Karine LAMBERT

Aller en bas

Karine LAMBERT

Message  Chantal le Mer 24 Fév 2016 - 15:43





L'IMMEUBLE DES FEMMES QUI ONT RENONCE AUX HOMMES :


Attirée par le titre…. Un immeuble, six femmes, interdiction aux hommes d'y séjourner ou même d'y entrer, à part le chat nommé Jean Pierre. 


Bof, bof, bof! Comme il se lit vite, je l'ai terminé, mais que j'étais déçue ! Plein de clichés et de concepts de vie à la mode, très peu de profondeur. Je m'y suis beaucoup ennuyée.


2/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2345
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karine LAMBERT

Message  lalyre le Dim 27 Mai 2018 - 16:13

Lambert Karine

Un arbre, un jour

µEditions Calmann-Levy 25 avril 2018
175 pages



Quatrième de couverture
En ce matin de printemps, un avis d’abattage est cloué
sur le platane centenaire qui ombrage ce village de Provence.
Entraînés par un petit garçon effronté, sept habitants s’unissent
pour découvrir qui souhaite la mort du géant.
Ensemble, ils combattent cette sentence absurde,
tandis que l’arbre les observe et vibre avec humour et philosophie
au rythme de leurs émotions et de leurs conflits.
Qui l’emportera… le pouvoir ou la solidarité ?


Mon avis
Situé sur la place d’un village de Provence, voilà ce que nous dit le platane condamné à être abattu.
Du haut de mes trente-deux mètres,
je les regarde vivre sur la place du village.
Depuis cent trois ans, je partage leurs nuits et leurs jours,
j’effeuille leurs amours et parfois j’envie leurs cris de joie.


Que voici un petit livre superbe et poétique, imaginons un arbre qui nous fait part de ses sentiments et regarde vivre les gens du village.Voici François Lebrun, ouvrier communal, chargé de placardé l’avis annonçant la mort du platane centenaire, mais cela révolte les sympathiques villageois, en premier c’est le jeune Clément âgé d’une dizaine d’année qui réagit vivement , il ameute tous les habitants, distribue des pétitions et culot suprême,écrit au Président de la République, celui-ci prend même la peine de lui répondre qu’il ne peut intervenir contre le maire. Il n’empêche que les jours passent, le temps presse, les villageois se mobilisent pour retarder l’échéance, puisque le maire a décidé de faire disparaître l’arbre. Mais justement le maire garde un vilain secret qui date d’une soirée de beuverie. Par de petits textes la parole est donnée à chacune des personnes concernées, mais par de courtes interruptions du platane, car bien entendu, c’est lui le principal concerné. Ce petit roman est bourré de fraîcheur, de tendresse et de poésie, ce qui est certain, c’est qu’à la fin du livre, les villageois verront la vie autrement. Un tout gros coup de coeur pour cette belle histoire.. 5/5


Un court passage ou le platane nous parle des gens qui l’entourent… 
Etrangement, ainsi se comportent les hommes lorsqu’ils n’en peuvent plus. Chacun à leur manière, ils sont tous à fleur de peau. Je devrais pouvoir garder la distance entre nous. Ils s’agitent toujours pour un rien, les héros de mon quotidien, alors que moi, je suis bien enraciné. Et pourtant je suis à fleur d’écorce
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4404
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum