Russell BANKS (Etats-Unis)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 8 Nov 2012 - 21:10

Le livre de la Jamaïque de Russell Banks
Babel / 384 pages




Parti en Jamaïque pour étudier les conditions de vie des Marrons, ces descendants d'esclaves en fuite installés dans les montagnes au cœur de l'île, un écrivain américain est frappé dès son arrivée par l'altérité absolue à laquelle il est confronté. Au-delà du clivage évident entre Blancs riches et Noirs pauvres, c'est le monde jamaïquain tout entier qui semble à l'opposé de celui, logiquement occidental, qu'il connaît. Il voudrait comprendre, mais il y renonce rapidement, car il prend conscience qu'une réalité aussi mouvante ne se circonscrit pas : on la voit – ou pas. Les mois qu'il passe sur l'île où il s'attarde et revient, émaillés de rencontres incroyables et d'expérimentations inédites, nourris de réflexions incessantes arrosées de rhum blanc ou enfumées à la ganja, font l'objet d'un récit déroutant comme seule la vérité peut l'être parfois, passionnant, conduit avec finesse, autodérision, émerveillement. Voir plutôt que comprendre, n'est-ce pas là le secret de l'empathie ? C'est en tout cas, dans ce texte singulier et généreux, une façon de s'abandonner au vertige du tout autre.



Mince, je n'avais jamais été déçu par un livre de cet auteur du moins jusqu' à présent ! C'est un livre dans lequel beaucoup de sujets sont abordés et à trop vouloir en dire, l'auteur se perd. L' histoire de cet écrivain, professeur d' université qui va et vient en Jamaïque nous permet de surnager mais le propos reste désespérément vide peuplé de tout les clichés possible et imaginable sur ce pays. J'ai trouvé cela vraiment dommage, on sent l' amour qu' il porte à la Jamaïque et à ses habitants mais à aucun moment il ne parvient à nous y faire voyager...



3/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 29 Nov 2012 - 8:04

La Réserve de Russell Banks
Babel / 377 pages



Quand en juillet 1936 le peintre Jordan Groves rencontre Vanessa Cole dans son luxueux chalet en borduwe d'un lac des Adirondacks, il ignore qu'il vient de franchir la ligne qui sépare les séductions de la comédie sociale et les ténèbres d'une histoire familiale pleine de bruit et de fureur. Si attaché qu'il soit à sa femme et à ses deux enfants, ou aux impératifs d'une carrière artistique déjà brillamment entamée, Jordan ne peut longtemps se soustraire à l'irrésistible attraction qu'exerce sur lui la sulfureuse Vanessa... Très loin de là, en Europe, l'Histoire est en train de prendre un tour qui va bientôt mettre en péril l'équilibre du monde. Déjà, certains écrivains, tels Ernest Hemingway ou John Dos Passos, ami de Jordan Groves, ont rejoint l'Espagne pour combattre aux côtés des républicains. Sur les rives du lac, Jordan Groves et Vanessa Cole s'approchent l'un de l'autre, l'avenir du premier déjà confisqué par le passé de la seconde, pour explorer leurs nuits personnelles dont l'ombre s'étend sur chacun de ceux qui les côtoient...



Un beau roman et une belle histoire, dans la Réserve Russell Banks quitte ses rivages de prédilection, il y met en scène des personnages d' un milieu aisé pour la plus part, favorisé et pourtant derrière cette façade de luxe leur vie n'est pas si rose. L' histoire avance lentement, peu de place est réservé à l'action, l' auteur prend le temps de nous décrire les lieux, la nature, les sentiments de chacun. C'est là que résidera le drame.
Mis à part certains passages qui apportent peu au texte et bousculent le rythme de la narration, c'est un roman que j' ai apprécié. Une lecture très agréable, un bon moment de détente, c'est exactement ce que je recherchais.




4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  nitou le Jeu 29 Nov 2012 - 10:59

lacazavent : tu as lu tous les Russel Banks ?
avatar
nitou

Nombre de messages : 467
Age : 43
Location : nantes
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 29 Nov 2012 - 12:38

Nitou : Very Happy pas encore mais j'en ai bien l' intention !

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  nitou le Jeu 29 Nov 2012 - 13:29

je viens de prendre "lointain souvenir de la peau" à la biblio . J'avais adoré "american Darling" mais un peu moins "de beaux lendemains" et "affliction".
avatar
nitou

Nombre de messages : 467
Age : 43
Location : nantes
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 29 Nov 2012 - 13:38

Bonne lecture, je l'avais beaucoup aimé des quelques-uns que j'ai pu lire c'est l' un de ceux que j'ai préféré.


Pour le moment, j'ai lu :
Sous le règne de Bone
Trailerpark (Nouvelles, 4,5/5)
La Réserve (4/5)
Lointain souvenir de la peau (4,75/5)
Le livre de la Jamaïque (une grosse déception Sad 3/5)

bounce et d'occasion, j'ai pu trouvé :
Pourfendeur de Nuages
Américan Darling
Continents à la dérive
De beaux lendemains

Par contre je ne sais pas trop lequel choisir pour continuer scratch

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  nitou le Jeu 29 Nov 2012 - 14:20

je serais curieuse de connaitre ton avis sur "american darling" , le 1er que j'ai lu. D'ailleurs est-ce pour cela qu'il est pour l'instant mon chouchou.
J'ai "continents à la dérive" dans ma PAL
avatar
nitou

Nombre de messages : 467
Age : 43
Location : nantes
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 30 Nov 2012 - 4:26

J'adore Russell Banks... je lirais bien tous ces livres mais y'a tellement d'auteurs dont je veux lire tous les livres.

Voici ce que j'ai lu : https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home/auteurs/russell-banks

Je les ai tous aimés.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Jeu 24 Jan 2013 - 19:55

Lointain souvenir de la peau est-ce que ca marche pour la Floride ?

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Ven 25 Jan 2013 - 10:59

oh, je dirai que oui Mousseline. Very Happy
C'est une vrai analyse de la société, l' état, les lieux sont très présent.

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Jeu 31 Jan 2013 - 17:17

De beaux lendemains de Russell Banks
Babel / 336 pages



Par un petit matin d'hiver, le bus de ramassage scolaire glisse sur la neige, tombe dans le ravin et finit par sombrer dans le lac. La mort des enfants plonge la petite ville de Sam Dent dans une insondable tristesse. Pour dénoncer l'injustice à travers la désignation des coupables ou pour des raisons bassement financières, certains parents se jetteront à corps perdus dans un procès retentissant.



Une lecture qui malgré son sujet difficile est très agréable à lire. Russell Banks a le talent de nous emmener dans ses histoires et dans les vies de ses personnages. C'est au travers de quatre témoignages, quatre portraits croisés que l' on va peu à peu en apprendre plus sur le drame principal autour duquel tourne ce roman – il y en a tant d'autres venant s' ajouter qui nous seront dévoilés par la suite-.
Nous sommes immédiatement après le drame dans les souvenirs de chacun, la conductrice du bus de ramassage, un père de famille, un avocat qui semble confondre les motivations et d' une jeune élève présente dans le bus au moment de l'accident. C'est d' une grande simplicité et habileté, on pris par l' histoire de chacun et pourtant, j'ai eu l' impression qu' il lui manquait quelque chose.
Chacun des personnages a, à sa manière, des fêlures profondes et mis à part -et encore- dans le cas de l'avocat et à un bref moment de la jeune élève bien peu vont avoir de lien direct avec l' histoire. Comme si, pour le lecteur, tous devaient avoir déjà souffert et souffrir encore.
De plus, je m'attendais à une écriture légèrement différente d' un personnage à l'autre, après tout ce sont eux qui nous racontent leur histoire, j'ai trouvé dommage que ce ne soit pas le cas, le roman m' a alors semblé manquer de relief.




3,75/5

Lieux : État de New-York

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Survivants

Message  nauticus45 le Dim 7 Avr 2013 - 15:36




  • Broché: 252 pages
  • Editeur : Actes Sud (30 septembre 1999)
  • Collection : Lettres anglo-américaines
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742723897
  • ISBN-13: 978-2742723898
Résumé:

Ce livre est en fait recueil de nouvelles, toutes parlant de survivants. Les différents actions se passent surtout dans le New Hampshire et le Massachusets et de nombreux thèmes comme l'homophobie, la haine raciale, les relations parents enfants et frères soeurs sont abordées. Le Che, que l'on n'attend bien sûr pas ici, fait aussi quelques apparitions, toutes passionnantes.


Commentaire:
Les premières nouvelles m'ont un peu déroutées, on passe du coq à l'âne parfois au sein d'une même nouvelle mais rapidement on sent qu'il y a quand même un lien entre tous ces personnages et ces morceaux de vies -ou de survies- et quand ce lien s'ancre en nous c'en est fini de notre liberté car on ne peut tout simplement plus lâcher le livre! On passe ainsi d'une histoire à une autre avec frénésie, amertume ou tristesse mais sans jamais ressentir d'indifférence tant les vies décrites et le style de l'auteur nous emporte. Un très bon recueil de nouvelles qui donne envie de lire d'autres écrits de l'auteur.


4,5/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1503
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

American Darling

Message  nauticus45 le Sam 27 Avr 2013 - 10:37





  • Poche: 570 pages
  • Editeur : Actes Sud (25 janvier 2007)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742765158
  • ISBN-13: 978-2742765157
Résumé:


A cinquante -neuf ans, Hannah Musgrave, une fermière américaine entourée d'employées féminines, ressent le besoin de raconter sa vie. Issue de la bourgeoisie américaine, elle a partagé son existence entre les USA et l'Afrique où elle a dû se réfugier sous un faux nom après s'être retrouvée sur la liste des personnes recherchées par le FBI pour terrorisme. Tiraillé entre sa personnalité américaine et celle qu'elle se construit en Afrique, elle épouse un ministre libérien et met au monde trois fils, mais c'est finalement des chimpanzés dont elle s'occupe dans le cadre de son travail qu'elle se sent le plus proche. Cependant sa famille et les chimpanzés ne suffiront pas à stabiliser sa vie, au Libéria la vie politique est mouvementée, comme souvent dans cette région de l'Afrique et une fois encore Hannah va devoir renoncer à sa manière de vivre...

Commentaire:

Le personnage d'Hannah est complexe mais vraiment passionnant. Au fil des pages et de ses pensées on apprend beaucoup de choses sur l'esclavage, sur les USA de l'après guerre et sur l'Afrique pendant la décolonisation. Au départ sa pensée est parfois difficile à suivre, les souvenirs lui reviennent petit à petit et en une seule page on change de lieu et d'époque, ce qui complique un peu la lecture. Mais très vite son récit redevient chronologique et s'attarde sur l'Afrique. Là le lecteur change lui aussi de lieu et d'époque et se laisse entraîner sur les pas de cette femme fascinante...
Ce qui m'impressionne le plus dans ce roman c'est que cette personnalité féminine a été créée par un homme, ce qu'on ne ressent vraiment pas, même quand il évoque des thèmes comme la maternité. Les auteurs masculins se mettent souvent dans la peau des femmes mais je n'en ai jamais lu qui pénètrent autant dans l'intimité de leur personnage féminin, jusque dans sa maternité qui n'est pourtant pas un sujet facile à aborder et à ressentir pour un homme.

4,5/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1503
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 2 Jan 2014 - 21:43

Lointain souvenir de la peau
2011

Le Kid est un délinquant sexuel enregistré dans le comté de Calusa, en Floride (comprendre Miami). Il doit porter un bracelet de localisation GPS à la cheville, ne pas se trouver à 800 mètres d’un endroit où il y a des enfants (école, terrain de jeu, maison…) mais ne doit pas quitter le comté non plus. Il s’agit des conditions habituelles de probation pour les crimes sexuels, sauf qu’en réalité les contrevenants n’ont pas d’autres choix que d’habiter sous une bretelle d’accès d’un pont. Les condamnés se retrouvent donc tous au même endroit et s’organisent tant bien que mal. Mais ça ne fait « pas propre », alors ils sont persécutés par les autorités, bien qu’ils n’aient pas d’autres endroits où aller. Un professeur d’université se pique d’intérêt pour le Kid et veut tenter une expérience sociale avec lui et se camarade : les faire s’organiser, sous leur bretelle, en groupe de citoyens respectables et respectés. Mais l’ouragan Georges et la complexité des vies humaines viendront compliquer leurs plans.
 
Le livre démontre d’abord l’absurdité de la justice en matière sexuelle aux États-Unis. Par exemple, le Kid sera toujours fiché comme délinquant sexuel, malgré qu’il soit vierge et n’ait même jamais embrassé personne. Ceci permet d’en faire un personnage sympathique auquel on s’attache. Il a passé sa jeunesse ignoré par sa mère, sans ami, à regarder de la pornographie en ligne. Il commettra des erreurs stupides, qui le feront débouler dans la déchéance.  Le personnage du professeur est aussi intéressant : salvateur, mais intéressé et manipulateur. Il aurait lui aussi beaucoup à cacher.
 
Au delà des questions de crime et de justice (ainsi que des animaux dangereux que l’on peut retrouver dans les marais de la Floride), le livre aborde aussi la question de la vérité dans les histoires que l’on entend dans les médias et que les autres nous racontent. Le mensonge est partout et constant comment vivre si on ne peut être certain de rien?
 

4,5/5

le réaliste-romantique
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1821
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Chantal le Ven 19 Déc 2014 - 12:52

DE BEAUX LENDEMAINS :
Babel - 327 pages.


   Eh bien, c'est le premier livre que je lis de Russel Banks (quelle lacune!) et ce ne sera pas le dernier !


   Malgré le sujet tragique, (accident de bus scolaire), j'ai beaucoup, beaucoup aimé cette lecture. Cinq chapitres où l'auteur donne tour à tour la parole à la conductrice du bus, au père de deux enfants morts dans l'accident, à un avocat qui veut mener l'affaire au tribunal,
et à une jeune fille devenue paraplégique à la suite de l'accident, pour terminer à nouveau avec la conductrice du bus.


   Belle écriture, simple mais pleine d'humanité, claire, précise, très agréable. Analyse psychologique des différents personnages parfaite. Tout cela fait que la lecture n'est pas du tout larmoyante, et que le récit de cette tragédie et de ses conséquences pour les différents personnages et les habitants de ce village, est vraiment très réussi et très humain.


(tout à fait d'accord avec l'analyse de Polo, mais du tout avec celle d'Avalon)


4,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2166
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  dodie le Mar 5 Mai 2015 - 9:38

De beaux lendemains

Par une matinée neigeuse le bus de ramassage scolaire d'une petite ville de l'état de New-york tombe dans un ravin provoquant la mort d'un certain nombre d'enfants.
L'auteur donne la parole successivement à quatre personnes impliquées dans l'histoire :Dolorès, la conductrice, Billy, qui a perdu ses deux enfants dans l'accident, l'avocat qui défendra les familles dans un éventuel procès et enfin Nicole, une adolescente paralysée depuis.
Grâce à leurs témoignages nous revivons l'accident bien sûr mais aussi les conséquences qu'il a eu pour ces familles.
A travers ces récits, c'est toute la vie difficile de ces personnes qui est exprimée dans cette petite bourgade touchée par la pauvreté.
A aucun moment larmoyant, ce roman nous fait partager un moment l'itinéraire de ces personnages dont l'existence est déjà ravagée par d'autres évènements.
Un très beau roman qui tout en portant en lui une profonde tristesse ne joue jamais la corde de la sensibilité.
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4406
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Lun 25 Mai 2015 - 1:31

Un membre permanent de la famille.

Recueil de nouvelles qui se déroulent souvent dans l’état de New York (mais pas la ville) ou en Floride. Un artiste gagne un prix prestigieux et se chicane alors avec son entourage. Un divorcé roule sur le chien de la famille, ce qui brise la bonne entente qu’il gardait malgré tout avec ses filles. Une femme noire se retrouve prisonnière d’un lotissement de voitures d’occasion, menacée par un chien de garde. La fin d’un papy braqueur.

 
Comme dans tout recueil, il y a d’excellentes nouvelles et d’autres moins bonnes. Au total, il s’agit néanmoins pour moi d’une très bonne lecture. Banks réussit à dépeindre des situations, des milieux ou des personnages en très peu de pages.


4/5

RR

_________________
Lectures en cours : Bouquiner (Anne Fontaine)
De la bibliothèque :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1821
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Jeu 9 Fév 2017 - 20:36

Un membre permanent de la famille de Russell Banks



De Russell Banks, j’ai lu il y a quelques années, De beaux lendemains. J’avais beaucoup aimé son écriture. A l’occasion des Assises Internationales du Roman, je l’ai rencontré d’abord lors d’un repas à la Villa Gillet pour parler de son livre Un membre permanent de la famille. A ce moment, je n’avais lu que la première nouvelle qui m’avait fait grande impression. Monsieur Banks de même, il parle aussi bien qu’il écrit ! Il m’a donné envie de lire toute son œuvre…
Le reste de son recueil, je l’ai lu, doucement, une nouvelle par-ci, une nouvelle par-là. Difficile de critiquer un recueil de nouvelles mais globalement, j’ai beaucoup aimé. Ces petites histoires plantent très bien le décor en quelques pages pour donner l’ambiance voulue. C’est en général ce que je reproche aux nouvelles, des petites histoires qui ne marquent pas par ses personnages et ses intrigues. La plupart laisse un sentiment de malaise (Ancien marine, la nouvelle éponyme Un membre permanent de la famille), d’horreur (Blue) et parfois donne à réfléchir (A la recherche de Veronica, La porte verte). Russell Banks sait donner vie à ses personnages, des hommes, des femmes, souvent âgés, divorcés, parfois sans enfants… On retrouve même l’auteur dans une de ses nouvelles !
C’est Blue, la nouvelle qui m’a le plus marquée. La vie de Ventana, sa situation incongrue et son final m’ont longtemps hanté. Chaque nouvelle a sa particularité, sa saveur. Bref, il faut que je lise tout de Russell Banks, j'aime sa façon d'écrire, de marquer les esprits. Le prochain : American darling.

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7315
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Ven 10 Fév 2017 - 1:18

Je ne me souvenais que de la prisonnière de l'enclos de voiture, mais ton commentaire a en fait remonter d'autres à mon esprit. J'ai oublié celles que j'ai trouvées moins bonnes (selon mon commentaire), mais j'ai de très bons souvenirs de celles que j'ai décrites. Merci du rappel Shan_Ze (et je suis content d'apprendre que l'auteur est intéressant en personne).

_________________
Lectures en cours : Bouquiner (Anne Fontaine)
De la bibliothèque :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1821
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Mar 28 Fév 2017 - 0:52

Un ange sur le toit

Recueil de nouvelles reliées par la Nouvelle-Angleterre et une chute ou déchéance du personnage. Lorsqu’une fille maintenant adulte revient en congé chez son père, ils réalisent qu’ils n’ont plus rien en commun. Alors qu’elle est entre la vie et la mort, un homme repense à sa deuxième ex-femme, juste au moment où il rénove l’hôpital dans lequel elle se trouve. Un homme qui part rejoindre sa nouvelle amoureuse, tellement différente de lui, se heurte à un événement frappant qui change sa perception de son amour. La soirée de homard d’un restaurant perdu dans les Adirondacks tourne au drame, pour un ours mais aussi pour un homme. Un New Yorkais repasse par un bled perdu où il a vécu une année enfant, lorsque l’unité familiale s’est délitée. Un homme dans la soixante se questionne sur ce que sa mère savait exactement de l’adultère de son père; il cherche des excuses pour atténuer les mauvaises décisions prises par son père. Un homme de cinquante ans croise une femme de quatre-vingt-ans qu’il a connue : ils ont eu une aventure trente années plus tôt.
 
J’ai bien aimé ce recueil.

4/5

RR

Merci Shan_Ze pour m'avoir fait relire cet auteur.

_________________
Lectures en cours : Bouquiner (Anne Fontaine)
De la bibliothèque :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1821
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Mar 28 Fév 2017 - 7:47

Je ne connaissais pas ce receuil de Russell Banks RR, je note ! D'après ta critique, les nouvelles semblent un peu noires comme celles d'Un membre permanent de la famille...
Ah, la nouvelle de la femme sur la voiture... Shocked
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7315
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Russell BANKS (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum