-il, en outre, renier un vieux serment qui le lie à une famille du Désert des Pluies, où règne la magie ? Son aveuglement et son entêtement néfastes seront lourds de conséquences.

Mon avis : Voilà, puisque une partie de la mise en contexte a été faite, ce tome m'est apparu plus intéressant que le second. Les intrigues commencent à se tisser, mais elles viennent surtout du côté de Kennit. Il brasse de grands projets et c'est la tournure que prend ses machinations qui m'a le plus attiré. Je commence à m'attacher aux divers personnages qui prennent de plus en plus de profondeur et peu à peu, l'environnement dans lequel l'histoire se déroule se développe à nos yeux. Visiblement, on entre dans le ton "Hobbien" pour mon plus grand bonheur.

Mon seul hic majeur est celui-ci : après deux tomes, j'accroche moins aux parties de navigation. Et c'est justement là le problème : ce sont des livres où la plaque tournante se trouve sur les planches d'un navire. Peut-être arrivera-t-elle à me faire outrepasser mon intérêt moindre pour les histoires de pirates...

Note : 3,75/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mer 18 Fév 2009 - 16:59

La conquête de la liberté (série les aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Éditions Pygmalion
2002

4e de couverture : Perdu à Jamaillia, Hiemain s'apprête à affronter son destin. Dans sa fuite, l'apprenti prêtre va retrouver Vivacia pour subir avec elle les événements les plus douloureux de leurs jeunes existences. Son père, le capitaine Kyle, de plus en plus violent et humiliant, leste la vivenef d'esclaves, attirant les serpents de mer. Quant à Malta, elle entre progressivement en conflit avec ses aïeules et leur procure bien des tourments. Les Vestrit se déchirent de l'intérieur... Pendant ce temps Kennit le pirate, affaibli et mutilé à l'issue d'un terrible abordage, sent la chance le quitter. Posséder une vivenef devient pour lui une priorité, un impératif audacieux mais quasi suicidaire...

Mon avis : Encore plus intéressant et passionnant que le second tome ! Les personnages sont plus solides, mieux ancrés dans leur réalité respective et on s'y attache de plus en plus. Mieux encore, j'ai cru en leur caractère parfois difficile ce qui crée de puissants entrechocs entre les divers antagonistes. J'ai détesté les gamineries de Malta contre ce que d'autres personnages jugent le bon droit. J'ai adoré l'attitude revêche, mais forte du capitaine Kennit et j'ai à la fois tempêté et glorifié le tempérament modérateur de Hiemain à l'endroit de la dureté du monde. J'ai aussi été scandalisé par l'attitude dure de Kyle (mais compréhensible d'après sa vision des choses). Honnêtement, la magie hobbienne fonctionne à plein régime et j'y vois l'une de ses grandes forces d'écriture : sa capacité à opposer deux points de vue solides et de rendre tout cela fort et crédible. Celle de nous faire habiter le personnage pour voir par ses yeux, pour comprendre sa vision du monde et les raisons de ses actions.

Je pense qu'à la fin réelle du premier tome, et non pas le troisième dû au découpage éditorial français, la table est mise pour une suite que j'attends désormais avec une grande impatience.

Note : 4,25/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mar 24 Fév 2009 - 13:02

Brumes et tempêtes (série les aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Éditions Pygmalion
2004

4e de couverture : Dispersés, les membres de la famille Vestrit affrontent les épreuves les plus redoutables. A bord de La Vivacia, les esclaves révoltés souhaitent s'approprier le navire. Galvanisés par leur chef fanatique, ils veulent juger le capitaine Kyle, tandis que Kennit, à la tête des pirates, doit être amputé d'une jambe. Quant à Althéa, elle s'est embarquée sur L'Ophélie qu'une galère chalcédienne prétend arraisonner, au cours du voyage de retour vers son port d'attache. La jeune fille qui, malgré ses dénégations, ne cesse de penser à Brashen, réussira-t-elle à regagner sa patrie ? Et, si elle y parvient, le retrouvera-t-elle ? Car le pays est maintenant envahi par les Nouveaux Marchands et leurs esclaves. Seules pour gérer les vestiges de leurs propriétés, Ronica et Keffria se rongent d'inquiétude en assistant, impuissantes, à l'inéluctable décadence de leur glorieuse maison.

Mon avis : Tout à fait captivant, épatant, ahurissant et criant de vérité. Nous sommes bel et bien plongés jusqu'au cou dans l'histoire et les personnages bien formés évoluent dans un sens parfois tout à fait inattendu. On a qu'à penser à Kennit, personnage de plus en plus intéressant, qui se découvre un lien avec Hiémain et Vivacia. Et la nature ce de lien fait étonnamment songé à l'Art ou au Vif, expliqués dans la série de l'apprenti assassin. Hobb semble trouver en cette fusion des êtres, des âmes et des sens un intérêt particulier pour avoir repris le concept, bien qu'étant jusqu'à présent différent à quelques nuances prêts.

Une chose est certaine, Hobb n'a pas le défaut de vouloir contrôler ses personnages, mais laisse plutôt leur destin dans leurs mains. C'est d'ailleurs ce qui rend encore plus crédible leur évolution. Vivement la suite !

Note : 5/5 coeur
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mer 25 Fév 2009 - 17:39

Prisons d'eau et de bois (série les aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Pygmalion
2005

4e de couverture : Entre Jamaillia et les Marchands, le torchon brûle : le Gouverneur décide d'entreprendre le voyage jusqu'à Terrilville avec sa cour et ses Compagnes de Cœur pour mater les rebelles. Alors que Brashen, enfin rentré au pays, fait part aux femmes de la famille Vestrit des nouvelles consternantes de la capture de la Vivacia, la révolte gronde dans le port. Ne trouvant aucun appui auprès de ses pairs, Althéa accepte, pour sauver son navire bien-aimé, d'adopter le plan proposé par Brashen et Ambre, la mystérieuse fabricante de perles : réarmer le Parangon, le navire fou, et le remettre à la mer. Mais l'argent fait cruellement défaut et, pour délivrer son père, la jeune Malta est prête à s'unir à Reyn, du désert des Pluies. Sur la Vivacia, le capitaine Kennit poursuit ses agissements de forban, sous le regard épouvanté et fasciné de Hiémain. Le pirate a découvert un moyen diabolique de se débarrasser de Kyle Havre et du prêtre fanatique, et il s'achemine petit à petit vers la réalisation de son rêve être reconnu comme le roi des pirates.

Mon avis : Partie de la série beaucoup plus introspective qu'active. Certains personnages changent de par les nouvelles arrivées à Terilville. La première et la plus flagrante est sans doute Malta :
Spoiler:
lorsqu'elle apprend la captivité de son père, devient du coup beaucoup plus sérieuse et moins fantasque, allant jusqu'à s'offrir à la famille marchande du désert des pluies.
J'ai trouvé ce revirement un peu tiré par les cheveux venant de Malta. Oui, la nouvelle a de quoi ébranler ses convictions, surtout considérant son père. J'y aurais davantage cru à long terme, mais aussi vite ? Je n'en suis pas sûr. Il y a également de gros changements chez la vivenef Vivacia dont la personnalité tend de plus en plus vers Kennit. Tellement que Hiémain en perd le compte. Quant à Sérille, la compagne de coeur du Gouverneur, c'est le personnage qui risque le plus de bouleverser la politique de Terilville et en ce sens, la plus prometteuse.

En clair, beaucoup d'informations et beaucoup de changements à venir. Mais comme il existe un découpage de tomes bien malheureux, certains déséquilibres qui ne devraient pas exister prennent place.

Note : 4,25/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mar 3 Mar 2009 - 21:10

L'éveil des eaux dormantes (série les aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Pygmalion
2006

4e de couverture : Une vivenef maudite et aveugle ; un équipage composé de coupe-jarrets; un ennemi armé jusqu'aux dents. C'est dans ces conditions pour le moins précaires qu'Ambre, Althéa et Brashen embarquent sur le parangon enfin remis à flots. Le temps presse car la Vivacia doit être arrachée des mains du pirate Kennit avant que celui-ci ne se soit définitivement attaché l'âme de la Vivenef. La situation n'est guère plus reluisante pour les membres de la famille Vestrit restés à Terrilville. Malta s'efforce de faire bonne figure au bal de l'été. Mais le dragon du désert des pluies accapare ses pensées. Et si elle avait un rôle à jouer dans les plans de cet être millénaire ? Petit à petit, le lien qui unit vivenefs et dragons se retisse... Mais dans quel but ?

Mon avis : Après un bref recul, je suis forcé d'admettre que ce tome m'a moins plu que les derniers. Les personnages ne m'ont pas vraiment accrochés durant cette période et l'étalement de l'histoire n'a pas pris la direction que j'aurais souhaité. J'aurais aimé que les événements chaotiques de Terrilville soient plus fouillés, qu'on y ait davantage accès. Je n'ai pas senti ou très peu les troubles vécus dans la ville et comme celle-ci demeure le point de repère central de cette histoire, ce choix m'a plutôt déplu. J'ai également eu l'impression que Althéa, Brashen et Parangon ont été un peu laissés de côté.

Par contre, on observe davantage le désert des pluies, ce qui ne manque pas d'intérêt. En espérant que la suite soit meilleure.

Note : 3,75/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Jeu 5 Mar 2009 - 11:04

Le seigneur des trois règnes (série des aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Pygmalion
2006

4e de couverture : A la suite du tremblement de terre qui a détruit la cité des Anciens, Malta, le Gouverneur et sa compagne dérivent sur le fleuve du Désert des Pluies jusqu'à ce qu'ils soient recueillis par une galère chalcédienne qui les emmène vers une destination inconnue. Pendant ce temps, à Terrilville, la situation demeure très confuse : les navires chalcédiens font le blocus du port, la guerre civile réduit à néant l'unité de la cité, l'interruption du commerce, les incendies et les pillages ruinent la ville. La Compagne Sérille, sous l'emprise de l'inquiétant Roed Caern, devient une menace pour Ronica Vestrit, qui se voit contrainte de chercher asile auprès d'une famille de pêcheurs. A bord de la Vivacia, puis sur l'île des Autres, Hiémain se remet lentement de ses épreuves et finit par dévoiler à Kennit le terrible secret des vivenefs. Aux prises avec des destins contrariés, les héros de Robin Hobb continuent de lutter de toute leur énergie.

Mon avis : À l'ouverture du dernier tome, on comprend vite que l'intrigue ne semble pas vouloir se refermer. Cela m'a quelque peu déstabilisé dans la mesure où il serait temps, justement, de se rapprocher du centre de la toile. Mais avec les derniers développements, Hobb n'en donne pas l'impression, ce qui m'a agacé. Le trio Vivacia, Kennit et Hiémain (lui en particulier) m'a également agacé dû aux multiples rebondissements où tous et chacun passent proche de la mort pour en revenir changés. Bien que cela nous permette d'explorer davantage le lien entre les hommes et les vivenefs, je me demande si cela était vraiment nécessaire. Hobb a cette tendance à martyriser ses héros, pèche par excès comme si c'était une recherche d'intensité pour amener les choses plus loin. Malheureusement, dans ce cas-ci, ça donne l'effet inverse : j'y ai peu cru.

Pour mon plus grand bonheur, on plonge dans Terrilville en pleine guerre civile où Ronica Vestrit tente de sauver les meubles. Sérille et un certain Roed Caern, jeune marchand plutôt ambitieux (mais dont l'importance subite de son influence sur Sérille semble sortir de nulle part) menacent l'équilibre traditionnel de la ville. Ces événements permettent de mieux comprendre la gestion politique de Terrilville et l'importance donné au protocole.

De façon générale, c'est le tome que j'ai le moins aimé jusqu'à présent. Du moins, selon le contexte des autres tomes.

Note : 3/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Jeu 5 Mar 2009 - 12:04

Je suis attentivement tes critiques Calepin, car c'est une série que j'ai commencé il y a quelques années mais arrêté après la lecture du tome 6. Je compte bien m'y remettre un de ces jours car j'avais vraiment apprécié les personnages et l'univers des vivenefs.
Par contre, j'ai un peu peur d'avoir du mal à me replonger dans l'histoire après tout ce temps. Mais heureusement tes critiques me rafraichissent la mémoire Smile

_________________
Lecture en cours : Les filles de Caleb tome I : Emilie d'Arlette Cousture

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2280
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Mer 11 Mar 2009 - 12:37

Ombres et flammes (série les aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Pygmalion
2007

4e de couverture : L'affrontement était inévitable entre l'équipage du Parangon et le flamboyant Kennit. Mais quels liens, quels terribles secrets unissent la vivenef des Ludchance au roi des pirates ? Grâce à la Vivacia, devenue hostile à Althéa, et aux serpents qui la servent, Kennit va-t-il enfin atteindre son but : couler Parangon ? De leur côté, les Chalcédiens, qui ont lancé une attaque contre Terrilville, sont repoussés par le dragon. A l'issue d'une réunion houleuse de tous les représentants de la ville en ruine, Tintaglia passe un marché avec les nouveaux dirigeants et Reyn Khuprus : elle s'engage à protéger les habitants de Terrilville et à aider Reyn dans ses recherches pour retrouver Malta. Mais le prix qu'elle exige en retour est lourd... Quant à Malta et au Gouverneur, d'otages des Chalcédiens qu'ils étaient, ils deviennent prisonniers des pirates qui convoitent une forte rançon pour les rendre à la liberté...

Mon avis : Autant l'intrigue partait dans tous les sens dans le tome précédant, autant tout prend son sens d'un brusque changement de cap. Une fois encore, Hobb frappe fort, bien à sa manière, avec ses personnages prisonniers de leurs devoirs et de leurs désirs. Et de tous ces personnages, Kennit demeure celui le plus complexe, le plus tordu, donc le plus intéressant à mon goût. Il pose des gestes qui risquent de le compromettre, mais qui tombe en accord avec ce que l'on apprend de lui.

Quant au reste, le dénouement se profile grâce aux actions parfois inattendues, mais qui mènent vers des résultats fascinants. Visiblement, j'ai été captivé et ahuri par ce tome et encore une fois déçu contre le découpage des éditions françaises qui ne font que débalancer le récit.

Note : 4,75/5


Dernière édition par Calepin le Mer 11 Mar 2009 - 12:42, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Calepin le Ven 13 Mar 2009 - 11:54

Les marches du trône (série les aventuriers de la mer), de Robin Hobb
Pygmalion
2007

4e de couverture : A Terrilville, on panse les plaies tandis que le Trône de Perle est ébranlé par les luttes intestines. Opiniâtre, Tintaglia poursuit sa mission de sauvetage après s'être inclinée, bien malgré elle, devant les exigences de Reyn. Quant au redoutable Kennit, persuadé d'avoir envoyé par le fond Parangon et son équipage, il abandonne toute prudence. Il se croit désormais le maître du monde : c'est compter sans la détermination d'Althéa, la flotte de guerre jamaillienne, la méfiance des serpents et... la chance qui, enfin, lui tourne le dos. Entre les vaisseaux pirates et jamailliens, les combats font rage et entraînent dans leurs remous tous les protagonistes du drame : vivenefs, capitaines, otages, prisonniers. Les vérités éclatent et les destins s'accomplissent tandis que, mystérieusement, les prophéties d'Ambre prennent vie.

Mon avis : Un tome final bien tourné, digne de Robin Hobb, qui place les derniers éléments pour compléter le casse-tête. Encore quelques surprises face au destin de certains personnages. On oublie ici la fin rose bonbon : les personnages reconstruisent leur vie avec ce qui leur reste, avec ce qu'ils sont devenus. Ce n'est donc pas toujours la finale que l'on aurait souhaité, mais plutôt celle possible, logique avec les actions des divers protagonistes.

Un point final réussit pour une série que j'ai beaucoup appréciée, sans qu'elle soit pour moi supérieure à l'apprenti assassin. Le seul point négatif majeur demeure le découpage des tomes qui crée un débalancement artificiel bien regrettable.

Note : 5/5
avatar
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 36
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Sam 21 Mar 2009 - 16:57

L'assassin royal - T3 La nef du crépuscule
Ed. Pygmalion, 1999, c1996, 379 pages, ISBN 2-85704-591-3
Titre original: Royal assassin (traduit de l'anglais par A. Mousnier-Lompré)

Ma note : 5/5 coeur

Résumé:
Les Pirates rouges attaquent encore les côtes des Six-Duchés et le roi-servant Vérité, à l'aide de l'Art, tente de les repousser mais il semble que rien de pourra les empêcher de tuer, forgiser, les habitants des côtes. Malgré les doutes de son entourage, Vérité partira au loin pour tenter de rejoindre les Anciens, que les légendes décrivent comme un peuple pouvant les aider. Fitz quant à lui tentera d'empêcher, par tout les moyens, Royal de s'emparer du trône et protègera le vieux roi Subtil, malade et drogué, et la reine-servante Kettricken. Mais il semble que rien de peut empêcher le perfide Royal d'obtenir ce qu'il souhaite tant.

Mon avis:
Il est possible que ce soi parce que ça faisait longtemps que je ne m'étais pas plonger dans l'univers de Fitz, mais je me suis délectée de cet opus! J'ai retrouvé l'ambiance et des personnages que j'aimais beaucoup et ceux que je détestais ainsi que la plume énergique de Robin Hobb. Ce tome fut douloureux, le pauvre Fitz eut beau de démener il n'arrivait tout simplement à rien… mais il reste tout de même quelques lueurs d'espoir qui nous incitent très fortement à poursuivre avec le prochain tome! Bref, cette série s'avère à être un incontournable de la fantasy.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Lun 6 Avr 2009 - 22:14

L'assassin royal - T4 Le poison de la vengeance
Ed. Pygmalion, 2000, c1997, 311 pages, ISBN 2-85704-612-X
Titre original: Assassin's quest (traduit de l'anglais par A. Mousnier-Lompré)

Ma note : 4/5

Résumé:
Suite à l'expérience dramatique que Fitz a vécu à la fin du dernier tome (et que je tairai par respect pour les futurs lecteurs de cette série), une longue et lente convalescence s'ensuivra. Son ami et protecteur Burrich ainsi que Umbre ne le laisseront pas tomber et entreprendront de le remettre sur pieds. Mais Fitz ne veut qu'une chose, en finir avec Royal. Il tournera donc le dos à ceux qui ont risqué leurs vies pour lui et entreprendra un voyage vers l'Intérieur des Six-Duchés.

Mon avis:
On sent parfaitement que ce tome correspond à la première partie du deuxième opus écrit par Robin Hobb (arghhh! l'argent qu'ils font sur le dos des francophones! Mad ). L'auteure remet en scène ses personnages et revient sur les actions précédentes, cela fait donc un récit un peu plus lent. Bien sûr, elle m'a tout de même suffisamment accroché à l'histoire pour que je continue la lecture des aventures d'un Fitz qui mériterait quelques petites claques derrières la têtes quelques fois! Rolling Eyes

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le dragon des glaces

Message  doriane99 le Jeu 9 Avr 2009 - 19:17

11e Tome de la saga de "l'assassin royal"
Même si j'ai eu plaisir à retrouver les héros de cette sage (la petite Ortie commence à prendre de l'importance !), j'ai trouvé cet opus là bien terne par rapport aux précédents. On y parle politiques ou intrigues mais je lui trouve un gros manque d'action... Le seul côté amusant est la création de ce "Clan d'Art" un peu bancal mais qui promet pas mal de (més)aventures. Ce qui ne m'empêchera pas de lire la suite...
3/5
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Van le Jeu 16 Avr 2009 - 20:08

L’assassin royal


Une série qui débute en beauté, avec un premier volume qui est pleins de promesse pour la suite. Fitz est tout de suite attachant et on pressent d’emblée que les choses ne seront pas faciles pour lui, surtout avec les ennemis qui se bousculent à sa porte. L’arrivée d’œil de nuit dans le deuxième volet rend le tout encore plus attachant, ce loup est craquant, imprévisible. Bref, j’ai adoré cette série, ces personnages, en douze volumes on apprend à les connaître, et forcément, c’est avec difficulté qu’on termine ce long voyage. J’ai trouvé que la série aurait pu se terminer au 6è volume, avec la conclusion de la quête de Fitz. Cela aurait été une fin grandiose. Et j’ai d’ailleurs bien hésité avant d’entamer la suite. Mais la tentation était trop grande, et la curiosité et l’envie de voir la suite des aventures de Fitz et d’œil de nuit m’ont emporté. J’ai été plutôt déçue de cette suite, plus lente, mais aussi oh combien plus triste. On a plus de détails sur la vie de certains personnages certes, mais ça ne vaut pas le début. Je garderais cependant un très bon souvenir de cette série qui m’a pris un mois entier et que j’ai lu sans pause entre deux volumes, mon engouement était tel que la fatigue n’avait plus aucune importance, un vrai mois de folie !!!

Note : 4,5/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Ven 17 Avr 2009 - 10:32

Tu as lu les 13 tomes d'un coup! Shocked Je suis épatée!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Van le Ven 17 Avr 2009 - 21:07

C'était l'an dernier, ça m'a pris tout le mois de juin, j'ai réservé les 13 au fur et à mesure et j'allais les chercher en pleine semaine pour être sure de ne pas faire de pauses entre deux tomes!!! C'est que quand je commence une série, et qu'elle me plait, je deviens complètement addict faim Razz (raison pour laquelle je me tiens éloignée volontairement des mangas) J'ai anticipé en réservant le tout parce que je sais que je serais devenue folle avec l'attente marteau
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 34
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Philcabzi le Sam 18 Avr 2009 - 13:46

L'assassin royal - T5 La voie magique
Ed. Pygmalion, 2000, c1997, 309 pages, ISBN 2-85704-643-X
Titre original: Assassin's quest (traduit de l'anglais par A. Mousnier-Lompré)

Ma note : 4/5

Résumé:
Fitz poursuit sa quête du roi Vérité jusque dans les Montagnes. Il y retrouvera ses amis de Castelcerf ainsi que la reine Kettricken. Ensemble, ils partiront au-delà ce ces montagnes, sur une route tracée par l'Art pour rejoindre celui qui fait retentir au fond de son cœur son appel: Rejoins moi.

Mon avis:
Comme le tome précédent, Fitz débute par une longue convalescence et poursuit par un long chemin à parcourir. Dans cet opus l'auteure a laissé beaucoup de place à l'Art, aux prophéties et bien sûr encore au Vif. J'ai bien aimé retrouver des personnages anciens et je suis franchement intriguée par la vieille Caudron (même si j'ai ma petite idée), mais j'ai trouvé une certaine longueur à ce tome.

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'homme noir

Message  doriane99 le Lun 20 Avr 2009 - 10:51

12e tome de la série de "l'assassin royal"

Merci Mme Hobb, grâce à vous (et à Fitz) je me suis remise de ma "panne de lecture"

Un épisode marquant dans les aventures du bâtard au vif ! De l'action, des coups de théâtre, nos vieux amis qui se retrouvent... Ah que je vais avoir du mal à me lancer dans la suite, sachant que la fin approche et que je devrai bientôt quitter cette histoire !

Une réussite que ce tome-ci !
5/5 coeur
avatar
doriane99

Nombre de messages : 643
Age : 48
Location : Savigny Sur Orge (France)
Date d'inscription : 25/10/2008

http://lepotinoirdedoriane.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'assassin royal, t.1

Message  Messaline le Mar 21 Avr 2009 - 16:56

L'Assassin royal t.1 : L'apprenti Assassin

C'était la toute première fois que je lisais de la fantasy, et je dois dire que je ne suis pas déçue. Sans que mon enthousiasme atteigne celui de certains rats, je peux dire sans mentir que j'ai pris plaisir la lecture de ce premier opus - ce à quoi je ne m'attendais pas du tout.
On se prend rapidement d'affection pour le pauvre Fitz ; d'ailleurs, la plupart des personnages sont très réussis, crédibles et attachants à la fois (Burrich, mais aussi Vérité ou bien Kettricken). L'imagination de l'auteure est impressionnante et la manière dont elle met son histoire en place efficace.
Je n'aurais qu'un seul bémol : le style. Il est d'une platitude que je regrette un peu. Mais peut-être n'est-ce tout simplement pas la vocation de la fantasy que de trop s'attacher à l'écriture en elle-même.

Ma note : 3,75/4
avatar
Messaline

Nombre de messages : 322
Age : 30
Location : Paris, ou presque.
Date d'inscription : 17/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le cycle des aventuriers de la mer

Message  Fitzartiseuse le Dim 12 Juil 2009 - 15:18

Le cycle des aventuriers de la mer se déroule dans le même univers que celui de l'assassin royal (AR) mais dans une région lointaine qui interagit avec L'AR que dans la deuxième partie de celui-ci.On y retrouve un seul (2 en incluant Jek) personnage de l'AR, l'un des plus important jocolor coeur .

Cette série nous montre une fois de plus le talent Cool de Robin Hobb qui a réussi à rendre intéressante une histoire dans le même monde que l'AR après le tant apprécié AR. De fait, il existe une magie différente mais similaire (sans vouloir trop en dévoiler la dessus) à l'art ou le vif liant vivenef (bateau vivant si l'on peut dire) et la famille propriétaire par le lien du sang et des souvenirs. On retrouve d'autres croyances, d'autres paysages, moeurs, civilisations... et pourtant dans le même monde et avec un petit quelque chose de si semblable à l'AR.
La force de cette série c'est qu'il n'existe pas 1 ou 2 perso principaux mais plusieurs qui ont chacun une vie différente dans des lieux différents mais les évènements qui se passent sur leurs terres et mers vont les affecter tous à des niveaux différents et leurs destins vont finir pas converger en un point crucial. Ces "heros" sont tous très différents et plus ou moins "gentils ou méchants". Ils vont tous évoluer en bien ou en mal et on va se retrouver à adorer des perso qu'on détestait et inversement. Personne n'est tout blanc ou tout noir dans les histoires ce qui les rends très humains, très réel comme dans l'AR.

Cette série montre également comment plusieurs peuples d'apparence très différents cohabitent, leurs préjugés, leurs naïvetés, leurs alliances fragiles ou non, leurs désaccords... en fait on peut retrouver dans cette série tous les sentiments/réactions que l'on peut trouver au sein d'une société peuplée de plusieurs ethnies.
Cet univers est extrêmement riches en paysage, saveurs, sentiment, magie, exotisme, psychologie, éthologie, sociologie, politique et j'en passe avec une place toute particulière pour une espèce animal: les serpents (attention, ils n'ont rien avoir ou presque avec ceux du monde réel) que Hobb place comme perso à part entière aussi digne d'attention et de respect qu'un être humain. Ces serpents vont d'ailleurs représenter par la suite un miroir de l'espèce humaine qui pense avoir tout les droits sur la nature et leur intimer l'humilité.

Enfin pour les fans de l'AR, un peu réticents à lire la série parce-qu'il n'y a pas Fitz et qu'une bonne partie se déroule sur mer (lieu qui ne plait pas à tout le monde), LISER CETTE SERIE!!!! cheers Vous ne serait pas déçu et auraient certaines réponses aux questions qu'on se pose dans le 2ème cycle de l'AR.

Je n'irait pas dire que j'aime cette série autant que l'AR mais elle arrive en 2ème position de mon top 10 c'est dire! Twisted Evil

Exclamation Pour ceux qui se demande si il doivent lire cette série avant de lire la 2ème partie de L'AR ou après, je dirai que c'est au choix. Pour ma part j'ai opté pour lire les aventuriers de la mer (ADLM) après les 13 tomes de l'AR et j'en suis tout à fait satisfaite car ça nous permet d'avoir un peu de mystère à découvrir et de comprendre les évènements de la meme façon ou presque que Fitz qui n'en sais pas plus que nous sur ce qui c'est passé dans les ADLM. On reste ainsi toujours aussi proche de fitz et en plus on ne perd pas le fil de l'aventure de Fitz. Lire les ADLM entre les 2 parties de l'AR a un intérêt chronologique, permet de comprendre tout sans se poser de question ou presque (biensur) et d'être plus proche du perso qui est dans les 2 séries. Donc au choix!

Voilà, j'espère que dans mon enthousiasme je n'en ai pas trop révélé pour vous laisser découvrir cette série extraordinaire. Wink

Note: 5/5 sans hésitation.


Dernière édition par Fitzartiseuse le Jeu 31 Déc 2009 - 20:46, édité 1 fois

_________________
Je lis la saga de la ballade de Pern de Anne McCaffrey

"Fitz fixes feist's fits. Fat suffices"
avatar
Fitzartiseuse

Nombre de messages : 474
Age : 34
Location : Pyrénées Orientales/France
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Retour au pays

Message  Fitzartiseuse le Dim 12 Juil 2009 - 15:43

Retour au pays est un prélude aux cylces de "l'assassin royal" (AR) et des "aventuriers de la mer" (ADLM).

Le livre est écrit à la première personne et prend la forme d'un journal intime tenu par Dame Carillon Valjine Rochecarre une ancienne riche de Jamaillia. Elle raconte son voyage et son arrivée aux deserts des pluies, la découverte des cités ensevelies, les moyens qu'elle s'étonne elle même d'avoir mis en oeuvre pour survivre et ce pays étrange, à la fois dangereux et fascinant, repoussant et attirant.

Il est certainement plus intéressant de lire ce livre après les 2 séries de l'AR et des ADLM, cependant l'histoire (très courte: 120 pages) se suffit à elle meme. Ce livre ne nous apprend pas grand chose si ce n'est les origines du peuple du désert des pluies.

Voilà ça fait toujours plaisir de retourner dans un univers que l'on a beaucoup apprécié.


Arrow J'ai beaucoup aimé la dernière phrase du livre, riche en sens, elle cloture très bien le livre je trouve.

Note: 3,5/5

_________________
Je lis la saga de la ballade de Pern de Anne McCaffrey

"Fitz fixes feist's fits. Fat suffices"
avatar
Fitzartiseuse

Nombre de messages : 474
Age : 34
Location : Pyrénées Orientales/France
Date d'inscription : 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  odilette84 le Dim 16 Aoû 2009 - 13:07

très belles analyses Fitzartiseuse,
tu es experte en AR et ADLM je vois ... wink
je viens pour ma part de boucler la boucle des aventuriers de la mer
Tome final où tout le monde se retrouve et où de nombreuses choses prennent sens.
Il est vrai qu'à la suite de cette lecture, j'ai plus tendance à m'interroger sur l'univers particulier de Robin Hobb et ce qui lie le cycle de l'assassin royal et le cycle des aventuriers de la mer :
Interférence entre les personnages, clins d'œil au lecteur à travers des objets , il existe de nombreuses passerelles entre les deux histoires, et l'on ne peut s'empêcher de faire souvent référence à l'une ou l'autre série.
j'ai terminé mon exploration par le dernier opus sorti
retour au pays
hors du contexte des deux séries, on y retrouve l'art, l'origine du peuple du désert des pluies, la cité des anciens et les liens se font tout naturellement ...
Le mode de narration sous forme de journal intime ajoute à la qualité de ce petit roman/nouvelle de 120 pages .
un peu trop court à mon goût !

je suis décidée à relire l'intégralité du cycle de Fitz car maintenant, à la lumière des aventuriers de la mer, je vais encore découvrir d'autres choses.
De plus, pour chacune des séries, il m'a fallu attendre parfois des mois entre chaque tome car les sorties en poches n'étaient pas très régulières.

Autre interrogation, vais je continuer à lire du Robin Hobb?
j'ai terriblement peur d'être déçue...
j'ai lu le dernier magicien et le peuple des rennes et ça n'était pas emballant...
Je n'ose donc pas me lancer dans le soldat chamane...

sinon, que pourriez vous me conseiller qui soit de cette veine ...je n'avais pas aimé Kay comme auteur de fantasy

difficile de concurrencer Robin Hobb

_________________
résister c'est exister

avatar
odilette84

Nombre de messages : 2261
Age : 52
Location : Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

robin hobb la suite

Message  antoine le Mer 30 Sep 2009 - 19:27

Je suis comme beaucoup de gens(je vois ) un fan inconditionnel des aventures de Fitz puis des aventuriers de la mer ( j'avoue j'ai lu ces séries deux fois).

je n'ai pas encore lu les autres livres qu'elle a écris sous son véritable nom ( je les ai mais à chaque que je vais m'y mettre , je commence un autre bouquin).Si tu dis qu'ils sont pas terrible, je sais pas si je vais les lire.

Odilette84, pour ma part dès la fin des deux séries j'ai attaqué le soldat chamane j'en suis au 7e tome et j'adore. Je trouve le personnage principal torturé à souhait comme fitz et l'histoire, pleine de magie indienne et sur le choix entre deux mondes que tout oppose, est passionnante;

pour moi cette série est vraiment à lire si vous avez aimé les aventures de fitz.

Sinon si tu cherches d'autres auteurs, je te proposerai pour ma part E FEIST avec "pug l'apprenti" et "milander le magicien" et peut etre deux séries de SCOTT CARD que j'ai adoré:
- la série ''ALVIN LE FAISEUR"
- la serie "la stratégie ender"
A voir dans le forum si elles sont développées

En tout cas vive Robin Hobb et vivement la suite des aventures du soldat chamane ( patience, patience...)
avatar
antoine

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 28/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Sam 12 Déc 2009 - 18:02

Merci Fitzartiseuse... ta critique de Les aventuriers de la mer est tout simplement extra! Tu me donnes le goût de lire cette série. Et de relire L'assassin royal.

Et j'ai aussi le goût de lire Le soldat chamane.

Comme Odilette le dit, relire L'assassin royal maintenant que tous les livres sont disponibles sera bien plus intéressant.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robin HOBB [pseudonyme] (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum