Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  gallo le Ven 7 Nov 2008 - 8:07

De : --o-shiny-o-- (Message d'origine) Envoyé : 11/05/2005 11:47
Pompeii - Robert Harris
Editeur: Ballantine Books Disponible en format poche (349 pages)
Traduction française : Pompéi édité chez France Loisir en grand format

Genre : roman historique + suspense
Localisation : Pompéi, empire romain Période : Antiquité, 79 av JC

Le pitch:

Sur la côte de la baie de Naples, les riches citoyens de l’empire romain se relaxent dans leurs villas, profitant des derniers jours de l’été. Marcus Attilius, jeune ingénieur vient de se voir charger de la supervision de l’Aqua Augusta, le gigantesque aqueduc qui fournit en eau les différentes villes de la baie, à la suite de la disparition de son prédécesseur. Il doit rapidement faire face à une crise majeur : quelque part sur les flan du mont Vésuve, l’aqueduc a été endommagé privant toutes les villes en aval de leur indispensable apport en eau. Attilius doit réparer l’aqueduc avant que les réservoirs ne se vident. Il organise alors une expédition vers Pompéi où il espère réunir le matériel et les hommes nécessaires. Mais Pompéi se révèle être une ville dangereuse et pleine de corruption. Attilius est en danger mais plus encore que les hommes qui le menacent c’est la nature elle-même qui se fait la plus effrayante…

Critique:

Ni vraiment thriller, ni vraiment histoire d’amour mais réellement roman historique. L’histoire d’Attilius courageux jeune ingénieur romain est un prétexte à la description des derniers jours de Pompéi.

Loin de l’image d’Epinal des cités romaines, Harris restitue une ville sans doute plus proche de la vérité. Une ville en travaux, écrasée par la chaleur, peuplée d’une aristocratie décadente, de nouveaux riches aux dents longues, d’officiels corrompus et d’une populace plus ou moins respectable.

Pour mieux intégrer son intrigue dans l’Histoire avec un grand H, Harris fait des célèbres chroniqueurs de l’événement : Pline l’ancien et Pline le jeune, des personnages secondaires de son livre. Il donne ainsi crédibilité au récit qu’il fait de l’éruption. Une description prenante et effrayante qui reprend les différentes phases décrites à l’époque par Pline. Un livre qui illustre à merveille la force de « Mère nature » et l’insignifiance des œuvres humaines face à elle.

Au final un livre bien construit et bien documenté qui ressuscite un monde enfoui sous les cendres.

Note: 4/5


De : Muriel13B Envoyé : 16/08/2005 12:30
POMPEI de Robert HARRIS
PLON 414 pages
Roman historique Ier siècle

4ème de couverture:
Le temps est lourd en cette dernière semaine d'août de l'an 79, l'atmosphère étouffante dans la somptueuse baie de Naples où de nombreux Romains sont venus savourer les derniers jours de l'été.
Une étrange odeur de soufre flotte dans l'air. Attilius, jeune ingénieur chargé de l'entretien du gigantesque aqueduc qui alimente la baie en eau potable, est inquiet. Son prédécesseur a disparu sans laisser de traces... et le Vésuve se réveille.
Les signes du désastre se multiplient. Attilius pressent que la ville de Pompéi se prépare à vivre ses dernières heures et tente l'impossible pour sauver la vie de Corelia, la fille de son pire ennemi, dont il est tombé amoureux.
L'auteur, en dramaturge raffiné, fait du lecteur le témoin d'un implacable compte à rebours.

Mon avis :
J'avais beaucoup entendu parler de ce livre, et je suis un peu déçue. Je m'attendais à une lecture plus haletante. Par contre, on apprend beaucoup sur les aqueducs, le héros étant ingénieur de "la compagnie des eaux" de l'époque. Une petite intrigue sans grand mystère, l'ébauche d'une histoire d'amour ne m'ont pas titillés. Le descriptif de l'éruption est, par contre, très intéressant. J'ai donc un avis plutôt mitigé. Une lecture pas désagréable mais sans plus.

3/5


De : Mousseliine Envoyé : 29/12/2006 06:36
Robert HARRIS: Fatherland
(Pocket, 1998, 424 pages)

On est en 1964 à Berlin. Le cadavre d'un vieil homme a été retrouvé sur le bord d'une rivière. L'inspecteur Xavier March est en charge de l'affaire. Un début bien banal me direz-vous mais en fait rien n'est banal dans ce roman. Premièrement Hitler est toujours vivant, et les Allemands se sont très bien sortis de la deuxième guerre, ils dominent pratiquement toute l'Europe. En 1964, à Berlin, la vie ressemble presque à ce qu'on voit dans "1984" de George Orwell, tout le monde est surveillé de près. Par exemple les crimes sexuels sont sévèrement punis comme de faire l'amour avec une personne qui n'est pas de la race aryenne, la vraie, la pure... et pour l'homosexuel alors là c'est la peine de mort. Faut faire attention, la Gestapo a des fichiers sur tout le monde.

Revenons au cadavre qui se trouvait à être un très haut placé dans la hiérarchie politique allemande. Lui et d'autres personnes ont été impliqués dans le problème juif lors de la deuxième guerre mondiale. Tout est compliqué et très dangereux pour qui se mêle de cette histoire de meurtre. Et y-a-t-il juste un meurtre?

Un thriller très bien ficelé, qui nous tient en haleine constamment. Je ne dirais pas que c'est si original (voir "1984" de George Orwell) mais bon les auteurs contemporains doivent faire avec ceux qui les ont précédés et n'empêche que Robert Harris a écrit un roman fabuleux, on y croit, on oublie le fait que la majeure partie du roman n'est que fabulation, pas parfait non on voit quelques faiblessses mais c'est drôlement bon! Et les données historiques qui concernent l'Allemagne d'avant 1945 sont bien réelles.

Bref, c'est un très très bon roman, vous ne le regretterez certainement pas!

Note : 4,25/5
(Mousseline)


De : Mousseliine Envoyé : 29/12/2006 06:48
et l'auteur...

Robert Harris est né à Nottingham, en Grande-Bretagne. Après des études à l'université de Cambridge, il entre en 1978 à la BBC comme reporter et réalisateur pour des émissions prestigieuses comme Panorama. Il quitte la télévision en 1987 pour devenir éditorialiste politique à l'Observer, puis au Sunday Times; il est élu "éditorialiste de l'année" en 1992. Depuis 1984, il a publié trois essais, parmi lesquels "Selling Hitler" (1986), portant sur les carnets intimes de Hitler, ainsi que deux biographies de personnalités politiques britanniques. Il se tourne ensuite vers la fiction avec "Fatherland" (1992) et "Enigma" (1995), qui sont rapidement reconnus comme des modèles du thriller historique. Robert Harris vit actuellement dans le Berkshire, en Grande-Bretagne, avec son épouse et leurs trois enfants.


De : Clochette1509 Envoyé : 27/01/2007 16:22
Archange - Robert Harris
Plon - 382 pages


4ème de couverture

Archange raconte quatre jours de la vie de Fluke Kelso, ancien professeur d'histoire à Oxford, venu assister à Moscou à une conférence sur les archives soviétiques récemment ouvertes. Une nuit, Kelso reçoit à son hôtel la visite d'un ancien officier du NKVD, ancien garde du corps de Beria, chef de la police secrète. L'homme prétend avoir été dans la datcha de Staline la nuit où celui-ci eut son attaque fatale, et avoir aidé Beria à subtiliser les documents secrets du dictateur, en particulier un carnet.
Kelso décide de consacrer sa dernière matinée à Moscou à vérifier les dires de cet homme. Mais ce qui débute comme une simple enquête à la bibliothèque Lénine se transforme très vite en une chasse à l'homme meurtrière jusqu'à Archangelsk au nord de la Russie, jusqu'aux vastes forêts au bord de la mer Blanche, où l'ultime, terrible secret de Joseph Staline est resté caché depuis près d'un demi-siècle.

Mon avis
Et bien pour qui s'intéresse à la Russie et son service de renseignement, pari réussi en lisant ce livre.
Donc beaucoup d'information sur les derniers moments de la vie de Staline, et ses pratiques dictatoriales. (j'ai été d'ailleurs assez estomaquée quant à sa misogynie, ses interdictions de laisser à quiconque le droit de penser...). On sent que Robert Harris a été journaliste, car c'est extrêmement documenté mais justement je me suis sentie un peu noyée sous le nombre d'informations, (les services secrets soviétiques, c'est quand même un peu compliqué, avec la succession de sigles, il faut s'y retrouver !) et j'ai finalement trouvé l'histoire, dans son ensemble, peu crédible avec un final que encore plus abracadabrant ! Donc, je l'ai lu rapidement mais sans réellement me laisser emporter !
Ma note : 3.5/5


De : 82naurore Envoyé : 31/03/2007 16:04
Robert HARRIS - Fatherland
Pocket 421 p.

Ma note : 5/5

Résumé : Nous sommes à Berlin, en 1964, et Hitler a gagné la guerre en 1944. Le régime nazi règne sur l'Europe. March est enquêteur à la police criminelle. Il a la chance d'être né selon les "bons critères" du gouvernement, mais n'adhère pas vraiment aux idées du parti. Deux meurtres viennent piquer sa curiosité, et il s'interroge encore plus lorsque la Gestapo lui reprend l'affaire. Une vérité se cache derrière tout ça et March va tout faire pour la découvrir, au péril de sa vie.

Mon avis : L'auteur a réécrit l'Histoire. C'est de la Science-Fiction qui se passe dans le passé. J'ai du mal à mettre des mots sur mes impressions. Certains passages, dans le dernier quart du livre, sont durs à lire, pas par rapport au style, mais par rapport à l'histoire : déportation, camps de concentration, interrogatoire par des S.S. Ce n'est pas la première fois que je lis des scènes violentes, mais là, même si dans le livre ça se passe en 1964, on sait que ce sont des choses qui ont existé, et c'est ça qui rend les choses encore plus dures. Malgré tout, je ne regrette pas cette lecture, bien au contraire !


De : Venusia Envoyé : 03/04/2007 19:02

J'ai lu Imperium de Robert Harris et je ne peux que le conseiller vivement à tous ceux qui ont un intérêt pour la Rome Antique, ou en fait, n'importe quelle personne qui aime les romans historiques palpitants; c'est le premier volume d'une trilogie sur la vie de Cicéron dont l'histoire est absolument passionnante, non seulement à cause du talent narrateur de Robert Harris, mais parce que Cicéron a vécu à une époque déterminante de Rome, en a façonné l'histoire et a laissé une quantité d'écrits attestant autant de sa participation à ces évènements qui ont marqué le cours de l'histoire, que de ses attachements affectifs, de son humour et de sa propensité aux potins. J'attend impatiemment le prochain volume.
5 sur 5
avatar
gallo

Nombre de messages : 2598
Location : Pays-Bas
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Docguillaume le Dim 12 Avr 2009 - 19:32

Fatherland

Nous sommes donc dans une Allemagne nazie victorieuse de la seconde guerre mondiale, plongé dans une enquête policière. Ce concept de réécrire l'histoire (uchronie comme on peut l'apprendre sur Wikipédia) est particulièrement stupéfiant, c'est la première fois que je lis pareil roman et serais curieux d'en lire d'autres. C'est un bon roman, que j'ai plus apprécié par l'originalité du cadre que par l'intrigue policière en elle-même.
Difficile de ne pas se sentir coupable d'éprouver de la sympathie pour le héros, March, pourtant de grade SS, et et d'imaginer comment serait le monde si en effet, Hitler avait gagné...
Ce bouquin mérite assurément d'être lu.

Note : 4/5
avatar
Docguillaume

Nombre de messages : 287
Location : Caen
Date d'inscription : 12/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Docguillaume le Lun 13 Avr 2009 - 8:27

Wikipédia recense un grand nombre d'auteurs d'uchronie, ce qui devrait contenter les amateurs du genre : Lien
avatar
Docguillaume

Nombre de messages : 287
Location : Caen
Date d'inscription : 12/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Shan_Ze le Dim 1 Nov 2009 - 23:25

Pompéi de Robert Harris
(Plon, 415 pages)



Le 22 août de l’an 79, Marcus Attilius, le nouvel aquarius, doit trouver résoudre un problème majeur : l’aqueduc a été endommagé et l’alimentation en eau de plusieurs villes de la côté a été coupé. Il décide de se rendre à Pompéi qu’il pense être la ville l’aqueduc Aqua Augusta est endommagé.

J’ai bien aimé découvrir l’aspect historique de cette célèbre éruption du Vésuve. J’ai appris plein de choses sur le monde et les habitudes de l’époque, sur Pline l’ancien, par exmple. J’ai senti que l’auteur était très bien documenté (il cite à la fin les ouvrages). A chaque début de chapitre, un petit extrait d’ouvrage, sur les phénomènes volcaniques, permettait de bien comprendre comment l’éruption allait venir.

Par contre, je n’ai pas trouvé l’écriture extraordinaire. Du coup, les longues descriptions m’ont ennuyées et un peu perdues (même si j’ai bien aimé les descriptions détaillées de l’éruption). Le scénario, en lui-même, est trop grossi pour que je l’apprécie : un bon, un méchant et une jolie jeune fille.

Je le recommande à ceux qui veulent le lire de ne pas lire la quatrième couverture, ça gâche un peu le plaisir de découvrir (même si on connait la fin !). La fin est un peu décevante... Mais je ne regrette pas cette lecture, elle m’a permis d’en connaitre davantage sur cet impressionnant événement historique.

Note : 3.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Philcabzi le Lun 14 Juin 2010 - 10:50

Imperium
Ed. Plon, 2006, c2006, ISBN 978-2-266-17406-0
Titre original: Imperium (traduit de l'anglais par Natalie Zimmermann)

Ma note: 5/5

4è de couverture:
En 71 avant J.-C., la République romaine est déchirée par les ambitions rivales et le sénat est le théâtre de tous les complots. Tandis que dans le sud Crassus mate Spartacus et ses esclaves en révolte, et qu'en Espagne Pompée lutte contre les rebelles de Sertorius, à Rome, un jeune sénateur, Marcus Tullius Cicéron, rêve lui aussi d'accéder à l'imperium, le pouvoir politique suprême. Mais sans fortune ni naissance, ce brillant avocat ne peut compter que sur son éloquence pour réussir. Or se présente une affaire qui pourrait bien servir ses desseins : un homme lui demande de le défendre contre Gaius Verrès, le redouté gouverneur de Sicile, qui l'aurait odieusement spolié. L'irrésistible ascension de Cicéron a commencé...

Mon avis:
J'ai été littéralement scotché à ce roman historique! On y parle de politique, de pouvoir, de magouilles et de droit, des sujets qui de prime abord ne semblent pas si passionnants, mais l'auteur arrive à nous les présenter sous forme de thriller digne des grands maîtres du genre. Harris a eut aussi une difficulté de taille lorsqu'il a écrit ce roman… c'est que cette histoire n'est pas fictive! Il a dû manier sa plume en utilisant un cadre assez rigide mais le résultat en est excellent. Le fait de faire raconter cette histoire par Tiron, l'esclave-secrétaire de Cicéron, rend le texte très vivant, plus humain. Ainsi, les personnages, malgré leurs distances dans le temps, nous semblent plus réels, plus attachants. C'est exactement le genre d'écrit qu'on devrait nous faire lire à l'école, dans les cours d'histoire, au lieu de manuels poussiéreux et ennuyants!!

Merci beaucoup Lyreek pour cette belle découverte!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Lyreek le Mar 15 Juin 2010 - 11:05

Je suis ravie qu'il t'ait plu autant Very Happy

_________________
Lecture en cours : Les sept soeurs tome I : Maia de Lucinda Riley

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2288
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Parch le Mar 4 Jan 2011 - 21:22

Robert Harris, Fatherland

Très bon roman, vraiment haletant. Je ne suis pas du tout porté sur les romans policiers, pourtant lorsque je tombe sur l'un d'eux sans le vouloir, c'est souvent une bonne surprise. Je cherchais ici une uchronie, je tombe sur un véritable polar. On en oublie qu'il s'agit ici d'uchronie. l'exercice est sans doute trop bien réalisé : nous sommes plongés en pleine Allemagne nazie et on en oublie vite que l'auteur situe l'action en 1964.
L'extermination des Juifs d'Europe a été terminée depuis bien longtemps et l'inspecteur March, au hasard d'un cadavre repêché au bord d'un lac remonte petit à petit au plus profonde des secrets du IIIe Reich. La progression est agréable, la lecture n'en est que plus stimulante lorsqu'on connait bien ce sujet historique.
Le protagoniste est très bien traité, un inspecteur divorcé, ancien sous-marinier, ancien combattant relégué au rang de vieux souvenir par le régime nazi commençant sa décadence, où le führer n'est plus guère qu'une figure paternelle lointaine qui n'apparait plus en public...

Le livre est sans doute aussi pertinent que 1984 pour décrire ce qu'est un régime totalitaire.
Spoiler:
La dénonciation de March par son propre fils "pour son bien selon lui" est exceptionnelle !
Nous avons ici une dictature tranquille... avant le temps, les choses sont devenues normales... l'embrigadement se fait dès le plus jeune âge, presque tout le monde est sous ce régime et n'a jamais connu la démocratie.
Parce qu'il s'agit de l'Allemagne et des années 1960 (donc plus de modernité en ce qui concerne les écoutes téléphoniques, les moyens de surveillance etc.) j'avais l'impression d'être dans le film La vie des autres.
Fatherland est un livre d'une aussi bonne qualité que ce film mais sur une autre dictature. A ce sujet, une adaptation télé a été faite en Angleterre, Le crépuscule des Aigles. Pas vu...


Ma note : 4,5/5

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  cookie610 le Mar 15 Fév 2011 - 18:52

Pompéi

Note : 3.5/5

Pour le résumé, voir ci-dessus

Critique : un roman très intéressant, à mi-chemin entre le roman historique, suspense et romance. On vit en même temps que les habitants les derniers jours de Pompéi. La vie à cette époque est très bien reconstituée, l’auteur a surement du beaucoup se documenter. L’intrigue est assez bien construite même si on s’attend évidemment à la fin. La tension monte au fur et à mesure que l’éruption approche. La description de l’éruption, passage terrible mais très prenant, me semble assez crédible (pour ce que j’en sais). Ca fourmille de détails techniques globalement intéressant, peut être un peu trop concernant les aqueducs et tout ce qui se rattache. Bref une lecture pas désagréable, historiquement intéressante mais sans plus.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4720
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  cookie610 le Lun 1 Aoû 2011 - 14:01

Fatherland

Note : 4/5

Résumé : En 1964 à Berlin, l’Allemagne a gagné la
seconde guerre mondiale et a étendu sa
vision nazie sur l’Europe entière. Seuls les Etats-Unis et la Russie continuent
à lutter contre elle. Les juifs ont été
« déplacés » vers l’est et la société vit selon ce que lui dicte la
propagande. La Gestapo et les SS
enquêtent sur tout et tout le monde et les gens ont rapidement peur à la vue
d’un uniforme. On retrouve le cadavre d'un vieil homme sur le bord d'une
rivière. L'inspecteur Xavier March est en charge de l'affaire. Il va vite découvrir qu’il s’agit d’un ancien
ponte du Parti et que cette affaire concerne les plus hautes sphères de la
société.

Critique : Un roman thriller bluffant. D’une part, il
est très bien construit, l’intrigue est bien ficelée et le style est correct et
nous tient constamment en haleine. D’autre part, il nous fait voir avec horreur
ce qui aurait pu se passer si l’Histoire avec un grand H avait été
différente. Et ça, ça fait froid dans le
dos. Le livre est un peu un mélange de 1984 d’Orwell pour la forme et de La
trilogie Berlinoise de Philip Kerr pour le fond. Si Robert Harris nous emmène
facilement dans ce monde parallèle où les nazis ont gagné la guerre et où
l’Europe est occupée, j’ai trouvé dommage qu’il n’explique pas un peu plus la
situation politique mondiale au début du roman. Il aurait pu faire une
espèce de chronologie qui explique ce qui s’est passé pendant la guerre,
pourquoi les alliés l’ont perdu et les conséquences de l’armistice dans une espèce
de préface. J’aurais aimé savoir à quel moment précis le cours de l’histoire a
changé parce que des fois ce n’es t pas très clair. Malgré tout, j’ai
totalement été happée dans l’histoire.

Spoiler:


Comme l’a souligné
Nauticus, le passage de la dénonciation de March par son propre fils "pour
son bien selon lui" est exceptionnelle. Ce passage m’a terrifiée. Je trouvais déjà le gamin monstrueux dès la
première fois qu’on le voit mais là, il m’a traumatisé. Et pourtant, on n’est
obligé de se dire que ce n’est qu’un gosse de 10 ans qui a été embrigadé là
dedans et qu’il ne connait rien d’autre…
Terrible comme passage.


Bref, un très bon roman, pertinent et
effrayant.

C’est marrant parce que je ne suis pas très portée
science-fiction mais ce sous-genre de roman, uchronie d’après wikipédia, me
plait beaucoup, j’essayerai d’en lire d’autres.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4720
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  clarize le Mer 21 Sep 2011 - 13:21

Fatherland de Robert Harris



Livre classé comme thriller et uchronie

En effet c'est assez cauchemardesque car se trouver en 1964 encore sous domination nazi est vraiment infect. L'auteur sait en faire un thriller ou l'officier Xavier March mène l'enquête sur la mort d'un ancien dignitaire du parti à la veille de l'anniversaire du Further. On en a mis du temps à nous parler de la solution finale, ce policier a attendu vingt ans pour se rendre compte du comment la famille Weiss avait disparu. Oui c'est vraiment un mauvais rêve.



Note : 2,5/5

_________________

Challenge US : 10/50
avatar
clarize

Nombre de messages : 2590
Location : FRANCE
Date d'inscription : 09/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Parch le Mer 21 Sep 2011 - 19:02

Bonsoir Clarise,

Pourtant, si l'auteur a réussi a te communiquer ce cauchemar c'est bien que le roman est bon, non ?

_________________
Accomplissement du challenge 2011 : 69 %, du challenge 2012 : 79 %, du challenge 2013 : 110 %
Accomplissement du challenge 2014 : ...
avatar
Parch

Nombre de messages : 619
Age : 32
Location : Aix-en-Provence, France
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Philcabzi le Dim 23 Oct 2011 - 22:45

Pompéi
Ed. Plon, 2004, c2003, 398 pages, ISBN 2-266-16130-X
Titre original: Pompeii (traduit de l'anglais par Natalie Zimmermann)

Ma note: 4.25/5

Résumé:
Le jeune aquarius Attilius est dépêché par Rome en Campanie parce que le précédent aquarius est disparu depuis quelques jours. Le 22 août 79, l'Aqua Augusta, l'aqueduc de la région, cesse d'envoyer son eau à Misène. Le blocage serait entre Pompéi et Herculanum, sur les pente du Vésuve. Il semblerait bien que la montagne a décidé de se réveiller, et les signes avant-coureurs, observés par les témoins n'arriveront que trop tard à les alerter.

Mon avis:
Bon j'ai pas besoin de mettre des spoiler pour vous annoncer que le Vésuve va entrer en éruption! Harris nous fait le récit des deux jours précédents l'éruption jusqu'à la fin de celle-ci (donc du 22 au 25 août 79), mais ne se contente pas de nous décrire cet évènement. Il nous parle de la vie dans ces villes extrêmement civilisés (il y a l'eau courante dans les maisons quand même!), de l'importante de l'Aqua Augusta ainsi que de sa conception, de politique, de sciences, etc, tout un tas de sujets fascinants. Je pense l'avoir dit mais j'aime énormément lire un livre qui m'apprend une foule de choses, surtout en histoire., et ce livre-là fait partie de cette catégorie. L'auteur n'a certes pas une écriture extraordinaire, mais elle se prête parfaitement aux genres de bouquins qu'il écrit: il arrive à rendre compréhensible des sujets bien éloignés de nous sans nous endormir. J'avoue que la petite histoire d'amour était superflue, on se rend compte immédiatement que ce n'est pas sa tasse de thé ce genre d'histoire, mais c'est tellement secondaire que ça ne m'a pas vraiment dérangé. Par contre, sa façon de décrire l'éruption sans effusion, avec froideur et réalisme m'a donné froid dans le dos. Ce soir-là j'ai fait le cauchemar que j'étais prise à Pompéi et ne savais pas quoi faire. Je me le demande encore d'ailleur: est-ce que j'aurais vu venir la catastrophe? Est-ce que je me serai enfuie? Quand un livre me trotte dans la tête comme ça, c'est signe que j'ai vraiment aimé!

_________________
Philcabzi
Ainsi qu'une journée bien remplie donne un doux dormir, ainsi une vie bien employée donne un doux mourir. Leonardo da Vinci

Ma PAL: 64 livres
Lecture du moment: Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly
avatar
Philcabzi
Admin

Nombre de messages : 2995
Age : 41
Location : Québec/Canada
Date d'inscription : 25/10/2008

http://latetedanslechaudron.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Lacazavent le Lun 24 Oct 2011 - 17:08

Very Happy décidément il va falloir que je le lise. Merci Phil

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  kattylou le Lun 24 Oct 2011 - 17:23

moi aussi je n'ai rien lu de cet auteur !

_________________
Un vieux chêne en Bretagne - Louis Pouliquen
Toni Morisson - Sula 
Challenge US Plus que 5 Etats !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3394
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Fabienne le Dim 30 Oct 2011 - 16:59

FATHERLAND de Robert Harris

Editions Pocket 421 pages

Catégorie : Uchronie




Résumé :
Un polar historique avec un passé qui est réécrit par l'auteur. Nous sommes en 1964 à Berlin et un cadavre est découvert près d'un lac. L'inspecteur Xavier March est chargé de l'enquête. Jusque là, rien que de très banal.
Seulement, le cadavre est celui d'un ancien dignitaire nazi. On découvre que l'Allemagne a gagné la seconde guerre mondiale et que tous les pays d'Europe sont sous la domination nazi. L'enquêteur, lui-même, fait partie de la Kriminalpolizei SS de Berlin.

Ma critique :
Il s'agit d'un livre de science fiction pourtant tout à fait réalisable. L'auteur insère dans son livre toute une série de personnages qui ont réellement existé dans la vie. Pour la plupart, ils sont tous morts en 45. L'auteur nous montre ce qui aurait pu se passer si l'Allemagne avait gagné la 2ème guerre mondiale.
Il nous décrit la vie dans l'Allemagne nazi avec son régime totalitaire à travers l'enquête de Xavier March. Il s'agit d'un SS pourtant il nous devient peu à peu sympathique au fil de son enquête. On s'aperçoit comment un régime peut endoctriner toute une population et cela fait réfléchir. Petit à petit, Xavier March comprend que les assertions des dirigeants sur les juifs sont erronées et que les mensonges et la barbarie sont monnaie courante.
Ce livre m'a fait penser à 1984 de Georges Orwell. Un livre passionnant, angoissant et dérangeant.

Ma note : 5/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Chiwi le Mar 1 Nov 2011 - 16:44

Fatherland, Robert Harris

Pocket,1996, 424 pages


1963, les Etats Unis et l'Allemagne nazie sont à la veille de signer un traité de paix. Mais un haut fonctionnaire nazi est retrouvé assassiné. Xavier March, enquêteur de la SS, va tenter de faire la lumière sur ce meurtre.

Il est assez difficile dans les premières pages de s'attacher à une enquête menée par un SS mais au fil de la lecture on se rend compte qu'il en a que le titre mais pas du tout l'esprit. Il est vu par sa famille et ses collègues comme un asocial.

Il est un peu dur de se faire au contexte géopolitique de l'enquête. On ne sait pas comment on en est arrivé là, quels sont les rapports de force. Il faut attendre la deuxième moitié du roman pour commencer à avoir des éléments.

Mais ce qui reste le plus fort est le pourquoi du meurtre, sans en dire de trop, ces faits sont ceux de l'Histoire, réels, froids, effrayants. C'est le moment où l'uchronie se rapproche le plus de notre histoire.

5/5
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Fabienne le Mar 8 Nov 2011 - 19:51

POMPEI de Robert HARRIS

Editions Pocket 398 pages

Genre : roman historique



Résumé :
Nous sommes en l'an 79 de notre ère et les riches citoyens romains étouffent en cette fin d'été, dans la magnifique baie de Naples.
Marcus Attilius, ingénieur, responsable de l'aqueduc qui distribue l'eau à la ville et également aux villes voisines, vient d'être muté, suite à la disparition inquiétante de son prédécesseur.
L'aqueduc est endommagé et la pénurie d'eau menace toute la région. Il part en expédition vers Pompéi et sur le Mont Vésuve, afin de trouver où se situe le problème et réparer rapidement.
Une odeur de soufre envahit la ville..

Critique
:
L'atmosphère étouffante de la ville est parfaitement bien décrite ainsi que le compte à rebours que Robert Harris égrène au fil des pages.
On apprend plein de choses sur les us et coutumes de l'époque et, la description, heure par heure, de l'éruption du Vésuve est intéressante. Peut être un peu trop de descriptions techniques de l'aqueduc.
On découvre également Pline l'ancien, célèbre écrivain et naturaliste du 1er siècle, auteur d'une encyclopédie intitulée "histoire naturelle". C'est d'ailleurs son neveu, Pline le jeune, qui nous a laissé sa description de l'éruption du Vésuve. Dans la classification des volcans, on parle d'une catégorie d'éruption Plinienne (force 5/6).
Enfin et cela prête à sourire (jaune), l'auteur nous relate les problèmes politiques de l'époque, avec notamment les délits d'initiés dont se rendent coupables les dirigeants de Pompéi.
Ah ! Déjà en l'an 79 ...!!!

Ma note : 3.75/5

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robert HARRIS (Royaume-Uni)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum