Asmaa Alghoul & Sélim Nassib (Palestine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Asmaa Alghoul & Sélim Nassib (Palestine)

Message  lalyre le Ven 11 Nov 2016 - 13:20

Alghoul Asmaa & Nassib Sélim 
  L’insoumise de Gaza 
Calman-Lévy novembre 2016
ISBN 978 2 7021 5518 9        
235 pages         

Présentation de l'éditeur
Que devient une fille de Gaza qui grandit à l’ombre d’un oncle responsable important des services de sécurité du Hamas à qui elle s’oppose violemment ?
Que devient-elle quand des soldats israéliens font régulièrement irruption au milieu de la nuit pour obliger son grand-père et d’autres vieillards à sortir en pyjama effacer les graffitis que des jeunes ont tracé sur les murs ?
Que devient-elle avec un père musulman libéral aimant la lecture, un grand-père bienveillant qui la cache sous son édredon, dans une société dominée par l’enfermement, la corruption, le machisme, mais aussi par une incroyable humanité ?

Elle écrit pour vider ce trop-plein de sentiments contradictoires, elle dresse sur un ton à la fois joyeux et grave le portrait sensuel d’un pays natal passionnément aimé, devenu au fil des ans chaudron des guerres et des intégrismes.
Ecrivaine, voilà ce qu’elle devient.

Mon avis
Dans ce récit Asmaa Alghoult raconte la vie quotidienne d’une société dirigée par le Hamas, organisation terroriste de la bande de Gaza,  comment aimer, se marier, subir des guerres à répétitions, aller à la plage, fumer le narguilé, c’est contre toutes ces contraintes qu’elle se rebelle et son insoumission lui a valu de nombreux ennuis,  d’où le titre L’insoumise de Gaza, car elle brave toutes les interdictions. Pour faire naître ce récit, c’est par hasard que Asmaa a rencontré Sélim Nassib au Caire, qui est un écrivain né à Beyrouth, il était en Egypte pour constater le pouls de la révolution en cours, elle sait que Sélim est l’un de ceux à qui elle peut parler librement. Elle nous dit que le conservatisme criminel est entièrement bâti sur des fantasmes, des illusions, les discours des partis. Quand on pense que les livres, la musique, le cinéma qui sont des choses importantes sont rares pour les enfants de Gaza. On apprend aussi que les organisations pour les droits de l’homme sont corrompues et l’occupation israéliennes, les guerres et les bombardements endurés tous les jours. Asmaa est audacieuse, jamais elle n’a jamais porté le voile dans les rues de Gaza alors que les femmes doivent baisser les yeux. L’insoumise n’a rien perdu de son actualité, on entend le récit de la jeune journaliste qui se demande si sa voix à contre-courant finira par s’éteindre, sans rien provoquer. Les printemps arabes ont été écrasés par une répression qui a débouché sur des carnages, des horreurs et des guerres civiles, cependant Asmaa continue à dire ce qu’elle a à dire et regarder le monde avec ses yeux de femme libre avec l’aide de ses écritures et de ses livres. Un tout gros coup de cœur pour ce récit…..5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4120
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum