Daniel O'MALLEY (Australie)

Aller en bas

Daniel O'MALLEY (Australie)

Message  Patience le Dim 9 Avr 2017 - 5:24

THE ROOK - Au service surnaturel de sa majesté
Super 8 éditions  Ebook 471 pages


Ma note : 5/5


Présentation de l'éditeur : Victime d'une agression, Myfanwy Thomas reprend conscience dans un parc de Londres. Autour d'elle, des hommes en costume portant des gants de latex. Tous sont morts. Situation peu réjouissante, certes, mais il y a pire : Myfanwy ne se souvient plus de rien. Le plus surprenant, c'est qu'elle semble avoir prévu cette amnésie. Elle a sur elle une lettre écrite de sa main lui expliquant qui elle est et ce qu'elle doit faire pour découvrir qui veut l'éliminer.
C'est ainsi que Myfawny rejoint le siège de l'Échiquier, une organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne. Au sein de cette version paranormale du MI5 anglais où elle occupe un poste élevé, entourée de surdoués aux pouvoirs plus que spéciaux, la jeune femme va rapidement se retrouver seule, cherchant son chemin dans un univers d'ombres et de menaces.
À présent, il va lui falloir lever le voile sur une conspiration aux proportions inimaginables. 
À mi-chemin entre l'univers de J. J. Abrams et celui de Chris Carter, The Rook est un roman à l'inventivité délirante et aux rebondissements incessants, qui ne vous laissera pas reprendre votre souffle avant la dernière page.

Mon avis : Je ne reviendrais pas sur le résumé, il est très bien présenté par l’éditeur. Je trouve ça important de le signaler de temps en temps, car ce n’est pas toujours le cas. Ici, il n’en dit ni trop, ni trop peu et a donc titillé ma curiosité.
Dans ce livre, nous suivons une certaine Myfanwy Thomas, ou plutôt deux Myfanwy Thomas : celle d’après l’amnésie, mais aussi celle d’avant, qui s’adresse à celle d’après au travers des lettres. L’auteur a traité ce personnage comme deux héroïnes distinctes, semblables et différentes à la fois, qui essayent de communiquer.
Le style est très intéressant, et le résultat est plutôt bien réussi. Pendant un bon moment, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un transfert de personnalité et non d’une perte de mémoire. Il faut dire qu’au début, le lecteur est comme la Myfanwy n°2, complètement perdu. Les premières pages sont déroutantes et peuvent décourager la lecture car on n’y comprend pas grand chose. Et puis, les choses finissent par prendre un sens, à s’organiser. De la même manière que Myfanwy, le lecteur prend ses repères et découvre un monde totalement déjanté.
Lire la suite sur Les Nouvelles Plumes

_________________
Lecture en cours : Le Prédicateur de Camilla Läckberg
PAL : 483
Livres lus depuis le début de l'année : 58 (21008 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1179
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel O'MALLEY (Australie)

Message  Patience le Lun 7 Aoû 2017 - 6:55

AU SERVICE SURNATUREL DE SA MAJESTE II : Agent Double
Super 8 éditions  880 pages


Ma note : 5/5


Présentation de l'éditeur : Quand, après des années de combats acharnés, deux organisations secrètes et rivales sont contraintes d' allier leurs forces, une seule personne semble en mesure de les aider à conclure cette paix nécessaire : Myfanwy Thomas. 
D'un côté, la Checquy, organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne britannique. 
De l'autre, les Greffeurs, une société de peu recommandables alchimistes belges adeptes de manipulations génétiques en tous genres. 
Mais c'est sans compter les mystérieux Antagonistes, qui tentent par tous les moyens de faire échouer les négociations. 
Goules anthropophages, sous-marins informes, prodiges permanents et monstres en tous genres... Entre Jasper Fforde et James Bond, Douglas Adams et les Men in Black, le lecteur retrouvera avec un immense plaisir l'incroyable univers de The Rook, boosté à la terreur sourde et à l' humour survolté. Un voyage dont on ne revient pas indemne ! 



Mon avis : La fin du premier tome, The Rook, ne laissait pas forcément présager une suite de l’histoire. Je ne savais donc pas trop à quoi m’attendre. On va en fait suivre une tentative de paix entre 2 peuples qui se détestent depuis plusieurs siècles : La Checquy et les Greffeurs.
Myfanwy Thomas est toujours présente, mais n’est plus le personnage principal. Elle laisse sa place à Odette, une greffeuse, et à Felicity, un pion de la Checquy. Au travers de ces 2 personnages, toujours des femmes, on retrouve la même dualité que l’on avait dans le premier tome : celle qui pense et celle qui agit. Elles s’opposent et coopèrent pour faire avancer l’histoire.

Qu’il est difficile de considérer comme un allié une personne que l’on a appris à détester depuis sa naissance ! Chaque camp à des arguments qui paraissent irréfutables. Grâce à son univers totalement déjanté, Daniel O’Malley aborde des thèmes très actuel comme le racisme, la peur de l’autre et de la différence, le terrorisme…
L’histoire est différente de The Rook, mais l’ambiance reste la même : des personnages aux pouvoirs bizarres mais bien campés, une course poursuite tout aussi étrange qui ne laisse pas le temps de respirer, des scènes à vous donner la nausée, une Myfanwy Thomas que l’on voit moins mais qui est toujours sympathique. D’ailleurs, en ce qui me concerne, ce personnage restera mon préféré. Même si je n’ai rien à redire sur les nouvelles rencontres du tome 2, la Tour Thomas a un petit quelque chose en plus, un côté plus crédible, il est facile de s’identifier à elle.
Je vous le concède, certains pourront trouver à redire sur les quasiment 900 pages de ce livre. Il y a en effet parfois quelques longueurs dans la narration, surtout dans la première moitié où il y a plus d’observation et moins d’action. Mais malgré tout, je ne les ai pas vu passer. Le lecteur est totalement immergé dans cet univers qui défie toutes les lois de la nature..
Je lui attribue donc avec plaisir les 5 étoiles : 1 pour les personnages que j’adore, 1 pour le style agréable et sans prétention, 1 pour l’histoire azimutée mais s’inspirant de faits d’actualité, 1 pour le livre papier, avec sa couverture sobre et accrocheuse et la qualité du papier et la dernière pour la recommandation. Je conseille tout de même de lire le premier d’abord afin de bien cerner les personnages et les enjeux.
J’espère, Monsieur O’Malley, que vous aurez d’autres histoires de La Checquy à offrir à vos lecteurs, dont je fais définitivement partie.


Les Nouvelles Plumes

_________________
Lecture en cours : Le Prédicateur de Camilla Läckberg
PAL : 483
Livres lus depuis le début de l'année : 58 (21008 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1179
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel O'MALLEY (Australie)

Message  Réaliste-romantique le Sam 30 Déc 2017 - 6:01

The Rook

Myfanwy Thomas (un prénom gallois) se réveille dans un parc, sans souvenir, entouré d’étrangers sans connaissance portant des gants de caoutchouc. Elle trouve une lettre dans sa poche…écrite par elle-même avant de devenir amnésique. Plutôt que de tenter de s’enfuir, elle choisi de chausser les souliers de celle qu’elle était et découvre qu’elle est une agente d’une organisation de sécurité secrète britannique : elle combat les phénomènes surnaturels tout en les gardant cachés de la population. Heureusement, l’organisation peut profiter d’employés qui possèdent eux-mêmes des pouvoirs : élasticité totale, vampire, remodeler le métal, lire dans les rêves, un esprit dans quatre corps, vision à travers les murs… Myfanwy tente de découvrir qui lui a fait perdre la mémoire, mais découvre aussi que les îles britanniques sont sous la menace d’une invasion des Greffeurs, un groupe d’alchimistes belge vieux qu’ils ont affronté il y a plusieurs siècles.

La construction du livre est très intéressante, car on découvre l’organisation étrange en même temps que le personnage. Les pouvoirs et la manière de s’en servir n’est pas comme dans les livres fantastiques habituels. Le style de l’auteur est humoristique, on sourit souvent, d’autant plus que la nouvelle Myfanwy n’a pas la même attitude que son ancienne personnalité, elle est beaucoup plus affirmée, ce qui surprend son entourage. J’ai néanmoins trouvé que le livre s’étirait, que certaines scènes et descriptions auraient pu être moins longues. Le mystère nous fait quand même dévorer la brique.

4/5

RR

_________________
Lectures en cours :  New York 2140 (Kim Stanley Robinson) , 
En attente :  
Commentaire en attente : The Power (Naomi Alderman 4,5), Qui a tué mon père (Édouard Louis 4,5)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 2108
Age : 42
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel O'MALLEY (Australie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum