China MIEVILLE (Royaume-Uni)

Aller en bas

China MIEVILLE (Royaume-Uni)

Message  Patience le Mar 13 Fév 2018 - 19:39

MERFER
Outrefleuve 460 pages


Ma note : 2/5


Quatrième de couverture : La Merfer. Elle recouvre l'essentiel de ce monde, son réseau de rails dense, dont on ne connaît ni début, ni fin, dont nul ne sait l'origine, est la seule voie pour les hommes sur une terre devenue propriété d'un bestiaire terrible et fantastique, aux proportions démentes et à l'appétit vorace.
Parmi ces créatures, la plus formidable de toutes, la gigantesque taupe albinos : Jackie La Nargue. Et à ses trousses, le Médes, un train taulier mené par la capitaine Picbaie qui traque la bête tel une obsession depuis qu'elle a emporté son bras.
A ses côtés, le jeune orphelin Sham découvre l'univers de la chasse, fait d'excitation et de dangers, d'aventures et de drames. A l'image de la découverte de ce train déraillé et du mystère qu'il contient, dont Sham va devenir le dépositaire inattendu.
Une trouvaille énigmatique qui le conduira dans la plus folle des expéditions, jusqu'au bout de la Merfer, là où vivent les anges...


Mon avis :J'ai été très attirée par le résumé d'une part, et surtout par la couverture que j'ai trouvé très belle. Mais le bel emballage a révélé une déception. Dans un monde a priori post-apocalyptique, les terres sont recouvertes de rails de chemin de fer. Ce réseau est appelé la Merfer. Sham va être embarqué pour un voyage au bout du monde.
Je n'ai pas embarqué avec lui. L'intrigue s'éparpille sur plusieurs groupes de personnages dans la seconde partie, les liens sont un peu trop décousus pour un cerveau fatigué, et le fin ne m'a vraiment pas passionnée. A aucun moment je n'ai ressenti le mouvement du train, ni même le roulis d'un bateau comme pourrait le suggérer le vocabulaire maritime utilisé à bord des trains. Je suis restée hermétique à cet univers qui pourtant paraissait prometteur.
Au vu de toutes les bonnes critiques que ce livre a récolté, je conçois qu'il peut s'agir d'un simple manque d'intérêt personnel. J'ai tout de même envier de tenter un nouveau titre de China Mieville, qui reste une référence dans la littérature de l'imaginaire.

_________________
Lecture en cours : Le dernier hyver de Fabrice Papillon
PAL : 517
Livres lus depuis le début de l'année : 71 (26503 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1220
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum