Upton SINCLAIR (États-Unis)

Aller en bas

Upton SINCLAIR (États-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 2 Nov 2017 - 14:31

1878-1968


Journaliste activiste qui est prêt à s'intégrer des mois dans un milieux pour ensuite mieux le décrire et dénoncer ce qui s'y déroule. Il s'attaque au monde des abattoirs de Chicago, à la fois pour le bien des travailleurs maltraités mais aussi pour la population qui consomme de la viande souvent impropre. Ses articles et son roman La Jungle fait parlé de lui au point que le président américain accepte de le rencontrer (même s'il traite lui et ses collègues de brasseurs de boue: mudrackers). La situation change dans le milieu de la boucherie industrielle, mais Sinclair continuera toute sa vie à militer, pour le socialisme, contre la pauvreté, contre l'industrie pétrolière...

_________________
Lectures en cours :
En attente :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2136
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Upton SINCLAIR (États-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Jeu 2 Nov 2017 - 14:56

La Jungle

Autour de 1900, Jurgis et sa famille quitte la Lituanie rurale pour une vie meilleure aux États-Unis. Ils perdent rapidement leurs économies aux mains d’intermédiaires sans scrupules et terminent leur périple à Chicago, dans le quartier des abattoirs. Le traitement de la viande est une industrie qui occupe une grande partie de la ville. Les salaires sont bien plus élevés qu’en Lituanie, mais le coût de la vie aussi. La famille déchante rapidement, car les conditions de travail sont extrêmement difficiles. De plus, les ouvriers sont constamment arnaqués, surtout qu’ils ne maitrisent pas bien l’anglais, par des agents immobiliers, les cabarets, leurs employeurs… Ces nouveaux arrivant mettent le pied dans une spirale vers la pauvreté et la déchéance, les mauvaises conditions entraient la maladie, des absences au travail, puis le chômage. De plus, l’arrivée constante de nouveaux travailleurs transforme les humains une marchandise périssable de laquelle l’entreprise peut extraire rapidement toute l’énergie vitale, à faible coût, puis les jeter pour les remplacer par d’autres. Ces ouvriers désespérés se tournent alors vers la criminalité et la prostitution. En quoi peuvent-ils rêver?

Roman pamphlet qui dénonce le cartel de la viande américain du début du siècle. Upton Sinclair a vécu sept mois parmi ces gens pour se documenter. Il décrit aussi les collusions entre les industriels et les politiques, le trucage d’élections, les manœuvres antisyndicales et antigrèves. Sinclair décrit aussi tout ce qui est fait pour augmenter le profit, au détriment de la qualité du produit et même de la santé des consommateurs. Vous allez vous tourner vers des repas de lentilles pendant la lecture de ce livre : par exemple la viande préparée en boîte (le classique corned beef américain) est préparée à partir tout ce qui peut rester, même si c’est avarié. On n’a qu’à ajouter un peu plus d’épices et de traitement chimique. Et même les « produits » d’accident de travail… Le roman comprend aussi des moments dramatiques, comme l’enfant de Jurgis qui se noie dans leur rue : elle n’est pas pavée à cause de la corruption municipale et elle se transforme en rivière de boue à chaque dégel.

Ce livre est d’abord un outil militant, avant d’être une œuvre littéraire. Les péripéties vécues par Jurgis se suivent sans discontinuer, parfois rocambolesques, et de manière à présenter tous les aspects de la question (le monde carcéral, la grève, les milieux criminels, les maisons closes, les usines d’abattage, de traitement…). Les personnages deviennent des types plutôt que des personnes. L’auteur cherche aussi à mettre de l’avant sa solution : les cinquante dernières pages sont une ode au socialisme qui est la seule voie pour changer la situation. Certains passages sont comme de Zola qui essais de nous vendre quelque chose.

C’est quand même une lecture qui en vaut la peine, entre autres pour comprendre la situation des travailleurs américains au début du siècle. On comprend alors ce qu’était le capitalisme pur et dur (pas de leçon à donner au communisme). Ce livre est aussi un jalon dans l’histoire littéraire, car il a fait changer les choses. À cause du succès populaire et les débat qu’il a soulevé, le président américain a rencontré l’auteur et fait changer la situation dans ce domaine.

3/5

RR

_________________
Lectures en cours :
En attente :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2136
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Upton SINCLAIR (États-Unis)

Message  kattylou le Ven 3 Nov 2017 - 19:32

Je suis étonnée qu'il n'ait pas été déjà critiqué j'ai un roman en anglais de lui mais pas encore lu

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3805
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Upton SINCLAIR (États-Unis)

Message  géromino le Sam 4 Nov 2017 - 13:35

Repéré ce livre et son auteur il y a quelques années, mais j'en avais repoussé la lecture. Ton commentaire RR me redonne l'envie de le lire...

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  18/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 3120
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Upton SINCLAIR (États-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum