Jim HARRISON (Etats-Unis)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  clarize le Mar 23 Fév 2010 - 10:44

Retour en terre de Jim HARRISON

Je viens de refermer Retour en terre avec émotion ,un beau livre sur la maladie, la mort, le deuil, la dépression, la redemption et la réincarnation . C'est un roman à quatre voix ,j'aime vraiment cet auteur.

"C'est seulement lorsque le drame a lieu près de nous que nous en mesurons toute la portée"
"Puis il a franchit la colline en trottinant, ainsique nous devons tous le faire"

La lecture de ce livre m'a fait du bien et cet auteur reste un de mes favoris .

5/5


Dernière édition par clarize8 le Mar 9 Mar 2010 - 11:14, édité 2 fois

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Mar 23 Fév 2010 - 16:08

Tu me rappelles de bon souvenir Clarize, c'est le premier livre que j'ai lu de Jim Harrison à l'époque ce fut également un immense coup de cœur.
"Une lecture qui fait du bien" que demander de plus
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Invité le Mar 23 Fév 2010 - 19:38

Je ne connais pas encore cet auteur et je me dis de plus en plus que c'est un tort. J'ai Dalva dans ma PAL, je crois que je vais lui faire monter quelques étages !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Sam 10 Avr 2010 - 13:39

"Retour en terre" éd 10/18 (2009) 324 pages

Donald est atteint d'une maladie incurable et sent sa fin proche.Il tient à laisser à ses deux enfants l'histoire de sa famille et c'est sa femme Cynthia qui recueille son témoignage. Il décide de la façon de s'en aller. Ses proches s'en chargeront.
C'est le premier chapitre sur les quatre qui composent le roman. Je l'ai lu avec recueillement. Son rapport avec la nature, l'histoire de ses ancêtres-dont une branche est indienne-, son séjour initiatique, ses interrogations sur la vie, la mort...
C'est l'idée qui survole le roman: la mort n'a rien d'effrayant et doit s'envisager comme une possibilité naturelle. La mort d'un côté, la vie de l'autre. Après le décès de Donald, la vie reprend son cours avec ses hauts, ses bas, l'amour, les enfants. Chacun doit continuer sa vie. Restent les souvenirs; et les rêves. Chacun semble tirer un enseignement des ses rêves, ou du moins en attendre un message, une voie à prendre, un guide.
Pour autant, j'ai trouvé que l'auteur insiste trop sur des détails infimes de chaque personnage. On "excuse" Donald, qui dans des conditions particulières s'étend sur les passages de son existence. Mais pour les trois autres chapitres, la lecture perd un peu l'intérêt que le sujet suscitait au départ.

En définitive, un roman qui ne laisse pas indifférent, qui propose une belle réflexion sur la vie, la mort, et où plane une sorte d'apaisement et de sérénité au fil des pages; un rapport entre l'homme et la nature à méditer; des passages de lecture empreints de sensibilité et d'émotion; mais des longueurs qui finissent par lasser et altèrent l'intérêt du livre. C'est un peu le reproche que j'avais fait pour "Dalva".


Quelques mots:
"Après tout, le fait de la mort est la chose la plus brutale que nous autres humains sommes contraints d'accepter".

"Maman, la mort ne peut pas être si terrible puisque tous les êtres vivants passent par là".

NOTE 3.75/5
géromino
géromino

Nombre de messages : 3273
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Sam 11 Sep 2010 - 8:43

Pour ceux qui aime Jim Harrison, François Busnel l' a reçu le 9 Septembre pour un "grand entretien" sur France Inter d' environ 40 minutes, l'émission est disponible en baladodiffusion et en écoute à la carte. Voici le lien :

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/grand-entretien/archives.php
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Lun 27 Sep 2010 - 11:38

LES JEUX DE LA NUIT



présentation de l'éditeur
Dans la veine de ses plus grands recueils de nouvelles,
Jim Harrisontisse trois destins solitaires, trois personnages tragiques en quête derédemption qui évoluent dans 'Amérique idéale de l'écrivain,
auxhabitants aussi rudes que les saisons du Montana.
Les trois nouvellesdes Jeux de la nuit mettent en scène autant d'existences magnifiques etrebelles,
qui trouvent leur salut dans la beauté de la nature, des mots et des sens.


  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Flammarion (1 septembre 2010)
  • ISBN-10: 2081222663
  • ISBN-13: 978-2081222663
tiré de papaerblog.fr
La fille du fermier nous narre le désir de vengeance deSarah, une très jeune adolescente violée par un fils d’éleveur aprèsune fête bien arrosée.
Sarah n’a pas d’amis, ou si peu, une copineMarcia beaucoup plus délurée qu’elle et un jeune gars affligé d’unpied-bot.
« Son piano était littéralement sa parole, la seuleconversation qu’elle entretenait avec le monde.
Son père parlait peu,et sa mère, tout occupée à trouver ce qu’elle allait répondre,n’écoutait pas. »Chien Brun, le retour, comme son nom l’indique nous retrouvons ici Chien Brun,
l’ami Indien de l’auteur qui va et vient au gré de l’inspiration de Jim Harrisonà travers son œuvre forte aujourd’hui de près de vingt-cinq livres.
Aujourd’hui Chien Brun, célibataire endurci, est sorti illégalement desEtats-Unis vers le Canada avec sa nièce que les autorités veulentplacer dans un foyer pour jeunes handicapés.
Une épopée paillarde oùl’Indien nous livre quelques secrets sur sa vie passée.

La dernière nouvelle qui donne son titre à l’ouvrage, Les jeux de la nuitest une variante du mythe du loup-garou.
En voulant sauver un louveteauorphelin, un jeune garçon est mordu accidentellement par l’animal
etchaque mois quand survient la pleine lune, une puissante forceintérieure le ronge et le pousse dans des excès de gloutonnerie et desexe.
La solitude semble inexorable, l’obligeant à ces époques à fuirvers les grands espaces déserts des forêts et montagnes.
mon avis: ai nettement préféré la 1ère nouvelle, la fille du fermier: sa construction, rapide et concentrée en fait un chef d'oeuvre de nouvelle!4/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Ven 11 Fév 2011 - 10:48

"Légendes d'automne" éd 10/18 2010 318 pages (1è parution 1979)

Trois nouvelles composent le livre.
"Une vengeance" "L'homme qui changea son nom" "Légendes d'automne" (qui a donné son titre au livre et dont un film a été tiré, avec Brad Pitt et Anthony Hopkins.

Trois histoires qui mettent en scène des héros américains.
Dans "Vengeance", les premiers mots vous claquent au visage: "Vu du ciel, avec un regard d'oiseau- et justement un vautour descendait en spirale- il était impossible de dire si l'homme nu qui gisait sur le sol était vivant ou mort". Cela part très fort et montera encore plus haut en violence et en émotions fortes, pour redescendre dans les dernières pages. Cochran et Mireya vont payer très cher leur amour quand Tibey va se rendre compte de la liaison entre sa femme et son ami. Amour, vengeance, pardon, dans les sables du désert mexicain.

"L'homme qui changea son nom". Nordstrom, suite à son divorce, subit une crise existentielle qui le fait se remettre en question: "Sa propre vie lui parut soudain d'un formalisme écoeurant. Qui connaissait-il? Que connaissait-il? Qui aimait-il?" Au bout d'une descente aux enfers, il va finir par retrouver un équilibre et reprendre goût à la vie.

Le chef d'oeuvre c'est "Légendes d'automne". En octobre 1914, les trois frères Ludlow s'engagent pour combattre en France. L'ainé, Alfred, sera blessé et rapatrié; Samuel, le benjamin, ne reviendra pas.Tristan, la "tête brûlée", ne se remettra jamais de la perte de son jeune frère et, incapable d'extérioriser sa douleur, va mener une vie de tous les dangers. Parcourant le monde, insouciant et téméraire, il trempera dans des trafics d'ivoire, contrebande d'alcool, etc... Pourchassé par la pègre, il doit tuer pour s'en sortir et sera contraint de s'exiler afin de trouver la sérénité.


Jim Harrison est un conteur incomparable et sa plume fait mouche. Puissante et authentique elle sait tenir le lecteur en haleine et transmettre les émotions. J'ai un peu moins accroché à "L'homme qui changea son nom", sans doute moins pittoresque, avec moins de rythme et de péripéties.
Trois vies, trois destins; trois personnages vivent des drames qui font basculer leur existence: s'accrocher à la vie, puis rebondir afin de prendre une revanche à tout prix sur le destin et tenter de trouver la paix.

Note:4/5

géromino
géromino

Nombre de messages : 3273
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Sam 10 Déc 2011 - 18:16

Les jeux de la nuit

(Flammarion, 2010, 336 p.)

3 novellas.

« La fille du fermier » : Sarah avait 9 ans quand ils ont quitté l’Ohio pour aller vivre au Montana. Elle a passé son adolescence avec son chien, son cheval, des livres et son piano. On a l’impression qu’elle fait deux fois son âge mais pourquoi pas, ce n’est pas une fille ordinaire. Un jour un homme l'a viole et elle ne vit que pour se venger.

« Le retour de Chien Brun » : Chien Brun est un personnage récurrent dans l’œuvre de Jim Harrison, il vaut mieux alors lire dans l’ordre chronologique les romans où l’on retrouve ce personnage autrement vous allez passer à côté, du moins c’est ce que je constate en lisant certains commentaires de ce roman sur le web.

C’est quand même bizarre d’aborder un auteur par son dernier livre quand il en a écrit plein d’autres avant.

Bref, dans ce livre Chien Brun est à Toronto avec Baie, ils ont dûr fuir le Michigan les services sociaux veulent envoyer Baie dans une institution pour malades mentaux.

« Les jeux de la nuit » : Un jeune garçon s’est fait mordre par un louveteau et depuis ce temps il se transforme en loup-garou les soirs de pleine lune.

Les trois novellas ont en commun l’obsession du sexe, une chanson de Patsy Cline, la nature qui règle la vie et l’amitié entre un adulte et un enfant ou adolescent

C’est toujours très agréable de lire Jim Harrison, j’ai aimé les deux premières nouvelles où il est égal à lui-même mais je me demande bien où il est allé pêcher l’idée de la troisième, franchement cette histoire est ennuyeuse comme la pluie. Peut-être qu'il a subi l'influence de "Twilight", en tout cas le fantastique ça ne lui va pas.

Note : 3,75/5

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  clarize le Dim 11 Déc 2011 - 14:39

Je note, Mousseline car j'aime beaucoup Chien Brun j'ai le souvenir qu'il était à la recherche d'une peau d'ours dans En route vers l'ouest. Je crois qu'il ressemble pas mal à Big Jim.

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 11 Déc 2011 - 21:50

Tu te rappelles de Baie ?

Moi aussi j'aime beaucoup Chien Brun. Ca serait bien un livre qui regroupe seulement ses histoires.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  clarize le Lun 12 Déc 2011 - 8:51

Oui Chien Brun s'occupe de ses neveux, un garçon et une fille Baie , la mère est alcoolique et Baie est est déficiente mentale. Jim, parle de Chien Brun dans Dalva et La route du retour, il a même une liaison avec Dalva.

Je lis Jim Harrison depuis bien longtemps j'en suis fan .

_________________

Challenge US : 10/50
clarize
clarize

Nombre de messages : 2595
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Lun 12 Déc 2011 - 18:55

Vraiment ? je ne me rappelle pas que Chien Brun était dans Dalva!!! Shocked Je me disais voilà pas longtemps que ca serait sympa que je relise Dalva.

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Chantal le Mer 8 Fév 2012 - 18:57

UNE ODYSSEE AMERICAINE :Jim Harrison
Editions Flammarion - 317 pages.


Cliff a soixante deux ans. C'est un ancien professeur devenu fermier, et sa femme vient de le quitter pour un autre homme, en lui reprenant la ferme au passage. Orphelin de sa chienne Lola qui vient de mourir, il embarque dans sa vieille guimbarde à bout de souffle pour un voyage à travers les Etats Unis. C'est le fait d'avoir retrouvé un puzzle d'enfant qui reconstitue le pays avec des morceaux de puzzle représentant tous les états, qui lui en a donné l'idée (J'avais le même sur la France quand j'étais petite Wink). Et le voilà parti, quittant le Michigan, et jetant, à chaque frontière d'état, le morceau de celui qu'il vient de quitter. En chemin, il embarque Marybelle, ancienne étudiante de quarante ans avec laquelle il passe des moments très chauds, rejoint son fils gay à San Francisco, visite un ami perdu dans le désert au milieu des serpents. Il a pour but de renommer chaque état d'un nom indien...C'est un road-movie plein d'humour, de sexe, de bière, de liberté, de pêche à la mouche, d'amour de la nature, de considérations acides sur la vie contemporaine. Du Jim Harrison, quoi ! L'histoire d'un homme de soixante ans qui repart de zéro.

Pour moi, ce fut une lecture très agréable et un bien bon moment passé en sa compagnie.

4/5
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Lun 17 Sep 2012 - 11:02

Grand Maître


  • Broché: 349 pages
  • Editeur : Flammarion (5 septembre 2012)
  • Collection : LITTERATURE ETR
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081262088
  • ISBN-13: 978-2081262089
propos de l'éditeur:
Sur le point de prendre sa retraite au terme d’une longue carrière
dans la police du Michigan, l’inspecteur Sunderson enquête sur une
secte hédoniste qui a pris ses quartiers à quelques kilomètres de chez
lui. Simple hurluberlu inoffensif au premier abord, le gourou se fait
appeler Grand Maître. Au fil de leurs recherches, Sunderson et son
improbable acolyte de seize ans, Mona, découvrent un personnage bien
plus sinistre qu’il n’y paraît. Lui-même poursuivi par ses propres
démons, imbibé d’alcool et obsédé par les femmes, Sunderson traque sa
proie des bois du Michigan jusqu’à une petite ville d’Arizona qui
fourmille de criminels transfrontaliers, avant d’atterrir dans le
Nebraska, où les adeptes du Grand Maître espèrent s’établir pour de
bon. Un chef-d’œuvre tragicomique, étincelant d’humour et de désespoir.


Ben....ce Harrison là ne m'a pas vraiment emballé, même pas du tout!
l'ai trouvé très répétitif...et comme le disait une internaute sur Amazon fr, Cipolla Robin :
... à la sauce ennuyeuse ou ennuyante.
Est
ce Brice Matthieussent qui a utilisé un logiciel de traduction ou bien
le Grand Maître qui perd pied ? Seuls celles et ceux qui liront la VO
pourront m'en instruire.
Le sujet aurait pu permettre un voyage entre
trois états US genre "l’Odyssée Américaine" mais on se retrouve avec
des personnages vides et des paysages transparents.
Du mal à croire que c'est le grand Jim qui a pondu ça.
Les
virgules sont jetées à l'arrache dans les phrases ce qui me fait
soupçonner que le Brice complice a traduit l'original sur un coin de
comptoir.

moi aussi me suis demandée si cela tenait à la traduction, pourtant, en principe, Brice Matthieussent est une référence, question traduction.
en ai conclu: ce Harrison là l'a ennuyé autant que moi! me surprenais à comptabiliser le nombre de whisky bus par Sunderson au cours d'une journée...
et perso, n'ai jamais connu de mec aussi lubrique et reluquant les
fesses et les petites culottes des jeunes filles en herbe en bandant
quasi en permanence..certes, je sais que cela existe, mais...

Harrison a toujours été obsédé par le sexe, mais là, franchement, cela devient pathétique et surtout rasoir...
Et toute cette quête policière quasi bidon et mal ficelée est narrée sans une once d'humour.
On nous donne à voir les quelques bribes de pensées d'un flic lubrique qui arrive à la retraite et n'y est pas préparé.
alors, il boit, s'enfonce, puis ô miracle, se mettra à la randonnée sur le tard, à mon avis bien trop tard!

et côté Nature Writing? néant. Plus aucune féérie..rien, pas la moindre description qui vous ferait envie d'aller dans le Nord...

en refermant ce bouquin ai eu mal au coeur pour Harrison, il eût été préférable qu'il jette ce manuscrit aux oubliettes!

Grosse déception
3/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Ven 16 Nov 2012 - 2:09

Yahou!!! superbe entrevue. coeur coeur coeur et en plus on voit les rues de Livingstone. Mais ce qu'il a vieilli Jim Harrison. Sad A ne pas manquer pour les fans. J'adoore.




Alors vous en pensez quoi ?

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
Mousseline
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Chantal le Dim 17 Mar 2013 - 21:44



NORD MICHIGAN : Jim Harrison
Editions 10/18 - 223 pages.

John est un agriculteur-professeur qui a repris la ferme à la mort de son père. Ses parents sont des immigrés suédois qui ont travaillé dur toute une vie. Sa mère ne va pas tarder à mourir et ses soeurs se sont toutes éloignées de la ferme suite à leur mariage. John est handicapé suite à un grave accident de jeunesse : il traîne la jambe et a besoin souvent d'une canne. John entretient une relation très suivie et régulière avec Rosealee qui enseigne avec lui et est la veuve de son meilleur ami. Il partage ses loisirs, après la ferme et l'enseignement, entre la chasse, la pêche souvent avec le vieux docteur Evans, médecin de la famille, et les soirées à la taverne voisine. Mais le voilà qui succombe à une de ses plus grandes élèves de dix sept ans, Catherine, dont il ne peut plus se passer.....

Une histoire simple mais racontée de main de maître par Jim Harrison. C'est une plongée dans la vie à la ferme, à la chasse, la pêche, c'est une analyse de l'homme confronté aux difficultés quotidiennes de la vie, à ses émotions, ses pulsions, souvent en difficulté pour prendre des décisions, faire des choix, réaliser ses rêves ou pour contrôler le cours de sa vie. Un récit qui coule, coule, où le lecteur n'est jamais "mêlé", où les éléments du passé arrivent juste quand il faut pour expliquer le comportement et les réactions de John. Une construction très réussie et "le" style Harrison font de ce livre une lecture bien réjouissante. Les trois premières pages sont à relire quand le livre est terminé et la boucle est bouclée.

4,5/5
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  petitepom le Mer 12 Fév 2014 - 8:19

légendes d'automne
Trois courts romans publiés en 1979 relatent trois vengeances : le duel à mort entre un ancien pilote du Vietnam et un milliardaire mexicain, un cadre aux prises avec un marchand de drogue et enfin la vie et la mort de trois frères durant la Première Guerre mondiale.


La première histoire m'a beaucoup plu, celle du cadre, il a la mauvaise idée de tomber amoureux de la femme d'un marchand de drogue mexicain. Laissé pour mort dans la panpa, il sera receuilli par des Mexicains qui vont le remettre sur pied ; lui laissant le temps de préparer sa vengeance.



Les deux autres histoires, m'ont très vite ennuyées ; elle sont une suite de situations dramatiques, sans un petit quelque chose qui surprenne le lecteur. La narration est la même, simple et entrainante, c'est les récits qui sont fades.
petitepom
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  noemiejardine le Dim 7 Sep 2014 - 16:01

Nageur de rièvière


  • Broché: 256 pages
  • Editeur : Flammarion (5 mars 2014)
  • Collection : LITTERATURE ETR
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081262096
  • ISBN-13: 978-2081262096


quatrième de couverture:
Le nouveau livre de Jim Harrison met en scène deux hommes aux prises avec l'amour, le désir, et toutes les contrariétés qui vont avec, tandis qu'en toile de fond la ville gangrène peu à peu la nature. Clive, historien de l'art distingué mais artiste raté, revient à contrecoeur dans la ferme familiale du Michigan pour s'occuper de sa mère. Et pourtant, à soixante ans, ce retour dans sa maison d'enfance va lui offrir une vraie cure de jouvence. Sur les bords du lac Michigan, Thad vit quant à lui dans une ferme isolée. Confronté à l'injustice et au difficile passage à l'âge adulte, il se prépare à traverser le lac pour rejoindre Chicago. C'est le début d'un long périple et d'un apprentissage décisif pour ce jeune homme jusqu'alors plus à l'aise dans l'eau et les rêves que sur la terre ferme. Ecrit avec la verve de ses meilleurs romans, Nageur de rivière nous rappelle brillamment le talent et la profonde humanité de Jim Harrison.

j'ai tellement aimé les premiers écrits, que j'achète toujours Harrisson, dès qu'il en publie un nouveau, même si je sais que peut-être je serai très déçue.
Eh bien, réjouissez-vous les rats, c'est du bon Harrisson.

J'ai préféré la première nouvelle, celle de Clive, l'historien d'art émérite qui vient s'occuper de sa vieille mère
et s'interroge sur sa vie,
il a une envie d'élaguer, de revenir aux choses simples, à l'essentiel, - sa mère est pleinement heureuse quand elle voit et écoute le chant des oiseaux -  et il se remet à peindre, avec bonheur.

la deuxième, celle de Thad le nageur m'a semblé bien trop compliquée....mais elle se laisse lire....

4/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Chantal le Dim 27 Mar 2016 - 23:50

Jim Harrison est décédé samedi 26 mars 2016 en Arizona, d'une crise cardiaque, à l'âge de 78 ans.
Chantal
Chantal

Nombre de messages : 2422
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Cyrielle le Lun 28 Mar 2016 - 7:04

Je n'ai jamais lu cet auteur, c'est un des préférés de ma mère. Je vais lire prochainement Dalva pour enfin le découvrir. 

_________________
13 livres lus en 2019
Cyrielle
Cyrielle
Admin

Nombre de messages : 7954
Age : 32
Date d'inscription : 27/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Lun 28 Mar 2016 - 10:03

Comme Cyrielle, je n'ai encore jamais lu cet auteur, mais en ai envie depuis bien longtemps. Beaucoup de personnes ne jurent que par lui, et j'aime beaucoup l'homme, avant même de l'avoir lu.

Sad
Mandarine
Mandarine

Nombre de messages : 2354
Age : 33
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  dodie le Lun 28 Mar 2016 - 12:42

Moi non plus je n'ai jamais lu cet auteur malgré toutes le recommandations de Clarize: il va falloir que j'y remédie!
dodie
dodie

Nombre de messages : 4936
Age : 55
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Lun 28 Mar 2016 - 13:26

Et notre Mousseline aussi était une grande fan! J'avais beaucoup aimé les carnets de route de François Busnel sur Jim Harrison.

On pourrait se faire une lecture commune... mais je m'étais juré de ne plus acheter de livres avant un bon moment... scratch Que faire Laughing
Mandarine
Mandarine

Nombre de messages : 2354
Age : 33
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Lun 28 Mar 2016 - 15:12

Un grand auteur que je n'ai lu qu'un petit livre quand il était auteur du mois. J'en lirai bien d'autres, Dalva entre autres m'intéresse bien...
Shan_Ze
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7976
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  géromino le Lun 28 Mar 2016 - 18:04

Découvert Jim Harrison avec trois de ses livres ("Dalva", "Retour en terre" et "Légendes d'automne"); des lectures où les amérindiens et la nature sont souvent au premier plan. Portraits d'âmes et descriptions d'une certaine Amérique; difficile de rester insensible à sa plume.

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  18/50
géromino
géromino

Nombre de messages : 3273
Age : 54
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim HARRISON (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum