Claire RENAUD (France)

Aller en bas

Claire RENAUD (France)

Message  lalyre le Dim 5 Nov 2017 - 10:08

Renaud Claire
Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères

Les Escales 2 novembre 2017

ISBN 978 2 36569 265 6

203 pages


Quatrième de couverture
C'est l'histoire d'un homme et d'une femme qui se rencontrent et s'aiment.
Ils racontent tour à tour les mêmes événements qui jalonnent leur histoire, mais ce même devient autre par le jeu des points de vue.
Raphaelle part de très haut, d'une idéalisation absolue et d'une sincérité teintée de candeur. Philippe inaugure leur histoire par une mise à l'épreuve dont il sortira vaincu.
Ils ne coïncideront dans les sentiments qu'un seul soir, de façon hasardeuse et quasi miraculeuse.
Il n'y a pas de jugement sur l'un ou l'autre des protagonistes. Son cynisme à lui énerve, son idéalisme à elle n'est pas préférable. C'est simplement leur histoire et l'odeur particulière qui s'en dégage.
Une histoire d'amour d'aujourd'hui, à Paris, Cabourg et Gand ; le portrait d'un couple entre rêves et illusions, accords et désaccords

Mon avis
Tous les jours ils se voient puisqu’ils travaillent dans la même entreprise, elle rêve de lui, de cet homme si beau, lui est indifférent à son égard. Peu importe, elle lui invente la vie que sa beauté appelle et mérite, elle imagine ses soirées arrosées, des errances avec ses turpitudes, A l’opposé de la sienne, vide et sans attraits, elle le pare de tout ce qu’elle ne vit pas, l’exclut de son existence morne dans son petit deux pièces du nord de Paris. Un jour, il trouve une enveloppe dans son casier, après avoir lu le contenu, l’homme cynique se dit que décidément, elle y met les forrmes, mais son coeur est pris, il y a des rencontres qui ne se font pas, il veut savoir si elle résistera. Cependant l’homme pense que si elle veut jouer et bien jouons un peu, il lui a écrit et même fixé un rendez-vous, elle est heureuse, elle a réussi à l’intéresser. Je n’en dis pas plus, je me pose simplement ces questions, leurs goûts si différents, leurs désirs si éloignés, qu’avaient-ils besoin d’être prédestinés ? Ne pouvaient-ils se contenter de la grâce de s’être simplement trouvés ? De preuve de soumission en acte de résistance, sans doute cet homme a cédé  et s’est laissé partiellement envahir mais elle y a laissé trop de plumes, elle, la dinde, dans cette conquête expérimentale….Un roman tout à fait spéciale ou j’ai basculer de l’un à l’autre sans trouver aucun des interlocuteurs attachants, j’ai lu ce livre bizarre jusqu’à la fin pensant y trouver quelque chose d’attractif, je n’y ai trouvé que rêve, illusions, naïveté et hypocrisie.. 3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4389
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum