Jonathan GIBBS (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jonathan GIBBS (Royaume-Uni)

Message  Patience le Dim 13 Mar 2016 - 10:48

RANDALL
Buchet Chastel  370 pages


Ma note : 4,5/5


Quatrième de couverture : Que se passerait-il si Damien Hirst n'avait jamais existé ? Si le jeune artiste britannique le plus célèbre et le plus influent des trente dernières années avait été quelqu'un d'autre ? Quelqu'un d'encore plus provocateur, plus scandaleux et de beaucoup, beaucoup plus drôle ?
C'est le scénario que met en scène Randall, formidable premier roman campé dans le Londres des années 1990, de la "Cool Britannia", et de l'émergence des "Young British Artists".
Randall retrace la trajectoire des son héros éponyme - un subversif et génial artiste contemporain -, depuis son diplôme d'école d'art jusqu'aux somptueuses soirées financées par de richissimes banquiers de la City. L'intrigue se noue autour de la découverte, par la veuve et le meilleur ami de Randall, des années après sa mort, d'une cache de dessins et peintures pornographiques qui compromettent l'ensemble des acteurs du monde de l'art et de la finance de l'époque. Que faire de ces brûlots estimés à des millions de dollars et qui révolutionneront sans aucun doute l'histoire de l'art contemporain ?
Intrigant portrait d'artiste en devenir, histoire d'amour et d'amitié s'il en est, Randall propose une plongée dans un moment clé de l'histoire de l'art et relate avec humour et cruauté la folie financière contemporaine et l'explosion d'une société où ne fait plus sens que ce qui s'achète, et s'achète cher.


Mon avis : Le résume de la quatrième de couverture m'a pas mal intriguée. C'est assez éloigné de ce que je lis d'habitude, mais étant musicienne, le sujet de l'art m'a pas mal intéressée, même si je connais très peu ce courant artistique.
C'est une sorte de biographie d'un personnage fictif, dans un courant artistique récent. Je pense que ce roman peut avoir 2 niveaux de lecture.
On peut le lire simplement, pour le plaisir de la lecture, de suivre une histoire, des personnages plus ou moins attachants. Le style est vraiment très agréable, surtout pour un premier roman. J'ai beaucoup aimé l'alternance des chapitres. D'un côté, le présent raconté à la 3ème personne, Vincent et Justine face à un choix à faire. De l'autre côté, Vincent racontant ses souvenirs avec Randall à la 1ère personne.
Mais je trouve que ce roman nous amène aussi à réfléchir à "Qu'est-ce que l'art ?". Personnellement, je ne suis même pas sûre d'avoir trouvé une réponse à cette question. Une oeuvre d'art doit-elle être belle ? Doit-elle avoir une valeur pécuniaire ou sentimentale ? Doit-elle avoir une signification quelconque ? Je ne retrouve plus la citation dans le récit, mais à un moment, Randall évoque le fait que l'art, c'est essayer de dire ce que l'on dit depuis toujours, mais en trouvant une nouvelle manière de l'exprimer. Finalement, l'art c'est peut-être seulement de marquer les esprits.
Une bonne lecture que je conseille.

_________________
Lecture en cours : Homer et Langley de E.L. Doctorow
PAL : 355
Livres lus depuis le début de l'année : 71 (27605 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1047
Age : 34
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum