Sophie BROCAS (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sophie BROCAS (France)

Message  Aurore le Mer 27 Aoû 2014 - 13:42



Sophie Brocas travaille aujourd'hui au service de l'État. Le Cercle des femmes est son premier roman.

Source : Julliard

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie BROCAS (France)

Message  Aurore le Mer 27 Aoû 2014 - 13:47

Le cercle des femmes - Sophie Brocas
(Julliard, 2014, 196 p.)
Parution le 21 août 2014 // Lu en ebook


Ce premier roman de Sophie Brocas permet les retrouvailles sous un même toit de quatre générations de femmes. A l'occasion du récent décès de l'aïeule (Alice), la fille (Solange), petite-fille (Agnès) et l'arrière-petite-fille (Lia) font le chemin vers la maison familiale pour se recueillir. C'est l'occasion pour le clan Palin de lever le voile sur les nombreux secrets qui ont jalonné leurs vies respectives.
Car si les hommes sont étrangement absents de cette famille monoparentale c'est que chaque parcours, chaque tranche de vie, vue du point de vue féminin, s'est nourrie de rancœurs, d'abandons ou de petites trahisons.
Le plus original dans ce roman est sans doute la construction du livre qui revient, chapitre par chapitre, sur l'histoire de ces femmes isolées. A l'heure où l'équilibre vacille, la lumière se fait sur les choix de vie à différentes époques de quatre femmes isolées. Il y a tout d'abord Alice qui, jusque-là, évoquait un amour sans faille pour son mari mort jeune, dans un accident de la route (mais l'est-il vraiment ?). Puis il y a Solange et Agnès qui, à leur tour, ont vécu des désillusions : amour pour un homme marié, multiples conquêtes sans stabilité amoureuse. Pourquoi se sont-elles toutes embarquées dans des histoires impossibles ? 
Dans le lot, la narratrice principale (Lia), âgée de 20 ans, n'a qu'une envie : comprendre pour enfin aller de l'avant et ne pas répéter les erreurs de celles qui l'ont précédées. Et la présence de Marie, amie d'Alice, pourrait bien être le déclencheur d'un renouveau car celle-ci, en cinquième roue du carrosse, a de nombreuses cartes en main à abattre.
Le récit se déroule donc de manière implacable en accordant la place aux absents comme témoins directs. Et le fil narratif parvient donc à instiller tout le poids du passé, toute la difficulté à se libérer des liens inconscients. 
Sophie Brocas réussit un vrai tour de force dans ce roman déjà parfaitement abouti. Cela augure une bien belle carrière d'écrivain ! 
Ce livre a été lu pour l'opération "On vous lit tout" organisée par Libfly en partenariat avec le Furet du Nord !

Citations : Madame s'installe à l'ombre sur un petit pliant [...]. Monsieur joue avec la petite fille [...]. Je ne veux pas être comme eux demain, une famille banale qui s'ennuie à plusieurs. (p. 65)

Et contrairement à ce qu'on serine aux petites filles dans les contes de fées, la passion n'est pas l'amour. La passion, c''est une faim sans limite, un excès sans fond, un besoin désespéré d'être aimé. (pp. 116-117)

4/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie BROCAS (France)

Message  petitepom le Jeu 28 Aoû 2014 - 7:45

Le cercle des femmes:
Lia vient d’avoir vingt ans. À la mort de son arrière-grand-mère, elle se retrouve dans sa maison de famille, dans les Landes, avec sa mère, sa grand-mère et la meilleure amie de la défunte. Durant ces quelques jours de funérailles, de deuil et d’intimité partagée, vient le moment d’échanger ses souvenirs, mais aussi de mettre de l’ordre dans les affaires de l’aïeule. Lia découvre à cette occasion des carnets de notes et des lettres soigneusement consignés dans une boîte à chaussures.
À sa grande surprise, ces écrits relatent une version bien différente de la disparition du mari de son arrière-grand-mère que celle racontée depuis toujours dans le cercle familial. Poignantes, ces lettres révèlent surtout un destin brisé par la honte et le chagrin. Lia doit-elle garder pour elle un secret jalousement protégé pendant soixante ans par son arrière-grand-mère ?Ces révélations ne risquent-elles pas de déclencher un cataclysme parmi ces quatre générations de femmes ? Et que faire de l’image si lisse, et en vérité si faussée, qu’elle avait de cette très vieille dame ? Comment lui pardonner son mensonge ? Les conséquences de cette falsification de l’histoire familiale s’éclairent peu à peu dans l’esprit de la jeune fille et bousculent son propre rapport à la famille, aux hommes, à l’amour. Car c’est toute une lignée de femmes qui semble en avoir été victime, en porter les stigmates. Roman initiatique, Le Cercle des femmes démontre qu’un secret de famille marque – radicalement parfois – toute une descendance. Telle cette tribu très attachante qui a laissé peu de place à l’élément masculin dans le huis clos familial, sans jamais en saisir la raison. Lia saura-t-elle transformer ce sentiment de trahison en pardon ? Sa colère en bienveillance ? Saura-t-elle rompre la fatalité du " cercle des femmes " pour s’ouvrir aux hommes et à l’amour ?
Servi par une écriture originale, pleine de fraîcheur, Le Cercle des femmes est porté par une petite musique qui nous entraîne d’une page à l’autre dans une galerie de personnages féminins aussi touchants que fantasques.

Parmi toutes les sorties littéraires que nous proposent les éditeurs pour la rentrée, j’ai fini par choisir celui-ci, d’abord pour le titre et l’envie de découvrir un secret.
Le narrateur est la plus jeune Lia qui va se rendre à l’enterrement de son arrière grand mère, elle y retrouve sa mère et grand mère ; alors qu’elle range les affaires de cette Mamie Alice décédée, elle découvre un secret qui va apporter des bouleversements dans la vie de Lia et surtout des interrogations sur les relations entre les hommes et les femmes, l’amour, la passion….
Ce livre est une belle histoire de femmes qui ont su, ou non recoller les cicatrices de la vie ; il m’est difficile de parler de cette lecture, chacun y trouvera des leçons selon son histoire, moi, je résume mon ressenti dans cette phrase :
: "Quand ta vie n’a de sens qu’avec l’autre, quand tu ne respires qu’à son contact, que tu ris quand il rit, que tu souffres quand il souffre, alors c’est que tu t’es perdu dans l’autre…. C’est le symptôme de la passion….La passion n’est pas l’amour".
avatar
petitepom

Nombre de messages : 236
Age : 51
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie BROCAS (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum