Kathryn HARRISON (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kathryn HARRISON (Etats-Unis)

Message  gallo le Ven 7 Nov 2008 - 21:00

De : mamanlouve (Message d'origine) Envoyé : 2002-12-10 13:20
Kathryn HARRISON - La societe d'emancipation du pied

3./5 Drole de livre...nous raconte la vie de May de l'age de 4 ans a celle de sa mort (quarantaine avancée). Le livre est bon mais nous fait voir les chinois (hommes) comme des gens extrèmement egocentrique et vulgaire...(N'ayons pas peur des mots)

Nous connaisson May dans son enfance mais la decouvront réellement lorsque sa grand-mere lui "casse" les pieds pour avoir les petits pieds chinois qui assure un bel avenir (mariage) a la jeune fille plus tard.

Suivent, le mariage de May, sa fuite, sa prostitution, la rencontre d'avec son nouveau mari et ainsi de suite jusqu'à sa mort 40 ans plus tard...

Pas vraiment plate mais disons que je ne le suggererais pas a personne non plus.
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kathryn HARRISON (Etats-Unis)

Message  catherine le Jeu 19 Mai 2011 - 19:25

Kathryn Harrison
Le rapt
Éditions de l'olivier
187 pages


L'auteur
Tiré de Babelio: Kathryn Harrisson est l’auteur de nombreux livres, parmi lesquels : Le rapt (l’Olivier, 2001), La société d’émancipation du pied (Lattès, 2003). Elle a publié six romans, trois mémoires, un récit de voyage, une biographie et un livre de "true crime". Elle publie régulièrement des commentaires dans le New York Times Book Review. Elle vit à New York avec son mari, le romancier Colin Harrisson, qu'elle a rencontré en 1985, et leurs enfants.


Résumé
Le livre est autobiographique et on parle au 'je' dans le livre. Kathryn, donc, raconte qu'elle a été élevée par ses grands-parents puisque son père les a quittés alors qu'elle avait 6 mois et sa mère, lorsqu'elle habitait avec eux, était absente d'esprit et dormait une grande partie de ses journées. L'enfant grandit donc avec un immense manque d'amour, entre le père absent et la mère qui ne lui manifeste aucune affection. Quand elle le revoit à 20 ans, soit la troisième fois depuis son départ, tout bascule: son père lui accorde toute son attention et tout son amour. Il lui demande en retour qu'elle se donne à lui, complètement. Ce qu'elle fera.

Je ne le sais pas encore consciemment, mais je le sens: mon père, en conservant cette immobilité et en me contemplant, a d'une certaine manière commencé à me donner le souffle par son regard. Son regard me révèle moi-même, sa contemplation reflète la vie que les yeux résolument clos de ma mère m'ont dénié.


Critique
Quelle découverte que ce livre! Le sujet, complètement malsain, n'est pas traité d'une manière obscène. Kathryn, avec son immense besoin d'amour, tombe dans le piège de son père manipulateur et tout en étant consciente de tout ce que ça représente, elle choisit volontairement de fermer les yeux et de rattraper ses 20 premières années de déficit d'affection. Elle plonge donc corps et âme dans cette relation et abandonne le reste... amis, études, copain, répondant ainsi aux attentes de son père qui la veut à lui seul. Kathryn nous raconte le mal que lui ont fait ses parents, sa mère durant son enfance et son père par la suite, mais tout en condamnant leurs actes, il est difficile de les détester puisqu'eux-mêmes sont en prise à leurs propres souffrances psychologiques. Le récit est poignant.

À découvrir!
4.5/5

_________________



Lectures en cours:
The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde and other tales of terror de Robert Louis Stevenson
avatar
catherine

Nombre de messages : 611
Age : 40
Location : Montréal
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum