Félix LECLERC (Canada/Québec)

Aller en bas

Félix LECLERC (Canada/Québec)

Message  Calepin le Sam 8 Nov 2008 - 0:20

De : Friisette --- Envoyé : 2003-05-18 19:13

Félix LECLERC: Le hamac dans les voiles
Fides
1951, 211 pages

Ce livre n’est pas un roman mais un recueil de courtes histoires qui ont presque toutes en commun de mettre en scène des personnages qui sont en fait des animaux. Félix Leclerc fait ici de l’anthropomorphisme. Il prête aux animaux des réactions humaines mais face à des situations qui, elles, sont bien celles que ces animaux vivent dans leur milieu naturel.

Les histoires sont tout à fait charmantes et crédibles. L’écriture est poétique et envoûtante. C’est du Félix Leclerc après tout! C’est un petit bijou qui se lit tout seul et dont la magie opère encore bien après qu’on ait refermé le livre. Merci Pico pour m’avoir offert ce petit livre tout à fait charmant.

Note : 4.5/5



De : librairemimi --- Envoyé : 2003-12-10 23:15

Le Hamac dans les voiles

J'ai adorer ce petit receuil d'histoires de Félix Leclerc. Avec presque toutes des histoires d'amour entre animaux j'ai trouver ca super intéressant si ce n'était pas une histoire d'amour c'était une histoire d'amitié. C'était mon premier livre de Félix Leclerc, je dois dire que j'ai toujours voulu lire un de ses livres mais je ne l'ai jamais fait, je suis bien contente d'avoir cassé la glace je le recommande vraiment. J'ai bien l'impression que je vais gardé un beau souvenir de se petit livre.

Note : 4.5/5


De : petitelune18 Envoyé : 14/05/2004 03:51
Une autre critique en retard.

Le hamac dans les voiles - Auteur : Félix Leclerc
211 pages, 3,5/5

Critique :
J'ai bien aimé même si à l'occasion je n'ai pas compris ce qu'il voulait dire.

petitelune


De : Profgéo Envoyé : 28/01/2007 19:51

On ne parle que du Hamac dans les voiles ici? Je vais donc ajouter ma petite touche, parce que Félix Leclerc est un auteur que j'aime beaucoup, il y a plein de poésie dans ses livres, sans que jamais cela n'alourdisse la lecture du livre. Pour le livre dont je veux faire la critique, c'est :

Pieds nus dans l'aube.

C'est assez difficile de faire un résumé de ce livre. Disons, que c'est plus ou moins l'histoire de son enfance alors qu'il haibitait dans une petite ville assez isolée dans le nord de la ville de Québec, toute entourée de forêt. Il y raconte tout plein d'anecdote de son enfance, des aventures de jeunesse, des impressions sur le temps qui passe et sur les choses qui changent à travers les yeux d'un enfant.

C'est très poétique, il n'y a pas vraiment de chronologie, mais il raconte avec un talent inimitable. En fait toute l'histoire baigne dans une espèce de brume, comme si l'histoire était raconté avec une grande distance entre les événements et le temps présent, souvent une chose que je constate moi-même quand je revoit certains événements de mon enfance. C'est un très bon livre, très bien écrit, mais qui je l'avoue ne convient peut-être pas à tout le monde. Trop poétique sans doute. je lui accorde quand même un 4/5.


De : Mousseliine Envoyé : 20/02/2007 10:07
Ça fait trop longtemps que je l'ai lu, même si je l'ai lu deux fois pour en faire une critique alors je laisse ici ce qu'en dit l'éditeur... et j'espère Cocotte que ça te donnera le goût... toi qui vit tout près de l'Ile d'Orléans et qui a grandit près de la Tuque...

Félix LECLERC - Pieds nus dans l'aube

Pieds nus dans l’aube est le premier roman qu’a publié Félix Leclerc et, de génération en génération maintenant, elle rejoint de nombreux lecteurs. L’écrivain y rend compte de sa vision du monde. C’est un roman de souvenirs qui se déroule dans un monde fermé, La Tuque, son village natal, rappelant la société canadienne-française d’avant la Deuxième Guerre mondiale, repliée sur elle-même, dominée par les riches anglais que le narrateur ne semble pas porter beaucoup dans son cœur. Cette société, Félix la présente comme livrée à elle-même, à la misère et à la pauvreté ; c’était avant le bien-être social, les allocations familiales, l’instruction obligatoire... Par la voix de son narrateur enfant, Félix revit une époque heureuse de sa vie, époque qu’il croyait sans doute alors éternelle. Il insiste sur le partage, la générosité, la fraternité humaine. On trouve de belles leçons, encore toute d’actualité, dans Pieds nus dans l’aube, un roman riche d’enseignement qui contient déjà les thèmes majeurs de son œuvre qu’il développera par la suite : l’enfance, la nature, la nostalgie du passé, l’amitié, l’amour, la pauvreté, le bonheur et la mort.


De : Profgéo Envoyé : 21/02/2007 21:50
Contente de t'avoir rappelée de beaux souvenirs Mousseline! À vrai dire, Félix Leclerc figure parmi mes auteurs préférés. J'ai lu plusieurs livres de lui et ils m'ont tous charmée. Je dirais que c'est une occasion en or pour faire une autre critique sur lui. Je vais parler d'un livre que j'ai adoré, un livre qui m'a fait trippé malgré que c'était une lecture imposée du cégep :

Félix LECLERC: Le fou de l'île, Bibliothèque Québécoise, 179 pages

Un fou, dont la lucidité est dérangeante, prend dans sa main une vieille île qu'il secoue et rajeunit «en lui injectant dans les veines le tourment de la chose qui n'est pas de ce monde». Après le fabuliste, le conteur, le poète et le chansonnier, voici le romancier. Félix Leclerc évoque un univers où les hommes ne sont jamais aussi rudes qu'ils le laissent croire et la vie, aussi terne qu'on le dit.

Un très beau livre, une leçon de vie sur comment les gens accueillent la différence, comment ceux qui sont différents voient le monde, mais aussi sur la beauté des choses. Le fou s'émeut de voir naître un veau, alors que tout le monde pense qu'il a voulu le voler. Il voit dans le travail du forgeron toute la beauté des étincelles et la liberté de celui qui fait ce travail, chose que le forgeron lui-même ne voit plus. Et il y a la poésie immortelle dans la prose de Félix Leclerc. Chaque phrase est porteuse d'un sens profond, le rythme est lent parce qu'on sent toutes les petites choses qui arrivent au fou et aux gens qui l'entourent dont il transformera la vie à tout jamais par sa douceur, sa naïveté et aussi sa vision pure et douce de la vie. Un livre merveilleux. Tiens, en parler me donne envie de le relire en tout cas!

@+ Profgéo


De : Calepin --- Envoyé : 2008-04-20 20:14

Félix LECLERC: Pieds nus dans l'aube
Bibliothèque québécoise
224 pages

C'est l'histoire d'un petit garçon qui explore le monde autour de lui avec une lucidité enfantine particulièrement aiguisée. Et bien vite, il craindra le temps qui passe, celui qui rapproche davantage du monde des hommes et éloigne de l'univers des enfants.

J'entre dans l'oeuvre de Félix Leclerc par ce roman et j'en resterai marqué à vie. Sa vision du monde emplie de poésie m'a enchanté du début jusqu'à la fin dans un tourbillon d'expériences sensibles de l'enfance. Leclerc nous fait également l'apologie d'un univers de bâtisseurs, loin dans les bois en pleine transformation du Québec, où toutes les beautés de la vie semblent possibles.

À mes yeux, le roman n'a guère pris de rides depuis sa sortie en 1946 tant l'écriture touche à un universel humain aussi véritable qu'accessible. C'est pour moi un véritable coup de coeur qui est malheureusement assombri par certains passages du texte (qui ont malgré tout leur signification) sortis de la trame principale, ce qui m'a fait perdre un peu le fil par moments. Mais avec le recul, le sentiment d'avoir lu un monument de la littérature demeure ma principale conclusion.

Note : 5/5



De : Foret --- Envoyé : 2008-05-08 12:22

Le hamac dans les voiles de Félix Leclerc
212 pages

"Le hamac dans les voiles : des contes et des fables à la frontière du fantastique et du réel"

Félix fait naître au travers de ces petites histoires des animaux, des végétaux, des humains qui vivent des moments d'amour, de peur, de courage, de tristesse... ce sont des petites leçons de vie simples, poétiques, profondes. Comme j'ai aimé me laisser porter par les mots de Félix. Je suis totalement conquise, quel merveilleux moment de lecture j'ai passé !

Note : 5/5


De : zeta-b --- Envoyé : 2008-07-11 09:30

Félix LECLERC: Pieds Nus dans l'aube

Félix Leclerc raconte son enfance, avec une fraicheur, une poésie, remarquables ; par petites touches pleines de tendresse il raconte tout ce qui faisait sa vie, celle de ses parents et de ses frères et soeur. Et se déroule sous nos yeux l'histoire d'une famille soudée, aimante, où la chaleur humaine règne au plus haut niveau. Le petit Félix a 12 ans, il voudrait bien ne pas grandir, et on le comprend tant cette enfance semble belle et préservée. Avec son grand copain Fidor et son autre ami Lidger, ils profitent de la nature et sont de toutes les fêtes de toutes les aventures. C'est un régal pour le coeur.

Note : 5/5


De : Cocotte8017 --- Envoyé : 2008-08-06 12:56

Félix LECLERC: Pieds nus dans l'aube
Bibliothèque Québécoise
1995, 205 pages

Ce roman, ce sont les souvenirs de Félix Leclerc lorsqu'il avait 12 ans et qu'il vivait à La Tuque. L'auteur retrouve ses yeux d'enfant émerveillé et aussi craintif de voir le temps passer et l'enfance se terminer. Il nous raconte des anecdotes, des bouts de vie passés entouré de sa famille et particulièrement de son ami Fidor.

Me voici bien heureuse d'avoir lu le grand Félix Leclerc! J'ai été enchantée par cette lecture toute en douceur et en nostalgie. C'est poétique, mais très très accessible. De jolis mots qui savent nous transporter dans les souvenirs de Félix, mais aussi les nôtres. Ce livre m'a rappelé la vision du monde que nous avons à cet âge. Un roman qui renferme des thèmes universels tels que l'amitié, la fraternité, la nature, faisant en sorte que ce livre passe si bien le temps! Un récit savoureux!

Note : 5/5
Calepin
Calepin

Nombre de messages : 1527
Age : 37
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix LECLERC (Canada/Québec)

Message  Ysla le Dim 8 Fév 2009 - 20:03

PIEDS NUS DANS L'AUBE

Petite trouvaille Emmaüs d'il y a quelques mois qui avait alors retenu mon attention grâce aux discussions du forum. Avant je ne connaissais pas Félix Leclerc et je viens même d'apprendre qu'il est mort en 1988 (je pensais qu'il vivait toujours, qu'il était né plus tard que ça) Il est vrai que ses livres ne sont pas faciles à trouver par ici, j'ai l'impression, d'où ma décision de l'acheter et de le lire quand je l'ai croisé à Emmaüs. J'ajoute que l'édition Bibliothèque Québécoise est très attrayante, jolie couverture, chronologie et bibliographie en fin d'ouvrage.

L'aube dont il est question dans le titre fait sans doute référence à l'aube de la vie car ce court roman rassemble des souvenirs, des moments de l'enfance de l'auteur, dans les années 1920. Mais ce texte sur l'enfance a aussi une portée universelle car les sentiments de cet âge de la vie (amitié, innocence, insouciance, amour familial, ...) sont transférables à toutes les époques et à tous les lieux. J'ai beaucoup repensé à mes jeux d'enfant, à mon imagination et mes croyances de l'époque en lisant ce livre. L'intuition de la fin de cet âge béni, d'avoir bientôt à affronter la vie d'un adulte, est très bien décrite et monte crecendo jusqu'à la fin du livre.
Le style de Félix Leclerc est extrêmement poétique, il m'a fallu quelques pages d'adaptation tant les images, les métaphores sont nombreuses et originales. Mais ensuite, ça se lit tout seul et chaque nouvelle aventure narrée est un plaisir. L'alternance avec des épisodes plus tragiques (surtout dans la deuxième partie) montre que l'enfance connait aussi des drames et accélère la prise de conscience de la fin imminente de l'insouciance.
Enfin, ce livre véhicule des valeurs fortes telles que la générosité, le partage, l'empathie, le respect en les mettant en scène dans des situations de la vie quotidienne d'un enfant de 12 ans, montrant par là le rôle joué par la famille dans l'apprentissage de la vie et son importance nécessaire.
Un très bon livre dont j'aurai plaisir à relire des passages.

Ma note : 4,5/5
Ysla
Ysla

Nombre de messages : 1800
Location : Grenoble / France
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

PIEDS NUS DANS L'AUBE

Message  lalyre le Jeu 5 Mar 2009 - 12:21

Pieds nus dans l'aube Felix Leclerc

L'auteur nous conte son enfance heureuse,entouré de ses parents,au milieu de ses frères et soeurs,vivant dans une longue maison en bois,il nous la présente comme une maison bossue et cuite comme un pain de mènage,chaude en dedans et propre comme de la mie.Il nous dit que son chez-nous était habité par eux,les enfants,au centre ,comme dans le coeur d'un fruit,autour d'eux les parents.La mère attentive à tous les moments de bonheur,des rires ,des chants,des jeux,de la tendresse berce leur enfance.Dans la chambre à couture,un divan était là pour accueillir les pleurs des enfants,pendant le repas une plaque de soleil venait s'étaler sur la table pour tenir compagnie à leur bonheur .A l'extèrieur,la marmaille en bonne santé tels des faons se roulaient sur le gazon.Lorsque le père attelait son cheval à la voiture de travail pour livrer du bois,Felix l'accompagnait.Il fait la connaissance de Fidor,un garçon de son âge ,très pauvre qui lui présente sa maison comme s'il présentait un palais,il habite au deuxième parmi toute une marmaille de frères et soeurs qui courent sous des cordes remplies de linge.L'auteur nous parle aussi de son frère le premier,un fameux bricoleur,de sa soeur aînée Anne-Marie ,malade depuis sa naissance qui joue merveilleusement du piano.Nous raconte aussi la rentrée des classes,le trimestre qu'il faut traverser pour aboutir au merveilleux mois de décembre,car c'était une récompense ,une joie que cette époque au bout de laquelle les attendaient Noël,les étrennes,les réunions de familles,tout cela enveloppé dans quinze jours de vacances.Il nous parle la mort de sa soeur Anne-Marie avec beaucoup de pudeur,les années passent ,la fin de l'enfance se dessine sous les traits d'un moine qui va l'emmener vers l'internat ,le séparant de tout ce qu'il aime,le train l'emporte ,il voit le visage de Fidor noyé de larmes ,ce sera la dernière image de son enfance perdue.

Parmi d'autres un passage que j'ai aimé :J'apprenais tranquillement les lois éternelles,qu'ici-bas,par exemple,c'est la raison qui gagne,parce que la raison explique tout et que sont bien malheureux ceux qui ont du coeur ,parce que le coeur ne peut pas s'expliquer la plupart du temps....

Cet auteur est un vrai conteur poète qui exprime à travers ses écrits toute la tendresse ressentie pendant son enfance heureuse.Sa mère qui faisait prendre conscience à ses enfants chaque moment de bonheur simple qui passait,ces passages m'ont émue,j'imaginais les petites têtes d'enfants autour de la table pendant ces instants de bonheur....Inutile de vous dire que ce livre est encore un coup de coeur pour moi ...5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4612
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix LECLERC (Canada/Québec)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum