Brit BENNETT

Aller en bas

Brit BENNETT

Message  Awara le Mer 15 Nov 2017 - 17:52


Brit Bennett, 27 ans, est diplômée de littérature à Stanford. Son premier roman, Le Coeur battant de nos mères, est devenu un best-seller acclamé par la critique. Finaliste de nombreux prix littéraires, Brit Bennett compte désormais parmi les cinq meilleurs jeunes auteurs américains du National Book Award. Le Coeur battant de nos mères sera adapté au cinéma par la Warner. (Autrement)

_________________

avatar
Awara

Nombre de messages : 4165
Age : 73
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brit BENNETT

Message  Awara le Mar 21 Nov 2017 - 23:33





LE COEUR BATTANT DE NOS MERES
Brit BENNETT
Editions Autrement - 2017 - 340 pages


Ce roman se décline en 14 chants exprimés par un choeur de femmes âgées, les « mères », qui racontent la vie au sein d’une communauté évangélique noire, le Cénacle,  à Oceanside près de San Diego en Californie. 
L’héroïne principale, Nadia Turner, vit avec son père, un homme certainement aimant, mais anéanti par le chagrin depuis que sa femme, la mère de Nadia s’est suicidée. Nadia, la bonne élève solitaire et un peu provocatrice, se retrouve enceinte à 17 ans d’un jeune garçon de son âge, Luke, le fils du pasteur. Nadia ne souhaite pas cette grossesse qui compromettrait les études qu’elle va entreprendre et qui l’aideront à sortir d’une situation sociale assez médiocre. Sa décision d’avorter est prise sans hésitation, mais non pas sans douleur. Elle aurait aimé que le père du bébé soit près d’elle pour l’aider à surmonter ce traumatisme. Mais Luke est un garçon charmant, mais faible et un peu veule dont la mère, Latrice, finance discrètement l’avortement de Nadia et s’arrange pour que celle-ci soit encore plus isolée. Seule, Aubrey, une jeune-fille dont l’apparence douce et soumise masque une vie d’enfant brisée, l’entoure d’affection.

Nadia réussit brillamment dans ses études et  sa profession, mais sa vie reste marquée par les douloureuses épreuves de sa jeunesse. Luke se marie avec Aubrey auprès de laquelle il trouve la chaleur dont il a besoin mais dont il ne peut pas profiter, hanté par le souvenir de Nadia et de ce bébé qui n’a pas vu le jour… 
Une phrase de Nadia livre pour moi le fond du livre: « Le chagrin n’était pas une corde qui vous entrainait de plus en plus loin de la perte. Vous ne saviez pas à quel moment il allait vous ramener dans son emprise, comme un élastique ». 

Ce roman dont la trame est assez simple est très attachant par les portraits tout en finesse que trace Brit Bennett des différents protagonistes.
Il se déroule dans une communauté noire, mais si l’auteur fait parfois référence à la douloureuse histoire des afro-américains et que Nadia découvre le banal racisme au quotidien durant ses études, le problème de la discrimination raciale n’est pas le propos de ce livre. Ce qui est mis en relief, à travers la description de cette église évangélique qu’est le Cénacle, c’est l’attrait et le danger d’une telle  communauté. Elle est confortable et protectrice par l’affection dont elle entoure  chaque membre, mais ce cocon étriqué est aussi un piège. Tout le monde épie tout le monde et la mesquinerie ainsi que l’hypocrisie ne sont jamais loin. Une certaine idée de la religion régit la vie de chacun dont l’espace de liberté est bien mince.

L’écriture et la composition du roman sont intéressantes. L’écriture est précise et claire. Brit Bennett livre souvent des images pleines de poésie. Le choeur des mères, tel un choeur grec, commente le destin de Nadia et des autres membres de la communauté. Elles sont attentives, chaleureuses et horriblement commères.  Elles observent leur entourage avec une certaine mansuétude et une ambiguité critique…« Nous avons été des jeunes filles. Même si c’est difficile à croire. Oh, ça ne se voit plus : nos corps se sont distendus et avachis, nos visages et nos cous pendent. C’est ce qui arrive quand on vieillit… ». Mais qui est le plus sévère pour les fidèles du Cénacle, leur regard ou celui du Dieu qu’elles prient?


Note: 4,5/5




_________________

avatar
Awara

Nombre de messages : 4165
Age : 73
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum