Août 2014- Le pain noir de Georges-Emmanuel CLANCIER- Critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Août 2014- Le pain noir de Georges-Emmanuel CLANCIER- Critiques

Message  dodie le Dim 24 Aoû 2014 - 15:29

Le pain noir- Omnibus-1136 pages
 Le pain noir se compose de 4 livres: le pain noir- La fabrique du roi-Les drapeaux de la ville- La dernière saison. 
L'auteur nous y raconte l'histoire de Cathie Charron De 1870 aux années qui suivent la fin de la deuxième guerre mondiale.
Au début du récit Cathie a 7 ans, et vit dans le Limousin avec ses parents simples et pauvres fermiers. La vie y est dure mais le travail ne fait peur à personne et surtout on vit en harmonie avec la nature.
Suite à divers incidents, la famille est obligée de quitter la campagne et se retrouve dans un quartier pauvre d'une petite ville qui possède une fabrique de porcelaine qui emploie, ou devrait-on dire exploite tout le monde du plus jeune au plus âgé. Puis ce sera la grande ville: Limoges.
Cette saga familiale, inspirée à l'auteur par la propre vie de sa grand-mère, nous fait traverser tout un pan de l'histoire de France: les deux guerres mondiales, mais aussi la Révolution industrielle, l'émergence des syndicats, les premières manifestations des ouvriers réclamant de meilleures conditions de travail.....

Ecrit dans les années 1950, ce livre a certes une écriture un peu académique mais pourtant il n'a pas pris une ride. On ne peut que s'attacher à Cathie et sa famille. Malgré quelques longueurs notamment dans le 3ème livre, ce recueil se lit facilement.

Une belle découverte pour moi. Merci Awara pour cette suggestion!
Ma note globale 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4504
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Août 2014- Le pain noir de Georges-Emmanuel CLANCIER- Critiques

Message  kattylou le Dim 24 Aoû 2014 - 20:22

Cette saga en 4 volumes raconte la vie de Cathie et couvre une période de 1870 à la fin de la seconde guerre mondiale. 
Dans le premier volet le pain noir nous faisons connaissance avec la famille Charron maitayer dans le limousin la famille est expulsée car le père refuse de faire un faux témoignage. Le temps de la misère commence et Cathie doit commencer à travailler à 7 ans , chaque enfant est une bouche de trop à nourrir. 

Dans la fabrique du roi Cathie est une adolescente  de 13 ans elle doit tenir la maison et travaille pour subvenir aux besoins de ses cadettes .  Dans cette misère elle est aidée par son frère Francet et ses amis Julie et Aurélien . On fait connaissance du père Baptiste un tourneur à la fabrique de porcelaine syndicaliste avant l'heure

Dans le troisieme tome les drapeaux de la ville nous sommes en 1900,le temps est passé Francet et Cathie sont maintenant parents et  la famille vit maintenant dans la grande ville , c’est le temps de l'industrie des grèves et la révolte des ouvriers contre la patronat .

Le dernier volet la dernière saison couvre les deux guerres.  Cathie est à la fin une très vielle dame qui raconte ses souvenirs à son petit fils

Cette saga retrace bien l’évolution de la société française le monde paysan à la fin du XIX eme siècle , la misère dans les familles ou un enfant est une bouche de trop à nourrir et ou des petits sont placés comme Cathie en tant que bergère afin qu’elle soit nourrie .Mon arrière grand-mère me racontait qu’elle avait des problèmes de jambes car elle gardait les chèvres dans la boue quand elle était petite en Auvergne .

 Puis plus tard l'auteur décrit le début de la France industrielle et  monde ouvrier qui doit trimer à longueur de journée pour un salaire de misère qui parfois est dépensé au café . Enfin la grande guerre ou chaque famille a payé un lourd tribut.
 
Ce roman a été une très belle découverte merci Awara. J’ai aimé certains passages plus que d’autres mais j’ai beaucoup été très touchée les personnages courageux , honnêtes , naifs aussi . Le dernier tome qui raconte la relation de Cathie avec son petit fils  est particulièrement émouvant 
ma note 5/5 je ne mettrai pas cette note individuellement pour chaque tome mais l'ensemble a été un coeur  a chaque fois que je terminai un tome je n'avais qu'une envie connaître la suite .
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3350
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Août 2014- Le pain noir de Georges-Emmanuel CLANCIER- Critiques

Message  lalyre le Sam 30 Aoû 2014 - 16:56

Mon avis

Georges-Emmanuel Clancier avec son écriture limpide, sa description d'un terroir, plonge avec une certaine mélancolie dans le XIXe siècle grâce aux merveilleux souvenirs de ses grands -parents, avec en toile de fond la guerre contre les Prussiens et la misère quotidienne des paysans, dont il semble retrouver les prolongements de son enfance. Un bon petit livre qui laisse transparaître la misère, car il y a les maîtres et ceux qui les servent  pour une vie de misère, qu’ils soient valets, paysans ou domestiques, cependant ce roman se lit facilement et ne se laisse pas oublier. 4,5/5


Je ne lirai pas les suivants parce que je voudrais faire baisser ma pal. 
Mille excuses flower
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4191
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Août 2014- Le pain noir de Georges-Emmanuel CLANCIER- Critiques

Message  Lyreek le Dim 21 Sep 2014 - 13:24



Le pain noir - Georges-Emmanuel Clancier
Omnibus - 1142 pages

Résumé

Le pain noir est une série en 4 tomes qui raconte la vie de Cathie, fille de métayers dans le Limousin.
Elle n'a que 7 ans lorsque débute le roman. Nous sommes en 1870, la famille n'est pas riche mais vit agréablement en cultivant la terre.
Malheureusement, un incident oblige la famille à quitter la métairie et à s'installer en ville. Là, ils connaitront la misère et la faim. Cathie sera contrainte de travailler comme servante pour aider ses parents à nourrir la famille.

Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a fait découvrir la vie de nos ancêtres et l'évolution de la société entre la fin du 19ème siècle et le milieu du vingtième.
Le premier tome est assez triste. A cause d'une injustice, la famille se retrouve dans une misère telle que les enfants sont obligés d'aller travailler. La petite Cathie du haut de ses 8 ans fait preuve d'un courage remarquable. En plus de son travail de servante, elle s'occupe de ses frères et sœurs quand sa mère est trop malade pour le faire. Son courage et sa détermination l'aideront tout au long de sa vie à traverser les épreuves et à garder la famille unie.

Le pain noir est un roman très prenant et bien écrit. Il y a toutefois quelques petites longueurs deci delà. J'ai notamment été moins intéressée parce que tout ce qui touche au syndicalisme.

Malgré cela, j'ai apprécié cette lecture, pleine de tendresse et d'émotion. Le récit est ancré dans l'histoire tout en restant romanesque. J'ai particulièrement aimé la fin, que j'ai trouvé très jolie. Une belle façon de boucler la boucle !

Bref, ce fut une excellente lecture. J'avais un peu peur des 1200 pages mais finalement, je ne les ai pas vu défiler.

4.5/5

_________________
Lecture en cours : Les filles de Caleb tome I : Emilie d'Arlette Cousture

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2280
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le pain noir - critique

Message  noemiejardine le Lun 22 Sep 2014 - 7:37

le pain noir

tout à fait d'accord avec Garanemsa qui a résumé l'essentiel dans son post.
c'est un livre qui laisse un souvenir indélébile des temps passés....
très bien écrit de surcroît
moi aussi, lui met 5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Août 2014- Le pain noir de Georges-Emmanuel CLANCIER- Critiques

Message  Shan_Ze le Mer 24 Sep 2014 - 20:45

Le pain noir, tome 1 de Georges-Emmanuel Clancier

Les Charron sont une famille limousine dans la France des années 1870. Jean et Marie, les parents, sont de simples fermiers. Mais la vie est rude et suite à plusieurs coups du sort, ils se retrouvent dans un quartier pauvre, cherchant tous les moyens de gagner leur vie. C’est par les yeux de Cathie que l’auteur nous fait découvrir une époque, une famille, une région.
C’est la vie de beaucoup de gens à l’époque, essayer de nourrir une famille, travailler dur, élever leurs enfants… J’ai beaucoup aimé suivre cette famille et cette Cathie, souvent rêveuse, qui se retrouve vite avec des responsabilités d’un autre âge. J’ai été étonnée de voir à quel point la religion comptait beaucoup en ces temps-là : s’il y avait des soucis de santé, c’était d’abord les prières aux saints et messes qui étaient d’abord demandés avant d’appeler un médecin. Ou de voir que la communication avec les enfants était quasi-absente : Cathie soupçonne les soucis de ses parents, découvre la naissance d’un frère ou sœur… 
C’est vraiment les temps durs pour la famille Charron et le titre Le pain noir représente bien la misère de l’époque. Je regrette de ne pas avoir plus de marquages temporelles, parfois l’âge des enfants est difficile à deviner surtout qu’ils ont dès le plus jeune âge, des tâches à accomplir. Je me suis attachée à cette Cathie (apparemment la grand-mère de l’auteur) et à sa famille, je poursuivrai cette saga familiale même si le premier tome finit assez tristement.

C'était donc ça la mort ? Ce silence après tant de plaintes, cette paix après tant d'angoisse, ce bonheur et cette justice des mains et des traits après tant de misères ?

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7405
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Août 2014- Le pain noir de Georges-Emmanuel CLANCIER- Critiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum