Beate et Serge KLARSFELD (France -Allemagne -Roumanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Beate et Serge KLARSFELD (France -Allemagne -Roumanie)

Message  lalyre le Sam 27 Juin 2015 - 12:00

Beate et Serge Klarsfeld 
Mémoires
     Fayard Flammarion mars 2015     
474 pages

Quatrième de couverture
Leur couple est une légende, leur biographie une épopée. Pourtant, rien ne prédestinait cette fille d'un soldat de la Wehrmacht et ce fils d'un Juif roumain mort à Auschwitz à devenir le couple mythique de « chasseurs de nazis » que l'on connaît. Leur histoire commence par un coup de foudre sur un quai du métro parisien entre une jeune fille au pair allemande et un étudiant de Sciences Po. Très vite, avec le soutien de Serge, Beate livre en Allemagne un combat acharné pour empêcher d'anciens nazis d'accéder à des postes à haute responsabilité. Sa méthode : le coup d'éclat permanent. Elle traite ainsi de nazi le chancelier Kurt Georg Kiesinger en plein parlement, puis le gifle en public lors d'un meeting à Berlin, geste qui lui vaut de devenir le symbole de la jeune génération allemande. Leur combat les conduit aux quatre coins du monde. En France, ils traînent Klaus Barbie devant les tribunaux et ont un rôle central dans les procès Bousquet, Touvier, Leguay et Papon. Ni les menaces ni les arrestations ? notamment lors de leur tentative d'enlèvement de Kurt Lischka, ancien responsable de la Gestapo ? ne parviennent à faire ployer un engagement sans cesse renouvelé jusqu'à aujourd'hui. Dans cette autobiographie croisée, Beate et Serge Klarsfeld reviennent sur quarante-cinq années de militantisme, poursuivant par ce geste leur combat pour la mémoire des victimes de la Shoah.

Mon avis
Voici une autobiographie fort bien écrite, unis par un amour extraordinaire, Beate et Serge y retracent leur combat et leur très longue traque des criminels de guerre. Ce couple incarne depuis presqu’un demi-siècle le combat pour la mémoire et la justice, pour lutter contre l’oubli de la Shoah mais aussi pour faire savoir au monde que les anciens bourreaux nazis pendant la guerre 1940/45 n’avaient pas tous été jugés pour leurs crimes. Leur enquête nous emmènent de Paris à Berlin, de Cologne à Prague, de Jérusalem jusqu’en Tchécoslovaquie n’hésitant pas à pousser jusqu’à Santiago du Chili. Ce gros livre peut parfois paraître austère, il faut remarquer qu’il est bourré d’archives et de dossiers mais agrémenté de belles photos. Il y a tellement de choses à dire sur ce livre mais comme la quatrième de couverture est assez explicative sur certains faits de leur enquête, je pense que ma petite chronique suffira pour les lecteurs et certains professeurs que cela intéresse pour leurs cours. Personnellement j’ai trouvé cette autobiographie ardue à lire mais intéressante, à chacun de voir….4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum