Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Message  dodie le Mer 15 Oct 2014 - 17:32

Il faut qu'on parle de Kevin


A travers les lettres écrites à son ex-mari, la narratrice Eva nous raconte l'itinéraire de sa famille depuis la naissance de son fils Kevin jusqu'au sombre jour où il massacre 9 personnes de son lycée quelques jours avant ses 16 ans.
Dans un premier temps Eva m'a profondément agacée: jeune femme indépendante et carriériste, elle décide d'avoir un enfant alors même qu'elle n'en a aucune envie. Elle vit sa grossesse et son accouchement comme des épreuves terribles. Puis elle prend conscience de son rôle de mère et son discours change. Elle essaie d'analyser avec discernement et un certain recul les agissements de son fils.
Dès ses premières heures de vie, Kevin semble rejeter tout ce qui vient de sa mère et est un enfant insupportable, pleurant sans arrêt, faisant fuir toutes ses nourrices.
En grandissant, le tableau ne s'améliore guère: Kevin ne s'intéresse à rien ni à personne même pas à sa jeune soeur.
Eva relate de façon chronologique tous les évènements qui ont émaillé ces 16 années et le bilan est d'une noirceur abyssale: Kevin est un véritable monstre.
L'auteur s'est inspirée des nombreuses tueries perpétrées par des jeunes étudiants aux Etats-Unis et en particulier celle de Colombine.
Que l'on apprécie ou non ce roman, une chose est sûre : il est très dérangeant car il soulève des questions qui concernent tous les parents.
Ma note 4,5/5
J'ai beaucoup aimé l'analyse psychologique très fine que l'auteur fait de Kevin mais aussi de ses parents et du rôle qu'eux-mêmes ont pu avoir dans cette tragédie. Comment ont-ils été aussi aveugles pour ne pas détecter un profond problème psychiatrique chez leur enfant? Pourquoi n'ont-ils pas demandé l'aide de spécialistes?
Cette lecture, certes dérangeante, m'a tenu en haleine jusqu'à la fin qui m'a sidérée .......

dodie

Nombre de messages : 4339
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Message  Mandarine le Lun 29 Déc 2014 - 12:32

Bon, je sais qu'il s'agissait du livre d'octobre et que nous nous rapprochons dangereusement de janvier, mais je sais que beaucoup de rats ont lu ce livre, et Dodie est la seule à avoir posté son avis (merci Dodie Very Happy ). Alors, je vous propose de juste laisser un petit mot, pas une critique mais juste une appréciation en 2 mots, ou une note, bref, juste nous dire si oui ou non vous avez aimé!

Je commence (vu que je suis quand même celle qui a proposé ce livre Embarassed )

J'ai beaucoup aimé cette lecture! C'était très perturbant et ça m'a beaucoup fait réfléchir sur certaines questions d'éducation, mais l'histoire était prenante.
Je l'ai lu en VO et, je ne sais pas ce qu'il en est pour la traduction, mais on sent que Lionel Shriver est une érudite qui maîtrise la langue!! C'est agréable.

Je mettrais un bon 4.5/5!

Par contre, j'ai vu le film et je n'ai pas du tout aimé. J'ai trouvé ça mou et des éléments importants n'étaient pas expliqués. Et vous, avez-vous vu le film? Qu'en avez-vous pensé?

Mandarine

Nombre de messages : 1946
Age : 31
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Message  Patience le Ven 2 Jan 2015 - 15:56

IL FAUT QU'ON PARLE DE KEVIN
Belfond 486 pages


Ma note : 4/5


Mon avis : Malgré la bonne note que je lui attribue, je trouve difficile de dire que j'ai aimé ce livre. Comment peut-on réellement apprécier une histoire pareille ! C'est choquant et déroutant. A tel point qu'il m'est difficile de rédiger un avis. Mais je ne regrette pas de l'avoir lu, même si la fin fait froid dans le dos. Mes impressions étant tellement confuses sur ce roman, je n'en dirai pas plus. Je donnerais seulement un conseil : lisez-le et faites-vous votre opinion.

_________________
Lecture en cours : Orange is the new black de Piper Kerman
PAL : 272
Livres lus depuis le début de l'année : 3 (1153 pages)

Patience

Nombre de messages : 919
Age : 34
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Message  lalyre le Ven 2 Jan 2015 - 17:02

Tout au long de ma lecture je me suis posée la question : Qu’elle est la part de responsabilité des parents dans le comportement de Kevin ? Très difficile de répondre à cette question, cependant je dis qu’un enfant,  né innocent,  mais Kevin a fait le mal parce qu’il est né mauvais. Lorsqu’on se demande si la mère aurait pu prévoir le drame, et le père alors qui se cachait la face devant les malversations de Kevin dénoncée par sa mère, je pense sincèrement que le père fut gravement responsable. Non Kevin était foncièrement  sournois, menteur et  malin comme un singe, il était effroyablement machiavélique et un effrayant scélérat….Ce personnage m’a souvent fait frissonner, l’ambiance familiale et pesante m’a mise mal à l’aise, ces longues lettres sans réponses m’ont impatientées mais je les ai lues jusqu’à la fin ce qui m’a horrifiée.  Ouf….Contente d’avoir terminé cette lecture bien que cela reflète un grave problème de société, je me demande si un tel personnage a jamais pu exister tant ce qu’on apprend en fin du livre est horrible. Je n’arrive pas à noter ce livre car je n’ai vraiment apprécié, sans doute suis-je trop sensible !!!!!.

lalyre

Nombre de messages : 4020
Age : 84
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Message  Philcabzi le Dim 4 Jan 2015 - 12:35

En fait Lalyre je crois que ce livre à fait exactement ce qu'il devait faire: nous faire réfléchir sur la question que tu as posé.  Je n'ai pas encore fait ma critique mais elle rejoint beaucoup la tienne, c'est un roman percutant qui nous mets mal à l'aise mais nous ouvre aussi les yeux sur cette problématique.  Qui sait peut-être que cette lecture permettra à un parent ou un proche d'un jeune Kevin d'éviter l'irréparable?

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly

Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 40
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum