Elena ARSENEVA (Russie/France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elena ARSENEVA (Russie/France)

Message  Mousseline le Dim 26 Oct 2008 - 7:00

De : doriane99 (Message d'origine) Envoyé : 2006-06-12 04:31

Elena Arseneva

Biographie

Elena Arseneva est née en 1958, de mère russe et de père italien. Elle a habité Moscou. Elle a appris le Français par sa grand-mère. Très jeune, elle s’est fait une certaine idée de sa destinée « A treize ans, je savais que j’allais vivre à Paris, et que partout ailleurs je serai malheureuse. » A 20 ans, elle décide de partir. Un mariage blanc, un séjour en Allemagne puis le divorce. Sans un sou en poche, elle fait du stop jusqu’en France. Elle est arrêtée par les douaniers à qui elle exhibe son passeport soviétique. Après un interrogatoire de près de six heures, les portes de la France s’ouvrent. Elle séjournera quelque temps à Strasbourg puis s’installe à Paris dans la chambre qu’un étudiant rencontré par hasard lui prête.

A la rentrée de l’année 1980, elle s’inscrit à la Sorbonne, en lettres modernes, puis multiplie les activités, dont deux années à suivre des cours de théâtre chez Florent. Elle découvre le monde de l’édition. Lectrice, puis traductrice, elle sera aussi assistante d’un journaliste étranger en poste à Paris. Elle commence à écrire, ses « cahiers bleus » emplis des histoires inspirées de son expérience « à cheval entre deux mondes. » C’est avec Artem qu’elle fait ses débuts d’écrivain. Artem, héros de ses romans, vit au XIe siècle, dans la Russie de Kiev. Artem est le boyard d’une petite ville, autrement dit le responsable de la police. « Loyal et perspicace, il est aussi timide et coincé, surtout avec les femmes. Il illustre ce décalage que l’on constatait entre le peuple et la noblesse de l’époque, très liée à l’église. » Avant de quitter Moscou, elle a suivi des cours d’Histoire et s’est passionnée pour le Moyen-âge.

Bibliographie



Le sceau de Vladimir, Les enquêtes du boyard Artem - Tome 1

La parure byzantine, Les enquêtes du boyard Artem - Tome 2

Ambre mortel, Les enquêtes du boyard Artem - Tome 3

La nuit des ondines, Les enquêtes du boyard Artem - Tome 4

L'espion du prince Oleg, Les enquêtes du boyard Artem - Tome 5

La fourche du diable, Les enquêtes du boyard Artem - Tome 6

L'énigme du manuscrit, Les enquêtes du boyard Artem - Tome 7

-----------------------------------

De : doriane99 Envoyé : 2006-06-12 04:38

La nuit des ondines

La cour de Vladimir, XIe siècle, le boyard Artem est chargé de résoudre l'énigme de meurtres de femmes en série... Auprès d'elles, le même mot : ondine

J'ai dû malheureusement commencer la série par le tome 4 (les autres ne sont pas à ma biblio), mais : pas de problème ! Même si l'on trouve quelques références aux tomes précédents, on peut suivre l'histoire sans aucun problème. Chaque livre étant indépendant.

J'ai beaucoup aimé me plonger dans cette période historique totalement inconnue pour moi, le mélange des rites païens et chrétiens, le folklore russe donnent une originalité à cette enquête policière assez classique... J'ai vraiment bien aimé

4/5





De : doriane99 Envoyé : 2006-08-22 03:02

Le sceau de Vladimir

Le Boyard Artem se voit confier la mission de retrouver l'assassin du "Gardien des Livres". Un assassinat violent, doublé du vol du sceau du prince Vladimir. Est-ce un complot politique ? Un vol commis par un brigand de grand chemin ou bien la vengeance surnaturelle des fantômes qui hantent la forêt mystérieuse ?

Premier tome de la série sur le Boyard Artem. On fait connaissance avec les protagonistes que l'on retrouvera tout au long des autres livres. J'ai lu avec plaisir la genèse de cette série, mais j'ai peur que lire toute la série ne soit répétitif. J'ai l'impression que la relation de la vie quotidienne en Russie à cette époque, que celle du choc de la religion chrétienne et du paganisme ne se répètent dans chaque livre et émoussent notre intérêt. J'ai trouvé qu'il était trop semblable à celui que j'avais lu auparavant, j'ai bien aimé quand même !!!

3/5





De : Claudeg061 Envoyé : 2006-09-29 11:07

Le sceau de Vladimir Elena Arseneva 10/18

Après l’Angleterre, L’australie, l’Egypte… ou bien encore la Chine des Tang, " Grands détectives " conquiert de nouveaux espaces en explorant la Russie du XI° siècle à travers les aventures du boyard Artem, proche conseiller du prince Vladimir. Un drame inaugure l’odyssée : le Garde des livres du prince de Rostov est assassiné au cours d’une mission à Zalessk. Vladimir l’avait chargé d’acquérir plusieurs livres grecs fort rares, allant jusqu’à lui confier son sceau personnel. Dérobé par les meurtriers, le sceau du prince peut se transformer entre leurs mains en une arme redoutable. Ce crime odieux devient dès lors une affaire d’Etat. Fort de son expérience de guerrier et de son habilité diplomatique, Artem, chef des droujinniks, mène l’enquête. Ses investigations le conduiront dans les ruines Berendeï, lieu maudit selon une vieille croyance païenne, un lieu pourtant où Artem ne fera pas que de mauvaises rencontres…

J’étais impatient de pouvoir commencer ce roman qui se passe dans un pays que j’adore. De plus je savais qu’en le lisant j’allais voir défiler devant mes yeux les superbes images d’Alexandre Nevsky de Eisenstein et celles d’Andreï Roublev de Tarkovski, j’entendais déjà les chœurs des moines russes et les mélopées de Shostakovich dont on fête cette année le centenaire. Dès le début j’ai été dépaysé en suivant avec allégresse les tribulations d’Artem et de ses deux acolytes (Mitko et Vassili), les images qui naissaient dans mon esprit étaient bien celles que j’attendais. Si ce n’est que je voyais aussi les drakkars des varrègues descendre le Niepr, je voyais les grandes plaines russes, des tons dans les ocres et les différents sépia. Seulement plus j’avançais plus un sentiment de malaise est né. D’abord du à un vocabulaire, un phrasé trop contemporain pour vraiment rendre compte d’une réalité historique. Non que je sois féru de vieilles langues (je trouve que Pierre Naudin, par exemple, alourdit trop ses romans avec un vocable archaïque) mais j’aime un certain équilibre et une certaine crédibilité. Ensuite plus on avance dans le roman plus l’intrigue se dilue, là où elle devrait être plus touffue. Enfin en lisant le final j’ai eu l’impression de me retrouver dans un Tom Raider, ou dans Indiana Jones… Là j’ai vraiment pas aimé.

En résumé un petit roman sans prétention qui se laisse lire sans déplaisir mais qui pêche beaucoup par faiblesse.

Claude





De : grenouille Envoyé : 2007-01-06 12:03

"La nuit des ondines"

Note : 4/5.

Une très bonne découverte de cette décidemment super collection 10/18 grands détectives!!!(quoi? quoi? je suis pas objective quand j'aime quelque chose?? pffff....)
L'époque est originale et ça fait vraiment voyager que de se plonger au milieu de ces rites et coutumes là! Le personnage principal est intéressant et j'attends de voir comment la série va évoluer.... J'ai trouvé l'intrigue bien ficelée, tordue juste ce qu'il faut pour ménager le suspens. Ca n'a rien du polar haletant à la Dan Brown mais c'est très plaisant et enrichissant à lire!!
J'en lirais surement d'autres de cette série.





De : lalyre7032 Envoyé : 2007-05-05 10:40

Ambre mortel Elena Arseneva 10/18
Challenge 310 P.

Dans ce livre nous voici parti dans un nouvelle aventure du boyard-détective Artem,un noble de l'ancienne Russie et de son fils adoptif Philippos.Nous sommes en l'an de grâce 1072,il enquête sur l'attaque et le vol d'un convoi d'ambre offert par un noble au prince Vladimir,pire drame encore c'est la mort des trois guerriers droujinniks qui escortaient ce convoi.Qui sont les coupables ?Les soupçons se portent vers les tribus Iatvags,dont une légende raconte qu'ils doivent amasser beaucoup d'ambre pour réunifier leur peuple.Sur fond de cette époque marquée par l'empreinte byzantines,en suivant le héros responsable de la sécurité de la Russie du Xle siècle,on fait la découverte de la cour de Vladimir et pendant que Artem démèlera les fils bien entortillés d'un complot,nous ferons la connaissance d'autres personnages avec leur cupidité,leurs amours et liaisons coupables,nous assisterons à des assassinats et des suicides.Mais aussi on se familiarise aux rites et coutumes de ces différents peuples et leurs affrontements.
J'ai aimé ce roman grâce au dépaysement car imaginer la Russie médiévale m'a plongée dans un monde irréel avec les Iatvag:peuple balte aujourd'hui disparu,les Kouman;peuple nomade d'origine turque,venu d'Asie centrale,ennemi principal des russes entre le Xle et le début du Xllle.J'ai imaginé les femmes vêtues de la sarafane:longue robe sans manche,souvent boutonnée devant, portée avec une ceinture et habillait les femmes de toute condition,les hommes coiffés de leur chapka au sommet pointu imitant la forme d'un haume. Pour tout ce que j'ai appris je note 4,5/5





De : doriane99 Envoyé : 2007-06-03 00:43

La parure Byzantine

A l'occasion de leur futur mariage, Le prince Vladimir et la princesse Guitta reçoivent de nombreux présent, le plus somptueux est sans nul doute une superbe parure de bijoux byzantine. Mais très bientôt un premier meurtre survient, suivi presque aussitôt de la découverte du vol de la parure. Les relations diplomatiques entre Rostov et
ses puissants voisins. Artem n'a que trois jours pour résoudre ces mystères.

Là encore, je me suis régalée... On vit auprès de la cour et des nobles et l'on découvre tous ces rites qui rythmaient la vie quotidienne (la cérémonie du chou...) de cette époque reculée. Je lirai certainement la suite.

3,5/5
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elena ARSENEVA (Russie/France)

Message  Lacazavent le Mar 5 Juin 2012 - 20:20

Le Sceau de Vladimir, Les enquêtes du Boyard Artem Tome 1 d' Elena Arseneva
10/18, Grands Détectives / 288 pages





Dans la Russie du XIe siècle, le Garde des livres est un personnage éminent. Son assassinat, une affaire d’État. Plus encore quand il s'accompagne du vol du sceau personnel du Prince Vladimir... Complot politique ? Vol de grand chemin ? Fort de son expérience et son habilité diplomatique, Artem mène l'enquête dans une région ou obscurantisme et superstitions ont la vie facile...



Un roman d' enquête historique sans prétention mais agréable à lire. J' ai découvert avec plaisir une toute petite part de la Russie du XIe siècle, l' enquête bien menée fait durer le suspens, les personnages sont très sympathiques et laisse envisager d'autres épisodes tout aussi agréable.
Un reproche pour l'écriture qui n' a rien d'extraordinaire (ce n'est pas ce que je lui demandais) mais qui est parfois trop contemporaine c'est dommage, on a parfois du mal à être plongée dans la Russie du XIe siècle.



3/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum