Alexis RAGOUGNEAU

Aller en bas

Alexis RAGOUGNEAU

Message  Awara le Dim 23 Oct 2016 - 9:37

Né en 1973, comédien et dramaturge, Alexis Ragougneau a publié plusieurs pièces aux Éditions de L’Amandier et La Fontaine. Nombre d’entre elles ont été créées en Suisse et en France (notamment au théâtre de La Tempête et à La Cartoucherie), ou lues (au théâtre du Rond-Point) : Kaiser, et Notre Père sont les deux dernières en date. Son travail a été salué par la critique et il a reçu plusieurs bourses, notamment celles du Ministère de la Culture et du CNL. En parallèle de ses activités théâtrales, il a travaillé à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il s’est laissé imprégné par les lieux et les personnages qui viennent s’y réfugier de manière quotidienne qu’il appelle « les égarés de Notre-Dame ». La Madone de Notre-Dame publié, son premier roman, a paru en janvier 2014, les droits de traductions ont été vendus dans de nombreux pays parmi lesquels l’Allemagne et les États-Unis. Évangile pour un gueux est son deuxième roman aux Éditions Viviane Hamy.

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4407
Age : 73
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexis RAGOUGNEAU

Message  Awara le Mar 25 Oct 2016 - 7:11

LA MADONE DE NOTRE-DAME
Alexis RAGOUGNEAU
Viviane Hamy coll. Chemins nocturnes - 2014 - 202 pages

Une jeune-fille vêtue d’une robe mini blanche, est retrouvée morte, le lendemain de la fête du 15 août, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, aux pieds de la statue de la vierge des sept douleurs. L’assassin lui a scellé le vagin avec de la cire de cierge. Sa présence avait été remarquée la veille parce qu’elle suivait avec opiniâtreté la procession mariale autour de la cathédrale, accompagnant au plus près les officiants et au cours de laquelle elle avait été agressée par un habitué du lieu, garçon au comportement bizarre, un « ange blond », lequel apparut comme un suspect tout trouvé.
L’enquête est menée par un commissaire de police lourdaud et un peu rustre, un lieutenant et une jeune substitut du procureur.
Le père Kern, prêtre de Notre-Dame, est persuadé de l’innocence du jeune homme, notamment après avoir reçu les confidences d’un clochard polonais dont il a la confiance et a son lieu de vie dans le square Jean XXIII qui se trouve le long de la cathédrale. Il mène de son côté son enquête, ce qui le conduit à aller à la rencontre d’un monde interlope.

L’auteur a été employé un certain temps à la sécurité de la cathédrale; il a donc une bonne connaissance des lieux et du public qui la fréquente, que ce soit les touristes ou les fidèles, ce qui donne au roman une toile de fond réaliste et intéressante. Les blessures intérieures des protagonistes se révèlent au cours du roman et l’enquêteur improvisé grâce a son sens de l’humain est amené à trouver le coupable. Le style est simple et direct, ce roman, facile à lire, prend de l’intérêt au fil des pages.

Note: 3,5 / 5

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4407
Age : 73
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum