Glenn TAYLOR (États-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Lun 19 Jan 2015 - 0:07

Glenn Taylor

La ballade de Gueule-Tranchée

Hiver 1903, Virginie-Occidentale, un nouveau-né est jeté dans la rivière par sa mère qui n’a pas toute sa tête, mais il est heureusement récupéré plus loin par un femme au grand cœur qui le sauve et l’adopte. Le petit a malheureusement développé une infection des gencives, à cause du charbon dans l’eau, qui va lui pourrir les dents et la bouche pendant toute sa vie. Le garçon reçoit donc le surnom de Gueule-Tranchée. Il est un peu sauvage, mais sa mère adoptive réussit quand même à lui apprendre à lire et à lui inculquer ses valeurs. Dans cet état, il y a beaucoup de charbon dans le sol, les autorités sont pauvres, les compagnies minières font donc la loi avec leurs dollars. Après la guerre, les mineurs tentent de s’organiser et de revendiquer de meilleures conditions, mais les compagnies n’hésiteront pas à utiliser la force et l’intimidation pour mater les revendicateurs. Ces derniers décident toutefois de riposter et la violence escalade. Cela se termine dans un bain de sang qui force Gueule-Tranchée à s’enfuir dans les bois. Il réussit à vivre plus de vingt ans en marge de la société dans les collines de son état. Après l’autre guerre, il renoue avec la société humaine en se présentant à une famille qui habite dans une cabane isolée. Il devient musicien, se produit dans différentes villes, jusqu’à ce qu’un agent de la loi croît le reconnaître. Gueule-Tranchée va à nouveau disparaître dans la nature. Il en ressortira plus tard, il deviendra alors un journaliste respecté et gagnera même le prix Pulitzer. Mais même à la fin du siècle, les compagnies minières veulent encore dénaturer son état, par exemple en rasant des collines pour en faire des mines à ciel ouvert. Gueule-Tranchée découvre que certains personnages de son passé ont survécu comme lui, entretenant leur haine et rancune. On ne peut jamais complètement s’affranchir de son parcours.
 
J’ai emprunt ce livre au hasard pour le challenge USA, mais c’est une très bonne surprise. Le roman raconte bien le passage du temps dans cet époque, les luttes ouvrières qui se transforment en luttes sociales et puis environnementales. Je n’ai pas fait de recherches pour déterminer si les faits sont exacts ou romancés, même si c’était une évocation, elle me suffisait. On aborde aussi la vie rurale et la nature de cet état dont on ne parle pas souvent. Le roman offre toutefois aussi une intrigue enlevante et un style intéressant.
 
   
4/5

le Réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : De profundis (Emmanuelle Pirotte), Good Morning, Midnight (Lily Brooks-Dalton)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1959
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  géromino le Lun 19 Jan 2015 - 9:07

RR ça me parle bien cette histoire là; merci pour ton commentaire tout à fait clair bienvenue2 . Je vais me renseigner s'il existe en poche. 

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  La petite Bijou le Mar 20 Jan 2015 - 1:55

Oui Géromino, je crois que c'est un livre qui t'intéresserait.
avatar
La petite Bijou

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  géromino le Mar 20 Jan 2015 - 8:15

La petite bijou, tu l'as lu aussi? Qu'en as-tu pensé?

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  Réaliste-romantique le Mer 21 Jan 2015 - 0:07

Oups, je me disais que ça se produirait un jour. La petite Bijou et RR partagent parfois le même ordinateur. J'ai oublié de changer d'utilisateur avant de mettre mon commentaire… Elle ne l'a pas lu Razz

_________________
Lectures en cours : De profundis (Emmanuelle Pirotte), Good Morning, Midnight (Lily Brooks-Dalton)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1959
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  géromino le Sam 7 Mar 2015 - 9:10

"La ballade de Gueule-Tranchée" Points 2012   350 pages


Early Taggart avait deux mois, quand, sous prétexte de le baptiser, sa mère tenta de le noyer dans la rivière. Emporté par le courant, il fut tiré de l'eau glacée par Ona Dorsett, une veuve qui le recueillit chez elle; elle avait déjà adopté une petite fille. De son séjour dans l'eau polluée par les résidus charbonneux, il gardera une infection des gencives et des dents, que Ona soignera grâce à du wiskey de contrebande (de sa fabrication!). A l'école et dans la vie en général, le mauvais état de sa bouche le fait se tenir à l'écart des autres.
Dans les années 1920, il prend part à des grèves de mineurs; nombreux sont les heurts sanglants entre grèvistes et forces de l'ordre. Gueule-Tranchée, très habile à la carabine, est chargé de tirer sur les gardes, dans le but de les blesser seulement. Une escarmouche tourne mal; il s'en tire d'un cheveux et disparaît dans la nature...


Je me suis demandé durant le premier tiers où l'auteur voulait nous emmener, tant c'est une succession d'anecdotes ou de petits faits plus ou moins vraisemblables qui rendent le récit quelquefois à peine crédible. Mais avec le conflit des mineurs et les sociétés charbonnières (l'auteur s'est inspiré de faits réels, notamment le massacre de Matewan, où le Shérif Sid Hartfield, la société Baldwin-Felts, le maire Testerman, entre autres, ont réellement existé; concernant cette affaire, j'ai trouvé ça sur internet ICI et ICI ), le récit prend une autre envergure. Après vingt ans de vie dans les bois, Gueule-Tranchée renaîtra sous un autre nom, jouera de l'harmonica en virtuose dans un groupe de blues, deviendra journaliste, obtiendra le prix Pulitzer, rencontrera JFK lors de sa campagne présidentielle, côtoiera Chuck Berry...  Il n'oubliera pas non plus de se mêler aux conflits sociaux-écologiques (à propos des mines à ciel ouvert qui ravagent les collines de Virginie). 
Avec ce personnage de Gueule-Tranchée (devenu une légende grâce à une chanson), on voit défiler quelques jalons marquants de l'Amérique, quelques traits de la société américaine, empêtrée dans ses valeurs religieuses ou ses conflits sociaux. L'homme est attachant dans son rôle de rebelle en marge de la société. 
C'est un récit qui a du coffre, de la matière à se mettre sous la dent et qui tient en haleine jusqu'au bout.


Note: 4/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  Chantal le Mar 30 Juin 2015 - 11:25

LA BALLADE DE GUEULE TRANCHEE :
Grasset - 345 pages


   Je ne reprendrai pas le résumé fait par RR et Géronimo.


   Je sors de ma lecture très mitigée. Parce que l'histoire est très intéressante mais à mon avis (en toute modestie) bien mal traitée. Déjà il m'a fallu à moi aussi, un bon tiers de lecture, pour me sentir vraiment dans le livre. Et puis ce que je reproche le plus, c'est le manque total de continuité dans le récit, passant "du coq à l'âne" de chapitre en chapitre, ou de partie en partie… Du coup, il y a de grands "trous noirs" dans la vie de Gueule Tranchée. Et puis je n'ai pas trouvé l'écriture transcendante. Au final, une impression d'une histoire qui aurait fait un très bon livre, mais un récit et une écriture qui a beaucoup gâché…


  3,5/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2249
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glenn TAYLOR (États-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum