Lawrence OSbORNE (Royaume-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lawrence OSbORNE (Royaume-Unis)

Message  lalyre le Jeu 14 Avr 2016 - 15:51

Osborne Lawrence   
  Terminus oasis   
 Calman-Lévy 2 mars 2016   
ISBN 978 27021 5946 0        
 356 pages

Quatrième de couverture
David et son épouse Jo, couple bancal, se rendent au Maroc le temps d’un week-end de luxe. Une somptueuse fête y est organisée par leur ami Richard, un mondain propriétaire  d’une superbe kasbah à l’orée du désert. Il aime y convier les invités triés sur le volet pour de courts séjours de grand faste: champagne, repas gastronomiques, drogues et nuits blanches. Une vitrine d’opulence au sein d’une population qui survit péniblement, et qui regarde ces excès occidentaux d’un mauvais oeil…..David et Jo louent une voiture pour rejoindre les festivités, et en chemin, la nuit tombée, heurtent accidentellement un jeune Marocain. Paniqués, ils mettent son corps dans le coffre et arrivent en état de choc. Richard ne veut surtout pas compromettre sa bacchanale et ordonne de le cacher dans le garage, mais peu à peu les domestiques, les invités puis les villageois ont vent de la rumeur, et David se retrouve dans un face-à-face terrible avec le père de sa victime, un Berbère qui entend bien obtenir réparation. Pour David, la descente aux enfers ne fait que commencer….

Mon avis
Un couple richissime qui se dispute dans une voiture roulant de nuit sur une route déserte, David le conducteur est un alcoolique invétéré. Un adolescent courant  devant de la voiture, David veut freiner, change d’avis et accélère écrasant le jeune marocain, fouille les poches du garçon, enterre ses papiers d’identité. Jo la femme de David est affolée, qu’à cela ne tienne, il met le corps dans le coffre il faut arriver chez leur hôte pour passer un week-end de fête. Arrivé à la kasbah, Richard  leur hôte décide de ne pas ébruiter l’accident, il cache le cadavre. Enfin le couple respire, il entre, tout brille, des lampes allumées partout, on mange, on se drogue, on boit, on flirte, tout est permis. Mais plus tard voici le père de l’adolescent qui vient demander des comptes. Avec ses comparses, il emmène David dans son village au fin fond du désert car il demande réparation…..Dans un huis clos étourdissant se situant dans  un désert marocain surchauffé ou une vitrine de fêtes et d’opulence est exposée à la face de populations pauvres, survivant péniblement comment pourrait-on s’étonner des jets de pierres et parfois de regards de haine.  Somptuosité, richesse, vices et lâcheté tiennent une grande place dans ce roman que j’ai apprécié. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4155
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum