Colin HARRISON (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Colin HARRISON (Etats-Unis)

Message  gallo le Ven 7 Nov 2008 - 21:04

De : Flo7717 (Message d'origine) Envoyé : 19/08/2005 12:20
Colin HARRISON - Havana Room
Belfond / 450 pages

A Manhattan, la descente aux enfers d'un avocat pris dans un engrenage mortel. A la suite d'un drame dont il a été rendu responsable, Bill Wyeth a tout perdu : sa famille, son travail, sa dignité. Déprimé, désœuvré, il traîne sa solitude dans les rues de Manhattan. Chaque nuit, il prend ses repas dans le même restaurant, où il est devenu l'habitué de la table 17. Sous son apparence feutrée, l'endroit abrite un salon très privé, le Havana Room. Intrigué, Bill n'a bientôt plus qu'une obsession : y pénétrer. Un soir il va servir d’avocat à un certain Jay Rainey dans le cadre d’une transaction immobilière. Cette rencontre va l’entraîner dans une spirale infernale.
Je lis très rarement des romans noirs et peu me marquent. Havana Room appartient à la catégorie des livres qu’on n’oublie pas ! Cette histoire est tout simplement " scotchante ". USA Today fait référence à Gatsby le magnifique et au Bûcher des vanités : je suis entièrement d’accord pour le rapprochement avec le Wolfe. Même descente aux enfers dans un NY inquiétant d’un homme qui perd tout à cause d’un minuscule grain de sable ; argent, pouvoir, sexe et ambition : tout y est ! Non seulement l’intrigue est excellente mais en plus Harrison nous offre une peinture de NY fascinante. A cela, s’ajoute des personnages très réalistes, très humains. En somme, c’est un roman très bien ficelé et qui se lit avec passion. Pour en revenir à la référence à Gatsby, il est vrai que l’aspect tragique mêlé aux questions d’argent, de pouvoir et de statuts sociaux peuvent y faire penser. J’ai pour ma part relevé la référence à Long Island et le prénom de Jay Rainey, personnage brisé sur lequel personne ne sait rien… Seules réserves : quelques longueurs et une fin trop américaine à mon goût.

Si vous voulez passer un très bon moment, lisez Havana Room !
4.5/5


De : odilette84 Envoyé : 20/08/2005 23:04
Havana Room - Roman noir de Colin Harrison

Grandeur et décadence d'un avocat new-yorkais qui passe du jour au lendemain du statut de Yuppie à celui de paria avant de se retrouver entrainé dans un étrange complot tournant autour d'un steak-house de Manhattan.

Ma critique :
J'adore les romans noirs plus encore que les thrillers.
J'aime sentir l'ambiance d'une ville, ses bas fonds, son histoire à travers les mésaventures d'un personnage.
Ce roman est écrit à la première personne, nous allons suivre Bill Wyeth dans sa descente aux enfers.
Ce livre ne m'a pas lâchée d'une semelle depuis 3 jours. Scotchant (le mot est bien choisi, Flo).
D'entrée on est dans l'intrigue, les personnages sont intéressants, très bien présentés. La ville de New-York est fascinante, c'est un personnage à elle seule. Les rebondissements se succèdent jusqu'au dénouement final, sans jamais lasser le lecteur.

Effectivement, on ne peut que penser au "bûcher des vanités".
Pour ma part, je pense aussi aux romans de Douglas Kennedy : le héros se trouve entrainé dans un engrenage et a du mal à remonter la pente.
Je pense aussi à John Grisham : Pour l'aspect juridique, le héros est avocat.
Dans ce roman, on apprend aussi de nombreuses choses sur l'histoire de la ville.
Je suis assez d'accord avec Flo sur certaines longueurs (mais tellement peu).
En résumé, un excellent roman noir, à lire absolument.
Je vais de ce pas chercher d'autres livres de cet auteur.
ma note : 5/5




De : lalyre7032 Envoyé : 27/06/2007 10:48
Havana Room - Colin Harrison (Challenge 2007 )
10/18 508 p.

Un avocat renommé Billy Wyeth,commet une négligence grave,responsable de la mort d'un enfant,ce qui anéanti sa vie.Exclu du bureau d'avocats ou il gagnait beaucoup d'argent,il perd sa dignité,sa femme le quitte et prend leur fils avec elle.Une longue tombée en disgrâce qui l'entraîne dans les bas-fond de la ville,il promène son desespoir dans les rues de Manhattan,il repère un endroit ou il mange tous les jours,mais quelque chose l'intrigue car au fond de la salle se trouve une porte interdite avec une inscription,le Havana Room, des hommes bien habillés entrent par cette porte donc pour Billy pense qu'il s'y passe des réunions mystèrieuses et aimerait savoir.Il fait la connaissance de Jay Rainey,un personnage louche qui lui fait une proposition qui va lui permettre l'accès à cette endroit,cela en échange d'un service.Le voici dans un autre monde,un milieu infernal,celui des manipulations immobilières et ce sera à ce moment la découverte de Havana Room,une nuit terrible et absurde qui nous conduira à la fin du livre.
Une histoire assez burlesque avec de bons dialogues,des personnages pittoresques,des situations surprenantes,un milieu effrayant dans un monde glauque.Une histoire entrecoupée de descriptions surprenantes et fascinantes.Voila ce que j'ai découvert dans ce roman assez long.
4/5
Lalyre
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum