Karine HENRY (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Karine HENRY (France)

Message  gallo le Sam 8 Nov 2008 - 17:48

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 22/01/2008 18:53
La désoeuvre - Karine Henry Actes/Sud janvier 2008
504 P.
Marie vit à Paris avec François,elle termine ses études de médecine,une vie qui pourrait être paisible s'il n'y avait eu ce coup de téléphone d'un notaire lui annonçant que Barbara,sa soeur aînée lui lègue sa maison d'Artel et tout ce qu'elle contient.Marie n'a plus revu sa soeur depuis son internement,elle ne veut pas retourner dans cette maison ou elle sait qu'elle retrouvera la présence de Barbara.Elle décide de la vendre ,pour cela il faudra la vider de ses meubles,alors Marie se retrouve dans cette maison abandonnée,isolée de tout,située en bordure de forêt.Réfugiée dans ses souvenirs douloureux ayant retrouvé les cahiers de Barbara,personnalité tyrannique qui l'a terrorisée pendant toute sa jeunesse par sa folie imprévisible.Sa jeunesse qui fut tout d'abord dévastée par un accident ,n'ayant plus de famille autre que Barbara ,elle doit vivre avec sa soeur aînée qui l'a déteste et dont la seule ambition est d'écrire,ce sont donc ses cahiers que Marie lit,découvrant le moi intime de Barbara,acharnée par l'exigence de se dépasser dans ce qu'elle pense être l'accomplissement de son moi artistique,torturée par le mépris et la haine,se réfugie dans l'écriture car envers et contre tout ,elle veut brandir l'Oeuvre qui dès qu'elle est terminée,elle envoie aux éditeurs.......

Un roman rendu très lourd par la folie de Barbara et la terreur de Marie.Non...ce n'est pas un thriller,on lit les cahiers de Barbara ,parallèlement au roman,on découvre en même temps que Marie la personnalité de sa soeur ,un personnage ambigu empreint de supèriorité sous l'emprise d'une tension psychologique qui n'acceptait aucune entrave à l'Oeuvre allant jusqu'à vivre à l'écart dans l'enclos sans fenêtre de sa chambre à écrire,interdisant à Marie de faire du bruit,ne voulant voir personne,se nourrissant à peine,apparaissant seulement pour distiller sa méchanceté.....J'ai aimé ce premier roman qui sort de l'ordinaire ,qui m'a fait découvrir une jeune auteure libraire à Paris.
4,5/5
Lalyre
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karine HENRY (France)

Message  lalyre le Mer 11 Jan 2017 - 12:51

Henry Karine    
  La danse sorcière 
  Actes Sud 4 janvier 2017   
ISBN 978 2 330 07257 5      
  631 pages

Quatrième de couverture
Après l’Opéra de Paris et plusieurs années à Düsseldorf avec Pina Bausch, Else est revenue en France où elle fait partie de la compagnie des Kachinas, célèbre pour ses fascinantes improvisations chamaniques. Depuis plus de trente ans, Else n’a jamais cessé d’exercer son art car la pratique de la danse comme unique thérapie l’a véritablement sauvée d’une pathologie sévère – une catatonie consécutive à un traumatisme de l’enfance. Danser, puiser en soi la maîtrise du déploiement puis laisser advenir la beauté, le sens et l’harmonie : c’est à l’abri de cette discipline que cette femme a reconstruit sa vie… jusqu’au matin où l’entrave se manifeste. Face à sa salle-verrière, ce lieu lumineux où depuis toujours s’est enracinée sa danse, quelque chose apparaît, par-delà une lucarne située de l’autre côté de la rue. Une ombre la regarde. Qui semble la menacer.
Alors l’envahit la peur, celle de la paralysie, celle du trauma. Ou celle de la folie. Le corps virtuose défaille, le geste se dérègle. Et pire : ses proches n’entendent pas, la renvoient à l’obscur, s’interrogent et sous-estiment l’éventualité d’une présence hostile.
Grand roman de la danse – de Wigman à Carolyn Carlson, de Nijinski à Béjart, de l’Opéra Garnier au Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch et jusqu’au Sankai Juku –, ce livre du corps en mouvement, inspiré, exalté ou contraint, est aussi celui de l’inquiétante étrangeté qui saccage la chorégraphie d’une vie, désaxe la trajectoire d’une étoile et la projette dans une tout autre démesure.

Mon résumé
Ce Grand roman de la danse se situe de 1793 à 2004, c’est par de courts chapitres datés que l’on va suivre Else traumatisée par son enfance. Sa grand-mère Lila anciennement danseuse l’a recueillie après la mort accidentelle de son père, lui apprend les pas les plus importants. Elle devient une danseuse virtuose, renommée dans toute l’Europe, la danse l’apaise car l’angoisse et la peur sont toujours en elle, elle souffre de cet état bien qu’elle soit au sommet de son art. cette menace liée à son passé l’entrave. Qu’elle donc cette apparition dans la lucarne qui l’a rend folle ? Est-ce un regard qui l’épie ? Cela pourrait-il être une menace réelle ? Irve Dastings, son psychiatre lui dit que sa détresse est due à son état physique et sa nervosité, que cela entraine la dégradation de sa danse et de sa mobilité. Heureusement il y a Lucas, le chorégraphe qui la comprend, on comprend plus tard ce que ces deux hommes ont fait pour Else.

Mon ressenti

Transportée dans le monde de la danse, j’ai lu ce roman à petits pas, envoûtée par la plume de Karine Henry,  j’ai suivi Else exprimant sa souffrance dans la danse, de pointes en demi-pointes aux sons des cascades d’arpèges diaboliques de Petrouchka de Stravinski, elle s’envole au rythme sauvage des changements incessants de mesures qui annoncent les effets de la stridence. Pour Barbe Bleue, un mouvement dément, la déraison des gestes, une jouissance de l’intensité, jamais elle n’a déchargé autant d’énergie noire en tant d’impulsions, élans, essors…..Je pense que je vais m’arrêter, mais j’ai tellement aimé les descriptions des mouvements des corps car il faut dire que j’aime beaucoup la danse qu’elle soit classique ou autre. Tellement de beauté dans l’écriture que je me suis souvent laissée emportée dans l’imagination et pourtant la fin du roman m’a laissée sur le carreau tellement c’est imprévu. Je conseillerais ce livre à qui aime le monde impressionnant de la danse. Un gros coup de cœur pour ce très beau roman.  5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4144
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karine HENRY (France)

Message  Mandarine le Mer 11 Jan 2017 - 13:56

J'adore profondément la danse, je note ce livre!!!! Merci Lalyre! coeur
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2083
Age : 31
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karine HENRY (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum