Michel BERNARD (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Michel BERNARD (France)

Message  lalyre le Ven 19 Aoû 2016 - 16:45

Bernard Michel     
  Deux remords de Claude Monet    
La table ronde 18 août 2016
ISBN 978 2 7103 8070 2        
  211 pages         

Quatrième de couverture
«Lorsque Claude Monet, quelques mois avant sa disparition, confirma à l’État le don des Nymphéas, pour qu’ils soient installés à l’Orangerie selon ses indications, il fit ajouter une ultime condition au contrat : l’État devait lui acheter un tableau peint soixante ans auparavant, Femmes au jardin, et l’exposer au Louvre. À cette exigence et au choix de ce tableau, il ne donna aucune explication. Deux remords de Claude Monet raconte l’histoire d’amour et de mort qui, du flanc méditerranéen des Cévennes au bord de la Manche, de Londres aux Pays-Bas, de l’Île-de-France à la Normandie, entre le siège de Paris en 1870 et la tragédie de la Grande Guerre, hanta le peintre jusqu’au bout.»

Mon avis
Retracer le passé avec le jeune Frédéric Bazille tué au front pendant la guerre de 1870 qui sans aucun doute serait devenu un peintre impressionniste reconnu, de Manet, Sisley, Renoir et Monet des maîtres de l’impressionnisme. De Clémenceau ami intime de Monet et Camille la première femme de Monet. Beaucoup de personnages intéressants dans ce roman et quelques reproductions de peinture de Monet dont La femme à la robe verte……Femmes au jardin, avec trois femmes et un homme  dans la chaude lumière du jardin qui cependant avec un seul modèle féminin , sa femme Camille, celle-ci est morte très jeune d’un cancer. On remonte de page en page dans ce que fut la vie de celui qui a deux remords…. Pour cela il faut avec l’auteur, retracer le passé, parcourir les rues de Paris mais aussi fréquenter les champs de bataille contre le Prussiens. Le temps s’écoule, la misère, les dettes et c’est  la reconnaissance de ses œuvres qui vont enfin lui apporter l’aisance. Grâce à Clémenceau une dernière commande colossale par l’Etat le met à l’abri des problèmes financiers et la vieillesse est là et pendant les dernières semaines de sa vie, il ne parlait plus de peinture, il parlait des arbres et des fleurs en se promenant au bras de sa belle-fille dans le jardin de Giverny. Que voici un beau petit livre qui m’a ouvert des fenêtres sur la vie de Monet mais aussi les peintures de Frédéric Bazille qui m’était inconnu. Un roman biographique facile à lire et que j’ai vraiment apprécié 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4135
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel BERNARD (France)

Message  Awara le Mer 2 Nov 2016 - 17:48

DEUX REMORDS DE CLAUDE MONET
Michel BERNARD
Editions La table ronde, coll. Vermillon - 2016 - 211 pages




Ce roman raconte des pans de la vie de Claude Monet. Le roman est encadré par deux guerres qui, différemment ont affecté la vie du peintre. Il se divise en trois parties inégales.

La première concerne plus particulièrement le peintre Bazille et la dernière, la fin de la vie de Monet. La majeure partie du roman  est centrée sur Camille, la première femme de Monet.

Le début du roman nous parle du peintre Bazille, ami des années difficiles, mort pendant la guerre de 1870, pendant que Monet s’était réfugié en Angleterre. C’est le premier remord de Monet.
La fin du roman, nommée Claude, parle de Claude Monet à Giverny, âgé, célèbre et riche, mais aussi de son amitié avec Clemenceau et de l’oeuvre majeure qu’il est en train de peindre, les Nymphéas.
J’ai beaucoup aimé ces deux moments de la vie de Monet tel que l’auteur nous les relate.

En revanche la deuxième partie, le second remord de Monet, celui qui concerne Camille, m’a déçue. C’est le corps majeur du roman. Le peintre à l’oeuvre  est bien décrit et l’auteur traduit avec beaucoup de sensibilité les couleurs, la lumière et les mouvements de la nature que le peintre cherche à représenter. Toutefois c’est cette partie du livre qui m’a agacée.

Pourquoi ai-je été mal à l’aise avec cet ouvrage? peut-être parce que le romancier habite et recrée des personnages qui ont effectivement existé. Claude Monet a fait l’objet de nombreuses biographies et Michel Bernard gauchit incidemment le portrait en gommant certains aspects moins sympathiques le concernant.  Les passages de la vie du peintre passés sous silence ne permettent pas de les confronter avec l’exclusivité de la démarche du créateur.

Mais c’est un roman… Bien difficile pour moi de lire un roman qui a, par bien des côtés, l’aspect d’une biographie d’un homme connu. Cependant j’ai beaucoup apprécié les deux parties qui encadrent la partie centrale du roman. Beaucoup moins le corps principal dont l’écriture m’a lassée avec trop de répétitions, à mon goût.


Note 3,5 / 5

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3858
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum