Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Message  lalyre le Mer 3 Sep 2014 - 16:25

Le bourreau de Gaudi 
Aro SAINZ de LA MAZA
      Actes Sud 3 septembre 2014             
     664 pages  
           
Mon résumé
Barcelone. Tout commence lorsque Marc, jeune adolescent, neveu de l’inspecteur de police Malart, se suicide avec l’arme de service de ce dernier. Cela pour le premier chapitre très court. Quittons donc ce drame pour nous retrouver avec la juge Susana Cabot téléphonant à Malart pour lui annoncer un autre drame qui n’a rien à voir avec le suicide de Marc (enfin on  peut l’imaginer) On a découvert un homme suspendu à la façade de la Casa Milà, plus connue sous le nom de la Pedrera, au beau milieu du paseo de Graçia. L’assassin avait utilisé du câble d’acier pour lier les poignets de la victime, il l’avait suspendue au balcon du premier étage, puis il lui avait mis le feu. Lorsque l’alerte fut donnée le malheureux était entièrement calciné, il semblerait que l’homme était un haut responsable de la Caîxa, un ex-conseiller municipal à la culture. Cependant  l’inspecteur Malart qui avait été exclu de la police pour négligence est appelé pour renforcer l’enquête qui piétine. Mais voila qu’un autre homme faisant partie des élites a soudain disparu, va-t-il terminer sa vie comme le premier ? D’autres  disparitions insolites sont découvertes pendant la très longue enquête, des d crimes qui tous furent commis tous les 10 juillet annuels….Pourquoi ?  Ce qui parait bizarre c’est que certaines des victimes meurent attachées aux balustrades ou autres chef-d’œuvre de Gaudi. Mais c’est surtout lorsque la juge Susa Cabot disparait à son tour que tous policiers vont réagir.


Mon avis
Une enquête palpitante pour découvrir qui est vraiment celui que l’on appelle le Bourreau qui s’avère être un véritable tortionnaire provoqué par la haine, oui mais pourquoi cette haine ? Il est aussi question de la Franc-maçonnerie  ainsi que les épouvantables expropriations dont furent victimes les habitants de Barcelone sacrifiés pour des constructions modernes pour le tourisme et bien sûr toujours l’argent prime, ce qui nous fait découvrir la face obscure de la ville et de ses élites.
Pédophilie, mystère, magouille, violence et tortures nous conduisent vers une fin étonnante et percutante.

Comme dans ce policier – thriller, il est fortement question de la Fondation Cercle Gaudi, l’auteur nous assure qu’elle est fictive. Mais il ajoute que tout le reste, ayant trait au génial architecte moderniste, y compris ses droits sur le plan de Barcelone est rigoureusement vrai.  Un très roman qu’il faut lire, un véritable plongeon dans Barcelone. 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Message  Lacazavent le Ven 13 Mar 2015 - 9:10

Le Bourreau de Gaudi de Aro Sainz de la Maza
Actes Sud, Actes noir / 664 pages



Quatrième de couverture
:
Un corps en flammes est retrouvé pendu au balcon d'un des monuments les plus emblématiques de Barcelone, La Pedrera, d'Antonio Gaudi.
Bien mauvaise publicité pour la ville à quelques semaines de la consécration par le pape de la Sagrada Familia. Les services policiers sont aux abois et réintègrent l'électron libre Milo Malart, révoqué par mesure disciplinaire.
Tandis qu'il enquête en binôme avec une jeune sous-inspectrice, qui semble tout droit sortie d'une série américaine à succès, les meurtres s'enchaînent selon un rituel immuable : toujours des membres de l'oligarchie barcelonaise, férocement mutilés au sein des édifices du célèbre architecte qui frit la gloire de la ville.
Barcelone a vendu son âme au diable ; elle doit payer le prix de sa magnificence. La chasse à l'homme est ouverte, mais qui cherche-t-on ? Un prédateur sadique assoiffé de vengeance ou la victime d'un système politique arrogant et corrompu, qui sacrifie les plus fragiles au faste tapageur de la ville et à sa manne touristique ? Pour répondre, il faut d'abord décrypter le symbolisme ésotérique des oeuvres de Gaudi, aux formes proprement hallucinantes.


Un polar captivant ancré dans l’ histoire espagnol au travers d’ un de ses plus célèbres architecte, Gaudi. Milo Malart le policier chargé de l’enquête est très attachant même si son portrait reste des plus classique, tourmenté, solitaire, furieusement doué pour « sentir » les points clés de l’enquête, un passé pas très blanc et une antipathie parfois violente de la part de certains de ses collègues.
L’intrigue prend beaucoup de temps à démarrer, l’auteur s’attarde à mettre en place le décor et à nous rendre familier avec ses personnages. L’histoire est prenante même s’ il ne vaut mieux pas s’attarder sur certains détails  peu crédible et rebondissements trop facile.
Une bonne lecture détente qui donne envie de découvrir la ville de Barcelone et d'en apprendre plus sur Gaudi.  

4/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Message  lalyre le Lun 12 Sep 2016 - 12:12

Aro Sainz de la Maza   
  Les muselés    
 Actes Sud 7 septembre 2016
ISBN 978 2 330 06423 5        
364 pages        

Quatrième de couverture        
Dans un sous-bois à la lisière de Barcelone, caché sous des feuilles mortes, gît le corps d’une jeune femme à l’aspect en tout point ordinaire, si ce n’est ses ongles, impeccablement manucurés : une étudiante de famille modeste qui finance ses études au service de recouvrement de créances dans un cabinet d’avocats, et arrondit ses fins de mois en faisant l’escort-girl.

Quelques jours plus tard, un des associés du cabinet qui l’employait est retrouvé mort dans son appartement cossu du centre-ville. De la chaîne hifi high-tech s’échappent encore des accords de blues, tandis que le champagne s’évente sur le comptoir de marbre noir.
L’enquête s’annonçait déjà ardue quand un sadique entreprend d’exposer dans les squares, à la vue des enfants, des chiens empalés. Les plaintes fusent et la pression est à son comble pour l’inspecteur Milo, chaque jour un peu plus gagné par la schizophrénie qui a déjà emporté son père et ronge désormais son frère Hugo. Mais ces troubles psychotiques qu’il essaie d’endiguer sont aussi sa plus grande force : une capacité hors pair à se mettre dans la peau des meurtriers.

Le pouvoir politique veut des arrestations pour ramener l’ordre dans la ville et refuse d’entendre les clameurs d’une cohorte d’Indignés pris au collet par le chômage, la corruption et la misère, prêts à tout pour simplement survivre. Mais qui sont les coupables ? Ces victimes ?

Dans une Barcelone en noir et blanc, pétrifiée et transie, asphyxiée par la crise, l’auteur conduit un thriller poignant sur la ligne rouge qui mène au précipice les exclus du système.

Mon avis
Revoici l’inspecteur Milo Malart qui après (Le bourreau de Gaudi)  reprend du service pour mener deux enquêtes parallèles sur le meurtre d’une jeune fille  retrouvée dans la forêt et d’un avocat du bureau ou elle travaillait mais aussi pour trouver le monstre qui empale des jeunes chiens. Les enquêtes sont difficiles à résoudre et pour la mener à bien, Milo et ses coéquipiers accompagnés du berger Majorque qu’il appelle mon vieux, vont devoir aller questionner des couples de chômeurs, une famille  chinoise paniquée dont le chien de la petite fille fut également torturé, les parents de la jeune victime qui n’était pas aussi innocente que ceux- ci l’imaginaient, parlant aussi du bureau d’avocats, il faut savoir que les employés sont chargés de visiter les mauvais payeurs, d’autres suspects seront aussi interrogés. Je n’en dis pas plus sinon parler de la mésentente qui existe entre Milo et la sous-inspectrice Mercader, ce qui n’arrange rien….J’ai vraiment apprécié ce roman policier,  bien tourné, sans longueurs et sortant de l’ordinaire, les personnages tiennent bien leur place dans l’histoire que je recommande aux amateurs de ce genre….4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Message  Lacazavent le Lun 12 Sep 2016 - 18:18

bounce bounce bounce Moi, moi, moi ! Merci Lalyre

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Message  Awara le Lun 12 Sep 2016 - 20:55

Je vais de ce pas me mettre à la recherche du Bourreau de Gaudi (Je préfère commencer par le premier!)

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4032
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Message  Mandarine le Mar 13 Sep 2016 - 6:25

Ces 2 romans ont l'air excellents!! saliver
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2149
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aro SAINZ de LA MAZA (Espagne)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum