Curzio MALAPARTE (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  géromino le Ven 7 Avr 2017 - 7:34

         Curzio Malaparte, de son vrai nom Curt-Erich Suckert, est né le 9 juin 1898 à Prato en Toscane, décédé le 19 juillet 1957 à Rome. Il a été journaliste, écrivain, cinéaste, correspondant de guerre et diplomate italien. Il est surtout connu pour deux ouvrages majeurs: Kapput et     La peau.
         En 1914, à 16 ans, il s'échappe de son collège, traverse la frontière à Vintimille et s'engage dans l'armée française comme volontaire, en trichant sur son âge. Il est gazé à la bataille du Chemin aux Dames; il sera décoré de la Croix de Guerre avec Palme.
         En 1922, il adhère au parti fasciste. En 1924, il administre plusieurs maisons d'édition et devient pour un temps un théoricien du fascisme. 
         Il change son état civil en 1925 et devient Curzio Malaparte, disant à propos de son pseudonyme: "Napoléon s'appelait Bonaparte et il a mal fini; je m'appelle Malaparte et je finirai bien".
         A parti de 1925, ses relations avec le parti se détériorent; il dénonce dans Monsieur Caméléon (1929) les dérives réactionnaires de Mussolini; puis avec Technique du coup d'état, il dénonce la montée au pouvoir d'Adolf Hitler. Il est condamné par le régime, ses livres sont interdits en Italie et en Allemagne et il est confiné aux Iles Lipari en résidence surveillée pour une durée de cinq ans. Il n'y restera semble-t-il que quelques mois, bénéficiant de la grâce de Mussolini. Pourtant, en 1941, il poursuit cette condamnation du régime fasciste en écrivant Le soleil est aveugle, condamnant l'agression italienne contre la France.
          En 1941, il est envoyé sur le front de l'est comme correspondant de guerre pour Le corriere della sera; mais la teneur polémique de ses écrits le fait arrêter et assigner à résidence par les Allemands. Il commence à écrire clandestinement Kapput, cachant les feuillets dans la doublure de son manteau; le livre ne sera publié qu'en juillet 1943, à la chute de Mussolini. Le livre raconte avec un humour glacé et féroce son expérience de correspondant de guerre dans les pays de l'Est.
          Après la guerre, il vient à Paris et s'essaye au théâtre, mais ses pièces ne rencontrent pas de succès. Il retourne en Italie en 1949; il deviendra chroniqueur dans des éditoriaux hebdomadaires.
           En 1949 aussi, il publie La peau, où il met en scène la libération de l'Italie par les Américains en 1943, dans la même veine furieuse et cruelle que Kapput.
           En 1950 sort son unique film: Le Christ interdit.
           Après un voyage en Chine, il meurt d'un cancer en 1957. Sur son lit de mort, il se convertit au catholicisme et prend sa carte du parti communiste...!

Tiré de Wikipédia

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2743
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  géromino le Sam 8 Avr 2017 - 16:52

"La peau"    Folio 1995     440 pages 
 
        Juin 1943, les Alliés débarquent à Lampedusa; juillet 1943, le régime fasciste de Mussolini s'effondre. L'armée américaine commence sa remontée vers Rome, mais est bloquée à Monte Cassino. Malaparte sert de guide aux militaires Américains et Français dans la ville de Naples ravagée par les bombes. Les soldats découvrent une ville affamée où la population, est réduite à la prostitution la plus honteuse (celle des enfants) et au marché noir  pour ne pas mourir de faim. La misère est partout, l'horreur aussi. 
        Avec un humour grinçant et un réalisme grandement exagéré Malaparte décrit ce chaos qui submerge Naples à la Libération. Son style baroque et féroce parvient à charmer le lecteur tout comme il peut l'anéantir. Les personnages qu'il met en scène parcourent une palette de sentiments qui va de la caricature truculente à la plus poignante réalité, de la noirceur la plus innommable au lyrisme le plus poétique.
        Certes, Malaparte exagère; son regard cynique nous plonge dans l'absurde parfois et il joue avec les situations qu'il décrit, en rajoute, gonfle un peu, déforme; de telle façon qu'on n'arrive pas toujours à discerner le vrai du faux comme en témoigne ce dialogue à la page 364:


      "J'aimerais savoir dit Pierre Lyautey, en s'adressant à moi avec une courtoise ironie, ce qu'il y a de vrai dans ce que vous racontez dans  Kapput.
      -Qu'importe, dit Jack, si ce que Malaparte raconte est vrai ou faux. Ce qui importe c'est la façon dont il le raconte".... 


    Voilà bien le véritable intérêt pour Malaparte: il a un message à faire passer et son but est de frapper les esprits. Il est vrai que certains passages sont très durs. Et on pourrait croire que le summum de l'abomination est atteint lorsque Malaparte décrit la misère quotidienne, la prostitution des enfants, la blessure mortelle au ventre d'un GI qui vit ses derniers instants ou l'indescriptible souffrance des victimes des bombes au phosphore sur Hambourg. Tout cela est insoutenable et vous révulse et vous dégoûte. Mais je vous jure que le pire de l'horreur m'a semblé être ce moment où Malaparte, à la recherche de son chien Febo, disparu depuis plusieurs jours, le retrouve dans un laboratoire où on pratique des expériences sur des animaux vivants.


      La peau est une lecture dérangeante, éprouvante; j'ai pris une grosse calotte de cow-boy et des images me poursuivent encore qui ont du mal à s'estomper. Il y a une telle puissance dans la narration de Malaparte qu'on n'en sort pas complètement indemne.


Note:  4,5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2743
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  Réaliste-romantique le Dim 9 Avr 2017 - 18:47

Celui-ci ne se trouve pas à ma bibliothèque, mais je note cet auteur que je ne connais pas pour plus tard cette année.

_________________
Lectures en cours : Allah n'est pas obligé (Ahmadou Kourouma)  Les vagues (Virginia Woolf), Le rêve des forêts (Gérard Klein)
De la bibliothèque : Désir   Hitonari Tsuji
Commentaire en attente : Falling angels (Tracy Chevalier)
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1902
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  géromino le Lun 10 Avr 2017 - 13:56

Je ne connaissais Malaparte que le nom et d'être un écrivain particulier; je l'aurais comparé à une sorte d'Hemingway, mais rien à voir! Il faudra que je trouve Kapput maintenant.

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2743
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  petitemartine le Lun 10 Avr 2017 - 15:23

Merci Géromino pour toutes ces infos et ressentis, cet auteur déjà cité par DKOIS m'interpelle. Et je prends note...
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2389
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  géromino le Mar 11 Avr 2017 - 6:45

De rien PetiteMartine  bienvenue1 !  Maurizio Serra a écrit "Malaparte vies et légendes" paru chez Grasset en 2011, une biographie qui pourrait être intéressante pour mieux connaître cet écrivain insaisissable.

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2743
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  DKOIS le Mar 11 Avr 2017 - 18:35

Géronimo,

  J'ai lu, il y a déjà bien longtemps, LA PEAU et KAPPUT. Trop longtemps pour un avis précis. Mais ce dont je me souviens, c'est qu'à la sortie de ces 2 romans, je n'en étais, moi non plus "sorti indemne". 

Je conseille vivement c'est 2 romans.

DKOIS

Nombre de messages : 62
Age : 54
Location : Nord France
Date d'inscription : 10/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  géromino le Jeu 13 Avr 2017 - 17:49

Merci Dkois; toi qui as lu les deux, crois-tu que l'ordre de lecture importe ou non ?? (Kapput est sorti en 1943, 6 ans avant La peau)

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2743
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  DKOIS le Ven 14 Avr 2017 - 7:06

Géronimo,

    A vrai dire je ne me souviens plus de l'ordre dans lequel je les ai lu. Toutefois cela ne m'avais pas perturbé de les avoir lu indépendamment.

Je ne sais pas si tu te souviens de l'excellente émission qui était diffusée sur FRANCE  2 dans les années 90 : UN SIÈCLE D’ÉCRIVAINS présentée par Bernard Rapp ?

A l'époque cette émission était ma source d'inspiration de recherche d'auteur. A présent j'ai mes "rats et rates" !!

A la suite de la diffusion évoquant la vie et l'oeuvre de MALAPARTE, je m'étais mis à la recherche de ses romans principaux. 

Ce dont je me souviens bien c'est du décor des récits et du réalisme et de la violence de l'écriture. Peut-on le comparer à L.F CELINE ??? Leurs parcours "politique", "idéologique" et "littéraire" peuvent permettre qu'on puisse se poser la question. 

Désolé de n'avoir pas pu t'amener une réponse plus précise.

Bonnes lectures Italiennes !!!

DKOIS

Nombre de messages : 62
Age : 54
Location : Nord France
Date d'inscription : 10/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  géromino le Sam 15 Avr 2017 - 7:15

Merci Dkois, c'est sympa de t'attarder quelques instants bienvenue2 !
Bernard Rapp, je vois très bien qui c'est, mais un peu moins cette émission  scratch 
De Céline, je n'ai lu que "Voyage au bout de la nuit"; et si je ne me suis pas intéressé plus, c'est en raison de ses prises de positions antisémites, qui me rendent l'auteur carrément antipathique et ne me donnent pas envie de le lire. 
Malaparte, après un parcours fascisant dans les années 20, a quand même largement critiqué Mussolini et Hitler. Mais pour avoir une idée plus précise du personnage (rien que de lire La peau, révèle quelques traits de caractères de ce curieux homme), je vais envisager de lire sa bio. 

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2743
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  DKOIS le Lun 17 Avr 2017 - 8:43

Je voulais mettre en parallèle l’ambiguïté du parcours de ces 2 personnages, même s'il est vrai qu'ils ont fait un chemin inverse. Je t'avoue que je préfère le sens de celui pris par Malaparte.
  
   L’émission " Un siècle d'écrivains" était vraiment un bonne émission. Ce n'était pas une émission débat genre "Apostrophe" mais un reportage qui chaque semaine consacré un numéro à la biographie d'un auteur à travers des films d'archives, des témoignages... C'était bien pratique, pour un lecteur, qui comme moi, n'est pas "fan" des biographies écrites. J'ai surfé sur le net pour retrouver des extraits. Rien trouvé d’intéressant, si ce n'est des DVD sur Amazone.

DKOIS

Nombre de messages : 62
Age : 54
Location : Nord France
Date d'inscription : 10/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Curzio MALAPARTE (Italie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum